background preloader

L'eau, source d'énergie

L'eau, source d'énergie
Related:  energies renouvelables

La biomasse Mise à jour le 09/12/2013, mise en ligne le 25/11/2010 Récolte de la canne à sucre sur le site de la société Amyris, société disposant d'une plate-forme industrielle de biologie synthétique (modification génétique de micro-organismes) visant à proposer des produits issus de la biomasse. Brotas, Brésil.© TOTAL La biomasse est l’énergie stockée au cœur de la matière organique sous forme de sucres, d’huile ou d’amidon, produits par photosynthèse à partir d’eau, de sels minéraux et de CO2. D’origine forestière, agricole, industrielle ou ménagère, la biomasse a des usages traditionnels domestiques et des usages non traditionnels (production d’électricité, biocarburants, combustibles, bioplastiques). La biomasse paraît donc respectueuse de l’environnement. Face à ces défis économiques, environnementaux et sociaux, le développement de la biomasse nécessite des avancées technologiques.

Energie solaire Mise à jour le 14/11/2013, mise en ligne le 14/09/2010 Le soleil au fil du temps.© Keblow Au même titre que l’eau et l’air, le soleil est à la base de la vie sur Terre, à laquelle il apporte chaleur et lumière. Selon le type de production (récupération de la chaleur, transformation en électricité), l’usage (consommation sur place ou diffusion via un réseau) ou le type d’implantation de l’installation (maison individuelle, immeuble collectif, centrale), on fera appel à des solutions différentes, allant des capteurs thermiques individuels aux centrales solaires alimentant des villes entières. Par ses résultats prometteurs, l’énergie solaire est plébiscitée par les pouvoirs publics de nombreux pays et son développement encouragé, même si un coup de frein a été donné récemment aux subventions accordées au déploiement de ces technologies du fait de la crise financière.

L'énergie hydraulique continentale : la première des énergies renouvelables | Planète Énergies La force de l’eau en mouvement energie cinétiqueL’énergie cinétique est l’énergie d'un corps liée à son mouvement. est connue depuis longtemps : pendant des siècles, c’est elle qui a actionné les moulins à aubes pour produire de l’énergie mécanique. L’énergie hydraulique moderne, que l’on a appelé la « houilleAu sens strict, la houille désigne la qualité de charbon intermédiaire entre le lignite et l'anthracite... blanche », est aujourd’hui utilisée dans des centrales pour produire de l’électricité. Une quarantaine de pays s’appuient sur elle pour produire plus du cinquième de leur électricité1. La part de l’énergie hydraulique dans l’électricité mondiale est de 16,4 %, derrière le charbon et le gaz, mais devant le nucléaire. Energie hydraulique : du barrage à l’usine Une centrale hydroélectrique est composée de 3 éléments de base : Un barrage : son rôle est d’une part de créer une chute d’eau, d’autre part de stocker l’eau pour alimenter la centrale en toutes circonstances. Source :

Schéma hydroélectricité Les énergies fossiles inconvénients et avantages untitled Différentes sortes Mise à jour le 02/08/2013, mise en ligne le 09/08/2010 Les énergies renouvelables, fournies par le soleil, le vent, l’eau, la chaleur de la terre ou les matières organiques, n’engendrent pas ou peu d’émissions polluantes et de déchets. Ce sont des énergies considérées comme inépuisables, par différence avec les énergies fossiles dont les ressources s’amenuisent. Les énergies renouvelables permettent ainsi de répondre à une partie des besoins en énergie (chaleur, électricité et carburant), avec un moindre impact sur l’environnement. Elles représentent en 2012 environ 1/5 de la production mondiale d’électricité1. Les pays d’Asie, notamment la Chine et l’Inde, développent de plus en plus de capacités de génération électrique issues d’énergies renouvelables. L’hydroélectricité, une énergie puisée à la source Première source d’énergie renouvelable au monde, l’hydroélectricité a fournit à elle seule 17 % de l’électricité mondiale en 2012. Le solaire, un développement prometteur

L'énergie hydraulique continentale : les difficultés de son développement | Planète Énergies L’énergie hydraulique, qui présente de nombreux avantages, représente aujourd’hui plus de 80 % de la production d’électricité d’origine renouvelable (Voir le décryptage « L'énergie hydraulique continentale : la première des énergies renouvelables »). Sa production annuelle tourne autour de 3 500 TWh, soit 16 % de la production mondiale d’électricité. La capacité de production techniquement envisageable pourrait aller à 15 000 TWh, soit les trois quarts de la consommation d’électricité mondiale actuelle. Face à ces perspectives séduisantes, quels sont les obstacles qui se dressent devant le développement de cette énergie ? Les exigences de la sécurité La conception de l’ouvrage hydroélectrique lui-même doit tenir compte des risques de rupture. Il convient de mener des études sur la résistance aux séismes et, plus généralement, la stabilité des sols autour de la cuvette de retenue. Des conséquences humaines et écologiques Des pistes pour l’avenir Sources :

Courbes de niveau Energies marines Après avoir lancé un programme de R&D dédié aux énergies marines renouvelables en 2011, IFPEN a fortement accéléré ses recherches dans ce domaine en 2012 afin de mettre au point des technologies permettant le développement de l'éolien offshore, ainsi que la conversion de l'énergie houlomotrice et de l'énergie thermique des mers. Les travaux s'appuient sur l'expertise historique d'IFPEN dans les domaines du forage et de la production pétrolière offshore. Ingénierie de conception, mécanique des structures et des fluides, physico-chimie des matériaux sous contraintes, procédés et contrôle/commande : autant de compétences mises à contribution dans les projets de recherche. En ce qui concerne les autres énergies marines, les travaux d'IFPEN sur les systèmes houlomoteurs visent à proposer des systèmes de contrôle actif permettant des gains de production. Les recherches d'IFP Energies nouvelles s'inscrivent au sein d'un réseau d'excellence incluant des partenaires industriels et académiques.

untitled

Related: