background preloader

E-Learning

E-Learning

Méthodes et modèles pédagogiques Frédéric Haeuw :"L’irruption massive des technologies et des réseaux dans la formation des jeunes et des adultes fait ressurgir de vieux débats sur les méthodes pédagogiques. Les Massive Open Online Courses, par exemple, sont généralement distingués en « xMOOC » plutôt basés sur une pédagogie transmissive de savoirs clairement identifiés dans des référentiels fermés, et en « cMOOC » dont les objectifs d’apprentissage sont plus ouverts et qui se basent sur le principe que ce sont les participants qui créent le contenu. On parle alors de méthodes pédagogiques, classées généralement en méthodes déductives (démonstrative, expositive …) ou inductives (active ou expérientielle), et l’on considère souvent que la méthode dépend de l’objet à construire ou à transmettre : les savoirs académiques se prêteraient davantage à une méthode déductive et les compétences à une méthode inductive. Les constructivistes répondent à cette question de manière radicalement opposée.

Le numérique, facteur d'incertitude créative dans l'enseignement Se reposer sur une mécanique bien rodée réduit incertitude et risque. Même en matière d’apprentissage, se fonder sur un scénario pédagogique excluant les facteurs d’incertitude liés à des pratiques, techniques pédagogiques nouvelles ainsi qu’à l’introduction de technologies innovantes, offre un confort indéniable. C’est aussi un bon moyen d’éviter de se mettre en difficulté et de s’assurer une réputation d’enseignant plébiscité par ses élèves (ainsi que leurs parents). En effet, bien que l’apport des nouveaux outils soit pensé comme nécessaire par la communauté des apprenants, ces derniers restent sceptiques lorsqu’ils sont confrontés à une modification de leurs habitudes d’apprentissage. La forte empreinte des modèles pédagogiques traditionnels Qu’est-ce qu’un bon cours ? Cette tendance à la modélisation des formations est largement utilisée dans le cadre de l'e-learning. L'aléa numérique, ressort pédagogique incontournable Maîtriser l'incertitude Références Devauchelle, Bruno.

Comment faire un commentaire de texte ? Vous avez contextualisé et analysé le texte, puis, au brouillon, vous avez structuré votre commentaire en 2 à 4 parties en fonction de votre problématique, comportant chacune 2 à 4 sous-parties. Pour une épreuve de 4h, il vous reste normalement 2h30 pour rédiger, directement sur votre copie (sauf introduction et conclusion), à partir du plan détaillé. Vous pouvez faire 5 minutes de pause à ce moment-là, manger un morceau, histoire de reprendre votre souffle.Pour une épreuve plus courte, comme l’examen d’entrée à Sciences Po, consultez la fiche Organiser son travail lors d’une épreuve limitée dans le temps. Les règles de rédaction On dit souvent qu’un commentaire de texte dépend du texte, ce qui est vrai. Mais il y a tout de même des passages obligés et des méthodes ! D’abord, rédigez votre introduction au brouillon (15 minutes). Pour le texte suivant, vous trouverez un exemple d’introduction ci-dessous. Bilan du commentaire en répondant de façon synthétique à la problématiqueOuverture XXXV.

Comment concevoir un cours en ligne ? Voici une méthode efficace Comment concevoir une formation à distance via Internet ? Voici une méthode efficace en 4 étapes : analyse, développement, implémentation et évaluation. Beaucoup d’entreprises hésitent encore à créer un cours en ligne ou une formation mixe (blended learning : qui allie cours en présentiel et formation à distance). Comment s’y prendre ? Quelles sont les étapes à respecter ? Et surtout, comment retenir l’attention des apprenants, sachant que les abandons sont très nombreux dans ce type d’apprentissage ? Je suis moi-même confronté au problème en tant que formateur, concepteur de formation mais aussi en tant que participant à de nombreux MOOCs (Massive Online Open Courses – cours massifs en ligne et gratuits). Et, tout au long de mes recherches, j’ai glané quelques trouvailles intéressantes que j’ai envie de partager avec vous. Aujourd’hui, je vous propose une méthode de conception de formation à distance en quatre étapes. Le « Course design » inspiré du « design éducatif » J'aime :

Qu'est-ce que le connectivisme ? Les théories et les modèles de l'apprentissage se suivent et ne se ressemblent pas forcément; chacun présente une approche spécifique avec ses avantages et ses limites et on n'a pas toujours intérêt à adopter inconditionnellement l'une ou l'autre de ces approches. Le modèle transmissif où l'enseignant est le détenteur du savoir et s'évertue à le transmettre à un apprenant qui aspire à correspondre à un modèle a vu ses beaux jours décliner quoiqu'il soit encore appliqué dans des bastions réfractaires tels que certains espaces universitaires traditionnels (et les xMoocs). Le béhaviorisme, avec le balisage de l'apprentissage du plus simple au plus complexe avec force renforcements, positifs et/ou négatifs, des informations fournies juste à temps à l'apprenant et les remédiations pertinentes qui récupèrent tout retardataire vivra encore de très beaux jours et amènera des réussites ponctuelles satisfaisantes. Toutes ces approches correspondent à des pratiques courantes dans l'apprentissage.

La boite à outils du formateur innovant " Format... 5- Développement professionnel continu Animer une formation La réussite d’une formation dépend de différents aspects : La préparation en amont : la connaissance que l’on a du sujet et la construction de la session, voir Fiche Construire une action de formation L’attitude et les comportements du formateur. Il doit à la fois être maître du navire, cadrer le déroulement de la session, tout en faisant preuve d’écoute et de souplesse par rapport aux attentes des apprenants. La dynamique du groupe qui a un impact majeur sur les apprentissages. Etre expert sur un sujet ne suffit pas, le formateur doit aussi faire preuve de technicité pédagogique, d’intelligence relationnelle et de compétences en communication. Voici quelques conseils pour réussir l’animation d’une formation. 1. Chaque apprenant arrive avec ses questions, ses inquiétudes sur le déroulement de la formation, ses réticences, ses a priori, sa fatigue… C’est pourquoi le formateur doit être disponible pour accueillir, rassurer, mettre en confiance dès l’arrivée des personnes. 2. 3. 4. 5. 6. 7.

E-learning, les 5 alertes de Meirieu Avec l'avènement du numérique, les pédagogues ont dû relever plus d'un défi. Comment intégrer les nouvelles technologies aux apprentissages ? S'agit-il d'une simple amélioration de l'existant, d'une plus-value qui rehausse la qualité de l'enseignement et de la formation ou carrément d'une refonte de nos prestations face à une génération hyper connectée ? Enrichissement du présentiel, hybridation des contenus, FAD, e-learning, applications portables et autres tablettes, réseaux sociaux etc., autant d'outils, de pratiques et d'usages qu'institutions et enseignants ne peuvent plus ignorer sans risquer d'être décalés par rapport au cours actuel des choses. Mais faut-il s'en convaincre encore, il y a toujours débat dans le milieu universitaire autour de la question pédagogique, notamment lors de la conception et mise en oeuvre de projets e-learning. Meirieu et le numérique : méfiance E-learning et pédagogie peuvent (vraiment) faire bon ménage Références :

26 recommandations pour un usage raisonné des écrans par les enfants et adolescents (Académie des Sciences) Le 22 janvier 2013, l’Académie des Sciences a publié un Avis sur L’Enfant et les écrans, un travail de plusieurs mois menés par des chercheurs qui se sont interrogés sur la construction des fonctions cérébrales au regard des sollicitations extérieures sensorielles, affectives et culturelles… dont l’exposition aux écrans numériques. Les scientifiques qui ont coordonné cet avis (Jean-François Bach, Olivier Houdé, Pierre Léna et Serge Tisseron) tentent de répondre à ces questions que bien des adultes, parents, enseignants, animateurs multimédia, médecins et personnels de santé, associations, institutions se posent : « Quels sont les risques de dépendance ou de phénomènes régressifs chez un enfant face aux écrans ? Quelle est la place des tablettes interactives et autres nouveaux supports dans l’apprentissage et la transmission des savoirs ? Avec quel impact sur les relations enfant-adulte ? Comment réguler l’accès aux écrans sans l’interdire ? Culture des écrans : analyses et conseils I. 1.

Apprendre ses cours, une compétence qui s’enseigne Dès la sixième, les élèves sont appelés à « apprendre leurs leçons » de manière autonome. Quelques stratégies didactiques maintenant connues peuvent les guider, surtout au début, dans cet apprentissage : la rédaction par les élèves eux-mêmes d’une synthèse en fin de cours qui récapitule l’essentiel à retenir ; la mise en évidence, dans le cours, des éléments essentiels ; l’explicitation des attendus pour l’évaluation, en sont quelques exemples. Ces stratégies sont indéniablement efficaces. Néanmoins, la démarche que nous expérimentons ici en classe de sixième s’est révélée particulièrement intéressante pour amener les élèves à être autonomes dans les deux compétences clés mises en œuvre pour l’apprentissage des leçons, à savoir l’identification des éléments essentiels à retenir du cours puis leur mémorisation. Un scénario fondé sur le fonctionnement de la « mémoire à long terme » Pour en savoir plus, la vidéo : Identifier les éléments à mémoriser dans le cours

Pédagogie : approches théoriques Définition La pédagogie doit être différenciée de la didactique. En effet la didactique se concentre essentiellement sur une discipline et sur la manière de l’enseigner. En fonction d’obstacles identifiés, la didactique permet de transformer le « savoir savant » en savoir à enseigner. De manière générale, la pédagogie peut être perçue comme une action qui vise à provoquer des effets d’apprentissage. Des concepts à connaître Activités pédagogiques Occupations diversifiées que peuvent avoir les individus pendant le stage : exposés, pauses, exercices…Elles sont basées sur les différentes méthodes. L’activité de l’individu et/ou de l’apprenant est un concept central pour les théories relatives au développement individuel et à l’apprentissage. Courants pédagogiques Ecole ou façon d’envisager la pédagogie. Le courant traditionnel : dans ce courant, le formateur possède le savoir. Méthodes pédagogiques Ensemble organisé de techniques et de moyens qui ont toutes un point commun.

Connaître les grands courants de l'apprentissage Bien souvent, enseignants et apprenants manquent de recul sur leurs pratiques. Ceci, parce qu'ils ignorent les grands principes connus qui régissent l'enseignement et l'apprentissage. Dans ces conditions, les choix pédagogiques relèvent de l'intuition et des représentations, et les insatisfactions de part et d'autres sont mal vécus. Le comble c'est quand pour un choix proclamé, le socioconstructivisme par exemple, on en vient à soumettre les apprenants à une pédagogie de transmission. De la connaissance des courants de l'apprentissage et du choix de l'un d'eux, on pourra définir un scénario pédagogique qui fait sens avec les objectifs visés. Dans une vidéo d'une quizaine de minutes intitulée L'évolution de l'apprentissage à travers le temps, Judith Cantin, conseillère pédagogique en intégration des TIC, propose de survoler les grands courants de l'apprentissage. Vision de l'apprentissageRôle de l'enseignant et de l'élèveForces et limitesPistes de réflexion.

Related: