background preloader

Les-decisions-et-parties-prenantes

Les-decisions-et-parties-prenantes
Related:  C10. Les parties prenantes et les contre-pouvoirsGouvernance

Les parties prenantes | Infos Entrepreneur Les parties prenantes, Qui sont-elles? La Responsabilté Socitétale de l’Entreprise implique la prise en compte de toutes les parties prenantes dans sa politique. Il existe deux types de parties prenantes, internes et externes. Les parties prenantes internes Les Salariés Les salariés sont les premiers concernés par la mise en place de la RSE au sein de leur entreprise. De plus, les salariés sont aussi acteurs de RSE de leur entreprise lorsque ceux-ci bénéficient de formations liées au développement durable et à la stratégie RSE établie. Les Syndicats La place des syndicats au sein de l’entreprise est d’autant plus centrale au sein d’une entreprise qui a une bonne RSE car cela contribue à l‘échange entre salariés et hiérarchies et donc favorise le dialogue intra-entreprise. Les parties prenantes externes Les Fournisseurs Les Clients Les Actionnaires Les ONG Les ONG sont aussi acteurs de RSE car elles sont l’intermédiaires de dénonciations. Les Communautés locales

Tableau de bord qualité Piloter la performance des actions d'amélioration qualité Pour assurer au mieux sa délicate charge, le responsable qualité ne peut se passer de l'assistance d'un tableau de bord de pilotage bien conçu. Ainsi il pourra ajuster au mieux son propre progrès continu. Le qualiticien est un spécialiste de la mesure de la performance. Il profitera de sa propre expérience pratique pour intervenir, notamment au sein des PME, en tant que conseil privilégié pour la conception des outils d'assistance au pilotage spécifiques à chaque fonction, chaque unité de l'entreprise. Il est donc hautement recommandé de bien intégrer les principes et concepts de cet instrument essentiel en période troublée et hyper concurrentielle. Conception et réalisation Le tableau de bord qualité ne se conçoit pas sans méthode. Les 5 points essentiels de la conception Identification des axes de progrès Exprimer les finalités, les voies pour les atteindre et les moyens nécessaires en accord avec la politique qualité choisie.

Entreprises - La responsabilité sociétale des entreprises : une démarche déjà répandue une démarche déjà répandue Émilie Ernst, division Enquêtes thématiques et études tranversales, Insee, Yolan Honoré-Rougé, Ensae Résumé En France, plus de la moitié des sociétés de 50 salariés ou plus déclarent s'impliquer dans la responsabilité sociétale des entreprises (RSE), contribution des entreprises aux enjeux du développement durable. Cet engagement est d'autant plus fréquent que la taille des sociétés est importante. Il est plus présent dans les secteurs de l'énergie et de l'environnement que dans le commerce. Sommaire Encadrés Publication Deux tiers des sociétés de 50 salariés ou plus connaissent la notion de RSE Les sociétés qui n'ont jamais entendu parler de la RSE (36 %) et celles qui, bien qu'informées, estiment ne pas mener d'actions en ce sens (12 %), ont des comportements similaires, qui illustrent de fait leur non-implication. Graphique 1 - Les trois domaines de la responsabilité sociétale des entreprises Retour au sommaire Graphique 2 - La RSE1 par taille et secteur d'activité

Google veut concurrencer le "custom audience" de Facebook Les annonceurs vont bientôt pouvoir recibler les clients et prospects dont ils détiennent l'email via des campagnes de liens sponsos. Facebook a décidé de devenir une plateforme technologique publicitaire d'envergure et Google ne semble pas décidé à rester inactif. Alors que nous vous annoncions il y a un mois que le géant de l'Internet planchait sur Doubleclick Audience Center, son projet de data management platform (DMP), le Wall Street Journal vient de révéler que Google envisageait également de lancer une solution de retargeting concurrente au Custom Audience de Facebook. Un produit que Google envisagerait donc de dupliquer, en l'adaptant à sa sauce. Bientôt une fonctionnalité "look alike" ? Car si Google a réalisé 59,1 milliards de dollars de chiffre d'affaires publicitaire en 2014 (contre 11,5 milliards de dollars à Facebook), la dynamique est clairement du côté de son rival, avec une croissance de 65% contre "seulement" 17% à Google. D'où la nécessité de réagir.

Partie prenante Pour les articles homonymes, voir Partie. Une partie prenante (en anglais : stakeholder) est un acteur, individuel ou collectif (groupe ou organisation), activement ou passivement concerné par une décision ou un projet ; c'est-à-dire dont les intérêts peuvent être affectés positivement ou négativement à la suite de son exécution (ou de sa non-exécution). La notion de partie prenante est centrale dans les questions de responsabilité sociétale, de démocratie participative et de transformation écologique et sociale ainsi que dans certaines normes (écocertification...). On retrouve également cette notion dans les démarches d'architecture d'entreprise. L'identification des parties prenantes et le dialogue avec celles-ci font l'objet de la cinquième partie de la norme ISO 26000 sur la responsabilité sociétale des organisations, parue en 2010. Domaines d'application[modifier | modifier le code] Sciences politiques[modifier | modifier le code] Économie/management[modifier | modifier le code] R.

La grille de Blake et Mouton La grille de Blake et Mouton est un outil simple pour comprendre les caractéristiques, et surtout les conséquences, de notre style d'encadrement. Le manager autocratique organise le travail en solitaire, le distribue, surveille l'exécution et contrôle les résultats. Le manager démocratique au contraire aide ses subordonnées à s'organiser et n'exerce qu'un faible degré de pression hiérarchique. pour des tâches simples et répétitives (indsutrielles ou administratives), il paraît en effet obtenir les meilleurs résultats. mais cette opposition, dans beaucoup d'autres types d'activité, s'avère à l'observation un peu trop manichéenne : certains managers très dirigistes obtiennent d'excellents résultats, au contraire de certains autres, pourtant très participatifs. Le modèle oppose donc trop schématiquement le style "centré sur les relations" et le style "centré sur la production". Cette grille permet de définir cinq styles de comportement (susceptibles de variations et de nuances).

Edward Burtynsky OIL Web Gallery OIL - Artist’s Statement "When I first started photographing industry it was out of a sense of awe at what we as a species were up to. Our achievements became a source of infinite possibilities. But time goes on, and that flush of wonder began to turn. The car that I drove cross-country began to represent not only freedom, but also something much more conflicted. I wanted to represent one of the most significant features of this century: the automobile. Volkswagen inaugure sa 20ème usine en Chine qui frôle les surcapacités Et une de plus. Le groupe automobile allemand a inauguré sa nouvelle usine chinoise installée à Changsha, la capitale du Hunan (à l'intérieur des terres). Elle devient le 119ème site du deuxième constructeur automobile mondial. C'est également la 20ème usine chinoise. Volkswagen a ouvert près de quatre usine dans l'ex-Empire du Milieu en l'espace de deux ans. Le site de Changsha aura une capacité de 300.000 voitures par an et produira des Volkswagen et des Skoda. Avec l'ouverture de cette nouvelle usine, la question lancinante des surcapacités en Chine risque de revenir.

Parties prenantes de l'entreprise, acteurs internes et externes Dans le cadre de l'analyse de l'environnement de l'entreprise, il ne faut pas oublier les "stakeholders", terme cher à nos amis anglo-saxons, qui signifie "parties prenantes de l'entreprise". La société est de fait plongée dans un système où elle doit rendre des comptes non seulement à ses actionnaires, mais aussi à l'ensemble des autres acteurs qui gravitent autour d'elle et qui possèdent un intérêt dans son fonctionnement et ses résultats. Elle est sous influence de cet environnement hétérogène. Il est de coutume de distinguer 2 profils : les acteurs internes d'un côté, qui sont les dirigeants et les salariés, les syndicats ; de l'autre les acteurs externes : les clients, les fournisseurs bien sûr, mais aussi les actionnaires, les créanciers et autres institutionnels. En regardant de plus près les motivations de ce petit monde, on comprend très vite que leurs intérêts divergent. A lire sur internet Articles Votre entreprise et ses parties prenantes capitalsocial.fr

Les styles de leadership selon Hersey et Blanchard Selon Paul Hersey et Ken Blanchard, les créateurs du leadership situationnel (ou management situationnel), il n’existe pas de « bon » style de leadership : un leader doit adopter le style le plus adapté à la situation. Paul Hersey et Kenneth Blanchard ont développé la théorie dite du leadership situationnel (ou management situationnel), selon laquelle il n’existe pas de « bon » style de leadership : un leader doit adopter le style le plus adapté à la situation. L’objectif d’un leader consiste à accroître progressivement le niveau de maturité de ses collaborateurs afin de développer leur autonomie dans le travail. Selon Paul Hersey et Ken Blanchard, il n’existe pas de « bon » style de leadership : un leader doit adopter le style le plus adapté à la situation. L’autonomie d’une personne est composée de : La compétence : niveau de professionnalisme de la personne dans la situation (savoirs, savoir-faire et savoir-être). Style 1 – Directif Très organisationnel – Peu relationnel Sources

Related: