background preloader

Mobilité sociale

Facebook Twitter

Louis Chauvel, le sociologue qui a vu notre lose dans ses graphes. Temps de lecture: 13 min En France, on n’a pas de pétrole, mais on a Louis Chauvel, même s’il enseigne au Luxembourg et que sa voix porte plus sur la scène internationale que dans le débat français.

Louis Chauvel, le sociologue qui a vu notre lose dans ses graphes

Sociologue spécialiste de démographie et grand consommateur de séries statistiques, Chauvel utilise des «télescopes démographiques pour analyser les transformation de la société française», comme il le résume. Alors qu’une seule bonne idée suffit généralement pour publier un livre de sciences sociales, lui en revendique au moins trois ou quatre dans son dernier livre.

(2) Pour les parents c'est sportif aussi. Seghir Lazri travaille sur le thème de la vulnérabilité sociale des athlètes.

(2) Pour les parents c'est sportif aussi

Dans cette chronique, il passe quelques clichés du sport au crible des sciences sociales. Comment le social explique le sport, et inversement. Le cas du joueur français de la Juventus Adrien Rabiot a fait beaucoup réagir cette semaine. En cause, la prétendue «grève personnelle» du footballeur qui aurait refusé de reprendre l’entraînement, obéissant à sa mère et agent, Véronique Rabiot. En 40 ans, la mobilité sociale des femmes a progressé, celle des hommes est restée quasi stable - Insee Première - 1739. En 40 ans, la mobilité sociale des hommes est restée quasi stable En 2015, 65 % des hommes français âgés de 35 à 59 ans, actifs occupés ou anciens actifs occupés, relèvent d’une catégorie socioprofessionnelle différente de celle de leur père (figure 1).

Durant les quatre dernières décennies, ce taux de mobilité sociale intergénérationnelle est resté globalement stable : après avoir légèrement augmenté entre 1977 et 1993 (+ 3 points, de 64 % à 67 %), il a ensuite diminué de manière modérée (– 2 points) pour s'établir en 2015 quasiment au niveau de 1977. tableau Figure 1 – Décomposition de la mobilité sociale observée des hommes par rapport à leur père. L’ascension sociale des femmes expliquée en graphiques. En 2015, seulement 8 % des filles d’agricultrices exploitantes exercent la même profession que leur mère ; 11 % sont cadres ou appartiennent aux professions intellectuelles supérieures.

Deux chiffres qui illustrent, d’une part, la mobilité féminine, d’une génération sur l’autre, dans les catégories socioprofessionnelles (CSP) – 92 % des filles d’agricultrices font autre chose – et, d’autre part, l’amélioration de leur position sociale. Une meilleure position sociale de la fille par rapport à celle de la mère, c’est ce que l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), qui réalise cette étude à partir de la nomenclature socioprofessionnelle (les fameuses CSP), qualifie de « mobilité verticale ascendante » – l’évolution des femmes peut également être descendante, et « non verticale » (cette dernière catégorie regroupe les évolutions non comparables, par exemple une fille de commerçante, statut non salarié, devenant ouvrière qualifiée). Mathilde Damgé. Nouveaux regards sur la mobilité sociale. Enfin ! Après onze ans de silence, l’Insee a (très discrètement) publié l’été dernier des données sur la mobilité sociale française en 2014-2015.

L’occasion de constater qu’il ne s’est pas passé grand-chose dans l’intervalle, et même depuis maintenant quarante ans.

Ecole et mobilité

Est-on toujours renvoyé à sa classe d'origine ? Pauvre petite fille riche : c’est à peu près la tonalité des réactions qui ont suivi, sur les réseaux sociaux, l’intervention de Chris (ex Christine and the Queens) il y a une dizaine de jours sur Canal .

Est-on toujours renvoyé à sa classe d'origine ?

La chanteuse y faisait part du décalage ressenti entre son milieu d’origine et celui du show-biz dans lequel elle évolue : ‘’il y a’’, disait-elle ‘’une mémoire des muscles de la classe ouvrière que j’ai dans mon corps’’. Et les internautes de lui rappeler sa condition de fille de profs, passée par Normale Sup. Mais au-delà de la moquerie, ce qui dit cette artiste est intéressant du point de vue des traces qui accompagnent, et peut-être encombrent parfois, celles et ceux qui font l’expérience de changer de classe sociale, les transclasses comme les appelle la philosophe Chantal Jaquet.

Voyage transclasse, histoires de ceux qui ont quitté leur milieu d’origine - France Culture. Pierre Bourdieu : "L'habitus, ce n'est pas le destin, le fatum" Dans ce quatrième entretien de la série "A voix nue" enregistré en 1988, Pierre Bourdieu explique la genèse des structures mentales chez les individus biologiques.

Pierre Bourdieu : "L'habitus, ce n'est pas le destin, le fatum"

Les individus ne sont pas des esprits instantanés : leurs mentalités sont formées à la fois d’un milieu individuel familial et surtout d’un environnement social collectif, l’ "habitus" : "Selon l’habitus que j’ai, je verrai ou je ne verrai pas certaines choses dans la même situation et voyant ou ne voyant pas cette chose, je serai incité par mon habitus à faire ou à ne pas faire certaines choses. Par exemple, entre un travail ennuyeux et bien payé, et un travail intéressant et mal payé, « si je suis fils de professeur, il y a des chances que je choisisse un métier plutôt intéressant et mal payé.

" Écouter. L'habitus pour les nuls : plonger dans un lycée élitiste pour comprendre (enfin) de quoi parlait Bourdieu. Le lycée Victor Duruy est le seul lycée public de tout le septième arrondissement de Paris, épicentre des beaux quartiers dans la capitale.

L'habitus pour les nuls : plonger dans un lycée élitiste pour comprendre (enfin) de quoi parlait Bourdieu

Situé boulevard des Invalides, “Duruy” abrite un collège et un lycée (dont des classes prépa aux grandes écoles), soit 1850 élèves qui partagent avec le musée Rodin ses jardins - un parc de 6500 m2 en plein cœur de Paris. L’établissement est réputé excellent, notamment par le profil sociologique de ses ouailles, issues principalement du VIIe, du XVe et du XVIe arrondissement de Paris. Les débouchés des élèves ne dépareillent pas et le lycée affiche “entre 96% et 99% de réussite au bac” sur son site web où l’on vante aussi le quartier : Situés dans un quartier solennel, élégant et sûr, le lycée et le collège Victor Duruy occupent les locaux d'une ancienne institution d'éducation pour jeunes filles qui fonctionna de 1820 à 1905 et était rattachée au couvent alors installé dans l'actuel musée Rodin.

Le déclassement progresse chez les jeunes diplômés. Une famille (algérienne) de France. Choix du conjoint : l’entre-soi des nantis. Malgré la progression de l’emploi qualifié, un quart des personnes se sentent socialement déclassées par rapport à leur père - Insee Première - 1659. La structure sociale évolue favorablement, mais un quart des personnes de 30 à 59 ans expriment un sentiment de déclassement par rapport à leur père Sur une génération, la structure sociale s’est modifiée vers le haut : en 2014-2015, 41 % des personnes de France métropolitaine âgées de 30 à 59 ans sont ou étaient cadres ou professions intermédiaires alors que ce n’était le cas que pour 29 % de leurs pères (figure 1 ; sources).

Malgré la progression de l’emploi qualifié, un quart des personnes se sentent socialement déclassées par rapport à leur père - Insee Première - 1659

Ainsi, 27 % des personnes estiment que le niveau ou le statut de leur profession est plus élevé que celui atteint par leur père lorsqu’elles terminaient leurs études et 9 % qu’il est bien plus élevé (figure 2). Au total, près de quatre personnes sur dix expriment un sentiment d’ascension sociale par rapport à leur père. Tel père, tel fils ? Du nouveau en matière de mobilité sociale. En 2014, pas moins de 47 % des fils de cadres supérieurs étaient eux-mêmes cadres sup, contre moins de 20 % de l’ensemble des fils et moins de 10 % des enfants d’ouvriers (les tableaux se lisent horizontalement), selon l’Insee .

Tel père, tel fils ? Du nouveau en matière de mobilité sociale

L’égalité des chances est bien lointaine puisque les fils de cadres deviennent cinq fois plus souvent cadres eux-mêmes que ceux d’ouvriers. Les trois quarts des enfants de cadres supérieurs sont restés dans leur catégorie sociale ou se situent parmi les professions intermédiaires. Mobilité sociale observée et ressentie en France en 2014-15. Insee. Juillet 2017.

Les premiers résultats de la 7ème édition de l'enquête sur la formation et la qualification professionnelle (FQP) menée en 2014-15 ont été publiés par l'Insee.

Mobilité sociale observée et ressentie en France en 2014-15. Insee. Juillet 2017.

Cette enquête est, avec l'enquête Emploi de l'Insee, la principale source de données sur la mobilité sociale française. Elle permet notamment des analyses détaillées sur les liens entre l'origine sociale, la réussite scolaire et la destinée sociale, à partir de la nomenclature des PCS. Edouard Louis : « Trump et le FN sont le produit de l’exclusion » Issu d’un milieu très défavorisé, l’auteur d’« Histoire de la violence », qui paraît en poche en janvier, revient pour « Le Monde » sur son parcours de « transfuge de classe ».

Edouard Louis : « Trump et le FN sont le produit de l’exclusion »

LE MONDE | • Mis à jour le | Propos recueillis par Catherine Vincent. La spirale du déclassement - France Culture. Depuis trente ans, la France a sacrifié sa jeunesse plus que n'importe quelle autre économie développée pour conserver un modèle social que nous serons incapables de transmettre à nos enfants.

La spirale du déclassement - France Culture

Sociologie d’un monde en déconstruction. Le livre. Les ouvriers de la République. El ascensor social se atasca. Jean-Hervé Lorenzi : "Il existe une nouvelle classe de jeunes, victime d'une hypersélectivité à l’école et sur le marché du travail" Une partie de la jeunesse fait entendre son inquiétude face à la réforme du travail du projet de loi El Khomri. Quel regard portez-vous sur cette génération ? La jeunesse est devenue la génération la plus vulnérable face aux nouveaux risques de nos sociétés modernes. Depuis la crise de 2008, les jeunes sont les premières victimes du chômage et entrent d’emblée dans la précarité qui caractérise les nouveaux emplois.

La mobilité sociale fait-elle du surplace ? Il y a quand même des graphiques fabuleux ! Mes petites-filles se paient régulièrement ma tronche à propos de mon (prétendu) amour inconsidéré des graphiques : « alors, Jean, tu nous as fait un beau petit graphique aujourd’hui ? ES424 425G. Apprendre avec l'INSEE - La mobilité sociale. Débat Chauvel-Maurin sur le déclassement - La République des idées. Quand l'ascenseur social tombe en panne. La mobilité sociale en France. 11 avril 2013 - La moitié des fils de cadres supérieurs deviennent cadres supérieurs, contre un dixième des fils d’ouvriers.

Les chances d’accès aux positions sociales sont loin d’être équivalentes. Les chances d’accès aux positions sociales sont loin d’être équivalentes. 52 % des hommes âgés de 40 à 59 ans fils de cadres supérieurs étaient eux-mêmes cadres supérieurs alors que seuls 10 % des fils d’ouvriers du même âge occupaient le statut de cadre en 2003 selon les dernières données disponibles de l’Insee [1]. En revanche, 46 % des fils d’ouvriers étaient eux-mêmes ouvriers, contre 10 % des fils de cadres supérieurs. La mobilité se fait plus facilement entre catégories proches : un tiers des hommes dont le père avait une profession intermédiaire sont devenus cadres, alors qu’avec un père employé, il est moins fréquent de devenir cadre (22 %) mais davantage de devenir profession intermédiaire (28 %).

Pour comprendre la mobilité sociale, il faut bien distinguer deux phénomènes. Aún hay clases en la Universidad. La Universidad española puede verse como un elemento de neutralización de desigualdades sociales. Clases sociales hereditarias. Padres pobres: ¿hijos ricos? Ecole : la faillite de l'élitisme républicain. S'appuyant sur des enquêtes internationales, les sociologues Christian Baudelot et Roger Establet avaient montré récemment le formidable gâchis que représente un système scolaire, tout entier bâti autour de la sélection par l'échec de la petite élite qui accèdera aux grandes écoles.

Pourquoi l'école française est-elle si inégalitaire ? Le déclassement, fantasme ou réalité ?