background preloader

La C.I en sept leçons E07 (épisode final) : La culture de l’information repose sur le contrôle de soi et la prise de soin (de l’autre):

La C.I en sept leçons E07 (épisode final) : La culture de l’information repose sur le contrôle de soi et la prise de soin (de l’autre):
Fin de série. Voici le dernier épisode de la série. l’épisode 1 est ici, le second est là , le troisième ici , le quatrième puis le cinquième et le sixième. La culture de l’information repose sur des hypomnemata qui présentent un caractère double. La formation aux objets techniques notamment numériques constitue une piste intéressante afin de montrer aux élèves les possibilités pédagogiques et les potentialités de construction. Le besoin d’information demeure souvent inconscient et la priorité notamment des jeunes générations se situe ailleurs dans des démarches de reconnaissance et d’inscription au sein de groupes. Ce genre de description nous fait demeurer dans une vison tantôt technophile, tantôt technophobe. Un contrôle de soi qui s’opère par la skholé, cette capacité à s’arrêter, à prendre le temps de l’analyse et de la réflexion, cette distance critique sans laquelle il ne peut y avoir de culture de l’information. Prochaine série… sans doute sur le Learning Center….

La formation à l’attention (des jeunes générations): Pour faire écho aux propos de Philippe Meirieu sur la classe cocotte-minute, et sans doute pour monter aussi les enjeux de former « les petites poucettes« , je publie un extrait de mon article – (2010) « La skholé face aux négligences : former les jeunes générations à l’attention », Communication & Langages n°163, mars 2010, p.47-61 PaternitéPartage selon les Conditions Initiales Certains droits réservés par carmen zuniga Les usages des objets techniques impliquent parfois l’acquisition de compétences qui s’opère de manière « informelle ». Il en résulte une double nécessité de la formation à l’attention. 1.1 L’attention ou l’arrêt opéré par la Skholé Cependant qu’entendons-nous par attention ? « Tout le problème de l’attention consiste donc dans la polarisation de l’activité intellectuelle de l’élève sur un objet, tout en l’incitant à produire des relations dans un milieu. » Cette attention nécessite un apprentissage. 1.2 L’attention en désordre [1] GO, H. [2] LIQUETE, V., MAURY, Y. (2007).

Olivier le Deuff Technologies de l'information et intelligences collectives Un ouvrage collectif ambitieux et de niveau recherche Ce livre rassemble les contributions de plusieurs auteurs dignes d’intérêt qui viennent éclairer les mutations actuelles des technologies du numérique. L’ouvrage est une entreprise collective de haut niveau, qui nécessite souvent des connaissances préalables et une réflexion, voire une pratique, déjà affirmées. Les contributeurs sont pour la plupart chercheurs. L’ouvrage conviendra à toute personne et étudiant désireux d’aborder la question de l’évolution des objets techniques et des potentialités offertes par le numérique pour le développement des intelligences collectives. De l’émergence de technologies intellectuelles… Brigitte Juanals et Jean-Max Noyer, qui ont dirigé cet ouvrage et l’introduisent, nous font rentrer dans le vif du sujet par un long premier chapitre clef sur l’émergence de nouvelles technologies intellectuelles. … au nouveau modèle de l’individuation… … et aux techniques d’apprentissage La place de l’usager

NetPublic - Accompagner l'accès de tous à l'Internet Soken 3. Catalogues et langages documentaires « Etudoc’s Weblog 3.1. Bibliothèques et lieux de ressources Quel intérêt pour les bibliothèques, lieux physiques, à l’ère de la dématérialisation : importance de la médiation et de la diversité culturelle (comparaison entre la durée de vie d’un livre en bibliothèque et en librairie). Description des différents types de bibliothèques à partir de la définition donnée par l’UNESCO : bibliothèque nationale (Bnf), bibliothèques universitaires et scolaires (BU Paris 8), bibliothèques publiques à vocation scientifique (BPI), centres de documentation, bibliothèques municipales et BDP (Réseau de Plaine Commune). Réseaux scientifiques et partage des savoirs : Cadist (ressources documentaires universitaires thématiques), pôles associés de la Bnf. Principales missions des bibliothèques : missions d’information, de formation et d’accès à la culture et aux loisirs. Lieux de ressources généralistes à connaître en infocom : • BNF, site Tolbiac : Salle de la Presse (Salle A), salle de la recherche bibliographique (Salle I).

Fiche de lecture : Architecture de l’information : méthodes, outils, enjeux, J.-M. Salaün et B. Habert – Monde du Livre Architecture de l’information : méthodes, outils, enjeux, sous la direction de Jean-Michel Salaün et Benoît Habert, Paris, De Boeck Supérieur, coll. « Information et stratégie », 2015. Qu’est-ce que l’architecture de l’information ? Depuis sa naissance dans les années 1990, le Web a connu un essor considérable, qui a notamment fait apparaître de nouveaux métiers, qui n’existaient pas auparavant. Parmi eux, nous pouvons citer les webmestres1, les édimestres2, les développeurs et programmeurs Web, ou encore, plus récemment, les architectes de l’information. Que peut bien vouloir désigner cette expression désormais courante d’architecture de l’information ? Histoire d’un mouvement Nous associons généralement l’apparition de l’architecture de l’information à celle du Web. « Information Architecture for the World Wide Web », Peter Morville et Louis Rosenfeld, O’Reilly, publication originale en 1998. Une définition évolutive Drapeau des États-Unis, CC0 Public Domain L’expérience utilisateur Notes :

musique monde Centres de connaissances et de culture : quel modèle politique d’éducation ? Dans un récent billet[1], nous nous sommes inquiétés des orientations et instructions pour la rentrée 2012 au sujet de la laïcité. Nous nous interrogeons aujourd’hui sur le sens d’une expérimentation proposée dans la même circulaire de préparation de rentrée[2] : la transformation des centres de documentation et d’information en centres de connaissances et de culture (3C). Le choix des mots Pour apprécier ce qui se joue dans ce changement d’appellation, on peut d’abord considérer ce qui est conservé et ce qui est modifié. Le terme de centre demeure. « De connaissances et de culture » remplace « de documentation et d’information ». Un modèle politique d’éducation vivant En valorisant les connaissances et la culture, la nouvelle appellation s’inscrit dans cette filiation : il s’agit bien, toujours, d’acquérir des connaissances qui constituent la culture nécessaire au citoyen. La transformation des CDI en centres de connaissances et de culture n’est pas un simple changement d’étiquette.

France : «Génération Z» : des connaissances superficielles Selon un rapport, les moins de 20 ans, dits «génération Z» ne sont pas si compétents avec les nouvelles technologies. Ils les utiliseraient plus dans un but récréatif que formateur. Missionné par François Fillon, le député Jean-Michel Fourgous, spécialiste UMP du numérique à l'école, vient de lui remettre un épais rapport «Apprendre autrement à l'ère du numérique». S'il est de bon ton aujourd'hui d'affirmer que la «génération Z», comprenez les moins de vingt ans, est parfaitement à l'aise avec les nouvelles technologies et dépasse de loin ses aînés, rien n'est moins sûr. Selon une enseignante citée dans le rapport, «nos élèves utilisent les ressources informatiques de façon quantitative, non qualitative. Le numérique devrait être une «discipline à part entière» Il est nécessaire que les enseignants forment de futurs adultes qui ne soient pas esclaves des technologies mais qui en maîtrisent les enjeux, insiste Jean-Michel Fourgous. » Les parents pour l'entrée du numérique à l'école

Yves François le Coadic Usages et usagers de l'information Ce manuel pratique, premier de la série « Information et documentation » de la collection 128 1, traite des usages et usagers de l'information. Fini, diront certains, « l'heureux » temps où les bibliothèques et les centres de documentation pouvaient fonctionner sans les usagers. Certes ! Ils perturbent l'organisation interne, la manière de classer et de « cacher » l'information. Mais ils sont de plus en plus exigeants, et ils donnent leur sens à des institutions dont la mission est l'information et la documentation, et qui, sans eux, ne seraient que des centres de conservation morts. Il est donc de notre intérêt de mieux les connaître, et de développer des services d'information/documentation satisfaisants, des plus simples au plus sophistiqués. Définitions des publics « Existe-t-il un grand public ? « Par l'approche orientée-usager, l'usager passe du statut d'utilisateur final à celui de partenaire à part entière des systèmes d'information. Pour terminer, quelques remarques.

Identifier les enclosures informationnelles pour favoriser les apprentissages en réseau J'ai écrit ce blog entre 2005 et 2018, de nombreux billets peuvent vous intéresser. Désormais je m'occupe de Design des politiques publiques. Retrouvez-moi sur mon nouveau blog ! Symbioses Citoyennes Une enclosure ou une clôture c’est l’action de clore quelque chose, c’est poser une frontière. Cette notion fait référence à la théorie des biens communs, elle est le plus souvent synonyme d’appropriation. Dans le domaine de l’information, clore revient à poser une frontière artificielle alors que l’ADN du numérique est de permettre le stockage et la dissémination à très bas coûts des biens informationnels qui sont par nature non rivaux, c’est-à-dire accessibles simultanément par plusieurs personnes. Or l’information peut-être un bien commun de la connaissance. Autrement dit, ce qui est important c’est le caractère appropriable et réutilisable de l’information au sein d’une communauté. Enclosures à visées commerciales Enclosure de temps : au delà d’un temps de consultation : barrière.

Pour en finir avec Le Learning center E01: l’intrusion administrative dans la pédagogie pour casser les disciplines au profit d’une autre logique disciplinaire: Voici donc la nouvelle série de l’année. J’espère qu’il n’y aura qu’une saison d’ailleurs. La liberté pédagogique tant clamée n’est qu’un leurre. On proclame d’un côté, et de l’autre on tente d’avancer la casse disciplinaire qui consiste à nier les travaux disciplinaires et notamment didactiques. De plus en plus, les administratifs de l’Education Nationale se mêlent de pédagogie avec comme logique idéologique celle de la DGESCO qui sous couvert d’innovation dézingue petit à petit l’Education Nationale. Prochain épisode : Vive la documentation libre…

Anne Cordier Grandir connectés « Grandir connectés » est déjà en réimpression chez C & F Éditions, et c’est une bonne nouvelle. On ne peut que se réjouir du fait qu’un ouvrage qui repose sur des données originales (essentiellement qualitatives), un travail de terrain rigoureux et surtout une posture de chercheuse soucieuse de ses informateurs ait pu trouver rapidement son public. Il faut dire que le sujet traité prête à questions et controverses : les pratiques de recherche d’information des adolescents (collégiens et lycéens) ; la culture numérique qu’ils parviennent à se forger individuellement et collectivement ; la confrontation entre les pratiques non formelles ou ordinaires (essentiellement expérimentées au sein du milieu familial, par transmission et imitation) et les pratiques plus formelles ou académiques (construites en milieu scolaire). L’enquête de terrain qui permet de fonder tous ces constats repose sur un patient travail de production de données amorcé en 2009 et poursuivi jusqu’en 2015.

Related: