background preloader

10 raisons d’utiliser les téléphones mobiles en classe

10 raisons d’utiliser les téléphones mobiles en classe
22 Shares Share Tweet Email Autoriser ou non l’utilisation du téléphone cellulaire en classe : voilà un sujet délicat ! Un rapide sondage dans tout établissement secondaire permet de constater qu’une bonne partie des jeunes possède un téléphone cellulaire, et qu’il est souvent sur eux. Il y a peu de temps, à l’occasion d’une conférence, Martin Lessard, chroniqueur à l’émission La Sphère de Radio-Canada, expliquait que les cellulaires actuels sont aussi puissants que le module lunaire des missions Apollo, à la seule différence que cette puissance est maintenant dans nos poches. Cette puissance informatique augmente à un rythme extrêmement rapide : un potentiel énorme que l’on met de côté en empêchant son utilisation en classe. Le 27 janvier dernier, le site Teachthought publiait sur le sujet un article de Terry Heick intitulé 50 Reasons It’s Time For Smartphones In Every Classroom. C’est pourquoi il est si important de bien réfléchir la stratégie d’intégration technologique en classe.

http://www.ludovia.com/2014/02/10-raisons-dutiliser-les-telephones-mobiles-en-classe/

Related:  OSONS INNOVER EN PEDAGOGIE AVEC LES OUTILS NUMERIQUESBYODTIC_onanaBYODBYOD

Partager des documents avec ses étudiants dans Google Drive Dans le présent article, j’aborde les aspects techniques de l’approche pédagogique décrite dans le récit Prévenir le plagiat lors d’une dissertation faite en dehors de la classe. Je décris d’abord différentes utilisations de Google Drive en classe. Puis, je présente des outils pour gérer, diffuser ou créer un grand nombre de fichiers dans Drive (quand on veut en partager un individuellement avec chacun de nos étudiants, par exemple).

DOSSIER : Le BYOD : entre perspectives et réalités pédagogiques Par Aurélien Fiévez, en collaboration avec Gabriel Dumouchel Un dossier conjoint de L’École branchée et de Carrefour éducation. Illustration par Mélanie Leroux Ces dernières années, nous voyons apparaître une nouvelle forme d’intégration des technologies en salle de classe : le « Bring Your Own Device (BYOD) » ou « Bring Your Own Technology » (BYOT) ou encore « Apportez Votre Appareil Numérique (AVAN) en français. Ce nouveau type de configuration est de plus en plus présent dans les salles de classe, car il répond à des besoins financiers, mais également éducatifs, dans une société où l’enseignement est de plus en plus personnalisé et intégré aux besoins de consommation.

4 tendances en technologies éducatives jugées incontournables - Infobourg.com Parmi toutes les technologies en vogue, quatre sont effectivement là pour rester, et c’est sur elles que les futurs enseignants devraient se concentrer, selon le quotidien britannique The Guardian. Lesquelles, selon vous? Les technologies sont nombreuses et occupent une place prépondérante dans le milieu scolaire.

Le BYOD : entre perspectives et réalités pédagogiques Alors, quelles sont les réalités, quels sont les prérequis et les aboutissants d’une intégration BYOD dans une salle de classe? Comment les enseignants peuvent-ils jongler avec ces outils? Quels sont les avantages réels et quels sont les inconvénients du BYOD en contexte scolaire?

L’apprentissage hybride : un changement de posture pédagogique ! Introduction Le numérique change nos habitudes dans différents domaines y compris dans celui de l’apprentissage et ceci dans le temps comme dans l’espace. L’information devient disponible 24h sur 24, sept jours sur sept et depuis n’importe où, du moment que l’on dispose d’une connexion à internet. La place du professeur est remise en cause. Il n’est plus le seul détenteur du savoir. Ainsi l’apprentissage en ligne ou « e-learning » modifie profondément notre manière d’apprendre, de transmettre et de partager le savoir.

Utilisation pédagogique du jeu vidéo Minecraft au collège Collaboration, entraide et créativité sont les compétences développées par les élèves grâce au jeu vidéo Minecraft, sans s’éloigner des programmes officiels. Au programme des 5ème en classe de techno : bâtiments et ouvrages d’art. « J’ai vu l’opportunité d’utiliser ce jeu pour construire des bâtiments alors que classiquement, nous utilisions d’autres supports ». Intérêt du jeu : ludique mais sérieux ! Les élèves se retrouvent dans le même univers que l’enseignant lance via un serveur en classe et « ils se retrouvent ensemble dans le jeu et doivent collaborer pour construire des bâtiments ». Pour s’accrocher au programme de technologie, Stéphane détourne le jeu « pour que les compétences demandées trouvent leur sens avec le jeu ».

L'Agence nationale des Usages des TICE - Le BYOD : pour quel projet pédagogique ? par Karine Aillerie * BYOD (ou BYOT) est l’acronyme de l’expression anglophone « Bring your own device/technology ». Plusieurs traductions francophones ont été proposées, telles que : AVAN (« Apportez votre appareil numérique »), PAP (« Prenez vos appareils personnels ») ou AVEC (« Apportez votre équipement personnel de communication »), retenue par la Commission générale de terminologie et de néologie française. Ce phénomène est apparu aux états-Unis au tournant des années 2000. Il est contemporain de la multiplication des équipements personnels et mobiles, de la diffusion des pratiques connectées dans les divers contextes sociaux (personnels, famille, école, travail…). Concrètement, il s’agit pour l’individu de recourir à ses équipements propres, en contexte professionnel ou scolaire, afin de poursuivre des objectifs professionnels ou scolaires (Alberta Education, 2012).

Le modèle SAMR pour les administrateurs - Infobourg.com On associe souvent le modèle théorique SAMR à l’enseignant et à l’intégration technologique qu’il fait dans sa classe. Un directeur d’école pourrait-il l’utiliser aussi pour redéfinir son utilisation de la technologie et ainsi être un leader pour son équipe? Voici l’exemple d’un directeur qui a pris le taureau par les cornes! Réussir la mise en place d'une politique de "BYOD" dans son établissement Ce témoignage, recueilli sur eSchoolnews, « Crafting a successful BYOD policy« , pourra paraître un peu « lointain » pour certains qui penseront que le modèle américain est trop en décalage avec notre enseignement pour pouvoir en prendre exemple, mais donne matière à réfléchir sur le BYOD. Aux Etats-Unis, plusieurs écoles font le même constat : le manque de moyens évident qui ne permet plus d’équiper tous les élèves, collégiens et lycéens et d’envisager une politique efficiente de développement du numérique en classe. Alors pourquoi ne pas envisager le BYOD ? The Rocky River Schools a déjà investi dans de l’équipement informatique pour les élèves mais dresse aussi le constat que souvent, ces élèves préfèrent travailler sur leur propre matériel.

Pratiques : En classe avec le BYOD Qui a dit que Facebook avait mauvaise presse dans l’Education nationale ? Peut-on utiliser le smartphone en classe pour faire de l’anglais ? En poste au collège des Rives du Léman à Evian, Rafika Selmi fait travailler ses élèves sur Facebook en utilisant leurs outils personnels de connexion. Elle partage avec nous ce projet. Collections <div class="alert"><p> Please enable javascript to view this site. </p></div> To Top version mobile Collections Qu’est-ce que la misogynie ?

Related: