background preloader

Leçon 7

Leçon 7
Fin de série. Voici le dernier épisode de la série. l’épisode 1 est ici, le second est là , le troisième ici , le quatrième puis le cinquième et le sixième. La culture de l’information repose sur des hypomnemata qui présentent un caractère double. La formation aux objets techniques notamment numériques constitue une piste intéressante afin de montrer aux élèves les possibilités pédagogiques et les potentialités de construction. Les blogs peuvent ainsi constituer de possibles supports d’apprentissage et des réponses aux usages domestiques qui sont souvent ludiques voire mimétiques et basés sur le besoin d’affirmation. Le besoin d’information demeure souvent inconscient et la priorité notamment des jeunes générations se situe ailleurs dans des démarches de reconnaissance et d’inscription au sein de groupes. Ce genre de description nous fait demeurer dans une vison tantôt technophile, tantôt technophobe. Prochaine série… sans doute sur le Learning Center….

http://www.guidedesegares.info/2012/04/13/la-c-i-en-sept-lecons-e07-episode-final-la-culture-de-linformation-repose-sur-le-controle-de-soi-et-la-prise-de-soin-de-lautre/

Related:  CULTURE INFORMATIONNELLE

Éveiller l’élève à la culture informationnelle « Homo numericus », « generation Y », « digital native », les expressions ne manquent pas pour définir la génération de nos élèves, cette génération pour qui le numérique n’aurait pas de secret. La sollicitation des écrans est en effet omniprésente et il est possible d’avoir accès à une telle quantité d’informations que des chercheurs n’hésitent pas à évoquer une réelle info-pollution, voire infobésité. Nos élèves "pratiquent" le numérique, ils savent trouver des informations. Comment aider l’élève à transformer des pratiques personnelles intuitives, une certaine « débrouillardise », en de réelles compétences informationnelles ? Une récente étude britannique déclare que ces compétences « doivent être acquises pendant les années de formation à l’école et que les programmes de remédiation autour de la culture informationnelle à l’université ont de grandes chances de ne pas aboutir » [1] Des compétences spécifiques convoquées

Annexes - Circulaire de rentrée 2012 - 7 - Encourager la dynamique pédagogique et l'innovation Accompagner la formation des professeurs Renforcer la formation professionnelle initiale des professeurs L'amélioration de la qualité de la formation initiale, notamment avec le développement de nouvelles compétences professionnelles, s'inscrit désormais dans une perspective large, de la première année de master, voire plus tôt, aux premières années d'exercice du métier d'enseignant. Les académies, dans leurs échanges avec les établissements universitaires, s'attacheront à la mise en place d'une véritable alternance, dépassant la simple juxtaposition des temps de formation professionnelle, pour développer une meilleure intégration de la formation assurée par l'université, de celle prise en charge par les acteurs académiques (tuteurs, formateurs, inspecteurs) et des stages pratiques en écoles ou en établissements. Poursuivre la rénovation de la politique de formation continue des professeurs Accélérer le développement des usages du numérique

La formation à l’attention (des jeunes générations): Pour faire écho aux propos de Philippe Meirieu sur la classe cocotte-minute, et sans doute pour monter aussi les enjeux de former « les petites poucettes« , je publie un extrait de mon article - (2010) « La skholé face aux négligences : former les jeunes générations à l’attention », Communication & Langages n°163, mars 2010, p.47-61 PaternitéPartage selon les Conditions Initiales Certains droits réservés par carmen zuniga Les usages des objets techniques impliquent parfois l’acquisition de compétences qui s’opère de manière « informelle ». Sans nier cette réalité, il convient d’observer que de nombreux champs échappent de ce fait à la formation, notamment ce qui relève des médias qui requièrent pleinement l’exercice d’une distance critique. De ce fait, cet espace est au final laissé à la charge d’acteurs qui n’émanent pas de l’institution scolaire et qui très souvent recherchent la captation de l’attention à des fins publicitaires et commerciales et non pédagogiques.

Les 10 textes essentiels de l’histoire de la communication et de l’information Réfléchir à notre monde de communication, ce n’est pas picorer en permanence sur la Toile, écouter les analyses d’experts en communication ( qui se trompent souvent ), ou suivre les liens qu’on vous transmet ( par tweeter, facebook, ..). Généralement, nous restons frustrés. Par le buzz, qui s’éteindra aussi vite. Par la pauvreté de l’information. - Les Trois Couronnes - Didactique de l'Information Documentation - Pascal Duplessis En préambule, François Daveau relève que l'enseignant documentaliste n'est pas le seul professeur à gérer un lieu, en plus d'assurer un enseignement, mais que les autres professeurs (EPS, Physique-Chimie) ne sont pas pour autant réduits à ce lieu. Il rappelle également que les seuls textes officiels de référence qui légitiment la mission d'enseignant des professeurs documentalistes demeurent la circulaire de missions de 1986 et l'arrêté du 12 mai 2010 (BO n°29 du 22 juin 2010) . Créer une inspection spécifique en même temps que le CAPES, aurait été, selon lui, plus simple pour la reconnaissance de l'enseignant documentaliste. Pour François Daveau, deux projets se rejoignent dans cette intention de détournement : au premier plan celui de l'Inspection Générale Etablissement et Vie Scolaire et au second plan, celui, plus diffus, qui serait lié à un contexte économique mondial et, plus particulièrement à la ligne idéologique néo-libérale.

3. Catalogues et langages documentaires « Etudoc’s Weblog 3.1. Bibliothèques et lieux de ressources Quel intérêt pour les bibliothèques, lieux physiques, à l’ère de la dématérialisation : importance de la médiation et de la diversité culturelle (comparaison entre la durée de vie d’un livre en bibliothèque et en librairie). Description des différents types de bibliothèques à partir de la définition donnée par l’UNESCO : bibliothèque nationale (Bnf), bibliothèques universitaires et scolaires (BU Paris 8), bibliothèques publiques à vocation scientifique (BPI), centres de documentation, bibliothèques municipales et BDP (Réseau de Plaine Commune). Compétences informationnelles et bibliothèques scolaires du Québec : un état de la recherche Alors que les élèves du primaire et du secondaire québécois utilisent en premier lieu Internet pour trouver de l’information dans le cadre de leurs études (Karsenti, Collin et Dumouchel, 2012), le développement de leurs compétences informationnelles s’avère capital. En effet, être en mesure de chercher, d’évaluer et d’utiliser de l’information représente un ensemble de compétences essentielles pour réussir tant dans ses études que dans le monde du travail (International Federation of Library Associations and Institutions, 2005). Mais puisque ces compétences relèvent très fortement du domaine de la bibliothéconomie et des sciences de l’information, il importe de se demander la place qu’occupent les bibliothécaires scolaires du Québec dans le développement de ces compétences chez les élèves.

France : «Génération Z» : des connaissances superficielles Selon un rapport, les moins de 20 ans, dits «génération Z» ne sont pas si compétents avec les nouvelles technologies. Ils les utiliseraient plus dans un but récréatif que formateur. Missionné par François Fillon, le député Jean-Michel Fourgous, spécialiste UMP du numérique à l'école, vient de lui remettre un épais rapport «Apprendre autrement à l'ère du numérique». S'il est de bon ton aujourd'hui d'affirmer que la «génération Z», comprenez les moins de vingt ans, est parfaitement à l'aise avec les nouvelles technologies et dépasse de loin ses aînés, rien n'est moins sûr. Les compétences de cette «génération numérique» sont «très superficielles» selon le député. Ils passent essentiellement leur temps à échanger, s'amuser, flirter via les réseaux sociaux, à naviguer au hasard.

Le développement des compétences informationnelles à l’université : synthèse de consultations auprès de doyens, professeurs, et conseillers pédagogiques Le Programme de développement des compétences informationnelles (PDCI) vise à mettre en place des moyens permettant aux établissements de l’Université du Québec (UQ) d’assurer à leurs étudiants la maîtrise des compétences informationnelles (CI) qui leur sont nécessaires dans le cadre de leurs études ainsi que dans l’exercice de leur profession. Depuis sa création en 2004, le groupe de travail du PDCI a soutenu le développement des CI des étudiants par différentes initiatives dont les sites Web suivants : Afin d’assurer que les travaux des prochaines années répondent toujours à la mission du PDCI, le groupe de travail élabore actuellement sa planification stratégique. Dans le cadre de ces travaux, des consultations ont eu lieu au long de l’automne 2015 auprès de cinq professeurs, d’un conseiller pédagogique et de 3 doyens des études. 1.

Pour en finir avec Le Learning center E01: l’intrusion administrative dans la pédagogie pour casser les disciplines au profit d’une autre logique disciplinaire: Voici donc la nouvelle série de l’année. J’espère qu’il n’y aura qu’une saison d’ailleurs. La liberté pédagogique tant clamée n’est qu’un leurre.

Compétence informationnelle Un article de Wiki Paris Descartes. Des clés pour comprendre l'Université numérique Compétence informationnelle (ou Maîtrise de l'information ou Culture informationnelle ou Culture de l'information ) (En anglais : Information competency ou Information literacy ) « L'expression « Compétences informationnelles » désigne en fait l’ensemble des compétences permettant à une personne d’évoluer dans la société du savoir et d’utiliser l’ information de façon critique en vue de répondre à un besoin, qu’il s’agisse de résoudre un problème, de prendre une décision, de développer ses connaissances , de créer un document, une oeuvre ou un produit ou, plus simplement, de poursuivre sa formation. » (Direction des bibliothèques, 2004) [...] « Être compétent dans l'usage de l'information signifie que l'on sait reconnaître quand émerge un besoin d'information et que l'on est capable de trouver l'information adéquate, de l'évaluer et de l'exploiter ».

CONSTRUCTION DE LA PROBLÉMATIQUE La recherche est un travail d'équipe. La construction d'une problématique débute donc par la formation de votre équipe. Une fois votre équipe formée, vous devez choisir un thème de recherche. Vous avez choisi ce thème? Il faut maintenant recenser les écrits qui concernent votre thème.

Conversation avec Serge Abiteboul, du Collège de France Serge Abiteboul th©Radio France Nous reçevons aujourd'hui Serge Abiteboul (blog) nommé professeur au Collège de France comme titulaire de la Chaire d'Informatique et Sciences Numériques pour l'année académique 2011–-2012. Docteur en informatique, directeur de recherche à l'Institut national de recherche en informatique et automatique (INRIA, @inria), où ses recherches portent principalement sur la gestion d'information, notamment sur le web, Serge Abiteboul a été maître de conférences à Polytechnique, professeur invité à Oxford et à Stanford. Il est membre de l’Académie des sciences et du laboratoie LSV de l'ENS Cachan. Il est mondialement renommé pour ses travaux portant notamment sur la gestion des bases de données.

Related: