background preloader

Capitalisme / néolibéralisme

Facebook Twitter

"Le capitalisme entretient des liens très étroits avec la violence" Quel est le rôle de la guerre et du crime dans le développement du capitalisme ?

"Le capitalisme entretient des liens très étroits avec la violence"

Les économistes et les politiques ont une vision très irénique du capitalisme. Ils nous parlent de "bonne gouvernance", de "transparence", ils stigmatisent le blanchiment de l’argent, la fraude fiscale, etc. Quand j’entends ces discours, je suis toujours assez perplexe : je n’arrive pas à savoir s’ils sont naïfs, complètement ignorants de l’histoire ou vraiment très hypocrites.

Parce que, lorsqu’on regarde l’histoire, on voit bien que le capitalisme entretient avec la violence - celle de la guerre, celle du crime - des liens très étroits. Je ne sais pas s’il faut reprendre la célèbre formule "la propriété, c’est le vol", mais en tout cas l’accumulation de capital passe par la coercition physique, qu’elle soit d’ordre militaire ou criminel. Le rôle de la guerre a évidemment été crucial dans, par exemple, l’expansion du commerce international.

Vous avez un boulevard à Paris qui s’appelle le boulevard Pereire.

Orthodoxie capitaliste

JEAN-LUC MÉLENCHON AUX MARDIS DE L'ESSEC. Qu'ils dégagent ! Vite, mais comment ? Ils ont les milliards, nous sommes des millions, alors qu’ils dégagent !

Qu'ils dégagent ! Vite, mais comment ?

Mais ils ne dégagent pas. Pourquoi ? Parce qu’ils n’ont pas que les milliards, ils ont des relations ; grands médias, entreprises, haute administration, réseaux faits d’allégeances et de calculs glacés. L’ordre établi a été établi par eux et pour eux. Pétition "Pour le pluralisme, maintenant !" - AFEP. For english version of the petition, click here.

Pétition "Pour le pluralisme, maintenant !" - AFEP

Où va notre système économique ? Où vont nos sociétés qui en subissent si violemment les soubresauts ? Comment en est-t-on arrivé là ? Comment réagir ? La situation actuelle ne révèle pas seulement une crise de l’économie, mais également une crise intellectuelle profonde, celle de la pensée économique. Madame la Ministre, vous avez récemment pris cette décision de créer une nouvelle section au CNU valorisant l’étude des faits économiques dans une perspective renouvelée de sciences sociales. Ensemble, citoyens signataires de ce texte pour le pluralisme en économie, nous vous demandons de publier le décret que vous avez signé et de créer enfin cette nouvelle section « Institution, économie, société et territoire » qui permettra de régénérer la pensée économique, la formation en économie et de fournir la boite à idées politiques de solutions nouvelles dont la société a besoin.

Reply to a Tweet on Twitter. Michel Feher - Néolibéralisme 1/5. Michel Feher - Néolibéralisme 2/5. Michel Feher - Néolibéralisme 3/5. Michel Feher - Néolibéralisme 4/5. Michel Feher - Néolibéralisme 5/5. « Le capitalisme entre dans sa phase sénile » Oubliez Nouriel Roubini, alias Dr Doom, l’économiste américain devenu célèbre pour avoir prédit en 2005 le tsunami du système financier.

« Le capitalisme entre dans sa phase sénile »

Voici Samir Amin, qui avait déjà annoncé la crise au début des années 1970. « A l’époque, des économistes comme Frank, Arrighi, Wallerstein, Magdoff, Sweezy et moi-même avions dit que la nouvelle grande crise avait commencé. La grande. Pas une petite avec des oscillations comme il y en avait eu des masses auparavant, rappelle Samir Amin, professeur honoraire, directeur du Forum du Tiers Monde à Dakar et auteur de très nombreux livres traduits dans le monde entier. On nous a pris pour des fous. Ou pour des communistes qui prenaient leur désir pour des réalités. Parlons d’abord de la crise des cinq dernières années. Les infos dont on parle peu n°25 (6 Avril 2013) Le grand retournement. Emission spéciale autour du dernier film de Gérard Mordillat, "Le grand retournement", qui sortira en salles à partir de mercredi, sur un texte en alexandrins de Frédéric Lordon.

Le grand retournement

Avec Gérard Mordillat, François Morel, Frédéric Lordon et l’équipe du film. O vous dont les oreilles sont si souvent bernées Par ces économistes complices des banquiers Qui collent à la finance comme cul et chemise Et vous font avaler qu’aujourd’hui c’est la crise On ne peut rien y faire, il faut se résigner, Pragmatisme, endettement, compétitivité, Avec nos grands patrons soyons plus solidaires Ils se donnent tant de mal pour faire le bien sur terre. Non ces économistes perroquets jargonnant Ne vous parlerons pas du Grand Retournement Le film de Mordillat, pour eux c’est une baffe Une balle, une bombe, avec tout un panache Les acteurs sont superbes, on rit tant que l’on peut ! Daniel Mermet. Www.la-bas.org.

RSA Animate - Crises of Capitalism. Les cumulards du CAC 40. Système inégalitaire ET corrompu - GROS DOSSIER := « Face à la dimension criminelle de la crise, les élites sont aveugles, incompétentes ou complices. Basta !

« Face à la dimension criminelle de la crise, les élites sont aveugles, incompétentes ou complices

: Vous analysez les crises financières au prisme de la criminologie. Pour vous, la crise de 2008 est-elle due à des comportements criminels ? Jean-François Gayraud [1] : Le nouveau capitalisme qui se développe depuis les années 80 comporte des incitations et des opportunités à la fraude d’une ampleur inédite. L’alliance entre la financiarisation, la dérégulation et une mondialisation excessives forme un cocktail explosif. La criminalité est l’angle mort de la pensée économique, un impensé radical, et ce depuis le 18ème siècle.

Il ne s’agit pas d’être « mono-causal » et de tomber dans la théorie du complot. Avons-nous avancé depuis la crise de 2008, pour éviter de nouvelles crises ? Entre 2008 et 2012, nous avons connu une révolution, dans le sens astronomique du terme : nous sommes revenus au point de départ ! Comment l’expliquez-vous ? Il y a un problème de déni et d’aveuglement. D’où vient cette situation ? C’est la question centrale. Oui. Est-ce mieux en Europe ? @AgnesRousseaux.