background preloader

La plasticité cérébrale chez l'enfant

La plasticité cérébrale chez l'enfant

http://www.youtube.com/watch?v=pnF21M30U_U

Related:  Cognition et apprentissageCognitif, neurosciences et neuroéducationNeurosciencesRecherches personnellesNeurosciences

Fondements cognitifs des apprentissages scolaires - Psychologie cognitive expérimentale - Stanislas Dehaene - Collège de France - 06 janvier 2015 09:30 Le cours 2014 a été consacré aux liens qu’entretiennent ou que devraient entretenir les sciences cognitives avec les sciences de l’éducation. Ces liens sont nombreux et réciproques. Comprendre comment l’éducation parvient à transformer le cerveau humain est l’un des grands problèmes ouverts en neurosciences cognitives, qui soulève de nombreuses questions passionnantes : comment les apprentissages scolaires (langues première et seconde, lecture, écriture, mathématiques) s’inscrivent-ils dans les circuits de notre cerveau ?

Cerveau, apprentissage et enseignement Il y a quelques années, la pertinence de s’intéresser au cerveau en éducation était plutôt limitée. Intuitivement, les chercheurs, les enseignants et les autres intervenants du milieu de l’éducation se doutaient bien de l’existence d’un lien important et profond entre le cerveau et les apprentissages scolaires. Cependant, ce lien n’était ni clair ni appuyé sur des connaissances scientifiques solides, ce qui rendait les retombées éducatives des recherches sur le cerveau somme toute peu nombreuses et fragiles.

Plasticité cérébrale : 4 règles d’or Souvenons-nous. Lors des six premières années de sa vie, l’être humain possède un mécanisme cérébral que l’on pourrait dire absorbant, le dotant du pouvoir d’incarner l’environnement sans effort, en réalisant pour chaque expérience vécue, un nombre impressionnant de connexions neuronales. Et, parmi les centaines de connexions qu’il crée par seconde, le cerveau ne conserve que les connexions les plus fréquemment utilisées. C’est ce que l’on appelle l’élagage synaptique, c’est ainsi que l’être humain apprend et se spécialise. Puisque le cerveau ne conserve que les connexions les plus fréquemment utilisées, par conséquent, ce sont les expériences quotidiennes de l’enfant qui s’encodent et structurent directement l’architecture de son cerveau. Une étude saisissante, menée en 1995, illustre la puissance de ce phénomène.

Ils ont eu le courage de dire « non  : Les travailleurs immigrés en lutte pour la dignité humaine au cours des années 1970 Ils ont eu le courage de dire « non » : Les travailleurs immigrés en lutte pour la dignité humaine au cours des années 1970 Posted by Matthieu Lépine on 22 février 2015 · 2 commentaires « C’est important de se construire en se disant que nos parents n’ont pas passé leur temps à baisser la tête. Parce que j’entends beaucoup dire, nos parents rasaient les murs, nos parents baissaient la tête. Ce n’est pas vrai ! Quels types d'attention? Activités pratiques autour de la concentration, de la distraction, du multi-tâche, du contrôle exécutif, de la vigilance 1. L'attention sélective, la concentration Objectif

OUTILS Apprendre à apprendre : 3 séances d’AP Apprendre à apprendre en s’inspirant des sciences cognitives, sur 3 séances d’accompagnement personnalisé (niveau lycée) : des visuels et des déroulés pour le professeur et des activités de sensibilisation pour les élèves. Aucune remise en cause de votre pédagogie, mais de nombreuses pistes à explorer:(le téléchargement des documents se fait automatiquement en cliquant sur les liens)SÉANCE 1 pour le professeurSÉANCE 1 le diaporamaSÉANCE 2 pour le professeurSÉANCE 2 le diaporamaSÉANCE 3 pour le professeurSÉANCE 3 le diaporama Les quatre piliers de l’apprentissage - Stanislas Dehaene L’enfant est doté d’intuitions profondes en matière de repérage sensoriel du nombre. Avant tout apprentissage formel de la numération, il évalue et anticipe les quantités. Apprendre à compter puis à calculer équivaudrait à tout simplement tirer parti de ces circuits préexistants, et, grâce à leur plasticité, à les recycler. L’apprentissage formel de l’arithmétique se « greffe » sur le « sens du nombre » présent chez l’enfant, et sollicite la même zone cérébrale. Le maître-mot, alors, est la plasticité cérébrale.

Qu'est-ce que la Neuroéducation ? Issue d’une rencontre entre le dr. Pierre Huc, Neurologue, Psychiatre et Brigitte Vincent-Smith, Professeur de Didactique des langues étrangères/secondes (Ottawa, Canada), l’Institut de Neurodidactique International promeut la compréhension des neurosciences pour permettre d’appliquer ses découvertes à l’apprentissage. Cet enjeu nous passionne, évidemment membre de l’INI, nous nous sommes rendues à Collioure au dernier symposium du 16 et 17 mai 2014 qui a largement tenu ses promesses ! Sciences et conscience de l’homme Profondément touchées par l’esprit de partage des intervenants, nous revenons dynamisées par ces échanges, la qualité des exposés, la volonté de proposer des solutions, la disponibilité pour chercher, l’écoute et l’accessibilité de ce qu’on a l’habitude de qualifier de « grands pontes », heureux de se retrouver ensemble sous le soleil de Collioure. Congrès neuroéducation 2014 Collioure | Dr P.Huc, Pr J.Thomas, B.Vincent-Smith, J.Touchon, D.Smith, S.Slimi

L'Observatoire de la génétique Comment dire à un couple d’apparentés que leur union risque de donner naissance à un enfant atteint d’une grave maladie héréditaire? Une question délicate qui se pose encore souvent dans certaines communautés du Liban, où les mariages entre cousins sont pratiques communes. L’expérience d’un médecin généticien. André Mégarbané Pour conseiller des patients en matière de problèmes héréditaires, il ne suffit pas d’avoir une connaissance approfondie des modes de transmission génétique, de l’interaction des gènes au sein des familles et des populations, ou des anomalies chromosomiques avec toutes leurs conséquences. Il faut aussi faire preuve d’un profond respect des attitudes, des sensibilités et des réactions des personnes qui consultent.

Les fonctions exécutives chez les enfants: Comment les définir et comment les soutenir à l’éducation préscolaire? Qu’est-ce que les fonctions exécutives? Les fonctions exécutives [FE] constituent un ensemble de processus cognitifs interdépendants qui permettent à l’individu de coordonner intentionnellement ses pensées, ses actions et ses comportements. Selon Diamond (2016), les FE représentent des compétences de base qui s’avèrent essentielles pour le développement et l’apprentissage de l’enfant, en plus d’être associées à sa santé mentale et physique. Jusqu’à tout récemment, l’étude des FE a essentiellement été le domaine des neurologues et des neuropsychologues.

Related:  Neurosciences cognitives