background preloader

Leçon 7

Leçon 7
Fin de série. Voici le dernier épisode de la série. l’épisode 1 est ici, le second est là , le troisième ici , le quatrième puis le cinquième et le sixième. La culture de l’information repose sur des hypomnemata qui présentent un caractère double. Le besoin d’information demeure souvent inconscient et la priorité notamment des jeunes générations se situe ailleurs dans des démarches de reconnaissance et d’inscription au sein de groupes. Ce genre de description nous fait demeurer dans une vison tantôt technophile, tantôt technophobe. Un contrôle de soi qui s’opère par la skholé, cette capacité à s’arrêter, à prendre le temps de l’analyse et de la réflexion, cette distance critique sans laquelle il ne peut y avoir de culture de l’information. Ce contrôle de soi, passe par l’attention, la capacité à se concentrer durablement sur un objet. Je joints à cet épisode, le support de mes communications en mars 2012 au CDDP de Gironde…en attendant la version filmée. Related:  CULTURE INFORMATIONNELLE

Éveiller l’élève à la culture informationnelle « Homo numericus », « generation Y », « digital native », les expressions ne manquent pas pour définir la génération de nos élèves, cette génération pour qui le numérique n’aurait pas de secret. La sollicitation des écrans est en effet omniprésente et il est possible d’avoir accès à une telle quantité d’informations que des chercheurs n’hésitent pas à évoquer une réelle info-pollution, voire infobésité. Nos élèves "pratiquent" le numérique, ils savent trouver des informations. Comment aider l’élève à transformer des pratiques personnelles intuitives, une certaine « débrouillardise », en de réelles compétences informationnelles ? Une récente étude britannique déclare que ces compétences « doivent être acquises pendant les années de formation à l’école et que les programmes de remédiation autour de la culture informationnelle à l’université ont de grandes chances de ne pas aboutir » [1] Des compétences spécifiques convoquées Les notions à acquérir par l’élève La source Droit de l’information

NetPublic - Accompagner l'accès de tous à l'Internet Les 10 textes essentiels de l’histoire de la communication et de l’information Réfléchir à notre monde de communication, ce n’est pas picorer en permanence sur la Toile, écouter les analyses d’experts en communication ( qui se trompent souvent ), ou suivre les liens qu’on vous transmet ( par tweeter, facebook, ..). Généralement, nous restons frustrés. Par le buzz, qui s’éteindra aussi vite. Par la pauvreté de l’information. Faites votre shopping dans mon magasin. Les étudiants en sciences de l’information et de la communication peuvent aussi être perdus. Car la communication n’est pas une science, mais une croisée de chemins de plusieurs disciplines. C’est ce qui en fait sa richesse. Dans un monde aussi imprégné que l’information, sous toutes ses formes, c’est un métier passionnant que de s’intéresser à ce domaine. Voilà pourquoi se nourrit ici ces ébullitions. Voici les textes essentiels qui permettent à chacun de prendre du recul, d’avoir la pertinence dans l’analyse de notre monde réel ou virtuel. Bateson, vers une écologie de l’esprit. Mais il y en a un onzième.

musique monde Compétences informationnelles et bibliothèques scolaires du Québec : un état de la recherche Alors que les élèves du primaire et du secondaire québécois utilisent en premier lieu Internet pour trouver de l’information dans le cadre de leurs études (Karsenti, Collin et Dumouchel, 2012), le développement de leurs compétences informationnelles s’avère capital. En effet, être en mesure de chercher, d’évaluer et d’utiliser de l’information représente un ensemble de compétences essentielles pour réussir tant dans ses études que dans le monde du travail (International Federation of Library Associations and Institutions, 2005). Mais puisque ces compétences relèvent très fortement du domaine de la bibliothéconomie et des sciences de l’information, il importe de se demander la place qu’occupent les bibliothécaires scolaires du Québec dans le développement de ces compétences chez les élèves. Rôle officiel et formation des bibliothécaires scolaires du Québec en termes de compétences informationnelles Un constat et des pistes de solutions Bibliographie Delorme, S. (2009). Dion, J. (2008).

Le développement des compétences informationnelles à l’université : synthèse de consultations auprès de doyens, professeurs, et conseillers pédagogiques Le Programme de développement des compétences informationnelles (PDCI) vise à mettre en place des moyens permettant aux établissements de l’Université du Québec (UQ) d’assurer à leurs étudiants la maîtrise des compétences informationnelles (CI) qui leur sont nécessaires dans le cadre de leurs études ainsi que dans l’exercice de leur profession. Depuis sa création en 2004, le groupe de travail du PDCI a soutenu le développement des CI des étudiants par différentes initiatives dont les sites Web suivants : Afin d’assurer que les travaux des prochaines années répondent toujours à la mission du PDCI, le groupe de travail élabore actuellement sa planification stratégique. Dans le cadre de ces travaux, des consultations ont eu lieu au long de l’automne 2015 auprès de cinq professeurs, d’un conseiller pédagogique et de 3 doyens des études. 1. Les bibliothèques ont un rôle à jouer : Auprès des étudiants Auprès des enseignants Auprès des établissements 2. Enjeux liés à l’environnement universitaire :

Related: