background preloader

Articles à lire / choses diverses à trier

Facebook Twitter

À qui profitent les biens culturels gratuits sur Internet. La gratuité est un leurre pour les internautes. « Pour les biens culturels, ils payent déjà beaucoup de choses : l’ordinateur, la connexion Internet, etc. » estime Guillaume Sire. Ainsi, les jeunes générations ont pris l’habitude d’intégrer dans leur budget loisirs l’achat d’équipements de marque, souvent onéreux. Les auteurs donnent l’exemple d’Apple, qui réalisait 92 % de son chiffre d’affaires grâce à la vente de matériel au premier semestre de 2014, iTunes représentant donc une faible partie de ses revenus. « Bien que les activités culturelles constituent un des usages majeurs d’Internet, les dépenses des ménages se concentrent non pas sur l’acquisition de contenus, mais sur le matériel et les services qui leur permettent d’y accéder. » concluent Joëlle Farchy, Cécile Méadel et Guillaume Sire.

Outre le pouvoir d’achat, le travail des consommateurs intéresse également les entreprises du numérique. Duplessis 2017 02 v6 Modèle annoté Fiche de prépa. Boîte à idées pour bibliothèques et CDI. 22 avril 2017 Lieu : Le Havre (France – Seine-Maritime) Principe :Des présentoirs de 50 documents en libre-service dans la ville. Objectifs : – Faciliter l’accès aux livres pour tous : anonymat, gratuité, proximité – Redistribuer des livres sans contrepartie. C’est cadeau. – Faire voir des livres dans des lieux d’attente, de passage ou de rencontre – Surprendre les habitants Organisation : – Les meubles : les présentoirs sont fabriqués par les services techniques de la ville.

Un modèle unique, en bois et sur roulettes, conçu pour la lisibilité des titres et une manipulation aisée. – Collecte : la moitié des titres sont des dons déposés à la bibliothèque Salacrou. Gestion : Sont affectées à cette prestation deux personnes en contrat service civique de 8 mois à 24h par semaine, supervisées par une bibliothécaire. Origine : Plan lecture de la ville du Havre lancé en 2012. Médiation des savoirs : de la diffusion d’informations numériques à la construction de connaissances, le cas d’une « classe inversée » 1L’accès généralisé à l’information numérique, de quelque nature qu’elle soit (scientifique, technique, médiatique, professionnelle, culturelle), engage des modes de fonctionnement qui s’étendent à tous les domaines de la société. Mais l’information dont nous parlons n’est pas un flux de bits qui circulent sur les réseaux, car comme le suggère Baltz, « il importe de savoir s’extraire un peu de l’enfermement numérique pour se rappeler que l’information numérisée “vient d’ailleurs”… qu’elle a d’abord été l’information tout court, avant d’être numérisée !

Et symétriquement, que l’information, même si elle doit se trouver numérisée, traitée et stockée, a aussi pour vocation d’aller “ailleurs”, de “sortir” vers des usages futurs, avant d’être numérisée de nouveau, dans des cycles sans fin » (Baltz, 2013, p. 6). L’information numérique est ainsi un bien informationnel sur lequel chacun peut avoir une action. 1.1. 13Dans le champ de la recherche en didactique, Y. 1.2. 1.3. 2.1. 2.2. 2.3. RegimbeauCouzinet. NetDoc Infos | Scoop.it. Cynthia Fleury : “Apprendre à se vivre comme irremplaçable” • Entretiens, Cynthia Fleury, Démocratie, courage, Irremplaçabilité, Psychanalyse, philo, philosophie, Urgence, Métaphysique, Imagination. « Je me fais l’effet d’essayer de vous raconter un rêve et de n’y pas réussir, parce qu’aucun récit de rêve ne peut rendre la sensation du rêve » : c’est ainsi que s’exprime Marlow, le narrateur d’Au cœur des ténèbres (1899), la nouvelle de Joseph Conrad.

Cette phrase restitue assez bien l’impression que produit la philosophe Cynthia Fleury lorsqu’elle s’exprime, dans ses livres comme à l’oral. Davantage qu’elle ne fait un exposé philosophique classique, elle essaie de nous raconter un rêve. Ou une vision. Elle a en elle une certaine image de ce que sont le Sujet, le courage, l’éthique ou encore le Réel. Les Irremplaçables, son dernier essai, est l’un des livres marquants de cette rentrée. Signalons enfin qu’elle est titulaire de la première chaire de philosophie au monde créée par un hôpital, l’Hôtel-Dieu de Paris, qui sera inaugurée cet automne.

Votre dernier essai porte un beau titre, Les Irremplaçables. Cynthia Fleury en 2015 © Richard Dumas « La connaissance de soi, c’est “Baaam !” Les adolescentes ont raison d'écrire des romans à l'eau de rose sur Internet. Début juin, une foule composée essentiellement de jeunes femmes s’impatiente dans les couloirs de la FNAC Saint-Lazare à Paris. Elles attendent Anna Todd, la nouvelle vedette de la littérature «jeunes adultes». Elle est venue dédicacer le cinquième tome d’After, une histoire d’amour entre une étudiante et un jeune homme tourmenté. Bien avant les millions de fans dans le monde et le million d'exemplaires vendus en France, bien avant l’adaptation cinématographique, la jeune américaine de 26 ans écrivait son histoire en direct sur Wattpad, il y a seulement deux ans.

Ce site d’autopublication, que Slate vous présentait en février dernier, lancé en 2006 au Canada, permet à n’importe qui de publier ses textes, chapitre par chapitre, de les modifier, et surtout d’en discuter avec le rester de la communauté de «wattpadeuses». Wattpad, c'est 100 millions d'histoires à lire et 40 millions d'auteurs, jeunes pour la plupart «Les cours de français sont plus passionnants maintenant» Lizie113. One (Independant) Index (Of The Web) To Rule Them All. Le YouTubeur existe-t-il. Des traits apparemment communs se dissolvent ainsi dès lors qu’on les regarde et les interroge. D’autres, au contraire, apparaissent. Au-delà du livre, qu’est-ce qui permet de parler de « booktubeurs » ? Nous ne dirions par exemple pas d’un ami que nous aurions filmé pour la première fois, et dont nous aurions diffusé le témoignage sur YouTube, qu’il est un « booktubeur ».

Ni de François Bon qu’il est un « BookTubeur » parce qu’il fait, entre autres, des chroniques littéraires. Parmi ces « jeux de langage », on trouve les éléments classiques de la présentation de soi (Erving Goffman) dont la façade qui établit et fixe « la définition de la situation » proposée à l’observateur. Dans tous les cas, ces acteurs s’appuient sur un autre élément de la façade, le décor. Ces jeux permanents entre l’apparence et la manière, entre le décor et sa mobilisation, peuvent également être observés au niveau des lieux de la représentation : la scène et les coulisses.

Comment est né le mythe d'Internet, par Armand Mattelart (Le Monde diplomatique, août 2000) «L’histoire de l’humanité est habituellement décrite en termes d’âge... Aujourd’hui, il est généralement admis que nous avons entamé une nouvelle ère, une étape postindustrielle où la capacité d’utiliser l’information est devenue décisive... Ce nouvel âge est désormais nommé âge de l’information. » Cette publicité de la firme américaine IBM ne date pas de l’explosion d’Internet, mais de 1977...

L’usine à produire de l’imaginaire autour de l’information, « nouvelle ressource immatérielle », tournait déjà à plein régime. L’impératif de « sortie de la crise » convoquait les nouvelles technologies au chevet des économies des grands pays industriels. La notion de « société de l’information » apparaissait dans les programmes de recherche des gouvernements et des institutions internationales. A l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), dès 1975, et au sein de l’Union européenne, quatre ans plus tard.

L’ère des managers Une communauté de pensée émerge. Assieds-toi et écris ta thèse ! Trucs pratiques pour la rédaction scientifique. Milad Doueihi : « En France, il y a une obsession avec l'intelligence artificielle » Le philosophe et historien nous parle de l'intelligence artificielle et du numérique. Nous traversons une époque étrange dans laquelle nous avons l'impression que bientôt les machines seront plus intelligentes que nous, qu'elles nous menacent et que nous sommes perdus. Pour réfléchir à cet état bizarre qui est le nôtre, Xavier de La Porte recevait Milad Doueihi, philosophe, historien des religions mais aussi un des grands penseur du numérique en France. Mais d'abord, le mardi, c'est tracasseries avec : Guillemette Faure (enfants) de M le magazine du Monde, qui se demande s'il faut complimenter les enfants; Grégory Delaplace (mort), anthropologue, qui nous raconte son séjour dans les archives anglaises, d'ou il est revenu avec quelques histoires de fantômes; Tanguy Lohéac (handicap), nous explique comment, aveugle, il imagine les formes et tout ce qu'il ne peut pas toucher.

Pour la lecture, les Français privilégient le papier au numérique - La NewsRoom de Publicis Media. Les habitudes de lecture varient en fonction du contenu. La plupart des répondants déclarent passer moins de temps que par le passé à lire des livres (49 %), des magazines (63 %) ou des journaux (61 %). Cependant, lorsque les consommateurs lisent des magazines ou des livres, ils ont tendance à lire les versions imprimées plus régulièrement.

Les consommateurs font confiance à l’impression et en ont une meilleure compréhension 65 % des sondés estiment avoir une meilleure compréhension des histoires lorsqu’elles sont lues sur des médias imprimés. Les résultats de cette étude montrent également les inquiétudes des consommateurs concernant l’impact du numérique sur leur santé. 52 % des sondés trouvent qu’ils passent trop de temps sur des appareils électroniques et 53 % craignent que la surutilisation de ces appareils puisse nuire à leur santé. « 65 % des répondants estiment avoir une meilleure compréhension avec des médias imprimés. » Les médias papier plus efficaces que le digital ? Energies renouvelables : Google s’achète une image de bon élève. Le géant du web est en passe d’atteindre son objectif « 100 % d’énergies renouvelables » pour tous ses bureaux et data centers.

Que cela signifie-t-il réellement ? LE MONDE | • Mis à jour le | Par Lisa Burek Ils l’avaient annoncé en 2016, ils l’affirment aujourd’hui : Google est en train d’atteindre son objectif de 100 % d’énergies renouvelables d’ici fin 2017 pour ses 70 bureaux et 15 data centers répartis dans le monde. Plus précisément, ce bilan tient compte de l’ensemble des filiales d’Alphabet, la maison mère de Google, qui rassemble Google Inc, Nest Labs, Sidewalk Labs, Google Fiber, Calico… Alphabet affirme, dans son rapport environnemental de 2017, être le premier acheteur d’énergies renouvelables au monde.

À chaque utilisation du moteur de recherche Google, à chaque page actualisée sur les comptes Gmail, à chaque vidéo téléchargée sur la plateforme Youtube… de l’énergie est utilisée. Qu’est-ce que ça veut vraiment dire, « 100 % d’énergies renouvelables » ? IBM, Innovation and Cognitive Computing. I was happily surprised to be chosen as an “IBM influencer” and invited to the innovation and disruption Forum organized in Toronto the 16th of November to celebrate the 100th anniversary of IBM in Canada.

With a handful of other people, I had the privilege to meet with Bryson Koehler the CTO of the IBM Cloud and Watson (Watson is the name given to IBM’s artificial intelligence). That meeting was of great interest to me: I learned a lot about the current state of cloud computing and artificial intelligence. Image: Demonstration of a robot at the IBM innovation and disruption forum in Toronto Contrary to other big tech companies, IBM already existed when I was born in 1956. The company was in the business of computing even before the transistors.

IBM adapted itself to electronics and dominated the industry in the era of big central mainframes. It survived the PC revolution when Microsoft and Apple were kings. Toronto’s Forum was all about innovation and disruption. Pause pipi et ovocytes congelés : l'homme machine selon Heidegger. Comme 3,8 millions de Français, j’ai regardé le dernier Cash investigation d’Elise Lucet et son équipe, ce coup-ci chez Lidl et Free. Dans ce nouvel épisode, la journaliste lève le voile sur les pratiques qui conduisent les directions générales de groupes à littéralement prendre leurs salariés pour des machines. Ce pathétique spectacle m’a remis en mémoire une news de l’année dernière : Apple et Facebook proposant à leurs salariées de congeler leurs ovocytes pour se concentrer sur leur carrière. L’un dans l’autre, nous avons une parfaite illustration de la critique de la technique proposée par le philosophe Martin Heidegger.

Voyons voir. Nuançons d’emblée : entre les fameuses « commandes vocales » guidant les techniciens à une cadence infernale dans les allées des entrepôts Lidl et la possibilité de retarder une grossesse, il y a un gouffre. Pas question non plus de rejeter les techniques de congélation d’ovocytes. La question est donc une question morale. Etude : les adolescents (12-17 ans) ne sont pas accros aux réseaux sociaux. Pour connaître plus précisément les pratiques et les habitudes de ce segment des adolescents, les équipes de l’agence BETC Digital ont décidé de se mettre en immersion totale avec eux durant 4 mois en les filmant et en les questionnant.

L’exploration de la vie digitale des 12-17 ans permet de mieux les connaître afin de permettre aux marques qui souhaitent les toucher d’adapter leurs stratégies marketing. Le type d’insights recueilli s’inscrit aussi dans une démarche d’Insight-Driven Marketing, complémentaire, via l’écoute et l’analyse des conversations sur le web et les réseaux sociaux, de cette catégorie sociodémographique. Ces adolescents représentent un fort potentiel pour les marques. En effet, ce segment de la population bénéficie d’un pouvoir d’achat plus important que les millennials dans le sens où ils ont une plus forte influence sur leurs parents. L’enseignement phare de l’étude : les médias sociaux n’ont pas changé leurs usages. 100% des 16-19 ans utilisent YouTube. De quoi le Big data est-il (vraiment) le nom ? – C'est Données ! « Big data », c’est un peu comme « intelligence artificielle », « disruption », « blockchain » ou encore « personnalisation de l’expérience usager », tout le monde en parle, l’utilise un peu n’importe comment mais peu de gens savent réellement de quoi il retourne.

C’est quoi une donnée ? Avant de s’attaquer à la question qui nous intéresse aujourd’hui, laissons à Serge Abiteboul la définition de ce qu’est une donnée, l’élément de base du Big data : Une donnée est une description élémentaire, typiquement numérique pour nous, d’une réalité. C’est par exemple une observation ou une mesure. On pourrait ajouter avec Raphaëlle Lapôtre – qui reprend les mots de Lynda Kellam et Katharin Peter – qu’il s’agit de « toute information structurée d’une manière reconnaissable ». Les 3V, les 5V, les 7V, les 11V du Big Data La première définition que l’on pourrait donner du Big data est celle de Wikipédia. Puis vinrent les nains et les hommes qui voulurent aussi des V. Sortez moi de ces datas ! WordPress: Auteurs SIC. Recherche avancée. 5207 résultats * Critères applicables seulement aux activités Résultats par page 20 | 40 | 60 22 novembre 2017| Date de mise à jour : 22 novembre 2017 Bien que revendiquée comme un espace d'égalité, l'école, au Québec comme en France, est traversée par des rapports sociaux producteurs d'inégalités.

Suite »»» 21 novembre 2017| Date de mise à jour : 21 novembre 2017 Les ATELIERS pour faire le point sur les innovations majeures en formation, et les expérimenter en Live. Suite »»» Par Denys Lamontagne | direction@cursus.edu Nous avons demandé à Pierre Lapointe, directeur général de la Commission scolaire de la Capitale, qui compte plus de 28 000 élèves et plus de 5 600 employés, comment une organisation éducative de cette taille développait et choisissait son dirigeant principal.

Suite »»» 20 novembre 2017| Date de mise à jour : 21 novembre 2017 Suite »»» 20 novembre 2017| Date de mise à jour : 20 novembre 2017 Le numérique transforme notre société en profondeur et en particulier le monde du travail. Organiser ses formations : guides et scénarios pédagogiques. Les clients européens libres d'acheter hors de leur territoire, sauf des ebooks. Françoise Nyssen travaille à la renaissance de ReLIRE : le cauchemar continue.

Climat scolaire et prévention des violences. Climat scolaire - Mesurer le climat scolaire. #DansLaToile - Héros Ludo - Dessins animés sur Ludo.fr. L'information rend-elle encore intelligent ? Un autre YouTube est-il possible ? UQAM | Service des bibliothèques | Virtuose - robotique. Comment les chercheurs français ont enfin pris les youtubeurs au sérieux. DP LJ FINAL BD web. Les Français et la lecture en 2017 : les pratiques numériques progressent. Grand entretien avec danah boyd. What is Free/Libre Software? Homo Digitalis - Sciences. Faut-il démanteler Google ? by Usbek & Rica. Ce qu'on sait, ce qu'on ne sait pas (1/5) : Du vrai et du faux sur internet.

GREID Infodoc hebdo. Welcome to Fotobabble - Talking Photos. Abécédaire des mondes lettrés. Données personnelles et Communs : une cartographie des thèses en présence. L'adolecteur: une espèce en voie d'extinction? « Il est de notre mission de service public de rendre ces données et fichiers numériques librement accessibles et réutilisables par les citoyens » : interview de Frédéric Blin (BNU) | À la Toison d'or.

Qu’est-ce qui est dans le domaine public. Numérisation à la BnF : comment la France se fait rouler. Communs / Commons. De l’incitation douce à la manipulation insidieuse : les designers, architectes invisibles de nos vies connectées | Meta-media | La révolution de l'information. Design thinking : sortez les crayons et les Lego ! De l'innovation sans progrès. Le web affectif : quand l'économie numérique aspire nos émotions. Les communs. Classes inversées et MOOC, révolution copernicienne dans l’enseignement… vraiment ? La personnalisation : un mythe.

Qu'est-ce que le Design Thinking ? - Prim à bord. InfodocLog, un logiciel au service des profs docs. Journée de lutte contre le harcèlement : des livres pour en parler avec les ados. Ce que voit un dyslexique en lisant. Qwant Junior - Extras. Enjeux et Risques de la Dematerialisation des Documents. Mondiapason - Des résultats au bout de doigts.

Identifier le type de travail et évaluer le temps requis. ABCdoc : guide méthodologique de recherche et de traitement de l'information scientifique et technique. Arbradoc | Bibliothèque Universitaire Paris 8. Exposition virtuelle - Vladimir Ablamski.

Bienvenue sur le site de la Fondation La main à la pâte. 74 avril 2012. FormIndex. FormIndex. CDI - COLLEGE GUY MOQUET | Parler japonais. Gérer les enseignants autrement : une réforme qui reste à faire | Cour des comptes. Apprendre avec des podcasts - Accueil. À propos… Dans le domaine public en 2017 - Calendrier de l'avent du domaine public. Paul Otlet, l’homme qui inventa le « Google de papier »

Éternelle recherche d’informations. Les usages des 10-13 ans, ces clandestins du web social. Les MOOC font pschitt. Savoirs CDI: Les penseurs de l'information, de la documentation et de la pédagogie. I. Tellier : enseignement.

Michel Serres - Les nouvelles technologies : révolution culturelle et cognitive. Quand les chercheurs rencontrent ou affrontent d'autres modes de pensées. Pourquoi utiliser le numérique pour évaluer les élèves ? De choses et d'autres... Abondance : SEO, référencement et moteurs de recherche - toute l'info et l'actualité quotidienne.

Référencement Google : tutoriels, actualités, conseils, forum. C Semantic Web Activity Homepage. 4 réflexes pour mieux protéger votre identité en ligne. Internet dans le monde. Tahitidocs. De Tahiti à Paris puis la Réunion ou inversement... La page d'un professeur documentaliste. Fin du débat sur notre vie privée au Parlement européen : bilan. J'ai passé 10 ans dans Facebook. Ses conditions (générales d'utilisation) sont devenues constitution(elles). 56605 innover ou anticiper. 56618 bibliothecaires lisez morel.

Sur Internet, un tiers des avis de consommateurs est faux. Bruno Devauchelle : Numérique et devoir d'apprendre. Il faut repenser l’éthique de la recherche des réseaux sociaux. Nothing To Hide un documentaire sur la surveillance numérique. EMI (Education aux médias et à l’information) | Doc à bord. 11- Un document c’est quoi ?