background preloader

L'eau en danger

L'eau en danger

Eutrophisation des milieux aquatiques Paradoxe Les lacs, les étangs, les mares se trouvent parfois abondamment colonisés par la végétation aquatique (lentilles d'eau, nénuphars, élodée, algues vertes filamenteuses...). 1) Cette animation montre le dégagement d'O2 et la croissance végétale. Dans un premier temps "tout va bien pour les poissons" ! 2) Paradoxalement, cette prolifération végétale pourtant productrice d'oxygène présente bien des inconvénients. Explication du processus. La prolifération végétale dans l'eau nécessite des quantités suffisantes de : lumière ;NPK (Azote, Phosphore et Potassium) ;Dioxyde de carbone. Il y a donc consommation de CO2, mais la production d'O2, elle, s'échappe, en partie, dans l'air. L'agriculture et la ville produisent tellement de minéraux, notamment nitrates et phosphates, que les plantes aquatiques grandissent plus que de raison. Et c'est à partir de là que ça se gâte ! "Pollutif - Nutritif" (Edgar Morin) La prolifération végétale dans l'eau serait a priori une bonne chose. Le Soleil La ville

99enthemes Présentation Généralités Le climat L'atmosphère L'eau L'océan L'agriculture Les forêts La diversité génétique (biodiversité) L'énergie nucléaire Les déchets Règles et responsabilités Annexe Généralités De quoi parle-t-on ? Quelles sont les limites de l’environnement de l’homme ? Quand l'homme a-t-il commencé à modifier son environnement ? Existe-t-il un "capital planète" à gérer pour l'avenir ? Les limites de l'espace vital de l'homme peuvent-elles être déplacées ? L'équilibre terrestre peut-il être modifié naturellement ? Depuis quand l'homme pollue-t-il ? Existe-t-il une pollution domestique ? Qu'en est-il de la pollution urbaine ? Existe-t-il une pollution dans d'autres milieux que la ville ? Existe-t-il un lien entre santé et milieu de vie ? Quelles sont les nuisances liées à des seuils physiologiques ? Quelles sont les nuisances liées aux conditions de vie en milieu urbain ? Equilibre et évolution de l'environnement sont-ils compatibles ? Quelles sont les "catastrophes écologiques" provoquées par l'homme ?

Thèmes - L'énergie - La production d'énergie - Energie et environnement Toutes les énergies s'épuisent, mis à part les énergies dites "renouvelables". La question des réserves se pose en priorité pour les énergies fossiles, compte tenu des quantités importantes consommées par les hommes. Cependant les estimations des réserves mondiales d'énergie varient en fonction des découvertes, de l'évolution des techniques et de l'économie qui rend plus ou moins rentable l'exploitation des gisements. Ainsi concernant le pétrole, les réserves sont estimées à près de 140 milliards de tonnes ce qui représente, au rythme actuel de production, plus de 40 années de réserves. Pour le gaz naturel, 70 ans de consommation mondiale au rythme actuel sont d'ores et déjà comptabilisés. Le charbon, quant à lui, est le combustible fossile qui a les réserves les plus importantes. Enfin, les ressources conventionnelles en uranium connues aujourd'hui, incluant celles raisonnablement accessibles, sont supérieures à 4 millions de tonnes d'uranium. Les combustibles fossiles

Pollution de l'eau douce Bon alors bien sur tout le monde va penser que je vais parler des fameux nitrates qui s'accumulent dans nos robinets. Eh bien, non ! Les nitrates, c'est bien sûr un problème, mais il y a beaucoup plus important ! En réalité plus de la moitié des fleuves de la planète sont pollués, et plus d'un milliard et demi de personnes n'ont pas accès à l'eau potable. Cent Vingt millions de personnes sont en permanence malades à cause de l'eau. Cinq millions de personnes en meurent chaque année, dont, chaque jour, six mille enfants. Si la majorité des victimes se situent en Afrique et Asie, les pays industrialisés sont loin d'être à l'abri. Signalons un cas de pollution domestique volontaire et acceptée : la pollution aux fluorures. Les produits pétrochimiques(benzène, toluène, additifs aux carburants) qui s'échappent des réservoirs et des véhicules. Les solvants chlorés, utilisés pour dégraisser les métaux et les plastiques et nettoyer les tissus dans les pressing. Pollution par les métaux lourds.

Sols et changement climatique Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie Sols et changement climatique Au niveau mondial et en fonction de la gestion qui en est faite, le sol peut jouer des rôles opposés vis-à-vis du changement climatique. En effet, suivant les gaz concernés, les types de sol, les pratiques culturales et le climat lui-même, le sol peut contribuer ou, au contraire, ralentir le changement climatique. Il est primordial de comprendre son fonctionnement par rapport aux cycles du carbone et de l’azote afin d’utiliser au mieux ses capacités régulatrices, ce d’autant plus que le stockage du carbone dans les sols peut à terme intégrer la comptabilité carbone. Les sols : source ou puits de gaz à effet de serre (GES) ? Les sols interviennent dans le cycle des 3 principaux gaz à effet de serre (GES) en agissant comme source ou comme puits. Pour le méthane (CH4), les sources dues au sol sont principalement liées aux zones humides (ex : rizières, marais). Qualité des sols et changement climatique

Rejets et pollution Introduction Les rejets de polluants dans l’eau peuvent avoir diverses origines dues aux nombreux usages de l’eau : rejets urbains, rejets agricoles, rejets industriels. Le plus souvent, les eaux polluées sont traitées par des systèmes d’épuration pour donner d’une part des eaux traitées aptes à être rejetées dans les milieux aquatiques et d’autre part des boues d’épuration. Le grand cycle de l’eau entraîne une diffusion des polluants dans l’ensemble des masses d’eau souterraines et superficielles. La diversité des substances chimiques rejetées est grande : pesticides, métaux lourds, hydrocarbures, produits pharmaceutiques... Voir aussi : Les usages de l’eau et les pollutions La maîtrise des pollutions

Menaces pesant sur les sols Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie Menaces pesant sur les sols Le sol est soumis à des menaces de plus en plus nombreuses provenant des activités humaines. Ces menaces n'apparaissent pas de manière homogène dans toute l'Europe mais il est prouvé que les processus de dégradation s'accentuent. Les 8 principales menaces identifiées par la Commission Européenne sont les suivantes : L'érosion : une perte irréversible de sol L'érosion est un phénomène géologique naturel qui provoque l'élimination des particules du sol, transportées par l'eau ou le vent. L'érosion est déclenchée par une combinaison de facteurs tels que les fortes dénivellations, le climat (ex : de longues périodes sèches suivies de grosses précipitations), une utilisation des terres inadéquate (ex : labours parallèles à la pente), les types de couverture végétale (ex : végétation éparse, sol nu en hiver) et les catastrophes écologiques (ex : incendies de forêt). Contamination locale des sols En savoir plus

Définitions & Glossaire - Aria Technologies Cette rubrique présente une information générale et théorique concernant la pollution de l'air : définitions, normes, conséquences sur l'environnement et la santé. Définitions & Glossaire Chaque pays dispose de ces propres lois et normes en matière d'environnement. Même si certaines définitions très spécifiques varient, les concepts de base sont partagés par tous. Les définitions suivantes sont celles utilisées actuellement en France et dans l'Union Européenne. Pollution de l'air : l'homme introduit, directement ou indirectement, des substances dans l'atmosphère. Air ambiant : air extérieur de la troposphère, à l'exclusion des lieux de travail. Polluant : toute substance introduite directement ou indirectement par l'homme dans l'air ambiant et susceptible d'avoir des effets nocifs sur la santé humaine et/ou l'environnement dans son ensemble. Niveau : concentration d'un polluant dans l'air ambiant ou dépôt sur les surfaces en un temps donné. Les effets à différentes échelles Echelle urbaine

_l'air L'Homme inhale quotidiennement environ 15 000 litres d'air. Cet air est composé en majorité d'azote (78 %) et d'oxygène (21 %) accompagné d'un peu d'argon (0,9 %) et de dioxyde de carbone (0,035 %). Le solde est constitué de gaz rares (hélium, krypton, xénon) et d'hydrogène. Les basses couches atmosphériques contiennent également de la vapeur d'eau. Mais on trouve également dans l'air, bien qu'en quantités infimes, des gaz polluants : oxydes de soufre, d'azote, ozone, oxydes de carbone, etc. Ces gaz sont émis à l'atmosphère par des sources naturelles (volcans, végétation, érosion, etc.) mais également anthropiques (transports, industries, chauffage, agriculture, etc.). Effets sur la santé Quels polluants ? Le type de manifestation et les concentrations auxquelles un effet sanitaire est perceptible dépendent de la nature du polluant. À quelle dose ? Sur qui ? Quelle durée d'exposition ? A de fortes concentrations, certains effets aigus sont visibles. Effets sur la végétation

Pollution de l'air Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La pollution de l’air (ou « pollution atmosphérique ») est un type de pollution caractérisé par une altération des niveaux de qualité et de pureté de l’air. Cette dégradation est généralement causée par un ou plusieurs éléments tels que des matières particulaires, ou autres substances…[1] dont les degrés de concentration et les durées de présence sont suffisants pour produire un effet toxique et/ou écotoxique. L'ONU a encadré la mis en place en 1979 d'une Convention sur la pollution atmosphérique transfrontalière à longue distance. Différents types de pollutions atmosphériques[modifier | modifier le code] On compte aujourd’hui des dizaines de milliers de molécules différentes, polluants avérés ou suspectés qui, pour beaucoup, agissent en synergie entre eux et avec d’autres paramètres (Ultraviolets solaire, hygrométrie, acides, etc.). Cette pollution peut revêtir de multiples formes et être : Histoire[modifier | modifier le code] Sources : 2. 3.

99en0445 On peut considérer qu’il y a pollution d’une eau dès que l’activité de l’homme dégrade la qualité du milieu récepteur (rivière, lac). Il est impossible de dresser une liste complète des différents cas de pollution. Le tableau suivant présente une classification sommaire. La pollution domestique est bien caractérisée : les eaux usées domestiques contiennent de la matière organique dissoute ou en suspension, des huiles, des détergents, des constituants biologiques (bactéries, amibes, vers...). Les pollutions industrielles sont beaucoup plus variées et font l’objet d’études spécifiques : polluants minéraux ou organiques (engrais...), pesticides, hydrocarbures, micropolluants métalliques... La charge polluante d’un rejet ou effluent est évaluée par un ensemble de paramètres (voir question suivante). DBO5 : demande biochimique en oxygène 5 jours M.O : matières oxydables après séparation des matières décantées en deux heures, elles sont par convention :

Bibliographie pour Germain : bien by docvitre Dec 12

Bibliographie : pour Florian
Revoir la présentation
Il manque la date de consultation

Mots clés : pour Florian et Germain
origines de la pollution de la mer
est-ce votre sujet ? by docvitre Dec 11

Mots clés :

-Des nitrates et des phosphates
-Pétrole, déchets solides et chimiques
-des gaz acides by germain35 Nov 30

Bibliographie :

Fondation Nicolas Hulot. L'eau en danger [en ligne]. 04-2000. Disponible sur : (30-11-2014) by germain35 Nov 30

mots clé:

-des gaz acides
-des nitrates et des phosphates
-Pétrol
-Acides, solvants ou métaux by floflo100 Nov 30

bibliographie:

Hulot nicolas
l'eau en danger [en ligne]
mise a jour en Avril 2000
disponible sur: by floflo100 Nov 30

Related: