background preloader

Pédagogie

Pédagogie
Related:  Recherches en Sciences de l'éducation

Normand Baillargeon s’attaque aux neuromythes de l’éducation Êtes-vous visuel, auditif ou kinesthésique ? Avez-vous une intelligence musicale,... Êtes-vous visuel, auditif ou kinesthésique ? Avez-vous une intelligence musicale, plutôt spatiale ou logico-mathématique ? Baby Einstein et Brain Gym, ça marche ? Et si on vous disait que toutes ces théories et ces méthodes à la mode, qui guident pourtant les grandes orientations en éducation, étaient de la pure foutaise ? C’est ce que s’emploie à démontrer le philosophe Normand Baillargeon en déboulonnant un à un et sans ménagement 14 « neuromythes » qui guident pourtant les grandes orientations en éducation. « Ce sont des aberrations scientifiques. Déconstruire nos idées reçues, départager la théorie crédible de l’anecdote et mettre nos croyances à l’épreuve des faits et de la science, c’est un peu le dada, et même le combat, de ce philosophe, également auteur de Petit guide d’autodéfense intellectuelle. Baby Einstein, Brain Gym et autres L’engouement pour les mythes

L'ÉCOLE DE DEMAIN | Dessinons l'école pour la réussite de tous les élèves de la maternelle au lycée – Le blog Education du SE-Unsa Des élèves-chercheurs et des fourmis Un vendredi après-midi, dans une classe de CM1-CM2, qui plus est en ZEP, on ne s’attend pas forcément à entendre les mots : hypothèse, expérimentation, myrmécologue, mandibules, trophallaxie, maniper, pupe*… et ces écoliers de 9-11 ans savent parfaitement de quoi ils parlent et prennent le temps de m’expliquer. Il faut dire que le journaliste venu peu de temps auparavant “n’avait pas bien compris”, ils s’en sont rendu compte en lisant son article, alors avec moi ils ont décidé de faire un effort de PÉDAGOGIE ! Ça tombe bien j’adore apprendre et encore plus apprendre des élèves ! Ils me font un résumé des épisodes précédents : les fourmis présentes dans leur classe depuis l’automne ont commencé à construire une muraille autour de leur nid pendant les vacances d’hiver, muraille composée de débris (des cadavres de fourmis, des bouts d’éponge et de mouchoir, des petits moutons de poussière etc.). Alors extraordinaires ces élèves ? Le Storify de ma visite dans la classe WordPress:

Les Cahiers pédagogiques Les enfants pauvres auraient un cerveau plus petit | MATHIEU PERREAULT | Médecine Les chercheurs américains, qui publient dans la revue JAMA Pediatrics, ont étudié deux zones du cerveau notamment impliquées dans la gestion du stress et dans la mémoire, soit l'hippocampe et l'amygdale. La pauvreté durant la petite enfance pourrait réduire de 10% la taille de ces deux régions. «C'est un article très impressionnant», estime Michael Meaney, neuropsychologue à l'Université McGill. «Il y a eu des études qui ont montré que la pauvreté a des effets cognitifs et comportementaux à long terme. Les chercheurs de l'Université Washington, à St. La psychiatre de St. Les enfants riches dont les parents ne sont pas empathiques ont-ils aussi un petit cerveau? Les enfants déprimés étaient surreprésentés (30%) dans l'échantillon, un facteur qui pourrait invalider la conclusion de l'étude, selon un commentaire qui accompagnait celle-ci. «Je pense que la dépression est plutôt une conséquence de la pauvreté, comme la taille du cerveau», avance quant à lui M.

Élucubrations pédagogiques “Vis ma vie d’instit”, ce n’est pas une nouvelle émission de télé-réalité, mais le titre d’un livre écrit par le sympathique Lucien Marboeuf, dont vous connaissez peut-être les écrits sans le savoir si vous parcourez de temps en temps son excellent blog L’instithumeur. A vrai dire, ce récit, c’est encore mieux que la télé-réalité : Lucien a branché pour vous une caméra dans son école 24h/24, mais avec le filtre bien particulier de sa perception très humaine de son métier d’enseignant. Il vous raconte, au fil de ses 275 pages, son quotidien d’instit, de la rentrée de septembre à la sortie de juin. Lire la suite » Après 4 ans d’utilisation de Twitter avec mes élèves de CP pour les motiver à l’écriture et à la lecture dans de vrais situations de communication, je teste en parallèle cette année l’utilisation d’une page Facebook pour la classe, alimentée par les élèves. Pourquoi Facebook ? J’allais dire, pourquoi pas ? Késako ? A priori, pédagogiquement, ça se tient. Lire la suite »

Et si l'essentiel était la pédagogie du bonheur ? La pédagogie du bonheur ? Il faut le reconnaître, nous la maîtrisons peu ou pas. Bien souvent nous sommes trop occupés ou préoccupés à faire travailler nos élèves, les évaluer, les faire réviser, les faire » bachoter » en quelque sorte. Nous devons parfois punir ou sanctionner pour participer à l’éducation des enfants qui nous sont confiés. Une enseignante innovante croit, elle, en cette place privilégiée laissée à l’humain. 1. Vous êtes peut être tombé sur la vidéo de cette jeune enseignante innovante qui circule sur les réseaux sociaux actuellement. Pour Nathalie Vermes la première connaissance à faire acquérir à ses élèves c’est « la confiance en soi et le bonheur » qu’il s’agit à ses yeux « du plus beau programme de l’éducation nationale ». Pour elle, les élèves sont avant tout des êtres humains avant d’être des écoliers et en cela ils ont besoin d’amour, d’estime de soi, de confiance en soi et de bonheur. 2. Autre élément intéressant elle ne met pas de note. 3. M Mathieu

Les neuromythes constituent un obstacle au changement dans le domaine de l’éducation Qu’est-ce qui fait obstacle au changement et à l’amélioration de l’éducation? Je crois qu’un des obstacles est lié au fait que les enseignants possèdent souvent de fausses conceptions sur le fonctionnement du cerveau de leurs élèves. Ces idées fausses (souvent appelées des neuromythes) représentent un obstacle au changement et à l’amélioration de l’éducation, parce que, lorsqu’un changement s’oppose à une conception bien établie, il y a toujours une tendance naturelle et compréhensible à résister à ce changement. Je crois également qu’une des façons de surmonter cet obstacle est d’intégrer, dans la formation des enseignants, un cours de neuroéducation, un domaine en émergence dont le but est d’améliorer l’enseignement en comprenant mieux le fonctionnement du cerveau des élèves. Un des obstacles au changement : les neuromythes Parlons d’abord des neuromythes. Comme vous l’avez peut-être deviné, toutes ces affirmations ne sont en réalité que des neuromythes.

Institut Français de l'éducation 20/04/16De nombreuses académies signent avec l'IFÉ des conventions d'utilisation de nos clés USB Néopass qui intègrent une formation de formateurs sur site.Si vous êtes intéressés, le calendrier d'accompagnement 2016/2017 est en cours de finalisation. Voir la carteContactez-nous 13/11/15Tout Neopass sur une clé USB : c’est maintenant ! Nous proposons de nouvelles modalités de collaboration aux rectorats et directions académiques qui souhaitent équiper leurs formateurs d’une version autonome de Neopass. Contactez-nous 25/09/2015Deux nouveaux parcours disponibles Conçus par le centre Alain-Savary et utilisant les ressources de la plateforme Néopass@ction, découvrez ces deux parcours de formation hybrides : 07/09/2015Nouveau : Le thème 8 : Débuter comme formateur, tuteur, conseiller pédagogique est en ligne Faut-il aider l’enseignant à faire classe ou à apprendre à faire classe ? Découvrir ce nouveau thème

Ma onzième année et les suivantes... | Au fil des années scolaires en lycée professionnel : les usages des outils Web 2.0 en classe : Twitter, Tumblr…

Nouvelles méthodes pédagogiques by cyndai Dec 12

Related: