background preloader

Déambulations littéraires et pédagogiques dans le bassin minier

Déambulations littéraires et pédagogiques dans le bassin minier
« D’façon, y’a rien à faire ici ! » C’est d’abord pour lutter contre ce divorce entre ses élèves et leur lieu de vie que Caroline Tellier a lancé un projet de déambulations pédagogiques dans la ville. Professeure de français au collège Léon Blum à Wingles dans le bassin minier du Pas-de Calais, elle a conduit ses cinquièmes à s’emparer des mots et de l’espace pour qu’ils se réconcilient avec eux, les redécouvrent et les réévaluent, fortifient aussi leur capacité à s’exprimer et voyager, donc à prendre le large. Vous avez mené un ambitieux projet pédagogique de « déambulations » dans votre commune de Wingles : dans quel contexte et avec quelles motivations ce projet est-il né ? Ce projet est né d’un double constat que j’ai pu effectuer depuis que j’enseigne à Wingles. D’autre part, cet espace fermé dans lequel les élèves évoluent est un espace qu’ils dévalorisent, qu’ils perçoivent comme « loin de tout » et sans intérêt. Quel bilan final, pour les élèves, tirez-vous du projet ?

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2014/12/08122014Article635536232960138716.aspx

Related:  Tablettes et outils mobilesOutils nomades - BYODUsagesLittérature et sociétéPratiques de classe

Pour quelles raisons j’autorise les élèves à utiliser en classe leur smartphone, ou iPod, ou éventuellement tablette L’apprentissage est en premier lieu un processus, un mouvement, une évolution. Rien n’est figé, immuable et définitif. Les interdictions sont incompatibles avec les progrès émergents grâce aux compétences. En début d’année, j’annonce aux élèves, toujours très surpris, que la salle dans laquelle ils se trouvent est une «salle-laboratoire» et que leur cahier est un «cahier-laboratoire» : ils vont émettre des hypothèses toute l’année, tâtonner, faire des erreurs et s’améliorer. Je leur annonce qu’ils sont autorisés à travailler en groupe ou avec leurs voisins. Ils apprendront à travailler ainsi grâce au Kanban.

8eme FEI : Naïma Horchani Carton : Quand les élèves font des tutos La diffusion en ligne de tutoriels vidéos est devenue un vrai phénomène de société : ce mouvement peut-il gagner l’Ecole ? Et si les didacticiels étaient produits par les élèves eux-mêmes ? C’est la proposition de Naïma Horchani-Carton, professeure-documentaliste à Laroquebrou dans le Cantal. Le projet « Je sais, je partage » est né au sein de son collège en 2014, puis s'est élargi à plus d'une dizaine de professeurs de collèges, de lycées, des écoles. L’utilisation des appareils numériques nomades favorise les connexions interdisciplinaires et interétablissements. La conception, la réalisation et le partage des capsules consolident compétences et connaissances en hissant les élèves au rang d’experts : le dispositif « apporte de la distanciation, du sens et de la motivation vis-à-vis du savoir. » Exemples et explications …

Atelier d'écriture - Géolittératie Lundi 1er décembre, les lycéens d'i-voix se sont lancés dans un atelier d'écriture pour se faire explorateurs Cartographie littéraire : La géolittératie poétique de Céline Souleille Céline Souleille enseigne à l’école Pierre et Marie Curie dans un quartier en rénovation de Floirac près de Bordeaux. En liaison avec des enseignants du collège Nelson Mandela, elle a mené un travail original de géolittératie pédagogique et poétique : les élèves partagent des photos via le réseau Babytwit et s’en inspirent pour écrire des haïkus, ils enregistrent des mises en voix de leurs créations avant de les épingler avec Umap sur la carte OpenStreetMap du quartier par eux actualisée. Le projet s’avère particulièrement formateur et stimulant : les élèves deviennent acteurs de leur territoire et de leur langue, les écoliers et les collégiens collaborent pour découvrir la culture du partage et du bien commun propre à internet.

Travailler en équipe avec le numérique au collège Au collège Henri Matisse à Grand-Couronne dans l’académie de Rouen, les professeures de français Claire Ridel et Laurence Bot ont avec la professeure-documentaliste Sophie Bocquet-Tourneur développé des pratiques de travail collaboratif qui feraient rêver beaucoup d’établissements. Un site internet commun permet de diffuser des ressources à destination des élèves, mais aussi de publier leurs productions pour valoriser et stimuler leur créativité. Celle-ci trouve à s’exprimer à travers des projets et des supports variés : bandes-annonces de livres, marque-pages, magazine littéraire, « fakebooks » (autrement dit, faux comptes d’écrivains), défi Babelio, connaissances fixées via Twitter par la diffusion de « saviez-vous que »… Parmi les nouveautés : un grand projet d’exposition en réalité augmentée autour de la guerre 14-18 ou encore une application pour suivre l’actualité du CDI sur smartphone ou tablette. La totalité du site est à destination des élèves ! Le site « Lettres de Matisse »

Tablette tactile et enseignement (école - collège - lycée) - Tablette numérique et enseignement (école - collège - lycée) Ce dossier a pour objectif de montrer l'intérêt pédagogique des tablettes tactiles, de l’école au lycée, en France et à l'étranger et de rendre compte des expérimentations en cours. Il apporte des repères techniques. Il est illustré d'exemples d'usages pédagogiques et propose une sélection d'applications pouvant être utilisées en classe, signalées sur les sites pédagogiques francophones.

Fiches actions - Le numérique éducatif Problème posé Les jeunes sont massivement équipés de téléphone mobile ou de smartphone et sont connectés de façon quasi permanente (Internet, réseaux sociaux, SMS, photos...). Leur utilisation peut-elle être autorisée dans l’enceinte d’un établissement scolaire ? OSM en CM1, un mois plus tard - Calestampar.org Jeudi matin, 8h45, les élèves rentrent en classe, c’est la veille du départ en vacances et pourtant, aucune excitation déplacée, les enfants s’attendent manifestement à ce que leur maîtresse remplisse son contrat... Le quart d’heure de démarrage est consacré à l’organisation des quatre ateliers qui vont se dérouler pendant toute la matinée ; les têtes de colonne se remplissent avec explication au fur et à mesure, puis la liste des cinq groupes, les cases pour la rotation des groupes et enfin les prénoms des deux binomes par groupe. Je me régale au passage à leur lire à voix haute la recette poétique de R. Queneau affichée en classe qu’ils vont illustrer et j’imagine déjà un raconte-moi énigmatique. Pourvu qu’ils acceptent ma proposition !!!

Enseigner la littérature par l'oral : Faire sonner les mots de Flaubert Comment éveiller le plaisir de la lecture chez des lycéens de seconde a priori peu motivés par Gustave Flaubert ? Aurélie Palud, professeure de lettres au lycée Gabriel Touchard au Mans, a choisi de les mettre en activité pour réaliser une production originale : créer avec Audacity la bande-son d’un passage de Madame Bovary, pour faire entendre les bruits et les silences, faire vivre les voix et les dissonances, faire comprendre ce qui dès lors se joue d’essentiel et d’ambigu entre les personnages. L’activité montre combien le numérique permet de pratiquer une amusante et formatrice pédagogie de la littérature par immersion : capable de stimuler tout à la fois l’imaginaire des élèves (qui bovarysent ?)

lettres - la dictée à l'envers Une flotte de tablettes en prêt pour expérimenter en classe de françaisA la rentrée 2014, un des enseignants de l'équipe de lettres avait vu son projet de prêt de tablettes numériques sélectionné par les ateliers Canopé d'Angers. Cette flotte de tablettes fut majoritairement utilisée dans le cadre d'un Projet Education Média (PEM) en classe de 5ème, durant deux mois environ, entre les vacances de la Toussaint et Noël mais l'occasion était belle d'utiliser cet outil également dans d'autres classes, au service d'autres activités, ici pour préparer de façon originale des élèves de 3e à l'épreuve de la dictée du Brevet des Collèges, et partant de développer chez eux à proprement parler une compétence orthographique. Les fulgurants progrès du TAL (traitement automatique du langage) On observe depuis plusieurs années une place de plus en plus importante accordée à la voix dans les usages du numérique.

Les apports de la tablette à la cartographie en classe Une naissance, un passage à la géographie, de nouvelles activités à mettre en place, il n’en fallait pas plus pour m’empêcher d’écrire mon billet mensuel de février. Mais voici celui de Mars ! Nouvelle étape descriptive d’activités avant une série de billets plus réflexifs : ce que la tablette change à la cartographie. Pour des raisons techniques, la cartographie a toujours été, selon moi, une tâche laborieuse à mener en classe au collège : Photocopies (une ou 2 par élève ? Soucis de collage, découpage, pertes de carte, etc).Nécessité pour les élèves d’apporter leur matériel (les prévenir une semaine à l’avance, crayons de couleurs/feutres : oublis, emprunts, difficulté de continuité entre les séances).Gestion de l’erreur ("coloriez la Russie en bleu"...

Related: