background preloader

Métier

Facebook Twitter

Clairement doc. Où est le prof doc ? L’absence remarquée du professeur documentaliste dans les projets des futurs programmes du collège a entrainé de vives réactions de la part des collègues sur e-doc liste professionnelle, réactions à la fois de protestation mais aussi de mobilisation.

Où est le prof doc ?

Conséquence, la création d’un collectif de professeurs documentalistes de terrain qui veulent protester contre cette méconnaissance des missions du professeur documentaliste, l’oubli de son existence dans les projets de programmes du collège. et alerter leurs collègues et leur administration via les réseaux sociaux. En témoignent les différentes présences sur le web de ce collectif et une pétition : Une pétition Pétition Professeur Documentaliste : vous avez dit Professeur ? Pétition rédigée par Christophe Mousset et Elsie Russier, professeurs documentalistes, créateurs du collectif “où est le prof-doc ?”

Le pédagogiste, symbole de l'égarement intellectuel qui a guidé la réforme du collège. Najat Vallaud-Belkacem en visite dans un collège de Beuvrages, le 18 janvier 2016 (F.

Le pédagogiste, symbole de l'égarement intellectuel qui a guidé la réforme du collège

PRESTI/AFP). La réforme du collège provoque une vaste indignation chez les professeurs. Oscillant entre mensonges condescendants et silence méprisant, Najat Vallaud-Belkacem ajoute à cette exaspération sans précédent. Une ministre qui donne des leçons de pédagogie, et de manière si dogmatique, est comparable à un notaire qui prétendrait entraîner une équipe de curling. Préparation de rentrée : prévisions DHG, TRM selon l’ESENESR avec les commentaires de la CGT-Éduc'action. Détails Créé le mercredi 3 février 2016 10:15 Mis à jour le mercredi 3 février 2016 14:14 Publié le mercredi 3 février 2016 10:18 DGH et TRM selon.

Préparation de rentrée : prévisions DHG, TRM selon l’ESENESR avec les commentaires de la CGT-Éduc'action

ProfDocOsphère. Les professeurs documentalistes face à leur métier. [FADBEN] Dans le détail des items, un référentiel de compétence se dessine, dont l’acquisition est « mise en œuvre tout au long du cycle, notamment dans le cadre des enseignements pratiques interdisciplinaires » avec, là encore, une réduction aux EPI.

[FADBEN]

Pourtant, le référentiel de compétences des métiers du professorat et de l’éducation de 2013 reconnaît aux professeurs documentalistes le rôle comme « enseignants et maîtres d’œuvre de l’acquisition par tous les élèves d’une culture de l’information et des médias » avec, entre autres compétences professionnelles, celle de « maîtriser les connaissances et les compétences propres à l’éducation aux médias et à l’information » [8]. En collège, quel que soit le niveau, il n’existe aucune heure pour l’information-documentation dans l’organisation des horaires d’enseignement obligatoires. Il n’y a donc là aucune amélioration par rapport à la situation précédente.

POL DOC

Partie 4- Les professeurs documentalistes et l'EMI. 41- Rôle assigné par l'institution aux professeurs documentalistes Le CLEMI, opérateur historique de l'éducation aux médias en France, a été très tôt désigné pour être celui de l'EMI.

Partie 4- Les professeurs documentalistes et l'EMI

Si cet élargissement des compétences fondé sur une continuité de service peut paraître naturel à certains, il est pertinent de se demander si le même raisonnement pourrait être tenu s'agissant des professeurs documentalistes. [FADBEN] Des élèves, au même titre que l’ensemble des professeurs ?

[FADBEN]

Pour quelle raison n’est-il pas supposé pouvoir être concerné par sa mission professorale, qui le met en responsabilité d’élèves ? Une logique compromettante La suppression ou la tentative d’adaptation des compétences P3 à P5 semble avoir contraint les auteurs à opérer des choix finalement très discutables dans la répartition des compétences spécifiques aux professeurs documentalistes. C’est en particulier le cas pour les compétences « Mettre en œuvre la politique documentaire qu’il contribue à définir » (D2) et « Assurer la responsabilité du centre de ressources et de la diffusion de l’information au sein de l’établissement » (D3). EMIcalement vôtre ? Introduction Le 18 septembre dernier, le CSP (Conseil Supérieur des Programmes) rendait sa copie concernant les nouveaux programmes à venir pour la rentrée 2016 à la Ministre de l’Éducation nationale1.

EMIcalement vôtre ?

La précédente proposition publiée le 9 avril 20152 et les Éléments explicatifs au projet de programme du cycle 4 parus le 5 mai 2015 et mis à jour le 19 juin 20153 avaient provoqué de nombreuses critiques chez les professionnels de l’information-documentation4. Une partie du corps des professeurs documentalistes s’était mobilisée au début du mois de juin 2015, via notamment les réseaux sociaux, pour dénoncer l’absence totale du professeur documentaliste dans ces nouveaux programmes. 1. La place et le rôle du professeur documentaliste Avant toute chose, rappelons que ces nouveaux programmes sont en lien avec le nouveau socle commun de connaissances, de compétences et de culture (S4C). 1.1. Pour une reconnaissance des professeurs documentalistes. Entretien avec Florian Reynaud, président de la FADBEN Tous les trois ans, la Fédération des enseignants documentalistes de l’Éducation nationale (FADBEN) tient congrès.

Pour une reconnaissance des professeurs documentalistes

Le thème de cette année ? Enseigner-apprendre l’information documentation ! Approches didactiques et démarches pédagogiques pour développer la culture de l’information des élèves. Quel étrange statut que celui de prof doc ! C’est quoi un prof doc ?

Quel étrange statut que celui de prof doc !

Être professeur documentaliste, c’est être capable de se confronter, au quotidien, à une volonté d’inexistence statutaire alliée à une volonté d‘omniprésence dans les projets par les mêmes décideurs. Nous devons participer à l’éducation aux médias, à la formation des élèves à la culture informationnelle, à leur culture citoyenne, à leur orientation, à leur accès à la culture et à la lecture, à leur accès aux ressources physiques et numériques mais, à aucun moment, n’avoir les mêmes droits que les enseignants disciplinaires dont nous faisons une partie du travail (orientation, EMI …) car ils n’ont pas le temps de faire plus que leur programme chargé.

Être prof doc, c’est devoir travailler selon une circulaire de missions qui s’adresse à des documentalistes-bibliothécaires datant de 1986, ère ancienne sans ordinateur ni Internet ni ressources numériques ni recherches sur le Web, ni identité numérique, ni médias numériques …ni ni. Sauf que moi aussi …