background preloader

DOCUMENT 1 - Qu’est ce que la gestion des temps ?

DOCUMENT 1 - Qu’est ce que la gestion des temps ?
Les logiciels de gestion des temps forcent l'entreprise à structurer son activité et lui permet de justifier le travail fourni par rapport à ses clients. Les entreprises qui vendent du conseil ou du service sont en première ligne pour y recourir. Qu'est ce que la gestion des temps ? La gestion du temps, pour le dire simplement, a pour objectif l'optimisation de son emploi du temps et de son planning, alors que la gestion des temps (qu'il conviendrait de nommer pour être plus précis gestion des temps passés) est un outil de mesure des prestations effectuées par une société de service pour le compte de ses clients. Dans l'inconscient collectif, l'essentiel du commerce des entreprises est encore basé sur le négoce de biens et de marchandises. Et c'est dans le fait de parvenir à facturer justement cette valeur ajoutée que peut résider la survie de cette même entreprise. Une réelle valeur ajoutée pour l'entreprise ! Bref, il s'agit de voir si chaque mission est rentable ou non.

DOCUMENT 2 - La prise en compte du temps modifie-t-elle la décision ? - Réviser le cours - Sciences de gestion - Première STMG L'horizon de l'organisation est ordonné en termes échelonnés : court, moyen et long termes, avec des niveaux décisionnels différents (de l'opérationnel au stratégique) et des degrés variables quant à la valeur de l'information disponible. Par ailleurs, le découpage du temps en périodes au sein d'une organisation est lié à différentes contraintes : institutionnelles (durée du travail, publication des résultats…), sectorielles (fluctuations saisonnières, longueur du cycle de production, ouverture des marchés…), technologiques. Pour mieux faire face aux contraintes temporelles, l'organisation peut utiliser des outils et des méthodes d'aide à la prévision et à l'homogénéisation de la valeur par rapport au temps. 1. Horizon et niveaux de décisions L'horizon correspond à la limite temporelle sur laquelle le décideur va agir (court, moyen ou long terme). Les périodes et les contraintes de découpage Les périodes correspondent à un découpage du temps. Le temps est donc source d'incertitudes. 2.

DOCUMENT 3 - Fiche ressource 4 - Gérer les contraintes, priorités et imprévus I - Appréhender les contraintes Afin de s'adapter à son poste et d'en définir l'organisation, l'assistant(e) doit analyser son environnement professionnel et en cerner les contraintes. 1 Les contraintes de qualité Exemples : le respect de la charte qualité de l'entreprise si elle existe, le respect des procédures internes, l'attention portée à la qualité de l'accueil. 2 Les contraintes matérielles Afin de se fixer des objectifs réalisables, l'assistant(e) doit connaître les ressources allouées à ses missions. Exemples : un budget, un espace (salles pour réunions). 3 Les contraintes temporelles La contrainte temps est souvent maîtrisable car elle dépend fréquemment de ses propres capacités à se fixer des priorités. Exemples : un délai de réalisation, des dates butoirs à respecter. II - Gérer les priorités Dans un souci d'efficacité, l'assistant(e) doit éviter de mettre sur le même plan l'essentiel et l'accessoire. 1 Classer des tâches selon les critères de priorité, d'importance et d'urgence

Vos talents peuvent créer de la valeur, mais aussi des risques Un certain nombre d’a priori perdurent dans l’entreprise et sont la base de nombreuses erreurs de jugement – et donc de prises de décisions inefficaces, voire néfastes. On peut lire dans le rapport de la Commission Européenne sur la crise bancaire en Irlande que « rétrospectivement, il semble aujourd'hui incroyable que des professionnels compétents du secteur bancaire n'aient pas été conscients de l'importance des risques qu'ils prenaient ». Si l’intelligence de ces personnes n’était pas au cœur du problème, qu’est-ce qui les a amenés à prendre de si mauvaises décisions ? Un certain nombre d’a priori perdurent dans l’entreprise et sont la base de nombreuses erreurs de jugement – et donc de prises de décisions inefficaces, voire néfastes. Parmi les plus fréquentes : Il est possible de combattre ces a priori, avec des collaborateurs capables : La qualité de la prise de décision n'est par ailleurs qu'une partie de l'existence du risque.

DOCUMENT 5 - Le temps, ce coût négligé dans l'entreprise. - Ma petite entreprise en Mieux | Audit, Analyse Jeudi 5 janvier 4 05 /01 /Jan 09:10 Dans l'entreprise, à fortiori dans la petite entreprise, on raisonne majoritairement en coûts, les coûts qui apparaissent sur une facture. Lorsqu'on a fini de calculer la somme des coûts fixes et des coûts variables, on se rend souvent compte que l'entreprise n'est pas rentable, même quand le chiffre d'affaires montre une belle évolution. Pour les entreprises récentes, après analyse de la façon dont sont constitués les prix, on s'aperçoit que, très souvent, le seul temps qui a été pris en compte dans le calcul du coût de revient, est celui de la production de biens ou de services. Il y a principalement deux situations : L'entrepreneur est débordé et doit arbitrer entre le temps de production et toutes les autres tâches. Dans le dessin ci-dessous, j'ai essayé d'envisager tous les temps de l'entreprise : Le temps de production Le temps de commercialisation Le temps de l'innovation Le temps de la veille Le temps administratif et de maintenance

Cours de Information et gestion 1re STMG - Temps, information et gestion 1. Horizon et période en gestion a. Le temps, source d'incertitude L’entreprise doit faire face aux défis qui se posent immédiatement à elle et donc y répondre en agissant sur les problèmes de court terme. b. c. La vie d’une organisation est découpée en périodes imposées par des contraintes institutionnelles, des contraintes sectorielles et des contraintes technologiques. • Découpage du temps et gestion comptable et financière La loi impose à toute organisation de calculer son résultat régulièrement. DOCUMENT 6 - Gestion professionnelle du temps/Objectifs et organisation de la gestion du temps Une page de Wikiversité. Début de la boite de navigation du chapitre fin de la boite de navigation du chapitre En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Gestion professionnelle du temps : Objectifs et organisation de la gestion du tempsGestion professionnelle du temps/Objectifs et organisation de la gestion du temps », n'a pu être restituée correctement ci-dessus. La plupart des objectifs et actions publics ou privés sont subordonnés au respect d'échéances. Chaque division d'une entreprise doit ordonnancer son travail en fonction de contraintes de temps externes et internes. Pourquoi gérer son temps ? Pourquoi gérer son temps ? Alors que le contexte environnemental de chaque entreprise a été fortement modifié depuis plusieurs années (nouvelles concurrences, nouvelles technologies, mondialisation, contexte économique difficile), il apparaît aujourd’hui que le temps est devenu une variable stratégique pour les entreprises. Une horloge

En franchise, le marché de la boulangerie se porte bien La diversification des boulangeries est en ordre de marche On dénombre en France près de 3 500 terminaux de cuisson parmi lesquels bon nombre sont développés en franchise. Dans ces « boulangeries froides », le pain reste une valeur sûre mais de plus en plus les enseignes diversifient leurs rayons avec des viennoiseries et des sandwichs à emporter venant ainsi concurrencer les sandwicheries « à la française » où le pain est aussi l'atout séduction. Tour d'horizon d'un marché qui ne connait pas la crise ! Selon les derniers chiffres publiés par la Fédération des entreprises de boulangerie-pâtisserie françaises en 2010, « si la consommation de produits céréaliers reste stable, on note depuis 2003 une érosion régulière de la consommation de pain par Français ( - 7 % sur 5 ans). » Est-ce à dire que le marché des terminaux de cuisson largement développé en franchise est en crise ? De la tradition à l'industrie On compte aujourd’hui environ 26 000 boulangeries en France. Sites à visiter :

La boulangerie pâtisserie multiplie les... - Grande Distribution et consommation Un tiers du pain vendu en France est du pain dit « industriel ». Le taux est encore plus élevé pour les madeleines, quatre-quarts et autres pains de mie, qui connaissent un développement continu, et pas seulement par le jeu de la hausse des coûts des matières premières. Consommés à tous les moments, du petit déjeuner au goûter, ces produits savent se mettre en quatre pour coller aux attentes, avec succès. « En ce qui concerne la viennoiserie, le marché se porte très bien, tiré par les marques de distributeurs. EN CHIFFRES Pâtisserie industrielle + 4,4% en valeur, CAM à fin octobre 2012 vs 2011, HM+SM+HD + 0,2% en volume Viennoiserie + 5,7% en valeur + 3,9% en volume Panification fraîche + 7,3% en valeur + 1,8% en volume Source : Nielsen Des usages en perpétuelle évolution Mais, dès lors que l'on parle du pain, l'incontournable reste le pain de mie. Les piliers de la pâtisserie toujours rassembleurs Gourmandise quand tu nous tiens

Prendre vite les bonnes décisions Evaluer l'essentiel des situations en un clin d'oeil, connaître les pièges tendus par l'urgence, savoir à quel point son intuition est fiable, jauger la part de risque acceptable... Prendre rapidement de bonnes décisions relève d'un état d'esprit fait de prudence et de dynamisme. Voici les conseils d'un spécialiste pour se tirer avec les honneurs de ces situations pas toujours faciles. Bien se connaître Un prérequis à la prise rapide d'une décision est de connaître ses propres tendances : est-on plutôt impulsif ? Prendre du recul La deuxième difficulté d'une prise de décision rapide vient de ce que l'on est tenté de ne considérer la problématique qu'avec son propre regard. "Et en tout état de cause, si l'on a deux solutions, chercher la troisième."

Related: