background preloader

PETROLE

Facebook Twitter

La décision de vendre leurs réserves stratégiques n’est guidée que par la détermination des Etats-Unis à baisser les prix du pétrole et à fragiliser ainsi leurs principaux concurrents, dont la Russie, l’Arabie Saoudite et l’Iran.

Traditionnellement, les autorités américaines ont recours à leurs réserves stratégiques en cas d’urgence, voire lors des guerres, crises ou calamités naturelles. Ainsi, en 2005, le gouvernement américain a dû y recourir suite à l’ouragan Katrina qui avait dévasté le pays. Dans ce cas de figure, il s’agissait d’une mesure conservative, mais aujourd’hui, le pétrole est plutôt une arme dans les mains des Etats-Unis, souligne Die Welt. Le nouveau Grand Jeu [2/8] Pétrole : L’ours, l’aigle et le chameau. Ce n’est pas une fable de La Fontaine ni un western de Sergio Leone, mais ça y ressemble tant le jeu géopolitique entre les trois grands de l’or noir – Russie, Etats-Unis et Arabie Saoudite – comporte son lot de ruses, de grandes et petites manoeuvres et de coups de théâtre… Acte I : en septembre 2014, le chameau et l’aigle, sans doute nostalgiques de leur tango afghan, semblent manigancer la chute du prix du baril.

Pétrole : L’ours, l’aigle et le chameau

Le but : punir l’ours pour son soutien à Bachar (et accessoirement aux rebelles du Donbass). Le chameau ouvre les vannes, quelques petits aiglons poussent à la roue à Wall Street et le pétrole passe en quelques semaines de 110$ à 50$. L’ours, victime dans le même temps des sanctions occidentales, est un temps en difficulté mais bâille. L’Arabie saoudite au bord du précipice budgétaire! Et si les prix du pétrole augmentaient? Les autorités saoudiennes ont retardé de six mois leurs paiements à des entreprises responsables des projets infrastructurels, du fait de l’effondrement des prix du brut.

L’Arabie saoudite au bord du précipice budgétaire! Et si les prix du pétrole augmentaient?

Dans un avenir proche, le pays pourrait se heurter à un déficit budgétaire pour la première fois depuis 2009. Souhaitant conserver ses fonds, le gouvernement saoudien a retardé nombre de paiements ces derniers temps pour au moins six mois. En 2015, les délais se sont encore allongés, et le gouvernement veut reconsidérer le montant des contrats déjà conclus, dans l’espoir de les revoir à la baisse. Dans le contexte de la baisse catastrophique des cours du pétrole, ressource qui assure approximativement 80% des revenus en Arabie saoudite, cette dernière se trouve contrainte de recourir aux réserves internationales et de réduire ses dépenses.

Le chaos du monde ne naît pas de l'âme des peuples, des races ou des religions, mais de l'insatiable appétit des puissants.Les humbles veillent. Le Pétrolière :Une Histoire Sans Fin - Documentaire vf. Le Pic Pétrolier : Nous entrons dans l'ère de la fin du pétrole bon marché. La Russie est revenue pour de bon au Proche-Orient, et son come-back, ainsi que son implication dans le conflit syrien sont susceptibles de "sauver" les prix du brut, a indiqué le milliardaire américain Thomas Boone Pickens, patron de la société d’investissement BP Capital Management d'investissement.

"La Russie est le +nouveau shérif+ au Proche-Orient. Elle vient de réaliser son plus important retour dans la région depuis 1973. La Russie est revenue, et c'est sérieux", a déclaré sur la chaîne de télévision CNBC M.Pickens, ajoutant qu'il s'attendait à des changements prochains sur le marché du pétrole. Et d'expliquer que, dans la situation actuelle, sous la pression de la Russie, l'Arabie saoudite pourrait enfin réduire sa production de pétrole, ce qui se solderait par l'élévation des cours de brut dans le monde. Avis de tempête sur l’Arabie saoudite. Une alliance pétrolière russo-saoudienne pour contrer les USA?

International URL courte.

Une alliance pétrolière russo-saoudienne pour contrer les USA?

Cruel sera le réveil Le Crash pétrolier Documentaire Arte. Nouvel ordre mondial - Le grand complot du pétrole - Film Documentaire Français Complet. Le prix du pétrole sera bas tant que Moscou restera hors de l'OPEP. Economie URL courte "Pourquoi la Russie n'adhère pas à l'OPEP?

Le prix du pétrole sera bas tant que Moscou restera hors de l'OPEP

", s'interroge Iwona Trusewicz, du journal polonais Rzeczpospolita. Les dirigeants du groupe public pétrolier russe Rosneft, y compris son PDG Igor Setchine, ont déclaré en septembre dernier que deux facteurs empêchent Moscou de rejoindre l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP). Premièrement, l'OPEP s'appuie sur des groupes pétroliers publics qui permettent d'appliquer aisément les décisions du cartel. Pétrole de schiste: une catastrophe se prépare aux Etats-Unis, ” Il y aura du sang ” L’exploitation du pétrole (et du gaz) de schiste a ouvert des possibilités considérables quant à la taille des réserves disponibles.

Pétrole de schiste: une catastrophe se prépare aux Etats-Unis, ” Il y aura du sang ”

Cette exploitation a permis aux Etats-Unis d’atteindre l’objectif d’indépendance énergétique, quoique à un coût énorme, et non encore complètement évalué, dans le domaine de l’environnement. D’où vient la hausse des prix du pétrole? Comment interpréter la récente évolution du pétrole? L'industrie du pétrole nord-américaine confrontée à 30 milliards de dollars de pertes. L’industrie du pétrole nord-américaine confrontée à 30 milliards de dollars de pertes.

La production de l’huile de schiste obéit à des règles assez particulières.

L’industrie du pétrole nord-américaine confrontée à 30 milliards de dollars de pertes

L’une des caractéristiques de cette production est la forme très particulière de la courbe de production. Le pic de production est atteint entre le premier et le deuxième mois de la mise en service du forage. Le volume de la production décroit après très rapidement. En fait, on n’obtient plus que 25% de la production du pic d’exploitation entre 19 mois (2010) et 15 mois (2013). Et ce n’est qu’un début, Si, pour certains forages réalisés par Exxon le seuil de rentabilité est à 45 dollars le baril, il est bien plus élevé dans les petites compagnies (qui exploitent environ 85% des forages) , estimé entre 70 et 75 dollars.

Comme le rappelais Jacques Sapir, « Ces dernières réalisent leurs investissements avec un très fort effet de levier bancaire. . « Il faut ensuite envisager les conséquences financières des évolutions actuelles. Par ailleurs, on peut remarquer cette même tendance sur les marchés obligataires. Les vrais croyants ! Par James Howard Kunstler. James Howard Kunstler- Kunstler.com/24hgold.com Publié le 19 août 2015 Il existe dans le monde médiatique financier une large proportion d’imbéciles qui avalent jusqu’à la dernière des salades tragiques et désespérées que notre société est capable d’inventer pour se convaincre que notre vie techno-industrielle pourra se poursuivre indéfiniment, malgré les avertissements que nous fait parvenir la réalité – et notamment les contes de fées concernant le pétrole : nous avançons jour après jour vers notre indépendance énergétique… le « miracle » du pétrole de schiste nous permettra de conduire jusqu’à WalMart indéfiniment… nos puits déborderont comme si nous étions en Arabie Saoudite… Don’t worry, be happy !

Les vrais croyants ! Par James Howard Kunstler

L’un de ces croyants véritables est John Mauldin, grand arnaqueur du monde de l’investissement et rédacteur du bulletin Thoughts From the Frontline, qui a jeté sur moi l’opprobre dans sa plus récente parution. Après s’être payé ma tête, il a écrit ceci : J'aime : La baisse prolongée du prix des matières premières annonce-t-elle une crise ? Que signifie l'actuelle baisse prolongée et massive du cours des matières premières ?

La baisse prolongée du prix des matières premières annonce-t-elle une crise ?

On a tendance à se focaliser un peu trop sur le pétrole (de 120 à moins de 60 dollars le baril !) , la plus célèbre d'entre elles, et que chacun peut concrètement mesurer lorsqu'il fait le plein de sa voiture (même si la baisse des prix est réduite à cause des taxes...). Mais ce mouvement de baisse concerne l'ensemble des énergies, des métaux et, dans une moindre mesure, les produits agricoles.

A cet égard, par comparaison, l'or se porte très bien puisqu'il limite son recul (même si l'or n'est pas à proprement parler une matière première puisqu'il n'est pas détruit lors de sa consommation). Plusieurs raisons sont avancées, notamment le ralentissement de la croissance dans les pays émergents, au premier rang desquels la Chine. Ceci doit inciter l'observateur des marchés à savoir faire la part des choses entre les mesures réelles et les indices, entre les faits et les espérances.

Schiste: éclatement de la bulle. La réduction du nombre des installations de forage consacrées au pétrole de schiste s’accélère depuis le début de l’année. Les installations de forage à l’horizontal ont représenté plus de la moitié de la baisse enregistrée dans la première semaine de 2015. En fait, on peut s’attendre à une réduction de plus 30% du nombre d’installations de forage aux États-Unis dans les 10 prochaines semaines. Cette baisse affecte tous les bassins d’extraction.