background preloader

Cultures en transition - bande annonce (français)

Cultures en transition - bande annonce (français)

http://vimeo.com/12691088

Related:  Villes et communautés en transitionMondialisation et néolibéralisme

Objectif résilience Ce groupe ne comporte pas de message de bienvenue. Bienvenue sur le groupe Objectif Résilience ! Depuis 2008, Objectif Résilience est ouvert aux personnes engagées dans le mouvement Territoires en Transition. Intentions : réflexion sur les TT, partage d'informations, de ressources et d'inspirations, soutien entre initiatives locales, élaboration et échange de supports (textes, tracts, affiches, traductions...) et coordination à l'échelle du monde francophone. Ce groupe fonctionne de manière horizontale (seul le premier message de chaque membre est modéré par Dominique ou Maxime) avec une auto-régulation collective : respect bienveillant des diversités et des intentions du groupe, sujet énoncé clairement dans le titre, en visant si possible la concision. Pour les informations, merci de ne relayer que les événements en lien étroit avec les TT (permaculture, deep ecology, etc...).

Les Usurpateurs (2014) , Susan George, Actualités / Essais / Document Lobbyistes au service d’une entreprise ou d’un secteur industriel, PDG de transnationales dont le chiffre d’affaires est supérieur au PIB de plusieurs des pays dans lesquels elles sont implantées, instances quasi-étatiques dont les réseaux tentaculaires se déploient bien au-delà des frontières nationales : toute une cohorte d’individus ---qui n’ont pas été élus, ne rendent de comptes à personne et ont pour seul objectif d’amasser des bénéfices-- est en train de prendre le pouvoir et d’orienter en leur faveur des décisions politiques majeures, qu’il s’agisse de santé publique, d’agroalimentaire, d’impôts, de finance ou de commerce. Ces usurpateurs s’ingèrent dans les affaires du monde à coups de financements et de renvois d’ascenseurs, s’infiltrent dans les Nations unies et, sous la houlette de Davos, œuvrent pour un monde à leur image. Cette clique entrepreneuriale tient les citoyens ordinaires sous sa coupe et ne s’embarrasse guère de l’intérêt public et du bien commun.

Le mouvement de transition en France Le mouvement de Transition est né en Grande-Bretagne en septembre 2006 dans la petite ville de Totnes. L’enseignant en permaculture Rob Hopkins (voir son blog, en anglais) avait créé le modèle de Transition avec ses étudiants dans la ville de Kinsale en Irlande un an auparavant. Il y a aujourd’hui plus de 250 initiatives de Transition dans une quinzaine de pays (voir la liste officielle) réunies dans le réseau de Transition (Transition Network). Des initiatives s’organisent dans des communautés francophones en Europe et en Amérique du Nord. Vous pourrez découvrir certaines d’entre elles sur ce site. Elles adhèrent aux objectifs centraux du mouvement de Transiton.

Le développement durable entre temps court et temps long, entre principe de gestion et principe de discussion « Vite, vite, de la lenteur », Mozart 1Le contexte d’émergence du discours du développement durable est marqué par un manque de temps et par un besoin de temps. Le manque de temps est celui de sociétés, d’organisations et d’individus vivant dans l’instant, enfermés dans l’étroitesse du moment, oublieux du passé et incapables d’envisager un avenir. La modernité ou l’hypermodernité sont aujourd’hui définies par un certain nombre d’auteurs un comme rapport particulier au temps, comme un manque de temps ou un excès de temps : H. Group: Le réseau des transitionneurs 1 - Le site Internet : Transition France Ce site Internet est un moyen d'information général sur la transition, une porte d'entrée vers les sites ou pages des transitions locales et un blog donnant les dernières nouvelles des initiatives majeures (Vous trouverez les derniers articles du blog dans le module "Actualités" ci-dessous). 2 - Le réseau social wiser où nous sommes L'utilisation la plus pertinente de ce réseau pour la Transition est d'en faire une plateforme d'échange et surtout de création de solutions sous la forme de Wiki (Un wiki est un site web dont les pages sont modifiables par les visiteurs afin de permettre l'écriture et l'illustration collaboratives des documents numériques). C'est l'auberge espagnol, ce n'est plus un administrateur qui constitue un site ou un ensemble de personnes qui écrivent des articles mais tous les membres peuvent écrire des articles ou simplement ajouter aux articles existants leur contribution. Pour apprendre à utiliser Wiser.org consulter l'aide

La richesse mondiale atteint des sommets 15 octobre 2014 | La rédaction | Commenter « La richesse mondiale croît plus vite que jamais », conclut la dernière édition du Global Wealth Report de la banque Credit Suisse. Publiée hier, cette étude annuelle indique que de la mi-2013 à la mi-2014, le patrimoine global des ménages a progressé de 8,3 %, portant à 263 000 G$ US leur richesse totale, et ce, malgré une économie mondiale « léthargique ». Cette hausse, qui représente 20 100 G$, est la plus importante enregistrée depuis 2007. Pour la première fois, les actifs financiers bruts mondiaux dépassent la barre des 250 000 G$, précise le document. Comment ça marche PlantCatching est né d'une idée très simple Il devrait être possible de trouver dans son propre quartier plantes, graines et récoltes données par nos voisins qui jardinent. Nous aimons tous remplacer des plantes ornementales ou essayer une nouvelle variété de légumes. Nous aimerions aussi avoir un accès solidaire à la nourriture issue du potager, notamment grâce au mouvement des Incroyables Comestibles.

Nouvelle venue dans l'atelier : une Kity 635 Ce samedi, je suis allé chercher une machine qui devrait probablement changer ma façon de travailler le bois : une raboteuse-dégauchisseuse Kity 635 ! Il s’agit d’une machine d’occasion, de conception française, qui est reconnue dans le métier pour son excellente qualité de fabrication et ses performances tout à fait honorables malgré sa relative petite taille.. Pour ceux qui ne savent pas ce qu’est une raboteuse-dégauchisseuse (ou « rabot-dégau », comme on la nomme dans le jargon d’atelier), c’est une machine qui permet de corroyer le bois, c’est à dire de le mettre aux dimensions qu’on souhaite.

La Banque mondiale fausse les données d’une enquête internationale Dès le départ, la BM propose un questionnaire avec des idées préconçues qui dévoile son penchant ultralibéral. Par exemple, les agriculteurs marocains auraient largement développé des relations contractuelles avec des distributeurs ou des usines de transformation, comme cela existe au Mexique depuis l’accord de libre-échange, l’Alena, signé en 1994 avec les Etats-Unis et le Canada. Sur 1 200 questionnaires, seulement 6 cas de ce type sont répertoriés ! Dans l’organisation du capitalisme international, le Maroc est destiné à devenir une sorte de nouveau Mexique pour les pays du Nord, à travers une libéralisation totale des échanges industriels puis agricoles, depuis l’accord de libre-échange signé à Barcelone en 2012 avec l’Europe. Les résultats de l’enquête se sont révélés non fiables.

Manuel de transition - broché - Fnac.com - Rob Hopkins Le Mot de l'éditeur : Manuel de transition Notre dépendance au pétrole est totale. Pourtant, de nombreux indicateurs fiables démontrent que le pic pétrolier, c'est-à-dire la fin d'un pétrole abondant et peu cher (suivi de l’épuisement de la ressource) est bel et bien imminent. Ce pic pétrolier, allié aux changements climatiques dont l’impact se vérifie chaque jour, rend inévitable une relocalisation de nos économies, ce qui nécessitera une transition énergétique profonde, afin que nos sociétés puissent se libérer de cette vulnérabilité collective et assurer leur futur. C’est cette Transition qui est au coeur de ce livre, une transition de la dépendance au pétrole à l’autonomie locale.

Plus rien n’arrête la montée des inégalités Les syndicats ne parviennent plus à faire contrepoids à la montée des inégalités de marché même au Québec, où ils sont pourtant encore relativement bien présents, rapporte l’Institut de recherche et d’informations socio-économiques (IRIS). Les tendances suivies par les revenus de marché du 1 % des Québécois les plus riches et de la moitié de leurs concitoyens les plus pauvres ont suivi deux trajectoires complètement différentes depuis 30 ans, constate une étude de 35 pages du think tank de gauche ayant été dévoilée mardi. Le petit groupe très sélect des uns a vu sa part du total québécois passer de 6,8 %, en 1982, à 10,5 %, alors que la part du gâteau des 50 % des Québécois les plus pauvres baissait de 13 % à 10,5 %, si bien que le 1 % des Québécois les plus riches gagnent autant, sinon plus aujourd’hui, que la moitié de la population la plus pauvre au Québec.

Related: