background preloader

Jean-Marie Pelt

Jean-Marie Pelt
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Pelt. Jean-Marie Pelt Biographie[modifier | modifier le code] Carrière universitaire[modifier | modifier le code] Jean-Marie Pelt est diplômé en Biologie en 1958 et commence en 1962 une carrière de professeur de botanique, de biologie végétale et de cryptogamie à la Faculté de pharmacie de Nancy[3]. Il effectue de nombreuses missions scientifiques à l’étranger. Il est président d’honneur de la Société Française d'Ethnopharmacologie[1] (SFE, président actuel : Jacques Fleurentin[1]). Il est professeur honoraire de l’Université Paul-Verlaine (Metz). Convictions et engagements[modifier | modifier le code] Pour sa commune[modifier | modifier le code] Entre 1971 et 1983, il occupe le poste de maire adjoint de la ville de Metz. En faveur de l'environnement[modifier | modifier le code] — Jean-Marie Pelt, L’homme re-naturé, 1977 L'environnement le préoccupe depuis longtemps. Foi et sciences[modifier | modifier le code] Related:  PEOPLE

Albert Jacquard Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Jacquard. Albert Jacquard Albert Jacquard, en 2009. Albert Jacquard, né le dans le 1er arrondissement de Lyon, et mort à Paris le [1], est un chercheur et essayiste français. Spécialiste de génétique des populations, il a été directeur de recherches à l'Institut national d'études démographiques et membre du Comité consultatif national d'éthique. Il est également connu pour ses engagements citoyens, parmi lesquels la défense du concept de la décroissance soutenable, le soutien aux mouvements du logiciel libre, à la langue internationale espéranto, aux laissés-pour-compte et à l'environnement. Biographie[modifier | modifier le code] Albert Jacquard obtient à Besançon deux baccalauréats, Mathématiques élémentaires et Philosophie, en 1943[5],[6]. « J’ai vécu la Libération comme un événement extérieur. « Par le passé, j’étais guidé par la soumission et le conformisme. Le 5 janvier 1952, il épouse Alix Domergue.

Pierre Lieutaghi Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pierre Lieutaghi, né le , est un ethnobotaniste[1] et écrivain[2] français. Il a créé pour le prieuré Notre-Dame de Salagon, dans les Alpes-de-Haute-Provence, un jardin ethnobotanique, conservatoire des plantes ou herbes qui sont utilisées depuis des siècles[3],[4]. Œuvres[modifier | modifier le code] Ouvrage collectif L'arbre dans l'usage et l'imaginaire du monde : La plante, de l'aliment au remède (2e Séminaire d'ethnobotanique de Salagon, juin et octobre 2002, sous la direction scientifique de Pierre Lieutaghi et Danielle Musset, la coordination scientifique du séminaire et des actes étant assurée par Rachel Reckinger). Entretien radiophonique[modifier | modifier le code] Pierre Lieutaghi a été l’objet, en 2005, d'un portrait-entretien mené par Simone Douek et réalisé par Dominique Costa, diffusé le 18 avril 2005 dans le cadre de l'émission À voix nue, sur la chaîne radiophonique France Culture. Notes et références[modifier | modifier le code]

Pierre Rabhi Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pierre Rabhi Pierre Rabhi en 2009. Pierre Rabhi, né en 1938 à Kenadsa, en Algérie[1], Rabah Rabhi de son vrai nom (en arabe رابح رابحي le vainqueur)[2],[3], est un essayiste, agriculteur biologiste, romancier et poète français, d'origine algérienne, inventeur du concept « Oasis en tous lieux ». Il défend un mode de société plus respectueux de l'homme et de la terre et soutient le développement de pratiques agricoles respectueuses de l'environnement et préservant les ressources naturelles, l'agroécologie, notamment dans les pays arides[4]. Il est le père de l'ingénieur Vianney Rabhi[5] (l'inventeur du procédé du moteur MCE-5, un dispositif permettant de rendre le taux de compression variable dans les moteurs à pistons) et de Sophie Rabhi-Bouquet (présidente de l'écovillage du Hameau des Buis[6]). Jeunesse algérienne[modifier | modifier le code] Pierre quitte Kenadsa pour Oran avec sa famille d'adoption et y suit deux années d'études secondaires.

News : Les lanceurs d'alerte de Terre sacrée. Responsables mais non coupables 1°) Enregistrer régulièrement dans le nouvel agenda des évènements (locaux ou francophones), des manifestations dont vous avez connaissance 2°) Enregistrer, dans le nouvel annuaire, les meilleurs sites écologiques que vous découvrez sur le Web 3°) Participer au cercle d'échange 4°) Intervenir dans les différents forums 5°) Laisser des commentaires pertinents dans les différents modules de commentaires Web 2.0 que nous incluons petit à petit un peu partout dans le site. 6°) Enrichir la F.A.Q. 7°) Envoyer des photos, des diaporamas PPS, des liens vidéos, etc 8°) Conseiller le site à tous vos ami(e)s 9°) S'abonner gratuitement à la lettre basique bimensuelle 10°) S'abonner gratuitement à la liste scientifique Big Bang 11°) Signer les pétitions en ligne. 12°) Adhérer à l'association Terre sacrée 13°) Faire un don La maintenance et l'évolution du dispositif nous a coûté environ 3500 euros en 2012 14°) Insérer ce bouton sur votre blog. Code à copier-coller : Pourtant, nous nous croyons civilisés. Source

Bernard Bertrand aux Editions de Terran Fils d’agriculteur redevenu paysan… Ce n’est pas une boutade ! En s’installant dans les Pyrénées avec Annie-Jeanne en 1977, sur une exploitation de polyculture élevage, le couple tourne résolument le dos à l’agriculture conventionnelle. Sans en avoir conscience alors, l’acte d’installation est politique : l’avenir de l’agriculture est familial et biologique, mais peu osent y croire ! Quelques années plutôt, rebelle en lycée agricole (Saintes), Bernard dénonçait déjà les dérives d’un système agricole et d’une profession qui détruisait la terre, son outil de travail… « Il est des fois où l’on aimerait avoir tort, mais 35 ans plus tard, le bilan est là » !Aujourd’hui, après une longue réflexion sur son métier et les enjeux actuels, Bernard dénonce ce qui restera comme « l’une des plus grandes mystifications de l’histoire », l’agriculture industrielle, présenté par de plus en plus d’agronomes comme une agriculture mortuaire. Cela n’empêche pas l’optimisme, on ne se refait pas.

Serge Latouche Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Latouche. Serge Latouche Serge Latouche en 2011 Activités[modifier | modifier le code] Travaux[modifier | modifier le code] Influencé par les travaux de François Partant, Serge Latouche est membre fondateur et ancien président de l'association La ligne d'horizon, dont l'objectif est de poursuivre la réflexion que François Partant a exprimée dans ses livres et dans ses articles[4]. Dans le domaine des sciences humaines, il a développé une théorie critique envers l'orthodoxie économique[5], et dénoncé l'économisme[6], l'utilitarisme dans les sciences sociales et la notion de développement[7]. Les auteurs Jean-Marie Furt et Franck Michel relèvent que « Serge Latouche a dévoilé les dangers de l'uniformisation du monde sous prétexte d'universalisation du modèle politico-économique »[13]. Bibliographie[modifier | modifier le code] Écrits de Serge Latouche[modifier | modifier le code] ↑ « Antiutilitarisme et décroissance.

David Holmgren Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. David Holmgren, né en 1955, est un designer écologiste et essayiste australien. Il est surtout connu pour être le cofondateur de la permaculture avec Bill Mollison. Sa vie et son œuvre[modifier | modifier le code] Enfance et études[modifier | modifier le code] Holmgren est né dans l'État de l'Australie-Occidentale. Permaculture One[modifier | modifier le code] Holmgren et Mollison ont tous deux un intérêt prononcé pour la question des liens entre l'être humain et les systèmes naturels. « J'ai écrit ce manuscrit, qui était partiellement basé sur nos discussions constantes, sur notre travail commun au jardin et nos visites vers d'autres sites en Tasmanie... Ce livre est un mélange d'idées en lien avec l'agriculture, l'architecture paysagère et l'écologie. Le mot permaculture fut utilisé par Bill Mollison au milieu des années 1970 afin de décrire un « système intégré et évoluant d'espèces d'animaux et de plantes pérennes utiles à l'homme ».

Grigori Perelman Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Perelman. Grigori Perelman Grigori Perelman en 1993. Grigori Iakovlevitch Perelman (en russe : Григорий Яковлевич Перельман) est un mathématicien russe né le 13 juin 1966 à Léningrad. Il a travaillé sur le flot de Ricci, ce qui l'a conduit à établir en 2002 une démonstration de la conjecture de Poincaré du programme de Hamilton, un des problèmes fondamentaux des mathématiques contemporaines. Ancien chercheur à l'Institut de mathématiques Steklov de Saint-Pétersbourg, Grigori Perelman, par sa personnalité particulièrement discrète, a contribué à alimenter les débats sur ses travaux, qu'il a présentés à l'occasion d'une série de conférences données aux États-Unis en 2003. Perelman a refusé la médaille Fields[2],[3],[4] et le prix Clay[5]. Biographie[modifier | modifier le code] Grigori Perelman est né de parents juifs, son père Yakov étant ingénieur électricien, sa mère Lyubov, professeur de mathématiques[6].

Bill Mollison Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Bill Mollison Bill Mollison, né en 1928 à Stanley en Tasmanie, est un scientifique tasmanien engagé dans la cause environnementale, qui a reçu le prix Nobel alternatif[1]. Bill Mollison est connu pour être le cofondateur de la permaculture. Biographie[modifier | modifier le code] En 1974, il développe avec David Holmgren le concept de la permaculture. Les principes de permaculture selon Bill Mollison[modifier | modifier le code] De l'éthique de la permaculture, Bill Mollison a développé cet ensemble de principes[2] qui permettent d'envisager un design : Prévoir l'efficacité énergétiqueEmplacement relatifCirculation d'énergieEffet de bordureChaque élément doit avoir plusieurs fonctionsChaque fonction est remplie par plusieurs élémentsTravailler avec la nature plutôt que contre elleFaire le plus petit effort pour le plus grand changementLe problème est la solution Bibliographie[modifier | modifier le code] Références[modifier | modifier le code]

Related: