background preloader

Le vent source d'énergie

Le vent source d'énergie
Related:  energies renouvelablesjaish_7

Différentes sortes Mise à jour le 02/08/2013, mise en ligne le 09/08/2010 Les énergies renouvelables, fournies par le soleil, le vent, l’eau, la chaleur de la terre ou les matières organiques, n’engendrent pas ou peu d’émissions polluantes et de déchets. Ce sont des énergies considérées comme inépuisables, par différence avec les énergies fossiles dont les ressources s’amenuisent. Les énergies renouvelables permettent ainsi de répondre à une partie des besoins en énergie (chaleur, électricité et carburant), avec un moindre impact sur l’environnement. Elles représentent en 2012 environ 1/5 de la production mondiale d’électricité1. Une proportion qui doit beaucoup à l’hydroélectricité. Les pays d’Asie, notamment la Chine et l’Inde, développent de plus en plus de capacités de génération électrique issues d’énergies renouvelables. L’hydroélectricité, une énergie puisée à la source Première source d’énergie renouvelable au monde, l’hydroélectricité a fournit à elle seule 17 % de l’électricité mondiale en 2012.

untitled Bilan Carbone® Personnel Energie solaire Mise à jour le 14/11/2013, mise en ligne le 14/09/2010 Le soleil au fil du temps.© Keblow Au même titre que l’eau et l’air, le soleil est à la base de la vie sur Terre, à laquelle il apporte chaleur et lumière. Il rayonne en journée sur toute la planète, même si certaines régions se révèlent privilégiées. Cette énergie, calorique et rayonnante, constitue une source renouvelable et non polluante. Selon le type de production (récupération de la chaleur, transformation en électricité), l’usage (consommation sur place ou diffusion via un réseau) ou le type d’implantation de l’installation (maison individuelle, immeuble collectif, centrale), on fera appel à des solutions différentes, allant des capteurs thermiques individuels aux centrales solaires alimentant des villes entières.

untitled Les impacts liés à la production d’énergie 9 décembre 2009 (mis à jour le 10 mars 2011) Introduction La connaissance précise des dommages environnementaux est indispensable pour progresser vers un usage raisonné de l’énergie, tenant compte des nuisances potentielles. Cette connaissance doit permettre de situer le point d’équilibre entre les avantages procurés par l’énergie et ses « effets néfastes » sur les milieux, et de déterminer ainsi un niveau optimal de consommation d’énergie. Elle constitue aussi un instrument d’orientation des choix vers des filières énergétiques les plus respectueuses de l’environnement. La détermination du « point d’équilibre » est un exercice difficile compte tenu de la très grande complexité des interactions entre les activités humaines et les milieux : impacts sanitaires des pollutions diffuses, changement climatique, relations entre les risques locaux et globaux. L’évaluation environnementale porte à la fois sur les projets et sur les plans et politiques. Les impacts des énergies renouvelables

La biomasse Mise à jour le 09/12/2013, mise en ligne le 25/11/2010 Récolte de la canne à sucre sur le site de la société Amyris, société disposant d'une plate-forme industrielle de biologie synthétique (modification génétique de micro-organismes) visant à proposer des produits issus de la biomasse. Brotas, Brésil.© TOTAL La biomasse est l’énergie stockée au cœur de la matière organique sous forme de sucres, d’huile ou d’amidon, produits par photosynthèse à partir d’eau, de sels minéraux et de CO2. D’origine forestière, agricole, industrielle ou ménagère, la biomasse a des usages traditionnels domestiques et des usages non traditionnels (production d’électricité, biocarburants, combustibles, bioplastiques). Par ailleurs, c’est une source d’énergie renouvelable puisque les plantes employées se reconstituent. La biomasse paraît donc respectueuse de l’environnement. Face à ces défis économiques, environnementaux et sociaux, le développement de la biomasse nécessite des avancées technologiques.

untitled Qu'est-ce que l'identité numérique ? Je ne suis pas le premier à tenter de vulgariser le concept d’identité numérique, Leafar (Raphaël pour les intimes) a ainsi déjà proposé une représentation de l’identité numérique (voir son billet : U.lik unleash Identity 0.2), j’avais également déjà abordé la question dans un précédent billet. Je souhaite avec cet article compléter cette vision et y apporter ma touche personnelle. Les utilisateurs au coeur du web 2.0 Avec la prolifération des blogs et wikis, la multiplication des réseaux sociaux et l’explosion du trafic sur les plateformes d’échanges, les contenus générés par les utilisateurs prennent une place toujours plus importante dans notre consommation quotidienne de l’internet. Tous ces contenus laissent des traces sur les sites qui les hébergent et dans les index des moteurs de recherche, ils sont également systématiquement rattachés à un auteur. De la volatilité de l’identité numérique Les différentes facettes de l’identité numérique

Qu'est-ce que la géothermie ? Depuis l'aube de l'humanité, l'homme a toujours su tirer parti de cette énergie dont geysers, sources chaudes et éruptions volcaniques lui manifestaient l'existence. Mais la découverte d'énergies plus facilement mobilisables (charbon, pétrole) n'a guère encouragé son développement. Aujourd'hui, la donne change. Schéma de géothermie haute énergie. La chaleur de la terre provient de la désintégration d'éléments radioactifs présents dans les roches et du noyau terrestre qui génèrent un flux de chaleur vers la surface. Certaines formations géologiques du sous-sol recèlent naturellement des aquifères dont les eaux (et/ou la vapeur selon les conditions de température et de pression) sont le vecteur de l'énergie thermique. Schéma géothermie basse énergie, la température des nappes est comprise entre 30 et 150 °C. Pourtant, les ressources sont considérables et, en certains points du monde (îles volcaniques notamment), facilement mobilisables.

untitled Qu’est-ce que l’identité numérique ? - Olivier Ertzscheid Qu’est-ce que l’identité numérique et l’e-réputation ? Cette question se pose aujourd’hui dans le cadre de l'écosystème internet pour les usages individuels et collectifs.Cet ouvrage présente de manière accessible l'état de la recherche sur ces questions et propose un tour d'horizon des enjeux fondamentaux à maîtriser pour pouvoir garder le contrôle sur sa présence en ligne ou sur celle de son organisation.Ce livre s'adresse à ceux qui, soucieux de découvrir la richesse de cette problématique, aux entreprises, organisations et collectivités à la recherche d'une méthodologie et de bonnes pratiques sur ces questions, ainsi qu'à toute personne qui s'est déjà, ne serait-ce qu'une fois, posé la question de savoir si la publication d'une information, d'une vidéo, d'une photographie, d'un statut Facebook, ne risquait pas de lui porter un jour préjudice, à lui, à l'un de ses proches ou à son employeur. Cet ouvrage a été réalisé avec le soutien du Labex Hastec.

Related: