background preloader

Sous le dôme - Un documentaire de Chai Jing - version française intégrale

Sous le dôme - Un documentaire de Chai Jing - version française intégrale

http://www.youtube.com/watch?v=ZS9qSjflwck

Related:  Documentaires 2L'ASie du Sud et de l'ESt : les défis de la population et de la croissancePétrole, pollution, énergies renouvelablesCOP21 - Paris

Fort McMoney - Votez Jim Rogers ! Le Canada est le premier État au monde à s'être retiré du protocole de Kyoto sur les gaz à effet de serre. La raison de ce désengagement politiquement incorrect se trouve sous les plaines neigeuses de la province de l'Alberta : des milliards de barils de pétrole qui font de la ville de Fort McMurray la troisième réserve mondiale. Mais l’extraction, coûteuse et polluante, de ce sable bitumineux surabondant a nécessité l'installation du plus vaste site industriel de la planète. Depuis, les grandes compagnies pétrolières semblent avoir la mainmise sur la politique locale, dans une ville où la population migrante ne s'investit pas dans la vie citoyenne. Une influence qui pèse sur le débat, le rendant plus difficile, notamment quand il s'agit d'évoquer une pollution dont l'étude soulève d'inquiétants conflits d'intérêts.

Asie : IDH – Indice de développement humain - 2016 Carte Caractéristiques Sujet de la carte : - Asie - IDH – Indice de développement humain Source de la carte : - UNDP Création : - Actualitix – Tous droits réservés Comment la fortune accumulée par 782 milliardaires pourrait contribuer à sauver la planète Un peu plus de 5000 milliards de dollars d’investissements seraient nécessaires pour que la moitié de la planète bénéficie d’une électricité d’origine renouvelable d’ici quinze ans. Les énergies renouvelables – principalement hydroélectriques – pèsent pour l’instant environ 20% de la production mondiale d’électricité. 5000 milliards supplémentaires, cela semble énorme : plus de deux fois le PIB de la France. Mais du point de vue des grandes fortunes mondiales, cela paraît peu : l’investissement est égal à la richesse actuellement détenue par 0,00001 % de la population mondiale. Soit les 782 personnes les plus riches de la planète, parmi lesquelles de nombreux propriétaires et PDG de grandes entreprises.

Déclaration Chine-France sur le climat : rien de contraignant, rien de bien nouveau ! La déclaration commune des présidents chinois et français, ce lundi 2 novembre, a été saluée par François Hollande comme un « pas majeur » vers un accord « désormais possible ». La lecture du texte incite à beaucoup plus de prudence. Par contre 22 milliards de contrat sur le nucléaire ! Pollueurs d'hier et d'aujourd'hui, par Cécile Marin (Le Monde diplomatique, novembre 2015) « Dans le monde d’aujourd’hui, toute culture, toute littérature et tout art appartiennent à une classe déterminée et relèvent d’une ligne politique définie. Il n’existe pas, dans la réalité, d’art pour (.. Le Canada sous influence - Le poids du lobby pro-Israël à Ottawa Le Canada sous influence - Le poids du lobby pro-Israël à Ottawa La plupart des observateurs s'entendent pour dire qu'un virage majeur a été opéré dans la politique extérieure du Canada depuis l'arrivée au pouvoir de Stephen Harper, en particulier dans les dossiers concernant Israël et le Moyen-Orient. En fait, jamais l'influence du lobby pro-Israël n'a été aussi grande. Des liens de plus en plus étroits se tissent entre des groupes de pression, comme le Bnai Brith, et la droite conservatrice canadienne. Plusieurs organismes se sont notamment vus retirer des subventions parce que leurs positions étaient jugées contraire aux intérêts d'Israël.

Le contrôle des naissances en Inde Jacques VERON Démographe. Directeur de recherche à l'INED (Paris) Dans le delta du Niger, Shell pollue allègrement, engrange des profits mirobolants, puis laisse dépérir les habitants L’écrivain nigérian Ken Saro-Wiwa est-il mort pour rien ? Il y a vingt ans exactement, l’écrivain engagé était exécuté par pendaison, au terme d’un procès inique. Aux yeux de la junte militaire de l’époque, il était coupable de dénoncer les graves atteintes à l’environnement et aux droits humains causés par l’exploitation pétrolière. Vingt ans plus tard, la situation est tout aussi désastreuse. Quadrillé d’oléoducs et de forages pétroliers, le delta du Niger est dans un piteux état. L’eau, les sols, l’air sont sévèrement pollués.

COP 21 : La société civile se rebelle Le sommet climat de Paris est en train de susciter une confrontation d’ampleur entre le peuple de la rue et les opportunistes de l’état d’urgence. Dans la foulée des attentats du 13 novembre, Manuel Valls a cru raisonnable, au nom de la sécurité, de proposer l’annulation de tous les événements « à ciel ouvert » préparés par les organisations de la société civile. Enfin, selon des critères dont la logique n’est que trop perceptible : « non » à la grande marche parisienne du dimanche 29 novembre, veille de l’ouverture de la COP 21, même confinée dans un stade, mais « oui » à la reprise des matchs de foot ; « non » à la mobilisation de masse du 12 décembre, après la clôture de la COP 21, mais « oui » au marché de Noël des Champs-Élysées.

L’héritage de Pablo Escobar - Partie 1 > Pour activer les sous-titres, cliquez sur l'icône CC sous la vidéo puis sélectionnez la langue de votre choix dans « Options » Quand la police colombienne a finalement abattu Pablo Escobar d'une balle dans la tête en décembre 1993, l'homme était à la tête de ce que l'on pourrait considérer comme le cartel de la drogue le plus puissant de tous les temps – et il pesait 25 milliards... > Pour activer les sous-titres, cliquez sur l'icône CC sous la vidéo puis sélectionnez la langue de votre choix dans « Options » Quand la police colombienne a finalement abattu Pablo Escobar d'une balle dans la tête en décembre 1993, l'homme était à la tête de ce que l'on pourrait considérer comme le cartel de la drogue le plus puissant de tous les temps – et il pesait 25 milliards de dollars. En plus d'avoir réussi à transformer sa ville de Medellín en capitale mondiale de la cocaïne, Escobar a, par ses méthodes, inspiré la majorité des organisations criminelles qui ont suivi.

Pollution et écologie : le grand paradoxe de la Chine C’est la deuxième puissance économique du monde mais le premier pollueur de la planète. Aujourd’hui, le smog de Pékin est autant associé à la capitale chinoise que la Cité interdite et les problèmes écologiques dont la pollution sont devenus les premiers motifs de soulèvements populaires. Face au désastre, le pouvoir se donne les moyens d’agir. La Chine vient de signer avec les États-Unis un accord sur le climat et veut désormais être aussi efficace en matière environnementale qu’elle l’a été sur le plan économique. Pollueur ou sauveur de l’humanité? Les investisseurs se retirent en masse des énergies polluantes Le mouvement mondial pour le désinvestissement des énergies fossiles continue de prendre de l’ampleur. À l’occasion de la Conférence des Nations unies sur le climat qui se tient à New York, les animateurs de cette campagne rendent public un rapport estimant à pas moins de 2 600 milliards de dollars (2 331 milliards d’euros) les avoirs totaux des acteurs financiers qui ne souhaitent plus investir dans le pétrole, le gaz et le charbon. Ils ont décidé de se retirer de ce secteur, en particulier l’extraction de charbon, en raison de son rôle dans la crise climatique. Il y a un an à peine, le mouvement de désinvestissement ne représentait encore que 50 milliards de dollars – soit une augmentation de 5000%. Leonardo diCaprio rejoint le mouvement Les énergies fossiles (charbon, gaz, pétrole) constituent de loin la principale source de gaz à effet de serre.

Le « Lobby planet Paris » : une cartographie de l’influence des gros pollueurs pendant la COP21 L’Observatoire des multinationales publie conjointement avec plusieurs partenaires français et européens Lobby Planet Paris COP21, un guide des lobbies économiques qui tentent d’influencer la Conférence climat. Objectif : permettre aux citoyens, aux journalistes et aux militants de mieux s’y retrouver dans la grande foire d’influence et de défense des intérêts économiques des gros pollueurs qui se déroule à l’occasion de la conférence sur le climat. Des visites guidées sont également organisées. Le gouvernement français a décidé d’entraver la mobilisation de la société civile en vue de la Conférence climat en interdisant les manifestations sur la voie publique.

Related: