background preloader

Ancrage Mémoriel » Optimiser sa charge mentale afin de mieux gérer ses ressources cognitives et sa mémoire

Ancrage Mémoriel » Optimiser sa charge mentale afin de mieux gérer ses ressources cognitives et sa mémoire
Avez-vous déjà eu le sentiment que votre cerveau n’était plus en mesure de vous donner les ressources nécessaires pour accomplir une tâche demandée, sa charge mentale étant trop élevée ? Cette impression traduit une situation de surcharge cognitive. La charge mentale est la quantité de ressources mobilisées pour réaliser une activité particulière à un moment donné. Elle varie en fonction de la tâche concernée, de sa complexité ou encore du contexte. La charge mentale est également modulée par des facteurs internes, comme la motivation. Le cortex cingulaire antérieur dorsal est impliqué dans le traitement de la charge mentale. Selon Gaël Allain, docteur en psychologie cognitive, « il est important d’être autonome dans son travail » car « laisser la possibilité aux gens de s’organiser comme ils le souhaitent est le meilleur moyen pour diminuer la charge mentale ». Alors, comment optimiser sa charge mentale afin de mieux gérer ses ressources cognitives et sa mémoire ?

http://www.ancrage-memoriel.fr/article/optimiser-sa-charge-mentale-afin-de-mieux-gerer-ses-ressources-cognitives-et-sa-memoire/

Related:  Cerveau Neuroscience CognitifApprentissage

Le cerveau et les principales fonctions cognitives - HAPPYneuron La mémoire est omniprésente dans la vie quotidienne. Elle nous permet de retenir toute sorte d’informations (souvenirs personnels, connaissances culturelles, procédures automatiques…) pendant une durée plus ou moins longue (de quelques secondes à toute une vie). Elle constitue le passé de chacun, ou plutôt la connaissance de celui-ci, et permet ainsi à quiconque de posséder une identité.

Esprit génial après 60 ans Esprit génial après 60 ansTu es aussi jeune que tu te sens L’attitude positive et la clarté de l’esprit peuvent t’aider à te sentir encore mieux et à rajeunir ton cerveau. Tu es déjà curieux ? C’est bien! Comment faire face aux comportements difficiles Table des matières Introduction On rencontre dans tous les groupes des personnes dont le comportement désagréable complique la vie des autres.

La théorie de la dissonance cognitive une théorie âgée d’un demi-siècle Selon la théorie de la dissonance cognitive, lorsque les circonstances amènent une personne à agir en désaccord avec ses croyances, cette personne éprouvera un état de tension inconfortable appelé dissonance, qui, par la suite, tendra à être réduit, par exemple par une modifi cation de ses croyances dans le sens de l’acte. Notre article se propose de présenter cette théorie dans ses grandes lignes. Dans les expériences sur la dissonance, on amène par exemple le sujet à donner des arguments en faveur de la peine de mort alors qu’il est contre (il réalise donc un acte dit « problématique »). La réalisation de cet acte l’amène à ressentir un état d’inconfort. Boostez votre mémoire. Boostez votre mémoire. --> Un moyen mnémotechnique original pour vous aider à retenir énormément de choses sans effort (ou presque :-)... Voici une technique originale vous permettant de développer votre mémoire en utilisant les associations d’idées.Il s’agit plus précisément d’utiliser ici la technique dite des tables de rappel. Regardez ces chiffres attentivement. Le 1 fait penser à un piquet, ou à un pieu que l'on peut enfoncer dans le sol à l'aide d'un marteau. Le 2 fait penser à un cygne...

Que nous dit la recherche sur l’apprentissage Cet article est issu de la lecture du travail de Jean Heutte "Dix constats clés de la recherche cognitive sur l’apprentissage" qui fait une synthèse du document de Schneider et Stern "Comment apprend-on ? La recherche au service de la pratique". Ces dix constats se regroupent en 3 familles : qu’est-ce qu’apprendre ? Guide : comment utiliser le langage corporel à son avantage Votre langage corporel peut influencer la façon dont les gens vous perçoivent. Votre position, votre ton de voix et vos gestes influencent l'opinion que les autres se font de vous. Selon Mark Bowden, un expert en langage non-verbal, cette opinion compte en fait beaucoup plus qu'on ne le pense.

La motivation, enfouie au plus profond du cerveau ? L'équipe de Mathias Pessiglione, chargé de recherche Inserm du "Centre de recherche en neurosciences de la Pitié-Salpêtrière" (Inserm/UPMC-Université Pierre et Marie Curie/CNRS) a identifié la partie du cerveau impliquée dans la motivation lors d'une action mêlant effort physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la « science de la nature ». Dans un sens général et ancien, la...) et mental: le striatum ventral. Les résultats de leur étude ont été publiés dans PLoS Biology le 21 février 2012. Les résultats d'une activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.)

pedagogies - apprentissages et apprenant La formation pour adultes est encore parfois trop imprégnée de pédagogie trop "scolaire"... à tout le moins celle que le formateur a vécu lui-même lorsqu'il était sur les bancs de l'Ecole. Il est difficile de faire évoluer sa pratique de formateur si... Lire la suite PEDAGOFORM VOUS SOUHAITE UNE TRES HEUREUSE ET PEDAGOGIQUE ANNEE 2014 ! QU'ELLE VOUS GUIDE VERS L'ACCOMPAGNEMENT RENOUVELE DE L'APPRENANT ET VOUS PERMETTE AUSSI DE VOUS NOURRIR DE NOUVEAUX APPRENTISSAGES.... En guise de démarrage d'année, proposition d'un...

Cerveau et éducation : peut-on les marier ? Inspiré du titre d’un article de Francis Schrag (professeur en philosophie de l’éducation) paru en 2013, la question du mariage entre neurosciences et éducation est au cœur des débats que suscite l’éventuelle application des résultats neuroscientifiques dans la salle de classe. Neurosciences de l’éducation, esprit, cerveau et éducation ou encore neuro-éducation, le vocabulaire ne manque pas pour désigner cette « jeune science », dont l’objectif est de mieux faire connaître le cerveau et les processus cognitifs qui lui sont attachés. La fascination qu’exercent les images du cerveau, les animations 3D ou toutes approches déclarées « brain-based » (basée sur ce que l’on sait, ou croit savoir, du fonctionnement cérébral) engendrent malheureusement de nombreux malentendus. Mais quels sont ses véritables apports au monde éducatif ?

Related: