background preloader

Les parties prenantes - Le Développement Durable et la RSE en 2min

Les parties prenantes - Le Développement Durable et la RSE en 2min

http://www.youtube.com/watch?v=NzJSxPBIiJs

Related:  Decisionchapitre les entreprisesC5. La responsabilité sociétale de l’entreprise (RSE)parties_prenantesSéance 2

Les technologies émergentes... éternellement Ceux qui ont aimé ont aussi apprécié Les dernières émissions de Frédéric Fréry Les dernières émissions Toutes les dernières émissions Precepta Stratégiques Accéder à Xerfi Canal Économie La Scop : pourquoi choisir cette formule ? - APCE, agence pour la création d'entreprises, création d'entreprise, créer sa société,l'auto-entrepreneur, autoentrepreneur, auto-entrepreneur, auto entrepreneur, lautoentrepreneur, reprendre une entreprise, aid CV : Arnoult Boissau est directeur de l'Union régionale des Scop d'Auvergne. Interview : Qu'est-ce qu'une Scop ? La Scop, Société coopérative de production n’est pas un statut juridique en tant que tel.

aC-Croitre La RSE/RSO est la « responsabilité d’une entreprise/organisation vis-à-vis des impacts de ses décisions et activités sur la société et sur l’environnement, se traduisant par un comportement éthique et transparent qui contribue au développement durable, à la santé et au bien-être de la société ; prend en compte les attentes des parties prenantes; respecte les lois en vigueur et qui est en accord avec les normes internationales de comportement; et qui est intégré dans l’ensemble de l’organisation et mis en œuvre dans ses relations » (selon ISO 26000). La définition de la responsabilité sociale des entreprises intègre aujourd’hui couramment 3 dimensions : Au travers de la RSE, l’entreprise au delà de son rôle d’acteur économique traditionnel, s’interroge sur les conséquences sociales et environnementales de ses activités en cherchant à concilier performance économique, sociale et environnementale. De ce fait, elle permet de déployer la RSE au sein de votre structure au profit :

Innovation managériale : de quoi parle-t-on ? Tous les dirigeants s'accordent à dire que la pérennité d'une entreprise repose à présent principalement sur sa capacité d'innovation. Mais à quel type d'innovation font-ils référence ? Selon un sondage mené pour IBM en 2010, 79% des dirigeants mondiaux prévoyaient une très forte augmentation de la complexité du contexte économique dans les 5 années à venir et environ 50% de ces patrons avouaient que leurs organisations n'y étaient pas préparées. Les 5 niveaux d'innovation en entreprise

Qu’est-ce-que la responsabilité sociétale des entreprises ? Lexique de la responsabilité sociétale des entreprises (source INSEE - octobre 2012) La charte de la diversité en entreprise : depuis son lancement en octobre 2004, elle incite les entreprises à garantir la promotion et le respect de la diversité dans leurs effectifs. En la signant, ces entreprises s’engagent à lutter contre toute forme de discrimination et à mettre en place une démarche en faveur de la diversité.

Parties prenantes de l’entreprise Type et rôle des parties prenantes dans les politiques de développement durable Les parties prenantes (stakeholder en anglais) sont l’ensemble des acteurs, internes ou externes et partenaires économiques et sociaux de l'entreprise. L’activité de l’entreprise a une répercussion directe ou indirecte sur ces acteurs, et ces acteurs ont une influence plus ou moins importante sur l'entreprise.

ENTREPRISE : le profit, finalité essentielle mais pas exclusive « iprofield ENTREPRISE : le profit, finalité essentielle mais pas exclusive Publié le Mis à jour le A la différence des autres organisations, les entreprises ont pour objectif principal de se faire du profit. Bien que cet objectif ne soit pas le seul pour celles-ci, il demeure néanmoins prioritaire à leur essor Steve Jobs, l'antimanager - Dossiers 09/12/2011 - Au lendemain du décès du très charismatique patron d’Apple, se pose la question de son mode de management. Était-il un excellent ou un déplorable meneur d’hommes? «La méthode Steve Jobs, ce n'est pas un modèle de management à enseigner dans les “business schools”.

Que fait Total de ses profits géants? 12,3 milliards d'euros de profits, le chiffre a de quoi faire rêver autant qu'il incite à la polémique. Ce vendredi, Total a annoncé un nouveau profit record, en hausse de 16% et proche des sommets historiques de 2008, année où le groupe avait engrangé 13,9 milliards d'euros de bénéfices. Sans grande surprise, le pétrolier français a profité des cours très élevés du brut en 2011 - le prix du baril de Brent a grimpé de 40% à 111 dollars en moyenne sur l'année- qui ont compensé un léger recul de la production d'hydrocarbures. Comme chaque année, ces chiffres démesurés - le résultat opérationnel a atteint 25 milliards d'euros- n'ont pas manqué de susciter des réactions controversées. Jean-Luc Melanchon notamment a réclamé la nationalisation de Total. Et l'ex-ministre de l'Industrie Christian Estrosi, qui s'attaque régulièrement à Total, a regretté vendredi que le groupe pétrolier "ne paye en France que 2,5% d'impôt sur les sociétés".

PLANET 21 - Réinventer l'hôtellerie, durablement Dans le cadre de la 21ème Conférence Internationale Paris-Climat qui se déroulait du 30 novembre au 11 décembre 2015, AccorHotels était partenaire officiel de l’évènement pour un accord universel sur le climat. L’opportunité pour le groupe de réaffirmer son engagement à lutter contre le réchauffement climatique. En savoir plus sur AccorHotels & Cop 21 Alors que le groupe AccorHotels entre dans une phase d’expansion soutenue, il réaffirme sa conception d’un développement responsable, qui génère de la valeur partagée par tous : le programme de développement durable PLANET 21 accélère et intensifie son engagement dans le développement durable pour en faire un avantage compétitif décisif pour AccorHotels, ses marques et ses partenaires. A la clé, 21 engagements assortis d’objectifs chiffrés que tous les hôtels devront atteindre d’ici à 2015.

Les patrons du Cac 40 sont-ils payés trop cher? - L'Express L'Expansion Qu'ont en commun Franck Ribou (Danone), Carlos Ghosn (Renault), ou encore Christopher Viehbacher (Sanofi)? Tous étaient, en 2014, patrons de fleurons du Cac 40 et tous ont été à ce titre particulièrement bien rétribués, soulevant ces derniers jours quelques indignations. Les deux premiers ont vu leurs émoluments augmenter respectivement de 174 et 39% par rapport à l'année précédente. Le troisième a bénéficié d'une prime de départ de quelque 4 millions d'euros au moment de son remplacement par Olivier Brandicourt, lui-même gratifié d'un "hello bonus" du même montant. Dans les trois cas, tandis que la saison des assemblées générales de printemps bat son plein, les montants et les modalités de leur rémunération n'ont été approuvés par leurs actionnaires qu'à une courte majorité.

Évaluation de l'entreprise Les contraintes de l’environnement, Expert - Comptable - PRO en gestion Les contraintes de l’environnement peuvent être externes ou résulter de phénomènes économiques et sociologiques. Les contraintes externes sont fortement liées : Aux contraintes fiscales : Les normes fiscales constituent une contrainte proportionnelle au volume et à la nature de l’activité. De ce fait, toute entreprise doit veiller à ce que de telles normes soient respectées. Développement durable et performance : pourquoi ? Comment ? Analyses-études Bilan de l’évolution des pratiques des Français sur les questions environnementales Ce sujet devient de plus en plus concret pour les Français, principalement dans les domaines de la gestion des déchets et des économies d'énergie. Explications. Le blog du Marketing DurableLa typologie 2011 des consommateurs

Rémunérations : des grands patrons sans limites L’autorégulation pour les revenus des grands patrons, ça ne marche décidément pas : tel est l’enseignement que l’on peut tirer – une fois de plus – de l’édition 2016 du rapport de Proxinvest, société de conseil aux investisseurs. La rémunération moyenne totale (salaire fixe et variable, stock-options et actions gratuites, « golden hello », retraites etc) des présidents exécutifs du SBF 120 – les 120 plus grandes entreprises françaises par la capitalisation boursière – a en effet atteint le montant record de 3,5 millions d'euros en 2015, soit une hausse de 20 % par rapport à 2014. Si on isole au sein de cette population les présidents exécutifs des entreprises du CAC 40, on observe une « inflation historique » de 18 % de leur rémunération moyenne totale, qui a atteint 5 millions d’euros en 2015.

Related:  Videos Développement durable et RSE