background preloader

Eric Raymond

Eric Raymond
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Open source / Free software[modifier | modifier le code] La différence terminologique entre open source et free software a pour but de souligner une divergence de vues idéologiques avec Richard Stallman, fondateur de la Free Software Foundation. Alors que ce dernier met en avant les mérites plutôt éthiques et philosophiques des logiciels libres, Eric Raymond, quant à lui, rejette cette rhétorique qu'il qualifie de "très séduisante" mais qu'il juge moralisatrice et normative. Il préfère souligner, de manière plus pragmatique, la qualité des logiciels à code source ouvert d'un point de vue purement technique, utilitaire et économique. Il pense notamment que c'est beaucoup plus efficace pour convaincre le grand public ainsi que les entreprises[1]. En outre le terme Free Software était l'objet de confusion du fait qu'en anglais free signifie gratuit (or il n'y a pas forcément d'identité entre un logiciel libre et un logiciel gratuit). Related:  internet, logiciel libre, et libertés | lanceurs d'alerte

Linux Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Linux est le nom couramment donné à tout système d'exploitation libre fonctionnant avec le noyau Linux. C'est une implémentation libre du système UNIX respectant les spécifications POSIX. Le système avec toutes ses applications est distribué sous la forme de distributions Linux comme Slackware, Debian ou Red Hat Enterprise Linux. Histoire[modifier | modifier le code] Naissance du noyau Linux[modifier | modifier le code] En 1991, les compatibles PC dominent le marché des ordinateurs personnels et fonctionnent généralement avec les systèmes d'exploitation MS-DOS, Windows ou OS/2. C'est cette année que l’étudiant finlandais Linus Torvalds, indisposé par la faible disponibilité du serveur informatique UNIX de l’université d'Helsinki, entreprend le développement d’un noyau de système d'exploitation, qu’on appellera plus tard le « noyau Linux ». Linus Torvalds fait son apprentissage avec le système d’exploitation Minix.

Utopie du logiciel libre  Préface par Christopher M. Kelty Le logiciel libre est un bon objet pour penser. En économie ou en informatique, en anthropologie ou dans le design, en sociologie ou dans le champ de l’éducation, le logiciel libre est depuis plus de 20 ans un terrain d’investigation, d’enthousiasme et de critique. Il est pourtant rare de voir un intellectuel prendre au sérieux le phénomène, le traiter non comme une énigme à résoudre en s’appuyant sur les théories existantes ou comme une simple illustration des transformations en cours, mais l’étudier pour lui-même, comme un objet singulier digne de réflexions et de concepts spécifiques ou susceptible d’étendre et de mettre à l’épreuve les concepts existants. Comprendre en détail le logiciel libre – comment il opère en tant qu’innovation technique, légale et sociale – implique de se familiariser avec une infrastructure technique qui est au cœur de nombreux faits sociaux contemporains.

La Cathédrale et le Bazar Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Cathédrale et le Bazar (titre original : The Cathedral and the Bazaar) est un essai, paru en 1999, de Eric Raymond, cocréateur du terme open source. Thème de l'essai[modifier | modifier le code] Dans La Cathédrale et le Bazar, Eric Raymond relate le développement du système d'exploitation Linux et du logiciel Fetchmail et expose les différences fondamentales entre le processus de développement de ces logiciels open source et celui des logiciels Emacs et gcc[1] : Une des conclusions partant de ce constat est le concept « Release early, release often » (« Publiez tôt, publiez souvent »). Mieux vaut publier un logiciel fonctionnel mais imparfait, dynamique et pouvant bénéficier des contributions de chacun (marché) que d'attendre un stade de développement avancé (cathédrale). Développements ultérieurs du concept[modifier | modifier le code] Bibliographie[modifier | modifier le code] (Cet ouvrage contient plusieurs autres essais du même auteur)

cathedrale-bazar_monoblock La cathédrale et le bazar ( The Cathedral and the Bazaar) Auteur : Eric S. Raymond ( esr@thyrsus.com) Traducteur : Sébastien Blondeel $Date: 1998/08/11 20:27:29 $ J'analyse le succès d'un projet de logiciel dont le code source est ouvert, NdT traduction de open-source software, terme par lequel l'auteur a délibérément remplacé le terme précédent free software (logiciel libre). fetchmail (``va chercher le courrier''), qui a été lancé délibérément pour tester certaines théories surprenantes du génie logiciel suggérées par l'histoire de Linux. 1. Linux est subversif. NdT Aux termes to hack, hacker, Eric S. faites pendant le temps libre de plusieurs milliers de développeurs disséminés de par le monde, et reliés seulement par les les liens ténus de l'Internet ? Certainement pas moi. Linux a remis en cause une grande partie de ce que je croyais savoir. Le fait que ce style du bazar semblait fonctionner, et bien fonctionner, fut un choc supplémentaire. 2. J'avais besoin d'un client POP3. 1. 2. 3.

Les carnets de Diane Mercier Richard Stallman Pour les articles homonymes, voir Stallman. Richard Matthew Stallman (né à Manhattan, le ), connu aussi sous les initiales rms (en minuscules[1]), est un programmeur et militant du logiciel libre. Initiateur du mouvement du logiciel libre, il lance, en 1983, le projet GNU et la licence publique générale GNU connue aussi sous l’acronyme GPL. Il a popularisé le terme anglais « copyleft »[2]. Programmeur renommé de la communauté informatique américaine et internationale, il a développé de nombreux logiciels dont les plus connus des développeurs sont l’éditeur de texte GNU Emacs, le compilateur C de GNU (GCC), le débogueur GNU (gdb) mais aussi, en collaboration avec Roland McGrath, le moteur de production GNU Make. Depuis le milieu des années 1990, il consacre la majeure partie de son temps à la promotion des logiciels libres auprès de divers publics un peu partout dans le monde. Biographie[modifier | modifier le code] Richard Matthew Stallman est né à Manhattan le . Richard M.

The Cathedral and the Bazaar Copyright © 2000 Eric S. Raymond Copyright Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the Open Publication License, version 2.0. $Date: 2002/08/02 09:02:14 $ Abstract I anatomize a successful open-source project, fetchmail, that was run as a deliberate test of the surprising theories about software engineering suggested by the history of Linux. BONUS : dossiers associés ==> Linus Torvalds Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Linus Benedict Torvalds, né le à Helsinki en Finlande, est un informaticien américano-finlandais[1]. Il est connu pour avoir créé en 1991 le noyau Linux dont il continue de diriger le développement. Il en est considéré comme le « dictateur bienveillant ». Biographie[modifier | modifier le code] Linus Torvalds fait partie de la communauté des Finlandais suédophones (Finlandssvensk), une population représentant 6 % des habitants de la Finlande. Il découvre l'informatique vers l’âge de 11 ans grâce à l'ordinateur de son grand-père (un Commodore VIC-20)[3]. Inspiré par le système Minix développé par Andrew S. Après avoir quitté l'Université d'Helsinki, Linus Torvalds a travaillé de à chez Transmeta, une société de la Silicon Valley qui fabrique des microprocesseurs à faible consommation électrique. Linus Torvalds a également créé le logiciel de gestion de versions Git, initialement prévu pour le développement du noyau Linux.

Linus Torvalds : l’interview anniversaire des 20 ans du noyau Il est bien difficile de déterminer la date de naissance exacte du noyau Linux. Est-ce qu’elle se situe en avril 1991, quand Linus Torvalds a réellement commencé à travailler sur son projet de nouveau noyau ? Est‐ce le 25 août 1991, quand il a posté son célèbre message (« just a hobby, won’t be big and professional like GNU ») sur le newsgroup comp.os.minix ? Quelle que soit l’option retenue, l’année 2011 marque le vingtième anniversaire de ce prodigieux projet et, pour participer aux célébrations, LinuxFr a réalisé une interview de Linus Torvalds, dont vous trouverez une traduction en seconde partie de la dépêche. Bien entendu, je recommande vigoureusement aux anglophones de lire la version originale de l’interview qui est présente en commentaire. LinuxFr : Tu travailles sur le noyau Linux depuis 20 ans maintenant et c’est un boulot difficile. Linus Torvalds : Oh absolument, c’est toujours fun. Linus Torvalds : Pratique. Linus Torvalds : Parce qu’il est bien plus intéressant.

Related: