background preloader

Le Site Officiel de Corto Maltese

Le Site Officiel de Corto Maltese
Related:  Le Voyage 2016-17Les bandes dessinnées franco belges

Little Nemo in Slumberland Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Little Nemo in Slumberland est une bande dessinée créée par l'auteur américain Winsor McCay en 1905, pour l'hebdomadaire New York Herald puis le New York American. Littéralement le petit Nemo au pays du sommeil, cette bande-dessinée qui met en scène le personnage de Nemo fut publiée chaque semaine dans ces journaux d'octobre 1905 à juillet 1914. Histoire et analyse[modifier | modifier le code] Histoire[modifier | modifier le code] Nemo (personne en latin) est un petit garçon timide, sage et rêveur, ressemblant à tous les garçons de son âge (environ 6 ans). Chaque nuit lorsque Nemo s'endormira il entrera dans le monde fantastique des rêves. Au début de 1906, Nemo arriva enfin devant les portes de Slumberland, mais il lui fallut surmonter quatre mois d'embûches pour rencontrer la princesse. Personnages principaux[modifier | modifier le code] Flip, le compagnon roublard. Nemo, le jeune héros endormi qui voyage dans son subconscient.

Hugo Pratt Pour les articles homonymes, voir Pratt. Certaines informations figurant dans cet article ou cette section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans les sections « Bibliographie », « Sources » ou « Liens externes »(juillet 2015). Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références à l'aide d'appels de notes. Hugo Pratt (en 1989) photographié par Erling Mandelmann signature Hugo Eugenio Pratt, né à Rimini en Italie le 15 juin 1927 et mort à Pully en Suisse, le 20 août 1995, est un auteur de bande dessinée italien. Une vie d'aventures[modifier | modifier le code] Dans ce que raconte Pratt de sa propre existence, on ne sait pas vraiment quelle est la part d'exagération ou d'affabulation qu'il a introduite. « J’ai treize façons de raconter ma vie et je ne sais pas s'il y en a une de vraie, ou même si l’une est plus vraie que l’autre. » — Le Désir d’être inutile, éditions Robert Laffont, 1991. La jeunesse[modifier | modifier le code] Vie privée[modifier | modifier le code]

Littérature policière Fantomas (avec l'autorisation de la Biblipo) Interview de Catherine Chauchard, conservatrice-en-chef et d'Alain Régnault, bibliothécaire à la BILIPO Bilipo48-50 rue du Cardinal Lemoine75005 ParisPrésentation de la Bilipo à consulter sur le site de la Mairie de Paris Bonjour Catherine Chauchard. Catherine CHAUCHARD : Je suis responsable de la Bilipo depuis 1995, date à laquelle cet établissement s’est installé dans ces locaux (48-50 rue du Cardinal Lemoine). Que veut dire l’appellation Bilipo ? Catherine CHAUCHARD : Bilipo est l'acronyme de BIbliothèque des LIttératures POlicières. Combien de personnes travaillent au sein de la Bilipo actuellement ? Catherine CHAUCHARD : Nous sommes 7 bibliothécaires de toutes catégories. Le fonds de la bibliothèque provient-il exclusivement du dépôt légal ? Par exemple, si je souhaite me procurer les scénarii de séries policières télévisées, est-ce que je peux m'adresser à la Bilipo ? Trouve-t-on également des romans policiers en langue étrangère ?

Cases, Bulles et Superpouvoirs | De grands pouvoirs impliquent des heures de lecture ! Futur : les autos se jettent à l'eau Voitures volantes, sans conducteur et maintenant amphibies ! Un peu partout dans le monde, des designers et des ingénieurs automobiles, jamais en panne d’inspiration, planchent sur l’idée folle d’un véhicule capable de passer en mode aquatique afin de poursuivre son chemin tranquillement sur l’eau. Dans le cadre d’un concours de design organisé en 2011 par Volkswagen, une jeune Chinoise, Yuhan Zhang, a ainsi imaginé un modèle inédit. Baptisé Aqua Concept, son engin électrique, qui tire son énergie d’une pile à combustible intégrée, se déplacerait sur coussin d’air, ce qui lui permettrait de circuler en mer et sur terre. « Comme la plupart des aéro­glisseurs, Aqua Concept utilise plusieurs moteurs électriques, notamment pour générer l’air qui pousse la voiture en dessous et vers l’avant. Si ce dernier reste hypothétique, le véhicule Amphi-X, du jeune designer australien Beichen Nan, répond, lui, à une étude sur des prototypes futuristes destinés à rouler en 2030. Croisière sous la mer

Résultats Google Recherche d'images correspondant à images Site Web pour cette image Vous connaissez peu ou pas Lucky Luke ? Voici une sélection de dix titres ... babelio.com Recherche par imageImages similaires Les images peuvent être soumises à des droits d'auteur. Amélioration du français /Exercices grammaire Alberto-Breccia.net « Site sur Alberto Breccia : sa biographie, ses publications (BD, histoires courtes, illustrations…), une galerie de dessins, peintures, planches originales et croquis, des vidéos et des entretiens retranscrits, ainsi que des dossiers Cet aigle pourrait être l’avion du futur Date de publication : 19/08/2015 Format : Fil d'info Si le design de l’avion classique s’inspire déjà de la forme d’un oiseau, The Eagle va plus loin dans le biomimétisme en copiant l’aérodynamisme du prédateur éponyme. S’il voit le jour, The Eagle pourrait bien concurrencer, voir remplacer, nos avions de ligne actuels. Mais, quelles sont les chances qu’un tel projet voit le jour ? Un avion de ligne écologiqueAvec son ‘Progress Eagle’, Oscar Viñals promet un avion de ligne à très faibles émissions avec une capacité optimisée pour le transport de passagers. Sur le plan technique, le projet est impressionnant. Pour porter un tel mastodonte, le designer espagnol a imaginé rien moins qu’un dispositif énergétique complètement vert ! Véritable passionné d’aéronautique, Oscar Viñals n’en est pas à sa première tentative pour imaginer un engin susceptible de révolutionner l’aviation. Toutefois, aujourd’hui, comme hier, les internautes s’interrogent sur la crédibilité du projet.

Résultats Google Recherche d'images correspondant à images Site Web pour cette image Corto Maltese twitter.com Recherche par imageImages similaires Les images peuvent être soumises à des droits d'auteur.

Related: