background preloader

Mobilité sociale

Facebook Twitter

Untitled. Edouard Louis : « Trump et le FN sont le produit de l’exclusion » Issu d’un milieu très défavorisé, l’auteur d’« Histoire de la violence », qui paraît en poche en janvier, revient pour « Le Monde » sur son parcours de « transfuge de classe ».

Edouard Louis : « Trump et le FN sont le produit de l’exclusion »

LE MONDE | • Mis à jour le | Propos recueillis par Catherine Vincent Edouard Louis, né Eddy Bellegueule, a 24 ans. Aujourd’hui diplômé en sociologie à l’Ecole normale supérieure (ENS) de Paris, il a grandi au sein d’une famille très défavorisée dans le nord de la France, en Picardie. Son premier roman, En finir avec Eddy Bellegueule, salué par la critique et vendu à plus de 300 000 exemplaires, a créé une polémique sur la manière dont l’auteur dépeint sa famille et son milieu social d’origine. Je ne serais pas arrivé là si… … Si je m’étais senti aimé pendant mon enfance. Les crachats sur lesquels s’ouvre votre premier roman… C’était important pour moi de les mettre au début du livre, car ils ont été comme un acte de naissance.

Quand avez-vous commencé à sentir cette différence ? Vous aimiez lire, petit ? 160926 Inegalites scolaires.

Ecole et mobilité

2013 Ch4 mobilite sociale schema. La spirale du déclassement - France Culture. Depuis trente ans, la France a sacrifié sa jeunesse plus que n'importe quelle autre économie développée pour conserver un modèle social que nous serons incapables de transmettre à nos enfants.

La spirale du déclassement - France Culture

Sociologie d’un monde en déconstruction. Le livre.

Sociologie d’un monde en déconstruction

Face aux controverses qu’ont provoquées ses thèses sur la fracture générationnelle, la dérive des classes moyennes et maintenant sur la « spirale du déclassement » français, Louis Chauvel s’intéresse dans son nouveau livre aux mécanismes de « déni » qui, selon lui, accompagnent ces processus. La sociologie est volontiers rabat-joie. Surtout quand elle s’ingénie à dévoiler par son prosaïsme statistique la vanité de nos illusions sociales. Au point de recourir trop souvent, pour appuyer ses thèses et balayer toute objection, à l’argument des « résistances ». Les ouvriers de la République. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Perrine Mouterde Lorsqu’il s’exprime en séance plénière, Olivier Le Bras n’a pas encore l’aisance de ses collègues.

Les ouvriers de la République

Il y a ces jambes qui s’agitent, ces yeux qui s’accrochent à son texte. El ascensor social se atasca. El gran Gatsby comienza con una frase que al narrador le decía su padre: “Cada vez que te sientas inclinado a criticar a alguien piensa que no todo el mundo ha tenido tus ventajas”.

El ascensor social se atasca

Jean-Hervé Lorenzi : "Il existe une nouvelle classe de jeunes, victime d'une hypersélectivité à l’école et sur le marché du travail" Une partie de la jeunesse fait entendre son inquiétude face à la réforme du travail du projet de loi El Khomri.

Jean-Hervé Lorenzi : "Il existe une nouvelle classe de jeunes, victime d'une hypersélectivité à l’école et sur le marché du travail"

Quel regard portez-vous sur cette génération ? La jeunesse est devenue la génération la plus vulnérable face aux nouveaux risques de nos sociétés modernes. Depuis la crise de 2008, les jeunes sont les premières victimes du chômage et entrent d’emblée dans la précarité qui caractérise les nouveaux emplois. Pire encore, 17% de cette génération vit en dehors de tout système, sans diplôme et sans emploi. La mobilité sociale fait-elle du surplace ? L'élévation d'individus dans la hiérarchie sociale a principalement été due aux transformations du marché du travail.

La mobilité sociale fait-elle du surplace ?

Elle semble être de moins en moins fréquente. 1. On attribue généralement le concept de mobilité sociale au sociologue américain Pitirim Sorokin, auteur du livre Social Mobility en 1927. Celui-ci définissait simplement la mobilité sociale comme un "phénomène de déplacement d'individus au sein de l'espace social". Ce qui implique, selon lui, de définir les liens de ces individus avec d'autres individus ou d'autres groupes, puis les relations entre chacun de ces groupes au sein de la population et, enfin, la place de cette population parmi toutes celles qui composent l'univers humain.

Il y a quand même des graphiques fabuleux ! Mes petites-filles se paient régulièrement ma tronche à propos de mon (prétendu) amour inconsidéré des graphiques : « alors, Jean, tu nous as fait un beau petit graphique aujourd’hui ?

Il y a quand même des graphiques fabuleux !

». D’accord, faut pas en abuser, faut pas leur faire dire plus que ce qu’ils peuvent, mais certains graphiques sont sinon « beaux », en tout cas « frappants », parlants, moyennant un minimum d’explications simples. ES424 425G. Apprendre avec l'INSEE - La mobilité sociale. Débat Chauvel-Maurin sur le déclassement - La République des idées. Quand l'ascenseur social tombe en panne. La mobilité sociale en France. 11 avril 2013 - La moitié des fils de cadres supérieurs deviennent cadres supérieurs, contre un dixième des fils d’ouvriers.

La mobilité sociale en France

Les chances d’accès aux positions sociales sont loin d’être équivalentes. Les chances d’accès aux positions sociales sont loin d’être équivalentes. 52 % des hommes âgés de 40 à 59 ans fils de cadres supérieurs étaient eux-mêmes cadres supérieurs alors que seuls 10 % des fils d’ouvriers du même âge occupaient le statut de cadre en 2003 selon les dernières données disponibles de l’Insee [1].

En revanche, 46 % des fils d’ouvriers étaient eux-mêmes ouvriers, contre 10 % des fils de cadres supérieurs. La mobilité se fait plus facilement entre catégories proches : un tiers des hommes dont le père avait une profession intermédiaire sont devenus cadres, alors qu’avec un père employé, il est moins fréquent de devenir cadre (22 %) mais davantage de devenir profession intermédiaire (28 %). Pour comprendre la mobilité sociale, il faut bien distinguer deux phénomènes.

Www.insee.fr/fr/ffc/docs_ffc/donsoc06ym.pdf. Aún hay clases en la Universidad. Clases sociales hereditarias. Los hijos de los obreros y agricultores tienen pocas posibilidades de mejorar la posición social que tuvieron sus padres y, probablemente, sus abuelos.

Clases sociales hereditarias

Padres pobres: ¿hijos ricos? La desigualdad de ingresos se ha convertido en una de las principales preocupaciones entre los ciudadanos y los legisladores. Sin embargo, no hemos prestado atención a una cuestión que guarda relación con esta desigualdad y que, en mi opinión, es clave para explicarla. Me refiero a la movilidad de ingresos, es decir, a qué probabilidades tienen los hijos de padres con bajos ingresos de llegar hasta lo más alto. Ecole : la faillite de l'élitisme républicain. S'appuyant sur des enquêtes internationales, les sociologues Christian Baudelot et Roger Establet avaient montré récemment le formidable gâchis que représente un système scolaire, tout entier bâti autour de la sélection par l'échec de la petite élite qui accèdera aux grandes écoles. Trop et trop tôt sélective, injuste et inefficace, l'école française doit redéfinir un véritable tronc commun pour mettre fin à cette dérive.

Depuis les chocs pétroliers des années 1970, tous les parents sont devenus, sans le savoir, des adeptes de la théorie du capital humain. Quel que soit leur milieu social, ils savent par expérience que, sur le marché du travail, le diplôme compte, que l'échec scolaire conduit à des impasses et que certaines orientations précoces sont des voies de garage qui se paient un jour au prix fort. Pourquoi l'école française est-elle si inégalitaire ? L'école française affiche de grands écarts de résultats entre les élèves et une performance globale médiocre.

En outre, le milieu social y pèse lourdement sur le destin des enfants. Sur les 81 élèves entrés à l'Ecole nationale d'administration (ENA) en 2009, seuls quatre avaient un parent ouvrier. Le déclassement, fantasme ou réalité ? La mobilité sociale est-elle vraiment en panne ?