background preloader

Stratégies de veille et d’autoformation

Stratégies de veille et d’autoformation
Related:  veille informationnelle

5 étapes pour une diffusion efficace de sa veille Si la diffusion parait plus importante que la collecte dans une stratégie de veille, c’est que l’information prend de la valeur par son utilisation (et pas seulement son stockage). Comme les objectifs, la collecte ou l’analyse, la diffusion demande d’être pensée, et les résultats d’être présentés comme des « produits de veille ». Voyons quelques étapes nécessaires à la mise en place d’une stratégie de diffusion. Il y a quelques temps, j’ai donné une formation URFIST-CNRS (avec Maureen Dumans) sur la mise en place d’une stratégie de veille. Comment faire pour être lu ? Voici donc quelques réflexions/méthodes que j’ai partagé lors de cette formation, et que je formalise ici sous la forme de 5 grandes étapes. Première étape : penser communication et pas seulement documentation Il faut donc, de mon point de vue, aborder cette étape comme une stratégie de communication, et prendre en compte certains éléments : ==> Le public visé et ses pratique/attentes Deuxième étape : définir son public

WebTV Médias-Cité Bienvenue sur la chaine WebTV dédiée aux formations pour les animateurs multimédias des espaces publics numériques (EPN). Ces modules vidéos sont disponibles pour la plupart sous licence CC BY-NC-SA. Ils sont partie intégrante de la plateforme L.E.F.A.M. (Libres Espaces de Formation des Animateurs Multimédias). Ces vidéos constituent une partie des contenus. Plus d'infos sur www.lefam.org Cette plateforme reçoit le soutien de la Délégation aux Usages de l'Internet.

Développer une veille avec alertes, fils RSS et pages personnalisables Comment développer une veille personnelle avec les alertes, les fils RSS et les pages personnalisables ? C’est le titre d’une présentation signée Marie-Laure Malingre (Co-Responsable de l’URFIST – Université de Rennes 2 ) dans le cadre d’une formation délivrée durant le 1er semestre 2012 à l’URFIST Bretagne – Pays de la Loire. Ce document pédagogique diffusé sous licence Creative Commons et librement téléchargeable au format PowerPoint (73 diapositives) propose une approche méthodologique et pratique pour développer une veille personnelle ou professionnelle selon ses centres d’intérêt. Méthodologie, organisation, choix des outils et actions Sommaire du dossier Développer une veille personnelle avec les alertes, les fils RSS et les pages personnalisables 1. 2.Utiliser les alertes pour sa veille Qu’est-ce qu’une alerte ? 3.

Partageons nos procédures de veille J’ai lu les moyennement récents et très intéressants billets de Pierre Marige et Cécile Arènes, blogueurs bibliothécaires, concernant leurs méthodes de veille personnelles (respectivement Veille numérique sans agrégateur et Veille : démêler l’écheveau). Il est fascinant de voir que les mécanismes mis en œuvre sont toujours basés sur les mêmes outils grand public, articulés dans un système cohérent et performant à chaque fois original. Au vu du temps nécessaire pour dénicher et trouver comment exploiter de façon pertinente ces dispositifs, pour un système efficace qui satisfasse à ses propres exigences, il m’a paru être effectivement une bonne idée (pour se renouveler et améliorer sa collecte) de partager les procédures mises en place. L’essentiel est dit dans le schéma ci-dessous, les lecteurs les plus pressés pourront s’arrêter là. Mes procédures de veille : schéma synthétique Ma première source d’information est mon agrégateur de flux RSS, qui surveille une centaine de sources.

Le « social bookmarking » : une pratique incontournable Par Anne Delannoy A l’heure où la profession se questionne sur la place et la mise à disposition des ressources numériques en ligne, il nous a semblé nécessaire de faire le point sur le “social bookmarking” traduit en français par partage de signets, de favoris ou de marques-pages. Cette pratique permet de sélectionner, d’archiver et de partager des ressources. Diigo, Delicious, Pearltrees mais aussi Zotero sont des exemples de plateformes internet qui permettent ces usages, certaines comme Diigo offrent de nombreuses fonctionnalités qui les rendent très complets. Les signets sont des pages ou des sites internet que nous souhaitons enregistrer pour pouvoir y accéder ultérieurement. Les avantages des plateformes de social bookmarking sont multiples ; elles sont gratuites, nomades, indexées, collaboratives, interfacées aux navigateurs (l’usage en est facilité), connectées aux réseaux sociaux. Quels usages professionnels pour le social bookmarking ?

Conseils pratiques pour utiliser Twitter+ Scoop.it Twitter, hootsuite, Scoop.it … des outils pour s’informer, informer et se former Posted by dpndll on 17 juin 2012 · Poster un commentaire Pour beaucoup de formateurs que je rencontre, l’utilisation de Twitter paraît très complexe. C’est un constat que je ne démentirai certainement pas car dans ma pratique quotidienne, j’utilise très peu l’outil Twitter pour tweeter ! En effet, malgré quelques efforts pour l’amélioration de l’ergonomie de Twitter, il m’est difficile d’affirmer que cela simplifie son utilisation, bien au contraire. Une première étape : créer son compte Twitter Avant de pouvoir utiliser des outils liés à Twitter, il faut évidemment disposer d’un compte. Pour s’informer sur Twitter, il faut "écouter" des personnes ou organisations qui diffusent de l’information via ce média. La fonction "Listes" de Twitter est intéressante pour organiser ses abonnements en fonction de thématiques définies. Hootsuite : un outil de gestion multi-comptes Like this: J'aime chargement…

Canopé académie de Besançon : L'enseignant veilleur (2ème partie) Ces dossiers thématiques sont archivés, nous attirons votre attention sur leur date de mise à jour. L’enseignant doit aujourd’hui éduquer les élèves à la recherche d’information, de contenu et de connaissance. Il doit lui-même structurer sa pratique de recherche dans la grande variété des outils de publication de ressources numériques disponibles : sites de stockage et de partage de vidéos, photos, séquences pédagogiques, cartes heuristiques, blogs. L'enseignant veilleur peut alors se positionner en qualité de médiateur au sein de l’écosystème de la transmission des connaissances. Ce dossier est un outil d'autoformation afin d'aider les enseignants dans leur pratique d'enseignant veilleur et il s'attache tout particulièrement à les inciter à publier le fruit de leurs recherches sur internet, ceci afin de les partager, avec leurs pairs ou avec leurs élèves. Comment enrichir et permettre cette diffusion de contenu ? La veille informative au sein d'un réseau En savoir plus... << Retour

Stratégies de vielle & autoformation - WebTV Médias-Cité Login Stratégies de vielle & autoformation Catalog LEFAM Stratégies de vielle & autoformation Video Slides Search Information Share More videos Captions Disabled Comments (0) No comments for now.

Related: