background preloader

BYOD et pédagogie

BYOD et pédagogie
Related:  Recherche numeriqueBYODBYOD

Préparer son premier projet d’utilisation des BYOD en classe 1- Définition des BYOD « Bring Your Own Device » autrement dit, « apportez vos objets personnels ». Certains tentent de franciser l’acronyme, il devient donc AVAN « Apportez vos appareils numériques ». Les BYOD sont au nombre de trois : l’ordinateur portable, la tablette, le smartphone 2- L’intérêt pédagogique - Valorisation, lien affectif et motivation: Les élèves qui possèdent un ou plusieurs objets connectés sont très fiers de la maîtrise de celui-ci et des possibilités qu’il offre. - Réflexion sur la citoyenneté et le numérique : Le numérique et les objets connectés qui en sont le support font partie de notre quotidien. - Carences matérielles et gain de temps : l’utilisation des BYOD offre un gain de temps considérable sur une séquence courte. - Assurer la continuité de l’usage des BYOD sur la scolarité : Il est en effet important d’envisager l’utilisation des BYOD en classe, non pas sur une année, mais sur un continuum. 3- Quelques exemples d’arguments « contre » 6- Les liens référence

L'Agence nationale des Usages des TICE - La classe inversée : que peut-elle apporter aux enseignants ? par Isabelle Nizet * et Florian Meyer * La classe inversée exerce un attrait indéniable sur les enseignants qui souhaitent diversifier leurs approches pédagogiques et tenter de nouvelles expériences avec leurs élèves. Il semble cependant nécessaire de bien comprendre en quoi cette approche offre des bénéfices réels, alors que peu de recherches scientifiques ont démontré son efficacité à l’aide de données probantes, comme le soulignent Steve Bissonnette, professeur à la TÉLUQ, et Clermont Gauthier, professeur à l’Université Laval au Québec. Une définition souple La classe inversée est souvent perçue comme la simple inversion d’activités typiques d’un enseignement traditionnel : au lieu d’écouter l’enseignant en classe et de faire ses devoirs seul à la maison, l’élève réalise des apprentissages de manière autonome à l’aide de matériel numérique à la maison et fait des exercices en classe avec l’enseignant. Aux origines de la classe inversée Au carrefour de plusieurs tendances Pour conclure

TraAM : Outils Nomades Smartphones L'Agence nationale des Usages des TICE - Le BYOD : pour quel projet pédagogique ? par Karine Aillerie * BYOD (ou BYOT) est l’acronyme de l’expression anglophone « Bring your own device/technology ». Plusieurs traductions francophones ont été proposées, telles que : AVAN (« Apportez votre appareil numérique »), PAP (« Prenez vos appareils personnels ») ou AVEC (« Apportez votre équipement personnel de communication »), retenue par la Commission générale de terminologie et de néologie française. Ce phénomène est apparu aux états-Unis au tournant des années 2000. Il est contemporain de la multiplication des équipements personnels et mobiles, de la diffusion des pratiques connectées dans les divers contextes sociaux (personnels, famille, école, travail…). Interroger le potentiel BYOD Au-delà des questions organisationnelles et logistiques qui demeurent tout à fait centrales pour une éventuelle mise en œuvre d’une politique BYOD au sein d’un établissement d’enseignement, ce phénomène interroge les modèles éducatifs traditionnels. Conclusion date de publication : 28/01/2015

A21 Jérôme Lagaillarde : Le smartphone en français pour apprendre ? Quand le matériel informatique de l’établissement manque ou défaille, pourquoi ne pas faire appel à celui des élèves ? Au lieu d’interdire les smartphones, ne serait-il pas plus pertinent d’en inventer des usages pédagogiques ? C’est la question, cruciale, du BYOD (« Bring Your Own Device », « apportez votre propre matériel »). L’usage du smartphone est officiellement interdit dans les collèges : pourquoi avez-vous décidé d’autoriser vos élèves à l’utiliser envers et contre tout ? Il me semblait important d’être cohérent avec la réalité des établissements : la présence des smartphones dans la poche de presque tous les élèves est un fait, malgré l’interdiction. Concrètement, dans quel cadre avez-vous mis en place cette utilisation ? J’ai proposé l’idée à mes élèves, leur exprimant mes réflexions et ne cachant pas mes doutes et mes inquiétudes quant à leur capacité à être raisonnables dans la gestion de leur appareil et dans le respect du cadre pédagogique.

Les différents modèles d’intégration du BYOD (suite du dossier, par Aurélien Fiévez, en collaboration avec Gabriel Dumouchel) L’enseignant a le choix des outils et des plateformes qu’il veut (et peut) utiliser dans sa salle de classe. En fonction de la liberté qu’il donne aux élèves, différents modèles d’intégration du BYOD se dessinent. Un guide du ministère de l’Éducation de l’Alberta initie cette réflexion en mettant en évidence les différentes configurations possibles d’une infrastructure BYOD. Dans le cadre de ce chapitre, nous avons ajusté ce modèle en fonction de nos constatations et de nos recherches afin de créer un modèle d’intégration du BYOD (figure 1). Ainsi, l’approche de l’utilisation restreinte demande à l’enseignant de choisir un outil en particulier (par exemple un iPad Air 2 de 64 Go), unique pour tous. L’approche de l’utilisation ciblée laisse le choix de l’appareil à l’élève (par exemple une tablette ou un ordinateur). Quelles sont les configurations possibles dans la salle de classe? Table des matières 1.

5 facettes pour construire un dispositif hybride : du concret ! Après une introduction à la notion de dispositif hybride pour enseigner et apprendre, nous donnons quelques conseils concrets (point 5) « pour enseigner et pour favoriser l’apprentissage en ligne » basés sur les 5 facettes de « notre » modèle pragmatique d’apprentissage (Lebrun, 2005). J’illustre ce modèle dans un autre billet « J’enseigne moins, ils apprennent mieux« . 1. Un dispositif hybride, qu’est-ce que c’est ? Le mot « dispositif » est fréquemment utilisé dans la littérature et ce dans différents domaines : appareillage sophistiqué, stratégie militaire, campagne de presse … Nous entendons par dispositif un ensemble cohérent constitué de ressources, de stratégies, de méthodes et d’acteurs interagissant dans un contexte donné pour atteindre un but. 2. Nous sommes ainsi très proche d’une définition de l’enseignement donnée par Brown et Atkins (1988) : L’enseignement peut être regardé comme la mise à disposition de l’étudiant d’occasions où il puisse apprendre. 3. 4. 5. Références

DOSSIER : Le BYOD : entre perspectives et réalités pédagogiques Par Aurélien Fiévez et Gabriel Dumouchel Un dossier conjoint de L’École branchée et de Carrefour éducation. Illustration par Mélanie Leroux Table des matières 1. Ces dernières années, nous voyons apparaître une nouvelle forme d’intégration des technologies en salle de classe : le « Bring Your Own Device (BYOD) » ou « Bring Your Own Technology » (BYOT) ou encore « Apportez Votre Appareil Numérique (AVAN) en français. Ce dossier vise à apporter un éclairage pratique et scientifique sur l’utilisation du « Bring Your Own Device » (BYOD). En parallèle, les établissements scolaires suivent cette tendance alors qu’ils sont de plus en plus nombreux à permettre à leurs élèves d’apporter leur appareil personnel à l’école (Burns-Sardone, 2014). Alors, quelles sont les réalités, quels sont les prérequis et les aboutissants d’une intégration BYOD dans une salle de classe? Que signifie BYOD? Par ailleurs, notons que la multiplicité des outils technologiques n’étonne plus personne. Why BYOD? Références

Réussir la mise en place d'une politique de "BYOD" dans son établissement 3 Shares Share Tweet Email Ce témoignage, recueilli sur eSchoolnews, « Crafting a successful BYOD policy« , pourra paraître un peu « lointain » pour certains qui penseront que le modèle américain est trop en décalage avec notre enseignement pour pouvoir en prendre exemple, mais donne matière à réfléchir sur le BYOD. Aux Etats-Unis, plusieurs écoles font le même constat : le manque de moyens évident qui ne permet plus d’équiper tous les élèves, collégiens et lycéens et d’envisager une politique efficiente de développement du numérique en classe. The Rocky River Schools a déjà investi dans de l’équipement informatique pour les élèves mais dresse aussi le constat que souvent, ces élèves préfèrent travailler sur leur propre matériel. Cela doit se faire en plusieurs étapes, comme l’expliquent le Dr. Mise en place d’une politique de BYOD en trois parties Ensuite, il faut s’assurer de l’état du réseau des établissements : bande passante, WIFI et sécurité internet. Et est ce que ça marche ?

Related: