background preloader

Lanceur d'alerte

Lanceur d'alerte
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le terme « lanceur d'alerte » a été inventé dans les années 1990 par les sociologues Francis Chateauraynaud et Didier Torny. Il a ensuite été popularisé au début des années 2000 par le chercheur André Cicolella, lui-même un « lanceur d'alerte », en interaction avec des juristes, des journalistes et des militants associatifs. La création de cette notion visait explicitement à la séparer de celles de dénonciateur (sincère) et de délateur (intéressé). Contrairement à ce que de nombreux journalistes ont écrit, l'expression de lanceur d'alerte n'est pas une traduction de whistleblower (littéralement celui qui donne un coup de sifflet). Au Québec et au Canada francophone, le terme utilisé pour traduire whistleblower est celui de dénonciateur – bien que le terme « lanceur d'alerte » ait été reconnu en 2006 dans la fiche dénonciation (domaine comptabilité) du Grand Dictionnaire terminologique de l'Office québécois de la langue française[1].

http://fr.wikipedia.org/wiki/Lanceur_d%27alerte

Related:  Lanceurs d'alerte | présentation et situationCulture GLa recherche d'informations

Danièle Favari. Profession : Lanceur d’alerte. Présidente de l’association « Mesure Conservatoire » qui a pour objet la défense des biens communs et la sauvegarde du patrimoine naturel afin de le protéger contre toutes atteintes terrestres, maritimes, minérales, végétales et animales en s’engageant pour la défense de l’environnement et de la nature. Elle contribue à mener toutes actions pouvant conduire à sa vocation. Catherine Gay : Bonjour Danièle, pouvez-vous nous dire qui vous êtes ? Danièle Favari : Bonjour, je suis Danièle Favari et je suis d’origine lyonnaise. J’ai suivi ma formation à l’Institut d’Administration des Entreprises d’Aix en Provence-Marseille, la plupart du temps en cours du soir, en cumulant avec mon emploi de secrétaire de direction. Oblivion (film) Pour les articles homonymes, voir Oblivion. Oblivion, ou L'Oubli au Québec[1], est un film de science-fiction post-apocalyptique américain écrit, produit et réalisé par Joseph Kosinski, et sorti en 2013. Le scénario est fondé sur le comics du même nom. Selon Kosinsky, Oblivion est un hommage aux films de science-fiction des années 1970[2]. Du moins, un clin d'œil est fait à La Jetée (Chris Marker, 1962).

Les médias collaboratifs, plus influençables que les médias traditionnels En ligne, les médias sociaux (blogs, réseaux sociaux, microblogging) ne seraient pas plus subjectifs que les médias dits traditionnels (journaux, chaîne d'infos...) dans leur relais de l'information. Mais les premiers tendent à s'influencer les uns les autres, phénomène que l'on retrouverait bien moins dans le cas des seconds. C'est en substance ce qui ressort d'une étude menée par Yu-Ru Lin, James P. 24h dans une rédaction : Les sources Il y a quatre sortes de sources : 1. Les sources institutionnelles. Ce sont toutes les sources détentrices d’une autorité publique: gouvernement, ministères, administrations, etc. Elles ont l’avantage d’être répertoriées, structurées, productrices de nouvelles officielles.

Méthode de Décision au Consensus - Proposition à expérimenter et à - Groupes, Relation et Non Violence Les décisions peuvent être prises de manière dictatoriale (un individu décide), par la majorité, ou par consensus. Nous choisissons la décision par consensus car cette méthode de discussion/décision est la plus démocratique ce qui est consubstantiel à nos démarches de décroissance. Y parvenir est fondamental et requiert la participation, la volonté et la bonne foi de chacun-e. Le consensus ne consiste ni à atteindre un accord définitif ni à s’entendre sur tout.

"Panama Papers" : faut-il rémunérer les informateurs fiscaux ? Oui à la rémunération des lanceurs d'alerte mais dans des cas "très précis". "En France, la loi ne permet pas de rémunérer quelqu'un qui aurait donné des informations fiscales", a souligné le ministre des Finances Michel Sapin, mardi 5 avril, lors de l'émission "Cash Investigation" consacrée au scandale des "Panama papers". Il s'est ensuite dit favorable à la rémunération des informateurs dans les affaires de fraude ou d'évasion fiscale, en nuançant : "Il ne s'agit pas de rémunérer n'importe quoi ou n'importe qui dans n'importe quelles conditions." "Mais dans des affaires de cette nature, sur des documents de cette nature, je pense que la législation française pourrait évoluer", a-t-il ensuite fait valoir. Le scandale d'évasion fiscale des "Panama Papers" a conduit plusieurs pays, dont la France, à ouvrir des enquêtes sur des fraudeurs présumés. La question de la rémunération des informateurs fiscaux fait régulièrement débat.

Némésis (roman de Philip Roth) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Némésis (titre original en anglais : Nemesis) est un roman de l'écrivain américain Philip Roth, publié aux États-Unis le 5 octobre 2010 aux éditions Houghton Mifflin Harcourt, traduit en français et publié en France le 4 octobre 2012. C'est le dernier tome du « cycle Némésis », qui se trouve être aussi le dernier roman publié de Philip Roth. Écrit entre 2008 et 2009, Némésis constitue le 31e roman de son auteur et paraît aux États-Unis en octobre 2010. Travailler avec les lanceurs d’alerte à l'ère numérique: nouvelles lignes directrices - Observatoire Arabe du Journalisme - AJO Crédit Photo : @Screenshot Du « Watergate » aux « Panama Papers », le journalisme d’investigation qui s’appuie sur des sources confidentielles et des lanceurs d’alerte s’est avéré essentiel au maintien des démocraties et des sociétés ouvertes au niveau international. L’un des principes éthiques centraux du journalisme professionnel est «premièrement, protégez vos sources». Ce principe est inscrit dans les codes professionnels au niveau international, tandis que des lois ont été élaborées au fil des décennies pour soutenir cet engagement éthique. À l’ère de l’analogique, de tels cadres normatifs et réglementaires permettaient aux journalistes de se présenter devant les tribunaux – parfois sous peine de prison – et de refuser de révéler leurs sources.

24h dans une rédaction : 01. Bien utiliser les sources d’information L’accès aux sources Avoir un vrai carnet d’adresses : La qualité du carnet d’adresses et l’étendue des contacts personnels du journaliste vont servir son efficacité et sa crédibilité. Alimenter un fichier de personnes-ressources : Ce fichier, partagé avec l’ensemble de la rédaction, permet de choisir l’interlocuteur le plus fiable ou le plus original, l’expert pertinent pour chaque reportage. Régulièrement tenu à jour, il permet de vérifier que la rédaction ne sollicite pas toujours les mêmes interlocuteurs.

Comment renverser légalement l’oligarchie actuelle ? A quoi sert-il de se battre entre nous pour des élections voulues par l’oligarchie, alors que ces élections sont jouées d’avance (ce sera l’UMP ou le PS) et ne changeront rien à notre avenir ? Le constater, c’est déjà prendre conscience que nous ne sommes pas en démocratie, et que la priorité absolue consiste à rétablir la démocratie dans notre pays. Pour cela, il s’agit de réfléchir à la question suivante : Comment renverser légalement l’oligarchie actuelle ? Voici quelques idées, n’hésitez pas à vous prononcer sur cette question cruciale pour notre avenir. INTRODUCTION Cette oligarchie est donc en place et bien en place, mais comment la déloger légalement ?

PROTÉGEONS NOS LANCEURS D'ALERTE ! PanamaPapers, amiante, affaire du Mediator, écoutes de la NSA, Luxleaks, il y a urgence à protéger ceux qui prennent des risques pour notre démocratie ! Ensemble, demandons aux parlementaires qu'ils garantissent la protection des lanceurs d'alerte lors du vote du projet de loi Sapin 2. En révélant les failles de nos États, de nos économies ou de nos systèmes sanitaires, les lanceurs d'alerte permettent non seulement de renforcer la démocratie mais aussi de sauver des vies. Alors qu'ils agissent dans notre intérêt à tous, ils sont encore trop souvent la cible de représailles.

Into the Wild Into the Wild ou Vers l'inconnu au Québec[1] (Into the Wild en version originale) est un film américain réalisé par Sean Penn, sorti en 2007. Il s'agit de l'adaptation cinématographique du récit Voyage au bout de la solitude (Into the Wild pour le titre original), écrit par Jon Krakauer en 1996, et relatant l'histoire réelle de Christopher McCandless. Résumé[modifier | modifier le code] Affamé, il se base sur son guide botanique Tanaina Plantflore[2] qu'il interprète mal et s'empoisonne accidentellement en mangeant des graines de Hedysarum mackenzii[3], toxique et différente de Hedysarum alpinum (une légumineuse ressemblant à la gesse tubéreuse) dont la racine renflée est consommée dans certaines conditions par les populations autochtones. Entre-temps, il comprend que la solitude n'est pas l'idéal de l'homme.

Pluralisme des médias et démocratie Qu’ils défendent la diversité culturelle ou les droits humains, la liberté d’expression ou le libre examen, qu’ils luttent contre le racisme et les préjugés ou pour la fermeture des centres fermés, qu’ils sensibilisent à la cause des indiens mapuches ou qu’ils oeuvrent à la sauvegarde de l’environnement, de nombreux acteurs de la société civile prennent peu à peu conscience de la nécessité d’une réflexion approfondie et critique sur les médias et leur impact sur nos représentations et notre perception du monde. Car pour qu’un autre monde soit possible, l’un des préalables incontournables est que d’autres points de vue puissent s’exprimer et se faire entendre. C’est sans doute là un des enjeux majeurs de la question médiatique aujourd’hui. Les logiques économiques qui réduisent de plus en plus l’information à sa seule valeur commerciale ont des effets majeurs sur le rôle des médias et le traitement de l’information.

Related: