background preloader

Le futur de l’éducation : BYOD en classe !

Le futur de l’éducation : BYOD en classe !
1 Share Share Tweet Email En cette rentrée, certains enfants reviennent à l’école « armés » de leurs plus fidèles outils numériques. Ordinateurs portables, tablettes ou Smartphones offrent aux écoles et aux universités la possibilité de proposer un environnement dynamique qui permet à l’élève de choisir sa techno qui va l’accompagner en classe pour son apprentissage. Tim Panagos est persuadé des atouts positifs que le numérique apporte en classe, sans ignorer cependant, les répercussions que cela entraîne sur parents et professeurs, les mêmes questionnements qui sont apparus lorsque le BYOD a débarqué dans les entreprises, il y a déjà quelques années. Parents, bienvenus au 21ème siècle ! On entend souvent par des parents concernés rabâcher les impacts négatifs d’une accessibilité à internet non contrôlée dans les écoles pouvant conduire à des dérives. « Mon smartphone vient améliorer les capacités de mon cerveau ; avec mon smartphone et mon cerveau, je suis encore plus puissant ».

http://www.ludovia.com/2013/09/futur-leducation-byod-en-classe/

Related:  BYODDes élèves actifs et acteursBYOD - Culture numériqueBYOD et BYOA...BYOD

Comment argumenter la mise en place d’une politique de BYOD 3 Shares Share Tweet Sydologie – toute l'innovation pédagogique ! Dans la lignée de la classe inversée, de nouvelles pratiques pédagogiques tendent à se développer. En voici cinq ! Bring your own device (Apporte ton propre appareil en cours) Depuis la proposition de François Hollande qui visait à installer des tablettes dans les établissements scolaires, les objets technologiques ne sont plus aussi prohibés qu’avant. Mieux encore, ils sont voués à accompagner les élèves dans leur processus d’apprentissage à partir de supports proposés par le professeur. Le BYOD, une pratique intéressante pour vos projets TICE Dans un contexte éducatif où, avec la montée en puissance du numérique, les enjeux d’équipement deviennent toujours plus prégnants, des expériences de BYOD (Bring your own device) ou AVAN (Amenez votre appareil numérique) émergent çà et là. Projets-ENT propose un tour d’horizon non exhaustif de ces expérimentations en cours, en France et dans le monde. Le BYOD à l’école, pourquoi maintenant ? Les technologies personnelles mobiles devenant de plus en plus puissantes, il est désormais possible, à petite échelle, de demander aux élèves d’un établissement scolaire de travailler avec leur propre matériel numérique.

Le BYOD : entre perspectives et réalités pédagogiques Alors, quelles sont les réalités, quels sont les prérequis et les aboutissants d’une intégration BYOD dans une salle de classe? Comment les enseignants peuvent-ils jongler avec ces outils? Quels sont les avantages réels et quels sont les inconvénients du BYOD en contexte scolaire? Cycles: Préscolaire Primaire

Préparer son premier projet d’utilisation des BYOD en classe 1- Définition des BYOD « Bring Your Own Device » autrement dit, « apportez vos objets personnels ». Certains tentent de franciser l’acronyme, il devient donc AVAN « Apportez vos appareils numériques ». Les BYOD sont au nombre de trois : l’ordinateur portable, la tablette, le smartphone 2- L’intérêt pédagogique - Valorisation, lien affectif et motivation: Les élèves qui possèdent un ou plusieurs objets connectés sont très fiers de la maîtrise de celui-ci et des possibilités qu’il offre.

Réussir la mise en place d'une politique de "BYOD" dans son établissement 3 Shares Share Tweet L’apprentissage actif expliquerait les effets positifs de la classe inversée La classe inversée, modèle pédagogique qui vise à ce que les élèves réalisent les activités pratiques en classe et assimilent la portion théorique en dehors des heures de cours, jouit d’une certaine popularité actuellement. Pour plusieurs intervenants du milieu de l’éducation, au primaire comme au secondaire, ce modèle aurait des impacts positifs sur la réussite et la motivation des élèves. Mais le succès de la classe inversée relève-t-il du modèle lui-même ou des implications qu’il sous-tend? BYOD à l’école : l’exemple d’un collège aux Pays-Bas - ZDNet Il y a trois ans, le collège Bonhoeffer, comptant 4500 étudiants et situé dans la petite ville de Enschede (150 000 habitants), a décidé de passer un cap en matière de politique de mobilité. 200 iPad ont ainsi été offerts par l’école aux professeurs, tandis que les élèves ont pu apporter le leur. Environ 900 d’entre eux sont ainsi concernés, sachant qu’aux Pays-Bas, le collège est l’école secondaire, allant de 12 à 17/18 ans. L’établissement est d’ailleurs divisé en six sites différents. Concentrée uniquement sur les produits Apple pour le moment, avec en sus 98 Apple TV présentes dans l’établissement afin d’aider les professeurs et les élèves à présenter cours et exposés, le collège pense néanmoins à permettre aux élèves d’utiliser leurs appareils sous Android et Windows 8.

Pourquoi utiliser les « BYOD » dans une classe 8 Shares Share Tweet Email L’idée est intéressante, mais est-ce aussi facile qu’on le dit ? « Apportez vos appareils numériques » : solution miracle ou gâchis potentiel? Ces dernières années, bien des instances publiques ont tenté de promouvoir les technologies à l'école en proposant d'offrir des machines à chacun des élèves. 1 portable, 1 élève; nous avons amplement parlé de ces initiatives. Toutefois, elles sont plutôt onéreuses et leurs rendement aléatoire. Par exemple, l'Australie a déboursé pas moins de 2,1 milliards de dollars australiens pour fournir un ordinateur à chaque enfant. Or, on le sait, l'obsolescence est rapide en informatique. Conséquemment, le gouvernement australien aurait dû renouveler le parc de machines. Mais pour le bien des finances publiques, ils ont arrêté les frais et ont opté pour la politique du BYOD (Bring your own device) ou le AVAN en français (Apportez votre appareil numérique).

L'Agence nationale des Usages des TICE - Le BYOD : pour quel projet pédagogique ? par Karine Aillerie * BYOD (ou BYOT) est l’acronyme de l’expression anglophone « Bring your own device/technology ». Plusieurs traductions francophones ont été proposées, telles que : AVAN (« Apportez votre appareil numérique »), PAP (« Prenez vos appareils personnels ») ou AVEC (« Apportez votre équipement personnel de communication »), retenue par la Commission générale de terminologie et de néologie française. Ce phénomène est apparu aux états-Unis au tournant des années 2000. Il est contemporain de la multiplication des équipements personnels et mobiles, de la diffusion des pratiques connectées dans les divers contextes sociaux (personnels, famille, école, travail…). Concrètement, il s’agit pour l’individu de recourir à ses équipements propres, en contexte professionnel ou scolaire, afin de poursuivre des objectifs professionnels ou scolaires (Alberta Education, 2012).

Serious Gaming : les jeux vidéo, une “porte d’entrée” vers l’Histoire Pour Romain Vincent, professeur d'histoire, les jeux vidéo permettent de s'immerger dans une période historique donnée. Surtout s'ils sont intégrés à une séquence pédagogique. Versailles – 1996 – Cryo Interactive Romain Vincent, 29 ans, enseigne l’histoire-géographie au collège de l’Europe, à Chelles (Seine-et-Marne). Passionné par les jeux vidéo depuis l’enfance, son envie de les intégrer dans sa pratique éducative l’a poussé à créer une chaîne YouTube, où il partage ses idées de “serious gaming”. Depuis cet été, il prépare des séances pédagogiques, pour ses élèves de 6e, 5e et 3e.

Related: