background preloader

L’égo, frein majeur à l’intelligence collaborative

L’égo, frein majeur à l’intelligence collaborative
Une étude récente a montré que le travail de groupe “affaiblit la créativité et les capacités intellectuelles”. Ça n’est pas une surprise, car les conditions habituelles du travail collectif génèrent davantage de craintes que de confiance mutuelle, libérant au passage toutes les expressions lourdingues de l’égo, frein majeur au travail collaboratif. La presse s’est emparée un peu vite de l’affaire avec un poil insuffisamment de nuance, et voue le travail collaboratif aux gémonies au profit d’un individualisme au blason soudainement redoré. Je m’étais agacée sur mon blog personnel (café-journal du 28 mars) de ces conclusions hâtives, en particulier dans l’Express, qui échouaient à poser les bonnes questions. Car il ne s’agit pas de dire “arrêtons de travailler à plusieurs” mais de réfléchir à: Qu’est qui, dans notre façon de travailler à plusieurs, génère des résultats aussi désastreux? Je profite de l’occasion pour revenir sur ce sujet et développer un peu ma pensée. Related:  Inspiration

15 trucs infaillibles pour ne pas obtenir ce que l’on demande Une requête spécifique? Un comportement qui nous dérange et qu’on veut voir modifier? Réussir à ne pas obtenir ce que nous demandons est un art que nous maîtrisons bien malgré nous. Des moyens de rater ses demandes, il n’y a qu’à demander, il y a en veux-tu en voilà. Détaillons-en 15, histoire d’être sûrs et certains de réussir à rater nos demandes… Le pompon d’or de la stratégie d’échec érigée en solution miracle est décernée ce mois-ci à Capital.fr qui a réussi à simplifier jusqu’au simplisme contre-productif une méthode qui avait été expliquée dans Management. Quitte à ne pas obtenir ce qu’on veut, autant ne pas s’en tenir à leurs explications et se contenter d’un mollasson “je voudrais davantage de considération” gentiment inscrit dans un discours Victime qui transforme en serpillière, certes, mais qui reste la conséquence maussade d’habitudes de communication. 1- Penser que rien ne marchera, puisqu’on l’a déjà demandé 2- La demande version Persécuteur patenté 4- Les non demandes

Travailler en groupe amoindrit l’intelligence... de certains - News Psycho En fait, d’après les conclusions de l’étude de Read Montague et son équipe du Virginia Tech Carilion Research Institute, le simple fait de travailler en groupe réduirait les performances cognitives de certains individus. Pas tous car, devant l’adversité, nous ne sommes pas tous égaux. Certains d’entre nous peuvent se sentir impressionnés par une foule quand d’autres, au contraire, sont galvanisés. Alors, le travail en équipe correspond-il à une addition des talents ou au contraire, est-il contre-productif ? Pour étudier l’impact du statut social sur les performances individuelles, les scientifiques ont fait passer une batterie des tests cognitifs à plusieurs individus dans différentes situations. Puis, des groupes de 5 personnes étaient constitués : chaque individu devait répondre à 92 questions… Mais à chaque question, le classement par personne ainsi que le classement général était diffusé à tous.

Être trop doué, un frein pour sa carrière Être brillant ne serait pas toujours payant. La recherche a montré en effet que les très bons éléments ont tendance à plafonner ou, pis, à être mis d’office sur le banc de touche. Un constat qui va à l’encontre des idées reçues et questionne la sin­cérité de la fameuse «chasse aux talents» dont les entreprises ont fait leur leitmotiv depuis quelques années. Appâter les meilleurs, chouchouter les hauts potentiels, s’entourer de cadors… En fait, le discours officiel sonne un peu creux quand on y regarde de près. Et mas­que une réalité inavouable, puisque les études prouvent que se montrer trop doué constitue en fait un frein à une belle carrière. Conformité contre compétence. Des travaux récents du sociologue William Genieys confirment que les élites ont tout intérêt, pour renforcer leur domination, à trouver des successeurs qui s’inscriront dans la continuité plus que dans la rupture(1). Les qualités de ces «très bons» dérangent aussi et peuvent les desservir à l’embauche. 1. 2. 3. 4.

Gather, share and discuss ideas with your team | Niice L'intelligence collective On trouvera ici une versionPowerpoint™ de cet exposé. L’Internet n’est pas une technologie comme les autres, il a une valeur et un potentiel anthropologiques. C’est sur ce principe que Pierre Lévy, sociologue réputé, fonde le concept d’intelligence collective dans son ouvrage L’Intelligence collective : pour une anthropologie du cyberspace paru initialement en 1994. La juxtaposition des deux termes n’est pas choisie au hasard : ici, " intelligence " doit être compris comme dans le sens de " travailler en bonne intelligence " par exemple. L’expression finale se rapporte finalement à deux choses : Le concept à valeur politique au sens large, celui se référant à toutes les activités humaines en société organisée. I ? De par sa formation, Pierre Lévy a les compétences requises pour comprendre et analyser les problématiques liées à l’impact des nouvelles technologies sur les systèmes de signes et l’évolution culturelle en général. " Qu’est-ce que l’intelligence collective ? II ?

10 bonnes habitudes pour passer d’excellentes journées Note : cet article est un article invité de Karine du blog Ecole du bien-être 1 – Levez-vous du bon pied ! Se lever avec le sourire et plein d’enthousiasme communicatif : c‘est l’assurance d’une journée réussie ! Vous donnerez ainsi le ton de votre journée, en vous et autour de vous : si vous vous levez du mauvais pied, votre humeur morose risque de vous suivre toute la journée et pour chaque petit tracas rencontré, vous risquez d’en »faire des montagnes ». En effet, vos états internes (émotions, ressentis, pensées) du matin influenceront grandement la qualité de vos relations et de vos actions de la journée. Mais de quoi dépend cette bonne humeur matinale ? Se lever du bon pied, se prépare dès la veille La veille au soir, libérez l’espace du petit déjeuner, pour arriver au petit matin dans un lieu accueillant. Vous avez préparé vos affaires de la journée la veille pour éviter de vous ‘’speeder’’ dès la sonnerie du réveil. Se lever du bon pied dépend de la qualité de votre sommeil ! Coaching :

Si l'intelligence m'était contée C’est drôle de réaliser 30 ans plus tard avoir toujours été intéressé par les neurosciences... sans le savoir! Ma passion, pour ne pas dire mon obsession, tourne essentiellement autour de l’intelligence. Et dans la presse généraliste, on tourne aussi en rond. On rebrasse toujours les mêmes questions sans réponses scientifiquement définies, noyées dans le lot des mythes et légendes. Qu’est-ce que c’est d’abord l’intelligence? Pourquoi certains en sont débordants, d’autres, malheureusement, en apparaissent sous-développés? Augmenter son intelligence. Ah, ah. Les neurosciences accélèrent de façon exponentielle aujourd’hui la compréhension du fonctionnement du cerveau. Une révolution, quand on pense à la rigidité des tests de quotients intellectuels. L’intelligence plafonnée à... 6 ans! Parlant d’aberrations, il faut déterrer un best-seller publié dans les années 1970 et titré Tout se joue avant 6 ans. Pour des millions de parents, toutefois, le mal était fait. Rencontre avec Tony Buzan

Top 10 reasons why Darth Vader was an amazing project manager Darth Vader (Wikipedia photo) The Sith Lord Darth Vader, of Star Wars fame, often gets a bad rap, particularly in what we all think of as his ‘dark years.’ From a certain perspective his mass murder, brutal oppression, and frequent deception to serve his own ends makes him seem like a pretty bad guy. But if you look past all that to his action, you will find a very capable and effective project manager. In the name of finding silver linings in dark clouds, I’d like to present the top 10 reasons why Darth Vader was an amazing project manager. Number 9: Vader made decisions based on objective data, not whims. Death Star II (Via Wookiepedia) Number 7: Vader took time to re-charge, relax, and get some perspective. Lando Calrissian Number 6: Vader managed risk and expectations…pre-emptively. Number 5: Such a persuasive fellow. Viper Probe Droid (Via Wookiepedia) Number 4: Vader picked a methodology and stuck with it…until it didn’t work. Number 3: No problem is too big to tackle. TIE fighters

Essai Bullit Hero Quel look ! La Hero 125, c’est déjà une grande émotion visuelle, le top pour briller en terrasse cet été. Au guidon maintenant, avec son lot de sensations distillées sur la route ou les chemins, le scrambler de Bullit Motorcycles ne déçoit pas. Toutefois, cette sublime réalisation d’origine chinoise et accessible aux permis B (ou A1) se mérite… Sur le marché de la petite cylindrée vintage, après le modèle classique Hunt 125 lancé en 2015 (ex Cooper 125), Bullit Motorcycles se développe cette année avec une variante qui ne devrait pas passer inaperçue : la Hero. Dans ce contexte on ne peut plus concurrentiel, Bullit a fait le choix de frapper fort pour se démarquer. Comme un trail de la grande époque, elle sent le tout-terrain à plein nez cette petite Hero. Avec une selle perchée à 860 mm du sol, et même 910 mm si l’on joue sur l’ancrage de l’amortisseur, chevaucher ce scrambler n’est pas donné aux plus petits d’entre nous. Mordant, progressivité : le freinage avant est très sérieux.

Le travail collaboratif en ligne et à distance : de quoi parle-t-on ? (Partie 1/2) - Le Blog Zazibao Je m’intéresse depuis plusieurs années au travail collaboratif et à ce titre j’ai suivi les écrits très pertinents de Serge K. Levan. Consultant et formateur, Serge K. Levan est expert du travail collaboratif en ligne et à distance. - La Méthode MAIN : référentiel méthodologique pour l'introduction, la construction et le développement de nouvelles pratiques collaboratives en ligne et à distance dans les entreprises, parcours de formation professionnelle Collabor@Work. - Le Nouveau Mode Projet enseigné à l’université de Troyes Notre échange a été riche et très instructif, enfin pour moi ! Je vous connais depuis plusieurs années. SKL : Vaste programme ! Comment se traduisent ces différentes formes de coordination dans le monde du travail ? SKL : On va prendre un exemple, ce sera plus parlant : le travail en mode projet. Comment définiriez-vous la communication qui permet une coordination autonome donc la collaboration ? Lire la seconde partie de cet article !

Related: