background preloader

5 Gyres - Understanding Plastic Pollution Through Exploration, Education, and Action

5 Gyres - Understanding Plastic Pollution Through Exploration, Education, and Action

http://5gyres.org/

Related:  Pollution profanationmvezENVIRONNEMENT

Les tourbillons de déchets Un regroupement d'ONG américaines tente d'éveiller le monde à un problème croissant. La semaine dernière, nous vous parlions du projet d'un cabinet d'architectes hollandais pour attirer l'attention sur un "continent de déchets" qui se forme dans l'Atlantique au large de la Floride. Eh bien tenez-vous bien : ce n'est pas un continent de déchets qui pollue nos océans, mais cinq ! Deux dans l'océan Pacifique, deux dans l'Atlantique, et un dans l'Océan indien. Tous n'ont pas la même importance ou la même densité de déchets, mais tous sont appelés à croître dans les années à venir. Phytosociologie, ou : comment les plantes s'associent en bandes organisées Qu'est-ce que la phytosociologie (en bref) [Biblio] La phytosociologie (du grec φυτό, en graphie latine "phyton" : plante, végétal), est une science qui étudie les relations sociales entre les végétaux, c'est à dire la manière dont les plantes se rassemblent en groupes ou bien au contraire s'excluent. C'est donc la science qui étudie la végétation : comment se forme-t-elle, comment évolue-t-elle, quels sont les facteurs qui l'influencent ? L'activité des phytosociologues réside avant tout dans la description des groupements végétaux. Ces descriptions permettent de définir des types de végétation et donc par la suite de les reconnaître et de les identifier sur le terrain. Les études phytosociologiques sont primordiales pour décrire et comprendre le fonctionnement des écosystèmes.

"La croissance mondiale va s’arrêter" Quarante ans après son rapport au Club de Rome, Dennis Meadows réaffirme les limites de l’expansion économique. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Stéphane Foucart et Hervé Kempf En mars 1972, répondant à une commande d'un think tank basé à Zurich (Suisse) – le Club de Rome –, des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) publiaient The Limits to Growth, un rapport modélisant les conséquences possibles du maintien de la croissance économique sur le long terme. De passage à Paris , mercredi 23 mai, à l'occasion de la publication en français de la dernière édition de ce texte qui fait date (Les Limites à la croissance, Rue de l'Echiquier, coll. "Inital(e)s DD", 408 p., 25 euros), son premier auteur, le physicien américain Dennis Meadows, 69 ans, a répondu aux questions du Monde. Quel bilan tirez-vous, quarante ans après la publication du rapport de 1972 ?

Des colonies de microbes dans la plastisphère océanique Ce macrodéchet de plastique a été découvert dans la zone d'accumulation est de l'océan Pacifique, durant l'expédition 7e continent, le mois dernier. Les mollusques s'en servent au même titre que les rochers ou récifs. Ces déchets de plastique sont aujourd'hui de véritables nouveaux récifs, nids de microbes en tout genre, tels que le choléra. © Soizic Lardeux, OSL Des colonies de microbes dans la plastisphère océanique - 2 Photos Les débris marins les plus abondants sont les déchets plastiques. Sur les 260 millions de tonnes de plastique produites chaque année, 10 % finit sa course en mer. Une solution alternative, la phytoépuration © Antoine Bosse-Platière Nos eaux usées polluent trop souvent la nature sans que l’on s’en rende compte. Un grave problème dans les zones rurales qui ne connaissent pas le tout-à-l’égout. L'épuration autonome classique avec tranchées d'épandage © D. Klecka

Recherches Polaires - Actualités de la recherche scientifique aux pôles - Les déchets plastiques n’épargnent pas l’océan Arctique Le fulmar boréal rejoint la liste des oiseaux de mer atteints par la pollution plastique. Il constitue un indicateur supplémentaire de l’état de santé des écosystèmes marins. Le fulmar boréal (Fulmarus glacialis), fait partie de la famille des Procellaridés, dans laquelle se retrouvent d’autres oiseaux tels que les prions et les pétrels. Cette famille a la particularité de posséder une glande de dessalage qui leur permet de boire de l’eau de mer, l’excès de sel étant rejeté au niveau des narines. Cet oiseau pélagique (qui évolue en haute mer) et grégaire (qui vit en groupe), se nourrit de toutes sortes de petits animaux marins parmi lesquels on trouve poissons, crustacés, céphalopodes et méduses.

La protection des berges par des matériaux végétaux La protection des berges par des matériaux végétaux Document réalisé avec le concours de Pascal Leroy, technicien de rivière de l'association CIPREES. Objectifs: réduction de l'érosion des berges La Liste rouge mondiale des espèces menacées La Liste rouge de l’UICN est un indicateur privilégié pour suivre l’état de la biodiversité dans le monde. Grâce à cet état des lieux, on sait aujourd’hui qu’une espèce de mammifères sur quatre, un oiseau sur huit, plus d’un amphibien sur trois et un tiers des espèces de conifères sont menacés d’extinction mondiale. Qu’est-ce que la Liste rouge ? La Liste rouge de l’UICN constitue l’inventaire mondial le plus complet de l’état de conservation global des espèces végétales et animales. Elle s’appuie sur une série de critères précis pour évaluer le risque d’extinction de milliers d’espèces et de sous-espèces.

Production de déchets dans le monde Combien de déchets produit-on dans le monde ? La production mondiale de déchets représente de 3,4 à 4 milliards de tonnes par an selon les estimations. Chaque jour, l'activité humaine produit environ 10 milliards de kilosde déchets (hors agriculture et construction) ce qui représente une production mondiale d'environ 4000 Milliards de kilos de déchets par an. Le volume des déchets dans le monde a décru au premier semestre 2009 de 5 à 10% sur un volume annuel total de 3,4 à 4 milliards de tonnes dont : - 1,7 à 1,9 milliards de déchets municipaux : en 2012, trois milliards de citadins produisaient 1,3 milliards de tonnes de déchets solides par an (1,2kg par personne et par jour), et en 2025, ce volume sera de 2,2 milliards de tonnes (soit 1,42 kg/habitant/jour) générés par 4,3 milliards d'urbains dans le monde.

Enjeux pour la gestion de l'eau L’eau est une ressource essentielle au maintien de la vie, et participe à de nombreux usages. L’eau à l’état brut est abondante en Guyane, mais l’accès à l’eau potable pour un usage quotidien n’est pas garanti partout. Des épisodes climatiques exceptionnels, comme récemment le déficit hydrique de 2009, ont également montré que le manque d’eau dans les fleuves peut accroître la remontée du biseau salin et menacer les captages d’eau potable du littoral, rendre difficile la navigation et donc l’approvisionnement des communes isolés, ainsi que mettre en péril la principal source de production d’hydroélectricité.

Related: