background preloader

Big data, open data, protection DP : où en sont la science et l’utilisation des données ?

Big data, open data, protection DP : où en sont la science et l’utilisation des données ?
Les données sont partout, aussi bien dans la vie quotidienne que dans la recherche. Une nouvelle discipline, la science des données, mobilise des experts en mathématique et informatique pour analyser et traiter ce ‘pétrole’ du 21e siècle à coup d’algorithmes et de logiciels d’intelligence artificielle. Tout au long de la journée, des ‘bots’ (petits logiciels d’IA) et des objets connectés les recueillent grâce à des capteurs. On y accède librement, grâce aux dispositifs d’open data, que ce soit dans la ville intelligente (smart city) ou au niveau de la ‘science ouverte’. La science des données La science des données (en anglais data science) est une nouvelle discipline qui s’appuie sur des outils mathématiques, de statistiques, d’informatique (cette science est principalement une « science des données numériques »4) et de visualisation des données. Les deux principaux traitements sont la modélisation et la prédiction. Les données numériques et la « ville intelligente » Related:  InternetIdentité numérique / Vie privée

Les données que Facebook collecte Télécharger une copie de ses données Facebook, c’est plonger dans des centaines de pages contenant l’intégralité des informations laissées plus ou moins consciemment sur la plate-forme. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Perrine Signoret Plus d’une semaine après le début des révélations sur l’affaire Cambridge Analytica – qui a révélé comment une entreprise avait siphonné les données de dizaines de millions d’utilisateurs sur Facebook – l’heure est aux interrogations. Nombreux sont les adeptes du réseau social qui fouillent dans leur profil pour savoir quelles données le réseau social a bien pu collecter à leur propos, et le font savoir sur Twitter. Lire aussi : Affaire Facebook-Cambridge Analytica : le lanceur d’alerte s’explique Sur la plate-forme, chacun peut télécharger et consulter ses données. Quels contenus garde Facebook ? Parmi ces fichiers, il y a d’abord les contenus que vous avez postés un jour sur Facebook : des photos, des statuts, du premier au dernier.

Le prix du gratuit- Usages du numérique éducatif Comment effacer ses cookies site de la CNIL Un usager de Facebook est averti qu’il donne des informations qui serviront à lui afficher des publicités ciblées. Ce qui apparaît maintenant dans certains faits divers (tels que l’affaire Cambridge Analytica) c’est que des collectes de données, qui financent les sites gratuits pour l’internaute, sont parfois utilisées à des fins non annoncées, et peuvent concerner les données... de ses amis. L’économie du web doit faire l’objet d’informations et de réflexion, pour que chacun comprenne le sens de la maxime « si c’est gratuit vous êtes le produit » popularisée par l’agence de communication adesias, et l’implication de cette gratuité - qui rapporte beaucoup d’argent - sur les comportements individuels et sur la société. Si c’est gratuit, vous êtes le produit • La CNIL explique la loi et fournit des ressources Directement utilisable avec les jeunes, la vidéo "Comment effacer ses cookies ?" Comment effacer ses cookies ?

Pourquoi il est si difficile de quitter Facebook Et c’est reparti pour une nouvelle controverse sur Facebook, qui viole à nouveau notre vie privée en permettant à d’autres de recueillir nos renseignements personnels. Certes, cette flambée-ci est importante et amène certains à envisager de quitter complètement Facebook. Mais, soyez-en sûrs, l’entreprise et la plupart de ses 2 milliards d’utilisateurs se réconcilieront. Des décennies de recherche ont montré que notre relation avec tous les médias, qu’il s’agisse du cinéma, de la télévision ou de la radio, est toujours de nature symbiotique : les gens les apprécient en raison des gratifications qu’ils tirent de leur consommation – évasion, relaxation, illusion d’une compagnie… Plus les gens les utilisent, plus ils recherchent et obtiennent ces gratifications. En plus de nous fournir du contenu, Facebook, Twitter, Google – en fait, tous les médias sociaux – nous offrent de nouvelles possibilités d’interaction sur la plateforme qui peuvent satisfaire certaines de nos envies innées.

Se jouer de l'identité numérique pour mieux la déjouer- Les Enseignants Documentalistes de l’Académie de Poitiers L’identité numérique est au cœur des pratiques de nos élèves. Bien souvent, ils n’ont pas conscience de ses enjeux et encore moins de ses délimitations. En effet, le réel et le virtuel entretiennent des relations qu’il est nécessaire de définir pour que les jeunes puissent se situer, comprendre les implications réelles des actes de leurs avatars virtuels et prendre conscience des traces qu’ils laissent et qui pourront un jour jouer en leur défaveur. La prolifération des interfaces (sites de réseaux sociaux, messagerie instantanée entre autres) redéfinissent les frontières de notre identité, nous ne sommes plus seulement responsables de nos paroles et de nos actes mais aussi de tout ce que nous mettons en ligne ou ce que nous échangeons avec les autres. Ainsi la multiplication des interactions nous pousse vers des jugements rapides, des prises de position dans l’instant qui ne laisse pas toujours la place à la réflexion, à l’élaboration d’une pensée raisonnée. Disciplines en jeu Créer

Intention (captation et éco de l'attention) Bruno Devauchelle L'une des tâches éducatives les plus importantes est de faire percevoir et comprendre "l'intention" présente dans toutes les situations de la vie. De quoi parle-t-on ? Dans mon environnement quotidien je peux rencontrer des humains, des objets, des logiciels, des situations, des dispositifs, etc. L'économie de l'attention La recherche de la "rentabilité" est un mécanisme fondamental du fonctionnement humain que l'on peut incarner par le "principe d'économie" : obtenir le résultat le meilleur en dépensant le moins possible (d'énergie). L'enseignant face à sa classe est un peu comme un concepteur/vendeur de produit mais partiellement amputé. Intentions et approches mécanistes des savoirs Les critiques récentes sur les GAFAM et autres entreprises du secteur ont mis en évidence les risques "intentionnels" inhérents aux produits et services proposés. L'énergie interne propre à chaque humain le pousse à se développer. Fake news et manipulations Bruno Devauchelle

Vie privée, données personnelles et le RGPD expliqués simplement Nina Gosse est avocate au sein du cabinet De Gaulle Fleurance et associés, elle est spécialisée sur la propriété intellectuelle mais aussi sur les données personnelles et le RGPD. Nous discutons donc avec elle de ce fameux RGPD (réglèment relatif a la protection de la données) ou GDPR (General Data Protection Régulation) qui sera actif cette semaine. Comme toujours pour vous abonnez à Vlan utilisez overcast ou simplement Apple Podcast. Ok, le sujet n’est pas hyper sexy et vous avez vu passer beaucoup d’articles sur le sujet j’imagine. Sans aller jusqu’à cet extrême, le développement de l’économie numérique, la prépondérance des algorithmes, les activités de l’Etat, les smart cities,… tout ça nous concerne ici et maintenant. Le RGPD sans prise de tête Le RGPD (pas « la RGPD comme je le dis au début du podcast d’ailleurs) est le règlement general relatif à la protection de données. Vous n’avez rien à cacher mais…. Se mettre en conformité: un challenge pour les petites structures L’expert:

Flux de contenu, attention limitée (danah boyd) A la Web 2.0 Expo qui se tenait mi-novembre à New York, la sociologue danah boyd a, comme à son habitude, fait une brillante présentation sur les conséquences qu’il y a à vivre dans un monde de flux, notamment en commençant à en dresser la liste des limites. Explorons dans ses pas – partiellement, mais fidèlement -, son « Streams of Content, Limited Attention : The Flow of Information through Social Media » (Flux de contenus, attention limitée : le flot d’information dans les médias sociaux). Image : danah boyd sur scène à la Web 2.0 Expo à New York en novembre 2009, photographiée par James Duncan Davidson. Vivre dans des flux Nous vivons dans des flux, comme l’expliquait Nova Spivack, c’est-à-dire dans un monde où l’information est partout. « Cette métaphore est puissante », rappelle danah boyd. « L’idée suggère que vous viviez dans le courant : y ajoutant des choses, les consommant, les réorientant. » 4 fausses idées sur la révolution numérique 1. 2. 3. 4. Inattention ? Hubert Guillaud

# vie privée c’est terminé ! Bienvenue dans le monde merveilleux des Gafam (Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft), les rois de l’Internet qui chassent vos données personnelles à tout-va. Et les revendent aux publicitaires et aux entreprises pour leur plus grand profit. Le pire, c’est que leur commerce très enrichissant et liberticide se fait avec l’assentiment de chacun d’entre nous. Nos données personnelles désormais sont récoltées partout et par tous, dès que l’on utilise un moteur de recherche, un objet connecté, son téléphone, bien sûr, mais aussi sa voiture, sa montre, son compteur électrique… Les assureurs adorent ces mouchards qui renseignent sur nos petites manies. Ils calculent déjà leurs primes en fonction de notre mode de vie. Et tous les imitent, de l’assurance maladie au fisc, etc.

Le droit au déréférencement Comment faire concrètement ? Rechercher le formulaire ou les coordonnées du moteur de recherche Les principaux moteurs de recherche mettent à disposition un formulaire de demande de suppression de résultat(s) de recherche. Pour exercer vos droits auprès des autres moteurs de recherche, la demande doit être adressée par écrit. Écrire au moteur de recherche Adresser au moteur de recherche une demande qui concerne le déréférencement d’un contenu vous concernant dans la liste de résultats. Conserver une copie de vos démarches Il existe plusieurs façons de réaliser une capture d’écran : Sur PC : la touche « impr écran » en haut à droit de votre clavier (PC) ou grâce au raccourci clavier ou en recherchant « outil capture » dans la barre de recherche Windows.Sur Mac : appuyez sur la touche cmd + MAJUSCULE + 4 Dans quel délai puis-je obtenir la réponse ? Dans quel délai puis je obtenir la réponse ? Quelles sont les limites du droit ?

Pourquoi la levée de l'anonymat sur Internet ne mettra pas fin aux délits en ligne Bas les masques ! Concomitamment à la crise des gilets jaunes et au scandale de la Ligue du LOL, Emmanuel Macron s'est lancé dans une guerre pour pacifier internet. Le détail de ce vaste programme sera contenu, a annoncé le chef de l'Etat mercredi 20 février lors du dîner du Crif, dans une loi contre la "cyberhaine" prévue pour mai prochain. Dans les plans de bataille envisagés par le président de la République figure notamment la levée de l'anonymat en ligne. Il y a pourtant peu de chances que la mesure permette de mettre fin aux délits en ligne, à l'inverse, elle pourrait compromettre la sécurité et les libertés individuelles des internautes. Un cheval de bataille politique "Derrière chaque pseudonyme, il y a un nom, un visage, une identité. Le président de la République n'a pas toujours tenu un discours si modéré. Un anonymat déjà très relatif Le levée de l'anonymat, une mesure miracle ? Donner plus de moyens pour démasquer les harceleurs Anonymat = violence ?

« Fred se méfie des fausses infos » : une BD pour apprendre à vérifier l’information Cette bande dessinée disponible gratuitement compile des conseils simples pour apprendre à déjouer les rumeurs et les intox en ligne. « Combien de fois avez-vous lu quelque chose en vous demandant : “Est-ce une vraie info ou une intox ?” » C’est le point de départ de Fred se méfie des fausses infos, une bande dessinée brésilienne qui compile des conseils simples pour apprendre à déjouer les rumeurs et fausses informations qui circulent en ligne. Vous y apprendrez par exemple comment rechercher l’origine d’une image ou comment vous assurer que vous ne vous ne se faites pas avoir par un site douteux. Cette BD a été réalisée par l’équipe de vérification des faits du site brésilien Aos Fatos, en partenariat avec l’International Fact-Checking Network (IFCN) de l’institut Poynter. Elle a été traduite en français par Les Décodeurs du Monde.

Appli, jeux vidéo, séries : comment les géants d'Internet volent votre attention Applications sur smartphone, jeux vidéo, séries à la demande... Depuis des années, les écrans et leurs usages sont accusés de tous les maux. L'Homme moderne, ultra-connecté, serait-il entré dans l'ère de la "décérébration à grande échelle", comme l'écrit le neuroscientifique Michel Desmurget dans son dernier ouvrage, La Fabrique du crétin digital, les dangers des écrans pour nos enfants (Seuil) ? LIRE AUSSI >> Les écrans rendent-ils crétins ? "Cette dernière repose sur les sciences comportementales transposées au monde numérique pour créer un modèle économique lucratif, résume Jean Pouly, qui enseigne la transformation numérique à l'université de Lyon. Les dark pattern, ces interfaces conçues pour vous tromper Dans cet environnement ultra-concurrentiel - le nombre de jeux, d'applications et de services explosent -, la bataille pour l'attention et ses techniques pour "verrouiller" l'utilisateur prennent des formes agressives, sombrant parfois dans un manque de subtilité flagrant.

Related: