Expérience Milgram - Le jeux de la mort

Facebook Twitter

Le Figaro - Programmes TV : La télé à mort. Qu'avez-vous pensé du «Jeu de la mort»? Le «Jeu de la mort» se voulait comme électrochoc.

Qu'avez-vous pensé du «Jeu de la mort»?

Des candidats, persuadés de participer à un jeu de télévision qui infligent des chocs électriques de 20 à 460 volt à chaque mauvaise réponse de leur partenaire. Il n’en faut pas moins pour créer le débat. Le jeu de la mort fait un flop. Les jeunes ont été séduits par le Jeu de la mort.

Le jeu de la mort fait un flop

Le documentaire qui transpose l’expérience scientifique de l’américain Stanley Milgram à la télévision, diffusé mercredi 17 mars sur France 2 a atteint 23,5% de part d’audience chez les 15-34 ans, grands consommateurs de télé-réalité, avec une attention continue tout au long de la diffusion. La question de la soumission à l’autorité semble intéresser davantage les jeunes. Sur l’ensemble de la population, le programme n’a attiré que 3,4 millions de téléspectateurs (soit 13,7% de part d’audience). Au même moment, TF1 attirait 6,4 millions de personnes (25,1%) avec New York: Section criminelle et France 3: 4,4 millions (17,6%) avec Louis la Brocante. Le jeu de la mort : la télé peut elle amener à torturer ? - LeMo. LE MONDE TELEVISION | • Mis à jour le | Par Sylvie Kerviel Il faut d'emblée saluer le "fair-play" des responsables de France 2, qui proposent sur leur antenne une programmation spéciale mettant en garde les téléspectateurs... contre les dangers potentiels du petit écran.

Le jeu de la mort : la télé peut elle amener à torturer ? - LeMo

Ceux d'entre eux qui auront vu, mercredi 17 mars à 20 h 40, Le Jeu de la mort, le premier volet de cette programmation, ne regarderont plus la télévision comme avant. Ce film, écrit et produit par Christophe Nick (Yami 2) et réalisé par Thomas Bornot, Gilles Amado et Alain-Michel Blanc, est un documentaire coup de poing. Il met en scène, de manière spectaculaire, une expérience visant à révéler le pouvoir de la télévision sur le cerveau des téléspectateurs. Le Jeu de la mort. Terrifiant. - Pourquoi obéit-on ? L’expérience de Milgram et le Panoptique de Bentham.

- Pourquoi obéit-on ?

Soumission à l’autorité {*style:<b>(1974) de Stanley Milgram. Stanley Milgram, soumission à l'autorité, synthèse du livre. Expérience de Milgram. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Expérience de Milgram

Reconstitution de l'expérience de Milgram (extrait)[1] L’expérimentateur (E) amène le sujet (S) à infliger des chocs électriques à un autre participant, l’apprenant (A), qui est en fait un acteur. La majorité des participants continuent à infliger les chocs jusqu'au maximum prévu (450 V) en dépit des plaintes de l'acteur. L'expérience de Milgram est une expérience de psychologie réalisée entre 1960 et 1963 par le psychologue américain Stanley Milgram. Variantes de l'expérience de Milgram. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Variantes de l'expérience de Milgram

Plusieurs variantes de l'expérience de Milgram ont été réalisées, permettant ainsi, en modifiant la situation, de définir les véritables éléments poussant une personne à obéir à une autorité qu'elle respecte et à maintenir cette obéissance. Proximité de l'élève[modifier | modifier le code] Plusieurs variantes ont été réalisées en modifiant la distance entre le sujet et l'élève : Feedback à distance Le sujet et l'élève sont placés dans des pièces distinctes. Expériences sociales célèbres.