background preloader

Bernard Stiegler : économie collaborative et individuation

Bernard Stiegler : économie collaborative et individuation
This video is currently unavailable. Sorry, this video is not available on this device. by $author Share this playlist Cancel Play

http://www.youtube.com/watch?v=Y_aEB6YoJP0

Related:  Economie circulaireBernard StieglerComprendre le monde

Le bel avenir des cagnottes solidaires Emmanuel Viaud, qui a travaillé dans l’animation puis comme éducateur à Poitiers, dans la Vienne, est maraîcher bio depuis quelques années. Sa principale activité est la livraison de paniers à l’Association pour le maintien d’une agriculture paysanne (Amap) d’Aubenas, en Ardèche. Déjà endetté, il cherche trois mille euros pour acheter une serre d’occasion et décide d’en parler aux amapiens. Les Amap locales étudient la possibilité d’un apport financier. De leur côté, le Mouvement interrégional des Amap (Miramap) et le réseau Alliance paysans, écologistes, consommateurs de Rhône-Alpes lèvent les obstacles techniques et juridiques à la constitution d’une « cagnotte solidaire » pour financer l’achat de la serre. « On a mis en place des bons de souscription à 25 euros. L’Amap a également prêté 700 euros sur les reliquats d’adhésion des années précédentes.

Bernard Stiegler : « Le marketing détruit tous les outils du savoir » - Société de consommation Texte publié intégralement dans la revue Soldes [1], que vous pouvez vous procurer dans l’une de ces librairies ou lors de l’événement organisé au Point éphémère à Paris le 24 mars (voir à la fin de l’article). Peut-on sortir de l’ère industrielle ? J’ai la conviction profonde que ce qu’on appelle humain, c’est la vie technicisée. La forme de vie qui passe par la technique, qu’elle soit du silex taillé ou du silicium, organisée comme aujourd’hui par un microprocesseur ou par autre chose.

#VivreAvec : Comment vivre avec la menace terroriste ? Une journée spéciale sur Le Monde.fr LE MONDE | • Mis à jour le | Par Camille Bordenet Vivre avec la menace terroriste est une réalité qui s’impose peu à peu à nous, à mesure que la liste des villes frappées par des attentats s’allonge : Paris, Tunis, Bamako, Ouagadougou, Ankara, Grand Bassam, Bruxelles, Lahore... Sans avoir eu le temps d’en prendre conscience, nous l’avons tous ressenti : quelque chose, en nous, a bougé. Nous sommes entrés dans une période nouvelle où notre société se sent menacée – le gouvernement parle même de « guerre » –, ce que les générations nées après la guerre d’Algérie (44 millions d’habitants sur les 66 millions de Français) n’avaient jamais connu. Mais comment composer avec ça ? Avec une société blessée, vulnérable.

"Itinerrance" des parcours urbains : se perdre pour mieux découvrir Avec le retour de la marche urbaine revient l'idée d'une "flânerie plaisir" en ville, trop longtemps oublié au profit des flux contraints. Les technologies mobiles n'y sont pas étrangères. Il suffit, pour s'en convaincre, de relire le brillant état des lieux de la "dérive numérique" publiée il y a trois ans par nos compères Urbain, trop urbain. A l'époque, par exemple, des applications telles que Serendipitor avaient le vent en poupe. Celle-ci proposait de "retrouver le plaisir de se perdre" en proposant des itinéraires aléatoires et sinueux entre deux points. Une belle idée sur le papier, qui a depuis fait de nombreux émules.

Ensemble – Green Up Film Festival : festival online de films d’environnement et de développement durable 40mn votes Acheter écologique et durable Consommer de façon durable signifie que tout au long du cycle de vie des produits, c’est-à-dire de l’extraction des matières premières utilisées pour leur fabrication jusqu’aux déchets : • les ressources naturelles sont utilisées efficacement ; • leur consommation est répartie plus équitablement ; • la...En savoir plus Synopsis Il existe 1,5 millions de travailleurs qui sont co-propriétaires de leur entreprise et qui font face à la crise ENSEMBLE en Europe. Enregistrements de Bernard Stiegler – Christian Fauré En fonction de mon temps libre (!), je mettrai ici des enregistrements audio et video de prise de parole de Bernard Stiegler : radio, association, séminaire, colloque, intervention évènementielle, etc. Si vous-même possédez de tels enregistrements, merci de m’envoyer un message afin d’enrichir le catalogue, pour le plaisir de tous.

«Une taxe sur les transactions financières pourrait remplacer tous les impôts actuels» Dans son dernier ouvrage*, Marc Chesney dresse un parallèle entre la Première Guerre mondiale et la crise financière de 2008. Pour le professeur de finance de l’Université de Zurich, une société civilisée vacille dans les deux cas. Aujourd’hui, une aristocratie financière a pris le pouvoir au détriment du reste de la population, dénonce-t-il, tout en proposant des solutions.

Renouveler les transports publics : intelligences économiques Nous avons donc trouvé judicieux de rebondir sur la brûlante et sempiternelle question de la gratuité des transports publics, pour s’interroger plus généralement sur les modèles économiques vieillissants de la mobilité collective. Vous trouverez dans ce texte les réponses à ces questions, et quelques autres. Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l’économie des transports sans jamais oser le demander, en somme…

L'économie circulaire, un levier pour la compétitivité ? Un des axes de la table ronde sur l'économie circulaire des 20 et 21 septembre serait d'utiliser celle-ci pour initier une nouvelle politique industrielle plus compétitive. Tour d'horizon des possibles. En Europe, "l'économie circulaire au maximum de ses potentialités pourrait permettre de réaliser jusqu'à 700 milliards de dollars d'économies sur les matériaux pour la seule production des biens de consommations", estime la Fondation Ellen MacArthur dans son analyse "Vers une économie circulaire : opportunités pour le secteur des biens de consommation".

Mort du philosophe Bernard Stiegler, technicien de la pensée et penseur de la technique La soudaineté de l’annonce de son décès a de quoi laisser sans voix. Le philosophe Bernard Stiegler, qui avait tant travaillé sur les mots pour dire le bouleversement que les nouvelles technologies font subir à notre monde, est mort jeudi 6 août, à l’âge de 68 ans. «Un contemporain hors du commun, qui a cherché à inventer une nouvelle langue et de nouvelles subversions», écrivait le Collège international de philosophie en annonçant sa disparition sur Twitter et Facebook. En mars dernier, Bernard Stiegler donnait encore une interview à Libération à l’occasion de son dernier livre, Qu’appelle-t-on panser ?

Sélection scientifique de la semaine (numéro 219) © Dariusz Sankowski. – Ces automobilistes morts d'avoir trop fait confiance à leur GPS... (en anglais) – Une intelligence artificielle peut-elle créer une œuvre artistique ?

Related:  Bernard Stiegler (1952-2020)