background preloader

Histoire et relations franco-pakistanaise

Facebook Twitter

Relations internationales

Angolagate-Karachi...comme un air de déja vu. Asia_centre_etude_la_politique_pakistanaise_de_la_chine_2010.pdf. « La solidarité tribale entre talibans Afghans et pakistanais : enjeu majeur de la guerre d’Afghanistan » M. Troudi chercheur à l'IIES. Dossiers ARTICLE publié dans la REVUE « Géopolitiques d'Afghanistan » Géostratégiques N° 27 - ( Académie de Géopolitique de Paris) - 2ème trimestre 2010 Ce que l’on appelle, aujourd’hui, la guerre d’Afghanistan concerne et touche particulièrement un deuxième État, dont l’équilibre – ou le déséquilibre – géopolitique conditionne la paix dans cette région voire du monde sans exagération aucune.

Il s’agit bien évidemment du Pakistan. L’intrusion du Pakistan dans la stratégie américaine dans la guerre en Afghanistan, complique davantage la compréhension ou plutôt l’incompréhension d’une région déjà difficile de par les enchevêtrements et les liens étroits qui existent entre les combattants talibans le long des frontières entre les deux pays. En effet ces liens ont toujours été étroits, qui s’expliquent notamment par une frontière commune particulièrement poreuse. La religion musulmane est également un lien fort entre les deux États. Le mot Pakistan appelé pays des purs, est un néologisme. Histoire du Pakistan - L'Internaute Magazine. Partager cet article. Rapport d'information du groupe d'amitié France-Pakistan (mission de mai 2006) Présenté à la suite de la mission effectuée en du 13 au 19 mai 2006 par une délégation du (1) Cette délégation était composée de M.

Claude BIRRAUX, Président, Mme Geneviève GAILLARD, Vice-Présidente, M. Jean-Luc REITZER, Vice-Président, et M. Jacques DESALLANGRE. A) Un redressement économique spectaculaire 7 a) Une croissance économique forte 8 b) L'explosion de la demande dans de nombreux secteurs 8 1. 2. 3. C) Une économie convalescente 12 1. 2. B) Une nouvelle image internationale 14 a) Un partenariat à préserver avec des alliés puissants 15 1. 2. B) Un rôle modérateur 16 1. 2. 3. Centrale 23 4. C) Une volonté partagée d'approfondir les échanges avec la France 26 1. 2. 3. 4. C) Une démocratie durable ? 1. 2. A) Une unité inachevée 34 a) La question de l'autorité de l'État dans les zones tribales 36 b) La résurgence du mouvement nationaliste baloutche 37 B) Des structures sociales archaïques 39 a) Le pouvoir des élites traditionnelles 39 b) L'omniprésence de l'armée 40 C) La contestation islamiste 45.

Pakistan. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. République islamique du Pakistan اسلامی جمہوریۂ پاکستان (ur) Islāmī Jumhūrīyah Pākistān (ur) Islamic Republic of Pakistan (en) Le Pakistan, en forme longue la République islamique du Pakistan, en ourdou Pākistān, پاکِستان et Islāmī Jumhūrīyah Pākistān, اسلامی جمہوریۂ پاکستان, est une république islamique du sous-continent indien entourée par l’Iran, l’Afghanistan, la Chine, l’Inde et la mer d'Arabie. Fondé le , le Pakistan entretient des relations tendues avec l’Inde depuis sa création en raison du partage entre ces deux pays du territoire du Cachemire.

Les deux pays se sont affrontés durant trois guerres successives. Les Pakistanais sont un peuple indo-européen, principalement Indo-Aryen (80 %) et iranien (20 %) tant sur le plan ethnique que linguistique. C'est une république fédérale et les provinces disposent de certains pouvoirs et d'institutions démocratiques. Étymologie[modifier | modifier le code] Histoire[modifier | modifier le code] 91 pages de documents de la DGSE sur l’attentat de Karachi. OWNI publie près d'une centaine de pages de la DGSE dévoilant les enquêtes menées par les services secrets français sur l'attentat de Karachi du 8 mai 2002. 91 pages de notes, de télex et de rapports de la DGSE sur l’attentat de Karachi, publiés ici pour la première fois, permettront à chacun de se forger une opinion sur ce que les services secrets français savent de cette ténébreuse affaire.

Permettant ainsi d’explorer l’une des questions de fond du dossier : celle d’un lien entre cet attentat du 8 mai 2002 contre les ouvriers français chargés de construire des sous-marins à Karachi (où onze d’entre-eux ont péri), et le contrat d’armement à l’origine de leur présence sur place, signé près de huit ans plus tôt, le 21 septembre 1994, par le gouvernement d’Édouard Balladur. La lecture de ces 91 pages comblera les esprits soucieux de reconstitution factuelle. 1 – Du 5 mai 1994 au 24 octobre 1997: les premières tensions au Pakistan (11 pages). Crédits Photo FlickR CC by-nc-sa MichaelMKenny.

Le désordre ordonné : la fabrique violente de Karachi (Pakistan) | Sciences Po ./ CERI. Avec une population dépassant les 20 millions d’habitants et une croissance démographique se maintenant à un niveau spectaculaire, Karachi pourrait devenir la première agglomération urbaine du monde d’ici 2030. C’est aussi la plus violente de ces grandes métropoles. Depuis les années 1980, Karachi est confrontée à des rivalités partisanes et à des violences criminelles endémiques portant sur le contrôle de la ville et de ses ressources. Ces luttes se sont progressivement ethnicisées, si bien que ce « Pakistan en miniature » apparaît de plus en plus fragmenté, aussi bien socialement que spatialement.

Mais, malgré ses désordres, Karachi demeure la pierre angulaire de l’économie pakistanaise. Et, contrairement aux lectures journalistiques de ces désordres en termes de « chaos » ou d’« anarchie », une forme d’ordre y régule les interactions politiques, les relations sociales et les pratiques d’accumulation économique.