background preloader

Pierre Rabhi : "le superflu est sans limites alors qu'on n'assure pas l'indispensable"

Pierre Rabhi : "le superflu est sans limites alors qu'on n'assure pas l'indispensable"
Après un premier entretien il y a quinze jours, Reporterre retrouve Pierre Rabhi pour prolonger la discussion sur les grands enjeux écologiques de la société française. Le gouvernement organise un débat public national la « transition énergétique ». Qu’en attendez-vous ? Que doit mettre en place le gouvernement ? Pierre Rabhi - Avant toute chose, il faut d’abord qu’on réduise notre avidité. On ne met jamais en évidence ce que l’on a, ce qui peut déjà nous réjouir. Et les gaz de schistes participent de cette tendance énergivore… Ca prouve une fois de plus que la civilisation moderne est la civilisation la plus fragile de toute l’histoire de l’humanité. Pourtant, notre population augmente, nous sommes sept milliards d’êtres humains sur Terre, bientôt neuf. Non, l’histoire de la démographie n’a rien à voir là-dedans. Un autre sujet de ce début d’année, qui intéresse beaucoup les écologistes, c’est le mariage homosexuel. D’aucune. Vous n’avez pas d’avis sur le mariage homosexuel ? Related:  Crise de la démocratie

COMMENT JE SUIS DEVENU UN SOCIAL-DÉMOCRATE EXTRÉMISTE, par Michel Leis Billet invité Mon entrée dans l’adolescence a coïncidé avec la fin des Trente Glorieuses. De la période qui a précédé, il ne me reste que des souvenirs assez lointains et l’impression que la croyance dans de beaux lendemains était partagée par le plus grand nombre, à commencer par mes parents. Les livres de mon enfance s’extasiaient sur les progrès de la technique quand la télévision (encore en noir et blanc) retransmettait les premiers pas de l’homme sur la lune. La foi dans le progrès, la science et l’amélioration des conditions matérielles ne pouvaient conduire qu’à un avenir meilleur pour tous, du moins le pensais-je, le pensions-nous. L’histoire individuelle et la nostalgie sont des prismes qui déforment une réalité autrement plus âpre. Pour expliquer ces avancées, on peut mettre en avant la volonté du monde politique de mettre en œuvre des réformes. On peut aussi s’interroger sur la relation entre les nombreux conflits de toute nature et les avancées qui en ont découlé.

Un Truc Par Jour | Il y a plus de solutions que de problèmes | Page 2 Grenouille Citadine le dit dans son article sur son parquet à chevrons récupéré, le plastique n’est pas un matériau facilement recyclable au quotidien. Ce n’est pas très agréable à travailler, il peut se révéler coupant et surtout, il est peu esthétique. Dans le cas des bouteilles d’eau en plastique, on peut réutiliser deux ou trois fois une bouteille en la remplissant d’eau de robinet. Cependant, la qualité de l’eau n’est pas la même partout et toutes les maisons ne sont pas équipées d’adoucisseurs. Malgré tout, je me suis rendue compte que ma famille a cumulé divers trucs pour recycler nos chères bouteilles d’eau : ma mère les utilise pour conserver de la soupe maison quelques jours au frigo (faire bouillir la soupe avant, pour éviter qu’elle tourne) ;coupez la bouteille en deux, retirez le bouchon, plantez le goulot dans un pot de fleurs ou près d’un plant dans le jardin et vous obtenez un distributeur d’eau.

Réformes sociétales et Néolibéralisme Atlantico : Dans son discours mercredi à l’Assemblée nationale, Christiane Taubira a déclaré : "Depuis des siècles, l’évolution du mariage va vers l’égalité. Aujourd’hui, nous parachevons l’égalité et nous en sommes fiers". A rejeter leurs opposants du mauvais côté de l'Histoire, les partisans du mariage homosexuel s'inscrivent-ils dans la tradition soixante-huitarde ? Jean-Pierre Le Goff : Ils s’inscrivent en partie dans cette tradition tout en la détournant et en l’orientant vers de nouveaux horizons qui n’ont plus grand chose à voir avec la logique de subversion de l’époque. On peut mesurer les différences et le chemin parcouru depuis lors. Jean-François Kahn : Par définition, la gauche soixante-huitarde ostracise l'adversaire. J'ai lu quelque-part un titre qui illustre bien cette tendance : "débat sur le mariage gay à l'Assemblée nationale : les premiers dérapages ".

Ripe Green Ideas | Faisons mûrir les idées vertes Le postulat de Roy Sutherland, un pro du marketing et de la pub, est que toute valeur est subjective. De ce fait, la persuasion est souvent plus efficace que l’obligation. Alors comment donner envie de changer de comportement? Changeons la perspective. Dans ce TED drôle avec des dizaines d’anecdotes passionnantes sur la perception, il nous explique comment changer la perception d’un comportement peut entrainer une vague de changement: Atatürk voulait bannir le voile, mais au lieu de s’y prendre comme Sarkozy au 21e, il a imposé à toutes les prostitués de mettre le voile. Alors challenge: comment changer le comportement des personnes qui ont une voiture et refusent d’adopter des systèmes comme l’autopartage, le co-voiturage, les transports publics? Changeons de perspective pour repenser nos dilemmes.

PÉREMPTION DU DÉCLIN, par Bertrand Rouziès-Leonardi Billet invité. Mes chers compatriotes, nous déclinons. La France n’est plus ce qu’elle était. La nouvelle n’est pas neuve. Le chef de chœur des déclinologues, Nicolas Baverez, décline le déclin sur tous les tons depuis qu’il est entré dans l’âge mûr, comme s’il fallait que toute chose autour de lui se marquât plus profondément des signes de la péremption qu’il observe sur lui-même. Convenons néanmoins que ce penchant se manifeste avec une constance on ne peut plus rectiligne : Les trente piteuses, La France qui tombe, Nouveau Monde, vieille France, à quoi fait suite, formant chiasme, Vieux pays, siècle jeune. La République, en effet, comme bien des régimes, a été frappée de déclin quasiment dès l’origine, dans tous ses avatars successifs, notamment à cause d’affaires de concussion retentissantes et de témoignages répétés d’impéritie qui ont immanquablement fait les gorges chaudes de l’opposition réactionnaire ou révolutionnaire. Qu’y avait-il en face de Barrès et consorts ?

Economie du partage J'avais deux caisses de livres à donner et j'ai testé plusieurs méthodes: Je dépose des livres à la laverie, et des anonymes les prennent Je me suis inscrite à BookMooch et de bons livres à donner: aucun est parti...j'ai abandonné cette solution Je me suis inscrite BookSurfing: on attend le lancement! J'ai une boîte chez moi pour mes amis de passage sur lequel il y a écrit "servez-vous". Certains partent ainsi. Tous les premiers samedis du mois, vous trouverez aux coins de certains rues de Paris, de petits stands tenus par des bénévoles. Du coup, les conversations s'enclenchent, le partage dépasse les seuls livres... on parle du quartier, des initiatives, etc. Et en plus, j'ai pu leur donner mes deux caisses de livres! Photos prises au croisement de la rue d'avron et boulevard Charonne, 20e Paris - Ripe Green Ideas

Moi, adorateur de Jean-Claude Michéa, infiltré à Slate Nous autres, jeanclaudemichéistes, avons repris depuis peu notre patient travail de jeanclaudemichéisation de la sphère médiatique. Il faut dire que le moment est crucial pour nous. Jean-Claude Michéa vient de publier Les mystères de la gauche, de l’idéal des lumières au triomphe du capitalisme absolu, pour approfondir son précédent essai, Le Complexe d’Orphée. Or quand un nouveau volume michéien paraît, nous nous précipitons en librairie en quête des nouvelles sourates michéiennes, qui à chaque fois raffinent un peu plus notre connaissance de l’Œuvre. publicité Je vous écris depuis Slate, un site notoirement jeanclaudemichéosceptique, et je ne sais pas encore quel sort me sera réservé après ce texte politique. Jean-Claude Michéa, fais nous mal, car c’est ce que nous aimons Depuis des années, Jean-Claude Michéa est un philosophe socialiste qui écrit des livres sur la gauche que personne à gauche ne lit. Soyons sérieux cinq minutes. ... L’adversaire est déstabilisé. Jean-Laurent Cassely

Le blog de Miss Lexie | Environnement et science pour tous L'accordéon de la philanthropie globale, par Bernard Hours Avec la prolifération des initiatives dites « humanitaires », généreuses, solidaires, s’installe une certaine confusion. Solidarité, aide, charité, urgence humanitaire : de quoi parle-t-on ? Derrière un chantage permanent à l’indifférence à l’égard du malheur d’autrui, ne voit-on pas se dessiner et se développer une vaste entreprise de formatage moral et global ? Parce que ces débats se présentent comme éthiques, la critique est suspecte. Pourtant, le contenu du devoir de solidarité mérite d’être interrogé. On peut d’abord souligner la dimension privée et non publique de ces actions et des discours qui les accompagnent. Au XXe siècle, l’Etat dit « providence » met en œuvre des politiques visant à améliorer la vie des citoyens. Un tel phénomène s’interprète dans un cadre idéologique global. Une propagande insidieuse Ce phénomène se révèle analogue dans sa forme à celui des milices qui viennent se substituer à la police dans les quartiers à risque. Le chantage des puissances

Régions - Rhône-Alpes Président Régional : Yves GRELLIER Contact : rhone-alpes@lacimade.org Déléguée : Kaoutar DJEMAI-DAWOOD La Cimade Rhône-Alpes 33 rue Imbert-Colomès rhone-alpes@lacimade.o lyon@lacimade.org Pas de permanences assurées du 21/12 au 04/01 Cliquer ICI pour consulter ou télécharger la fiche horaires de nos permanences. GRENOBLE (Isère) PERMANENCES : mardi et vendredi 9h-12h Maison des associations 6, rue Berthe de Boissieux 38000 Grenoble Tel : 04 76 50 16 39 Fax: 04.76.50.14.55 Courriel: grenoble@lacimade.org SAINT-ETIENNE (Loire) PERMANENCES : Attention nouveaux horaires! Tous les jeudis de 9 h à 11 h 3 rue Louis Soulié 42000 Saint-Etienne courriel : saint-etienne@lacimade.org CHAMBERY (Savoie) PERMANENCES : Tous les jeudis de 16h à 18h Rue Saint-François de Sales 73000 Chambery Courriel : chambery@lacimade.org CHAMBON-SUR-LIGNON (Haute-Loire) PERMANENCES : les jeudis de 16 h a 18h ancienne Mairie 43400 le Chambon-sur-Lignon Tel : 07 78 19 22 24 Courriel : cimade43@lacimade.org PAYS DE GEX (Ain) 28 rue de Pouilly

Related: