background preloader

Marinaleda, un village en utopie

Facebook Twitter

Marinaleda : un modèle d'auto-gestion unique en Europe. Depuis l’alerte google Alternatives au capitalisme j’ai récemment découvert l’existence de MARINALEDA, une commune de 2645 habitants en Andalousie « où Marx vivrait s’il était encore en vie, avec zéro chômage, zéro policier et des habitations à 15 euros par mois » (1).

Marinaleda : un modèle d'auto-gestion unique en Europe

Une alternative au capitalisme réalisée à moins de 2000 km de chez nous et qui fonctionne depuis plus de 30 ans sans que je n’en aie jamais entendu parler ? A la première occasion, c’est donc sac à dos, train, bus et autostop que j’irai pour vérifier si cette belle utopie existe vraiment… Comme c’est Pâques, je tombe en pleine Semana Santa. Au village voisin on m’avertit : « Leur maire est un fou, quand nous autres, Espagnols, faisons des processions religieuses, eux ils font la fête pendant 5 jours » J’apprends que la fête de la paix qui tombe durant la Semaine Sainte y est effectivement une tradition depuis plusieurs années et beaucoup de jeunes de Sevilla, Granada ou Madrid ont rejoint les villageois.

MARINALEDA - WEB OFICIAL DE MARINALEDA, UNA UTOPÍA HACÍA LA PAZ. Sur la route des utopies, il y a des noms célèbres. Marinaleda en fait partie. En ce début de 21e siècle, toute l'Europe est sous domination capitaliste. Toute ? Non, car un petit village d'irréductibles Andalous résiste encore... Sur la route des utopies, il y a des noms célèbres. Marinaleda en fait partie. Ce village espagnol de 3000 habitants a développé un modèle social collectiviste et participatif qui lui vaut une réputation internationale. Un modèle construit par la lutte et géré collectivement Pour comprendre le modèle de Marinaleda, il est impossible de ne pas faire un détour par son histoire.

Aux premières élections communales après la dictature franquiste (1979), le Syndicat des ouvriers agricoles, récemment créé dans le village, remporte les élections communales avec 9 conseillers sur 11. Ces larges mobilisations sont décidées collectivement, comme d'ailleurs toutes les décisions importantes dans la commune. Du travail pour tous. Autarcie ou "Marinaleda" ? Les décroissants les plus motivés se fixent souvent comme objectif d’atteindre la quasi autarcie.

Autarcie ou "Marinaleda" ?

Est-ce un mythe, un leurre, une quête vaine ? J’ai déjà, en préambule, parlé de quasi autarcie. L’autarcie complète n’existe plus depuis bien longtemps et la poursuivre équivaudrait à un retour à la préhistoire. Qu’appelons-nous autarcie ? Autarcie individuelle, du clan familial, de la tribu ? On peut essayer de tendre vers l’autarcie. Plutôt que de rechercher une autarcie à tout prix, il vaut peut-être mieux produire en grande quantité ce que l’on sait bien produire et pratiquer des échanges avec d’autres producteurs locaux. La bonne dimension, pour ceux que l’activité paysanne séduit, est bien le hameau, le village.

À tous ceux qui parlent d’utopie et de rêve irréalisable, je les invite à découvrir Marinaleda. Utilité sociale et économique de la démocratie directe : l’exemple du village de Marinaleda en Espagne. 30 ans de mobilisation collective et de démocratie directe dans le village de 2700 habitants de Marinaleda en Andalousie ; le résultat : un chômage quasi-inexistant, un (beau) logement pour tout le monde, et pour 15 euros par mois, une usine de conserve de légumes créée, des services publics locaux nombreux et gratuits ou presque, et 1200 hectares de terres en friche appartenant à un grand propriétaire récupérées pour l’exploitation agricole collective, sous forme de coopérative… Autant de victoires qui ont nécessité des efforts hors du commun, et l’implication de tous. « Il nous a fallu trente ans pour en arriver là.

Utilité sociale et économique de la démocratie directe : l’exemple du village de Marinaleda en Espagne

Pas besoin d’être un grand clerc pour comprendre que ce sont nos solutions qui marchent. La spéculation immobilière, elle ne pouvait rien donner de bon. C’est la cupidité qui a plongé le monde dans la crise. Les gens sont surpris lorsqu’ils voient qu’ici qu’il n’y a presque pas de chômeurs et que tout le monde a sa propre maison. Marinaleda, un village en utopie. Marinaleda, une utopie vers la paix. Marinaleda. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Marinaleda

Marinaleda est une commune de la province de Séville située dans le comarque de Sierra sud de Séville, dans le bassin de Genil, en Andalousie, Espagne. Elle compte une superficie de 24,8 km² et une population de 2 778 habitants selon le recensement de 2011, avec une densité de population de 112,01 hab. /km². Sur le plan judiciaire, elle dépend de la juridiction d'Estepa. Son économie repose essentiellement sur l'agriculture. Cette expérience est la source d'une certaine polémique et les critiques disent cependant que le progrès économique et social est en grande partie due au fait que près de 80 % du revenu reçu par la ville de Marinaleda provient de transferts d'argent venant d'administrations centrales telles que l'état, la communauté autonome d'Andalousie ou la députation de Séville[2].

Géographie[modifier | modifier le code] Situation[modifier | modifier le code] Ses coordonnées géographiques sont 37º 22' N, 4º 57' O. Portail de l’Andalousie. Blog de Marinaleda.