background preloader

Aspect démocratique

Facebook Twitter

Islande : le peuple a fait démissionner un gouvernement, nationaliser les banques et annuler la dette! (+ dossier) Nouvelle constitution en Islande : la conspiration du silence... L'Islande a terminé l’année 2011 avec une croissance économique de 2,1% et devrait, selon les prévisions de la Commission européenne, atteindre le taux de 2,7% en 2013 grâce principalement à la création de nouveaux emplois. L'Islande est le seul pays européen qui a rejeté par référendum le sauvetage des banques privées, laissant s’effondrer certaines d’entre elles et jugeant de nombreux banquiers pour leurs crimes financiers mais curieusement les médias français et européens n’en parlent pas ou très peu… Il n’y a pas de censure officiellement dans les médias presse, radio ou télé mais les journalistes et experts de tous bords, si prompts à parler de ce qui se passe en Egypte, en Lybie ou en Syrie, ne disent absolument rien sur ce qui se passe en Islande.

En a-t-on parlé dans les nombreux débats politiques en vue de l’élection présidentielle ? A-t-on vu des images à la TV ? - Article 15 : Droit à l’information. G. Panama Papers. Le Premier ministre islandais démissionne. Des milliers d’Islandais étaient descendus dans la rue pour réclamer la démission de Sigmundur David Gunnlaugsson après les révélations montrant qu’il avait des actifs cachés dans des sociétés offshore. Mardi 5 avril en fin d’après midi, il a annoncé sa démission. Il aura fallu mois de 48 heures pour que les Panama Papers fassent tomber une première tête.

Le Premier ministre islandais, Sigmundur David Gunnlaugsson, vient de donner sa démission, annonce The Guardian. “Son départ doit encore être accepté par ses partenaires politiques, ou par le président”, précise le quotidien. Les informations contenues dans les Panama Papers ont montré que le Premier ministre islandais avait possédé, avec sa femme, une entreprise domiciliée dans les îles Vierges britanniques. Or “il n’avait pas mentionné l’existence de cette société dans sa déclaration de patrimoine, au moment où il est entré au Parlement, en 2009”, précisait Fusion dans un article mis en ligne dimanche 3 avril.

Très populaire, le Parti Pirate est en position de gouverner en Islande - Politique. En Islande, le Parti Pirate caracole en tête des sondages et ne cesse des battre des records. A un an des élections, le parti enregistre 42 % des intentions de vote, ce qui lui permettrait de gouverner. L’Islande deviendra-t-elle le premier pays au monde dirigé par des Pirates ? Depuis près d’un an, le Parti Pirate islandais arrive systématiquement en tête dans les sondages de la petite île nordique, et les électeurs semblent plus disposés que jamais à donner leur confiance à la jeune formation politique. Selon un sondage publié par le quotidien Fréttablaðið et Channel 2, le Parti Pirate caracole désormais à près de 42 % d’intentions de vote, ce qui ferait de lui — et de très loin — le premier parti politique d’Islande.

Avec 42 % dans les sondages, le Parti Pirate fait pas loin du double du Parti des Indépendants,qui arrive en deuxième position à 23,2 % d’intentions de vote. La semaine dernière, un sondage MMR avait placé le Parti Pirate à 34,9 % des voix. Lire. Pourquoi l’Islande met les banquiers en prison et pas les autres pays. Imaginez le patron de la deuxième banque française condamné à 12 mois de prison dont trois ferme… Impossible en France, mais pas en Islande. C'est ce qui est arrivé ce mercredi à l'ancien directeur général de Landsbanki, la deuxième banque islandaise jusqu'à l'effondrement du secteur financier du pays en 2008. Deux autres cadres de la banque ont été condamnés à de la prison pour avoir participé à la même magouille. Il leur est reproché d’avoir manipulé le cours de Bourse des actions de la banque. Les condamnations de banquiers ne sont pas rares en Islande.

Pourquoi donc l’Islande arrive à envoyer les patrons de banque en prison et pas les autres pays? La crise a plongé le pays dans le chaos Si ce petit pays est aussi sévère à l’égard de ses banquiers, c’est d’une part parce que la crise financière y a été d’une violence inouïe par rapport aux autres pays. "La crise a été beaucoup plus dramatique qu’ailleurs. "La population réclamait des têtes" Les banquiers trichent plus que les autres. L’Islande ne plaisante pas avec la loi. Voilà ce qui arrive aux banquiers de la crise ! Radical. Ce mois-ci, l’Islande vient encore d’envoyer trois banquiers de plus en prison ! Ce qui porte à 26 le nombre de financiers islandais condamnés à vivre derrière les barreaux depuis 2012. 26 ! On les accuse d’avoir plongé le pays dans la crise de 2008. Mais, pourtant, cette crise financière était internationale. Alors, pourquoi les banquiers islandais sont-ils les seuls à payer ?

Cumulées, les 26 condamnations représentent 74 années de prison ! Certaines peines atteignent même 6 ans, le maximum légal ! Pour résumer, tous ces gens se sont rendus coupables de manipulations illégales sur les marchés financiers après la dérégulation du secteur en 2001. Ces fraudes, les Islandais ne les ont jamais pardonnées. Contrairement aux autres pays victimes de la crise (eux aussi malmenés et endettés), l’Islande a donc décidé de trouver les coupables et de les faire payer. Olafur Ragnar Grimmson est le président de l’Islande.

Autrement dit, rien n’a été fait comme aux USA ou comme en France. Birgitta Jonsdottir : « L’Islande peut être le laboratoire de la démocratie » Birgitta Jónsdóttir en 2011, devant le parlement islandais (Halldor Kolbeins/AFP/Getty Images) (De Reykjavik) Chômage en baisse rapide, croissance qui accélère... L’Islande se remet plutôt bien de la crise financière qui l’a mise à terre en 2008 : ses trois banques s’étaient effondrées, la couronne avait plongé, le PIB avait chuté de plus de 10% pendant deux ans. Les Islandais ont vite repris leur destin en main, forçant la chute du gouvernement (dominé par la droite), élisant un gouvernement de centre-gauche et mettant sur les rails un nouveau texte constitutionnel, selon un processus original. Le 20 octobre, ils sont invités à voter sur certains points clés de cette réforme constitutionnelle. Derrière plusieurs des récentes initiatives démocratiques islandaises, on retrouve une femme hors du commun : Birgitta Jonsdottir, 45 ans, se définit comme une « anarchiste pratique », « poéticienne plus que politicienne ».

Mais il faudrait dissiper chez eux certaines illusions. Exactement. Quand l’Islande réinvente la démocratie. Quand l'Islande réinvente la démocratie. Le 27 mars, une centaine de policiers de la PAF ( police aux frontières) attendaient en gare de Lyon à Paris la descente de 85 réfugiés syriens dont 41 mineurs afin de leur signifier un arrêté de reconduite à la frontière ... En automne dernier Hollande déclarait que la France accueillerais 500 syriens ! Comment un chef d’état peut-il donné un chiffre par avance, sans tenir compte des circonstances, des réfugiés, du nombre de mineurs par exemple arrivés jusqu’ici. La France effectivement se... Non, ce n’est pas le printemps, qui est responsable du taux de pollution ! Le 27 mars 2012 Paris s’éveille publiait l’article suivant, dénonçant : « La Préfecture qui n’applique pas la loi qui l’oblige à prendre des mesures de restriction de la circulation automobile et des...

Horreur de la peine de mort. En Iran, c’est un spectacle banal. Pour faire céder Ayrault ! C’est sous le soleil de ce 1er février, que la manifestation de soutiens aux espagnol-es pour le droit à l’avortement, c’est déroulée. Quand l’Islande réinvente la démocratie. Révolution : quand l’Islande réinvente la démocratie | NBiou. Islande : la “sagesse des foules” au secours de la Constitution.

Gudrun Petursdottir, présidente du Comité constitutionnel d’Islande, est venue sur la scène de Lift France nous présenter le projet assez étonnant de révision de la Constitution en cours en Islande. Comme tout le monde le sait, l’Islande a subi de plein fouet la crise économique de 2008. L’une des conséquences de ce séisme économique a été une profonde remise en cause du système politique traditionnel et le lancement d’un vaste processus de réécriture participative de la Constitution, qui attend aujourd’hui sa ratification par le Parlement.

Image : Gudrun Petursdottir sur la scène de Lift, photographiée par Loup Cellard pour la Fing. L’Islande, nous a rappelé Gudrun Petursdottir dans sa présentation, est une république assez jeune. Elle a longtemps été sous la coupe de la couronne du Danemark avant de devenir indépendante en 1944. Elle a également connu une évolution foudroyante. Pays parmi les plus pauvres en Europe au début du XXe siècle, c’est devenu l’un des plus prospères. PLOUTOCRATIE : Définition.