background preloader

L'intelligence collective

L'intelligence collective
On trouvera ici une versionPowerpoint™ de cet exposé. L’Internet n’est pas une technologie comme les autres, il a une valeur et un potentiel anthropologiques. C’est sur ce principe que Pierre Lévy, sociologue réputé, fonde le concept d’intelligence collective dans son ouvrage L’Intelligence collective : pour une anthropologie du cyberspace paru initialement en 1994. La juxtaposition des deux termes n’est pas choisie au hasard : ici, " intelligence " doit être compris comme dans le sens de " travailler en bonne intelligence " par exemple. L’expression finale se rapporte finalement à deux choses : Le concept à valeur politique au sens large, celui se référant à toutes les activités humaines en société organisée. I ? De par sa formation, Pierre Lévy a les compétences requises pour comprendre et analyser les problématiques liées à l’impact des nouvelles technologies sur les systèmes de signes et l’évolution culturelle en général. " Qu’est-ce que l’intelligence collective ? II ?

http://barthes.ens.fr/scpo/Presentations00-01/Caillard_IntelligenceCollective/intcol.htm

Related:  théoriciens de l'intelligence collectivesavoirCommunauté de pratique

Le travail et la technique/L'humain est homo faber Une page de Wikiversité. Début de la boite de navigation du chapitre fin de la boite de navigation du chapitre Coopératif ? Collaboratif ? : ambiguïté des modalités d'apprentissages collectifs (Heutte, 2011) - Bloc notes de Jean Heutte : sérendipité, phronèsis et ataraxie sont les trois mamelles qui nourrissent l'Épicurien de la connaissance ;-) Concernant les modalités pédagogiques ainsi que les activités collectives destinées à favoriser les apprentissages, il nous semble parfois percevoir un usage excessif (et parfois surfait) du terme collaboration par les concepteurs de dispositifs techniques. Nous relevons que l’acronyme TCAO[i] est plus souvent associé à coopératif et que l’ACAO[ii] est plutôt associé à collaboratif. Cependant, dans la littérature scientifique française, notamment celle concernant la formation à distance via les réseaux numériques, la confusion est de mise et progressivement coopératif et collaboratif ont été permutés : il faut reconnaître que l’usage ne donne pas à coopération et à collaboration des sens stables toujours clairement différenciés[iii].

Guide pratique du travail collaboratif en communautés virtuelles d'apprentisssage : Articles : Thot Cursus Le Campus Virtuel TIC (CvTIC) de l'Université de Limoges délivre des formations à distance préparant à des métiers comme celui de webmaster, d'assistant TIC et de formateur e-learning. Dans le cadre de ces formations, les étudiants sont organisés en communautés virtuelles d'apprentissage qui pratiquent le travail collaboratif. Le CvTIC qui revendique un savoir-faire en matière de travail collaboratif par les communautés virtuelles d'apprentissage indique que : "les communautés virtuelles forment au travail en équipe et permettent la co-formation : elles sont composées des étudiants, des assistants, des professeurs et selon les cas, d’experts et de professionnels". En soutien à cette modalité d'apprentissage, il met à la disposition de son public-cible un guide pratique du travail collaboratif en communautés virtuelles d'apprentissage élaborés par Isabelle Gonon, la responsable pédagogique d'alors. Le guide de huit pages (.pdf) traite de la notion de communauté virtuelle.

Intelligence collective Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'intelligence collective désigne les capacités cognitives d'une communauté résultant des interactions multiples entre ses membres (ou agents). La connaissance des membres de la communauté est limitée à une perception partielle de l'environnement, ils n'ont pas conscience de la totalité des éléments qui influencent le groupe. Des agents au comportement très simple peuvent ainsi accomplir des tâches apparemment très complexes grâce à un mécanisme fondamental appelé synergie ou stigmergie[réf. souhaitée]. l'Intelligence Collective se distingue de l'intelligence collaborative (efficacité des échanges centrés sur une tache) et de l'intelligence projective (synergie des motivations individuelles et collectives, porteuse de sens individuel et collectif). Les formes d'intelligence collective sont très diverses selon les types de communauté et les membres qu'elles réunissent.

swarm intelligence « Qwartz Trois journées de conférence sur l’Intelligence Artificielle, la Physiologie et l’Art ont eu lieu à l’Université Américaine de Paris. Le Doctorant en Intelligence Artificielle et Intelligence Collective, Mohammad Majid al-Rifaie [Goldsmiths, University of London], et le Docteur Ahmed Aber, historien de la Médecine et praticien au Royal Free Hospital in London, répondent aux questions de Federico Ruiz pour Qwartz TV. Ce premier volet du Qwartz Media Lab présente un projet qui explore l’écriture artistique de l’intelligence collective et plus précisément de l’intelligence de l’essaim. Un autre monde est possible selon André Gorz (et le logiciel lib Avant de se donner la mort en septembre 2007, le philosophe et journaliste André Gorz a transmis un dernier texte à la revue EcoRev’, qu’il avait parrainée lors de sa création, intitulé « La sortie du capitalisme a déjà commencé ». Nous le reproduisons ici pour alimenter le débat, en rappelant que le sous-titre de ce blog stipule que « ce serait l’une des plus grandes opportunités manquées de notre époque si le logiciel libre ne libérait rien d’autre que du code ». Ce texte ayant fait l’objet d’une version remaniée, nous avons choisi de mettre en ligne l’un après l’autre les deux articles, qui bien que très proches, offrent tout de même d’intéressantes nuances. Extrait de la version remaniée : Extrait de la version originale :

Les communautés virtuelles - Bloc notes de Jean Heutte : sérendipité, phronèsis et ataraxie sont les trois mamelles qui nourrissent l'Épicurien de la connaissance ;-) Forsyth (1990) définit une communauté comme étant un groupe d’au moins deux personnes qui s’influencent l’une l’autre à travers des interactions sociales. La communauté est dite virtuelle dès que ses membres utilisent les réseaux informatiques (notamment Internet) pour se rencontrer et échanger. Pour être clair, la communauté est bien réelle, mais les rencontres et les échanges sont délocalisés : ils se font dans un espace virtuel dont la métaphore graphique est manipulable via des ordinateurs connectés en réseau (internet, intranet ou extranet). Pour Prax (2003), comprendre le fonctionnement des communautés, c’est comprendre les mécanismes de création de valeur dans le société du savoir. Le modèle de Tuckman (1965) :

Un outil simple et gratuit pour faire des votes ou des élections en ligne Après l’outil vous permettant de créer des sondages gratuits en ligne, voici le tour d’un autre outil plus ou moins similaires mais plus précis : créer des votes en ligne. D’ailleurs son nom, Let’s Vote Now!, est on ne peut plus révélateur. Intelligence collective : les limites de l’océan des savoirs L’intelligence collective est un concept qui a vu le jour à la Renaissance, autour de « L’océan des savoirs », cette quantité incommensurable de connaissances qui fonde notre société. Il a fallu d’abord identifier les limites de cet océan des savoirs, pour tenter d’organiser les compétences. Ce qu’ont tenté d’accomplir les Lumières, via l’Encyclopédie. La représentation d’intelligence collective a évolué ensuite, aux 19e et 20e siècles, autour des révolutions technologiques successives. Mais c’est la révolution Internet qui lui permet d’être plus qu’un concept.

Jean Heutte. L’environnement optimal d’apprentissage : contribution de la recherche empirique sur les déterminants psychologiques de l’expérience positive subjective aux sciences de l’éducation et de la formation des adultes En tant que pionnier de la recherche empirique sur les déterminants psychologiques de l’expérience positive subjective, via l’élaboration de la théorie de l’autotélisme-flow, Mihaly Csikszentmihalyi est l’inspirateur de la psychologie positive. Afin de mieux illustrer la portée de cette théorie majeure de la psychologie scientifique contemporaine, nous mettrons en lumière son importante contribution à la recherche fondamentale en sciences de l’éducation et de la formation des adultes, tout au long et tout au large de la vie (éducation formelle, non formelle ou informelle). Enfin, après un focus sur la dimension sociale de la motivation, dans un dernier temps, nous élargirons notre propos pour souligner la portée universelle du modèle de la « sélection psychologique » (cf. « 3e paradigme de l’évolution ») selon lequel le flow serait l’un des catalyseurs fondamentaux des processus biologiques, culturels et psychologiques au cœur de l’évolution humaine. À propos de l’auteur Summary Mots-clés

Intelligence collective des fourmis et nouvelles techniques d'optimsation Les recherches sur les comportements collectifs des insectes sociaux fournissent aux informaticiens des méthodes puissantes pour la conception d'algorithmes d'optimi-sation combinatoire et de routage et de contrôle distribué. L'étude menée conjointement par des chercheurs du Laboratoire d'éthologie et cognition animale2, de la société Eurobios3 et de l'Institut de recherches interdisciplinaires et développements en intelligence artificielle4 montre que ces techniques s'appliquent aujourd'hui à tout un ensemble de problèmes scientifiques et techniques. En plus de leur capacité, déjà surprenante, à résoudre un large spectre de problèmes " statiques ", ces techniques offrent un haut degré de flexibilité et de robustesse dans des environnements dynamiques. Elles permettent, en particulier, de résoudre de façon plus efficace des problèmes d'optimisation, comme le problème de l'assignation quadratique5, et également d'adapter le flux des communications circulant sur un réseau. Références :

L’intelligence collective : le lâcher prise clé de l’innovation L’ordre asphyxie l’innovation ! Voilà ce qui se passe quand la société du savoir, où domine la diffusion d’informations, se heurte à la hiérarchie pyramidale des organisations. Les marchés économiques occidentaux arrivent à un seuil de stagnation inégalé. Pourtant, l’information, le savoir et la connaissance offrent de nouvelles matières premières aux entreprises. Pour saisir cette opportunité, les organisations doivent permettre des temps de réflexions collectives propices à l’émergence d’idées neuves. Conscientes du contexte actuel, les entreprises rencontrent pourtant des difficultés à adapter leur mode de management vertical aux évolutions inhérentes à cette société du savoir.

Centre de recherche en éducation et formation relatives à l'environnement et à l'écocitoyenneté Professeur Département de didactique, Université du Québec à Montréal Membre du Comité de direction du Centr’ERE-UQAM Université du Québec à Montréal-UQAM Membre de l’Équipe FQRSC – Éducation relative à l’environnement Isabel Orellana est professeure au Département de didactique de la Faculté des sciences de l’éducation et directrice de la Maîtrise en sciences de l’environnement de l’Institut des sciences de l’environnement de l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Elle est chercheure du Réseau québécois de recherche et de connaissances relatives aux peuples autochtones – DIALOG. Ses principaux domaines de spécialisation sont l’éducation relative à l’environnement et l’écodéveloppement communautaire en lien aux questions d’écocitoyenneté, d’équité socio-écologique et d’interculturalité.

Intelligence Collective Qu’est-ce que l'intelligence collective ? L’intelligence collective est une forme de conscience collective qui émerge lorsque des individus se rencontrent au-delà de l’ego. Cette émergence a été constatée à de très nombreuses reprises (y compris avec les clients d'Integral Vision) et a même été scientifiquement démontrée (cf.

Related:  prothése dentaire slimProblématique numériquepages sites ajoutées (2)théoriesSociétékaynamaeva