background preloader

L'iPad à l'école, à qui profite le progrès?

L'iPad à l'école, à qui profite le progrès?
«L'éducation est ancrée dans notre ADN», a soutenu Phil Schiller, vice-président marketing d'Apple, lors d'une conférence, en janvier, au cours de laquelle la firme californienne présentait au monde sa vision de l'avenir de l'éducation. Pour eux, ça ne fait aucun doute, les iPad doivent devenir les nouveaux manuels scolaires. A qui profiterait une telle révolution? En tout cas, pas aux élèves. C'est ce que soutient Michael Hiltzik sur le LA Times. Il explique en effet que remplacer les manuels par des ordinateurs portables et des tablettes numériques relève plus d'une logique commerciale que pédagogique, à la manière d'un Thomas Edison qui annonçait en 1913 que le cinéma remplacerait les livres... Au mieux, une telle avancée ne ferait aucune différence. Thomas Reeves, un expert en technologies de l'éducation à l'université de Géorgie, explique: «Les technologies de l'éducation racontent deux gros mensonges. S'il doit y avoir un gagnant, c'est évidemment Apple. publicité Devenez fan sur

http://www.slate.fr/lien/49823/TECHNOLOGIE-ipad-apple-education

Related:  Outils nomadesPrudence Ecrans et objets connectés

L'Agence nationale des Usages des TICE - Les tablettes tactiles dans l’enseignement : premières études par Mônica Macedo-Rouet * Les tablettes tactiles ont fait leur entrée dans les établissements scolaires français depuis à peine un an. Le site Educnet recense sept expérimentations au niveau national, qui concernent des écoles, collèges et lycées (consulter le menu « Voir aussi »). Alors que ces expérimentations se développent, il est encore trop tôt pour en tirer des conclusions concrètes, affirme Michèle Monteil, chef de projets « Tablettes » à la direction générale de l’enseignement scolaire (DGESCO-A3) du ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative (MENJVA). Concernant la recherche scientifique, peu d’études existent sur l’impact des tablettes dans l’enseignement et l’apprentissage.

Surveillance des enfants : le rôle néfaste des objets connectés Une start-up vient de mettre au point une veste pour enfant avec GPS visant à rassurer les parents. Une invention de plus dans l'armada technologique appliquée aux bambins, qui vise davantage à surveiller que protéger, d'après les spécialistes. Le mieux est l'ennemi de l'autonomie. Voilà un adage qui pourrait s'appliquer aux nouvelles technologies à destination des enfants, ou plutôt des parents. Chaussette connectée, balise de body, application mobile de surveillance... Censés protéger les enfants, les objets utilisant les smartphones et les outils high-tech n'en finissent plus de naître.

La tablette numérique entre à l’école {*style:<a href='javascript:void(0);'>*} 1 / 6 2 / 6 3 / 6 4 / 6 5 / 6 Qui a eu cette idée folle un jour d'apporter sa tablette numérique à l'école ? C'est François Lamoureux, originaire de Pau et professeur des écoles à Gaujacq, petit village au sud des Landes. D'abord support l'an dernier de son travail personnel, la curiosité des élèves a convaincu "le maître" d'intégrer l’outil à ses enseignements. A la rentrée 2011, la classe a donc été équipée de cinq tablettes numériques pour 24 enfants de CE1-CE2. Finies les ardoises noires et leur poussière de craie, finies les ardoises blanches et leurs feutres qui ne marchent jamais, place à l'ardoise numérique qui répond à une simple pression du doigt. Pour apprendre, mieux vaut une tablette pour deux qu’une tablette par personne Le partage a ses vertus: d'après une étude réalisée par l'Université Northwerstern, dans l'Etat de l'Illinois, les enfants apprennent mieux quand ils ont une tablette pour plusieurs que quand ils ont leur propre matériel. L'équipe de scientifiques a étudié trois écoles, explique MotherJones: une première où tous les élèves étaient munis d'iPad, une deuxième où les écoliers en partageaient un pour cinq, et une dernière où ils n'en avaient pas. Résultat, les enfants ayant eu une tablette pour plusieurs ont eu de meilleurs résultats à un test de lecture commun réalisé à la fin de l'année, améliorant leur score de 28% par rapport au début d'année, contre 24% pour les enfants ayant leur propre matériel et 20% pour les autres. Malgré ce faible écart, ce résultat est bon indicateur statistique pour Courtney Blackwell; qui a dirigé l'étude.

Comment gérer son identité numérique et sa confidentialité sur le Web ? Dans cette conférence donnée par Mathieu Chartier, formateur, différents thèmes liés à l'identité numériques seront abordés : sécurité, personal branding, e-réputation... Vaste sujet s'il en est, l'animateur revient sur les bases de la sécurité à adopter pour se protéger des hackers, tout comme les réseaux sociaux et les bonnes pratiques, bien qu'ils ne seront pas traités de façon précise, de par la quantité de plateforme privées autres que ces réseaux que nous utilisons chaque jour. Pour écouter la conférence en ligne Crédit photo : Jirsak / Shutterstock.com Niveau : Populaire 7 bonnes raisons d’utiliser les tablettes à l’école Il y a peu, j’ai eu l’occasion de lire sur un site un article intitulé « 7 bonnes raisons de ne pas utiliser les tablettes à l’école ». Il m’a fait beaucoup sourire et c’est clairement un texte rédigé par quelqu’un qui n’a pas cherché très loin avant de se prononcer. Cet article regorgeant d’idées reçues basées sur des à priori et des impressions m’a donné envie de passer point par point sur ces arguments qui pourraient, si on les lisait vite, sembler intéressants . Je reprends donc le même plan, mais j’y apporte mon humble vision (d’enseignant) des choses. 1.

Équiper une école en solutions interactives : se poser les questions clés Lorsqu’une école décide d’équiper ses salles de classe en solutions interactives, il ne s’agit pas uniquement d’acheter quelques ordinateurs, tablettes ou tableaux interactifs, mais d’un changement de fonctionnement qui nécessite réflexion aussi bien au niveau de l’aménagement des salles que de la formation de ses futurs utilisateurs. De nombreux établissements scolaires sautent cependant le pas sans beaucoup de préparation.. et vont au devant de déceptions. Pour soutenir les écoles dans leur démarche, le Centre fri-tic à Fribourg (Suisse) fournit quelques recommandations essentielles. En voici quelques-unes. Questionnement préliminaire Quelles sont les motivations de ce changement : pourquoi souhaitons-nous acquérir des solutions interactives ?

DES CADRES DE YAHOO, GOOGLE, EBAY DE LA SILICON VALLEY CHOISISSENT DES ÉCOLES ZERO ECRAN POUR LEURS ENFANTS La grande Refondation de l’Ecole annoncée en 2013 s’est soldée par l’affirmation du souhait du ministère de « Faire entrer l’école dans l’ère du numérique ». C’est la montagne accouchant d’une souris, si on peut oser ce jeu de mots attendu. La France est jalouse des « performances » de ses voisins européens : aux Pays-Bas, 90 % des enseignants du primaire utilisent des équipements numériques et mettent les élèves devant des écrans au moins 8h par semaine (source). Les professeurs français attendent donc, selon les sources gouvernementales, en piaffant d’impatience que l’Etat prenne un peu plus dans la poche des contribuables pour transformer les écoles en zones hi-tech : 99 % d’entre eux estimeraient que les outils numériques amélioreraient la qualité des cours (source). Dans le rapport parlementaire « Réussir l’école numérique », publié en 2009, le député Jean-Michel Fourgous écrivait que « le numérique apporte un souffle nouveau.

baladeur Faire un petit rappel des onglets de lecture sur les lecteurs mp3. Vérifiez auprès de vos élèves s'ils en utilisent, ceux-ci pourraient accroître votre banque de lecteurs. Marche à suivre pour l'enregistrement Se trouver dans un endroit calme afin d'éviter des bruits parasites sur la piste (cri, ambulance, claxon,...) Connecter son micro, s'il n'est pas intégré à l'ordinateur (vérifiez, on ne sait jamais!)

petits-films-danimation-et-tablettes-tactiles « Petits films d’animation et tablettes tactiles » est le nouveau témoignage filmé, produit par l'Atelier Canopé de Grenoble, mis en ligne sur le site de l’Agence des usages des TICE.Dans ce reportage, découvrez comment deux enseignantes de l’Isère, Gwénaëlle Golosetti et Nelly Ezingeard, ont réalisé, avec leurs élèves de cycles 2 et 3, des clips musicaux dans le cadre d’un projet de recherche sur l’utilisation des tablettes numériques en primaire. Comment les élèves ont-ils réussi à produire un film d'animation à partir de ce support ? Quels sont les avantages de la tablette pour ce projet ? Écriture des paroles, composition de la musique, production des dessins pour l'animation, filmage et montage des clips, ce projet enrichissant a été également l'occasion pour les élèves de découvrir le fonctionnement de l’œil, l’histoire du cinéma, la découverte à Lyon des premiers films des Frères Lumière, les différents métiers du cinéma, les principales règles de tournage et de montage...

Speechi : la solution passe par l'école Le directeur de Sppechi, Thierry Klein a posté un article sur le site de l'entreprise pour présenter ses vœux. Il évoque l'école comme moyen de préparer l'avenir, quelques jours après les tragiques évènements parisiens à la rédaction de Charlie Hehbo. "Quelques heures de Molière, de Rousseau ou de Voltaire, quelques cours de sciences ou de maths en plus (ou de dessin, qui sait ?) leur auraient probablement évité de se transformer en assassins. Les outils nomades — SVT Lille TRAAM 2012-2013. Travaux de l'équipe de Lille : Jean Marc Moullet, Christophe Foveau, Marc Blondé, David Campagne, Stéphanie Desabre, Nicolas Grevet, Vincent Kolle, Grégory Michnik, Sébastien Verbert. Projet du collège François Villon L’équipe éducative du collège s’est investie dans un projet suivi par la DGESCO.

Les 3 grands enjeux utilisateurs sur mobile en France en 2015 — Blog Que s’est-il passé depuis cette intervention ? Sur la totalité des retours utilisateurs collectés, nous avons constaté que 18% sont des retours fonctionnels négatifs, 32% concernent des retours négatifs d’UX et 14% sont des retours négatifs concernant l’enjeu de la séduction. On obtient donc un total de 64% de retours négatifs avec suggestion d’amélioration. Les 36% de retours positifs concernent principalement l’offre et l’esthétique, ceci explique la note moyenne des sites et des applications que nous avons testées : 3,5 sur 5. A nos yeux, c’est un signal important puisque si 3,5 n’est pas considéré comme une bonne note dans le monde des applications, surtout d’un point de vue de l’App Store Optimization, on constate un fort d’encouragement de la part de vos utilisateurs pour vous améliorer.

Dans la Silicon Valley, les geeks paient très cher pour envoyer leurs enfants dans des écoles sans aucun ordinateur. Une année dans une des prestigieuses Waldorf Schools californiennes coûte entre 13 000 € (école primaire) et 19 000 € (secondaire). Ces écoles sont littéralement remplies des enfants des cadres supérieurs des entreprises high-tech de la Silicon Valley (le Directeur Technique d’eBay, un grand nombre de cadres d’Apple, de Google, de Hewlett-Packard y envoient leurs enfants). Ce qui distingue ces écoles ? Les ordinateurs, ainsi que toutes leurs déclinaisons (IPAD, Smartphone,TBI…) sont interdits dans les salles de classe. (Et l’usage en est déconseillé à la maison). Quelles sont les raisons profondes qui poussent les parents – parmi les plus savants au monde en matière de technologie, on ne peut donc parler de “manque de connaissance” ou de “non prise en compte des enjeux de demain”… – à payer si cher pour mettre leurs enfants dans ces écoles ?

Related: