background preloader

Quelle place pour les différentes parties prenantes dans l’entreprise ?

Quelle place pour les différentes parties prenantes dans l’entreprise ?
VIDÉO : Premières rencontres annuelles de l'IdiesActionnaires, managers, représentants des salariés, organisations citoyennes, Etat et collectivités territoriales : comment associer l’ensemble des parties prenantes à l’entreprise de manière à la mettre au service de l’innovation et du bien-être collectif ? Animateur : Guillaume Duval, rédacteur en chef Alternatives Economiques Avec Thomas Chaudron, ex-président du CJD ; Anne-Catherine Husson-Traoré, rédactrice en chef Novethic.fr ; Jean-Christophe Le Duigou, secrétaire de la CGT ; Jean-Paul Raillard, Syndex ; Hugues Sibille, directeur général délégué du Credit Coopératif. Voir les autres tables rondes des Premières rencontres de l'Idies.

INFOGRAPHIE. Les statuts juridiques de l'entreprise Vous souhaitez créer votre entreprise mais vous ne savez pas quel statut juridique choisir? Cette infographie vise à faciliter votre choix, en vous présentant les avantages et les inconvénients de chacun d'entre eux. Que vous démarriez seul (Entreprise individuelle, EURL, SASU), ou à plusieurs (SARL, SA, SAS), vous trouverez toutes les informations nécessaires pour faire le bon choix. Et vous permettre de partir du bon pied. Définitions I L’influence des parties prenantes sur le processus de décision Pour R. Edward Freeman, philosophe et professeur américain, une partie prenante est un individu ou un groupe d’individus qui peut affecter ou être affecté par la réalisation des objectifs de l’entreprise. Les parties prenantes peuvent être des individus, des communautés, des groupes sociaux ou des organisations définis par leur intérêt légitime dans l’entreprise. On distingue traditionnellement : – les parties prenantes « primaires » (ou de premier rang) : ce sont les acteurs contractuels en relation directe avec l’entreprise et pouvant menacer sa survie : actionnaires, salariés, clients et fournisseurs ; – les parties prenantes « secondaires » (ou de second rang) : ce sont les acteurs diffus situés dans l’environnement de l’entreprise mais non essentiels à la survie de l’entreprise. On peut distinguer les parties prenantes sur la base d’une classification en catégories d’acteurs : II. III.

Qui sont les parties prenantes de l'entreprise ? - Publier des informations extra-financières - Répondre aux questions posées - Adapter sa politique de management - Poser des questions - Exercer son droit de vote dans les AG - Contrôler le management de l’entreprise - Inclure des clauses RSE dans les appels d’offres et d’achats - Exercer un devoir de vigilance sur la chaîne d’approvisionnement - Fourniture de produits responsables - Contrôle des fournisseurs de rang inférieur Entreprise Collaborateurs - Assurer des bonnes conditions de travail - Prévenir les risques de discrimination et favoriser la diversité - Impliquer les collaborateurs dans la stratégie RSE - Participer à la démarche RSE - Porter et relayer les messages RSE - Intégrer la RSE dans sa pratique métier - Négocier sur des thèmes liés à la RSE - Consulter les syndicats pour élaborer un plan de vigilance ou le rapport RSE - Alerter sur des pratiques non responsables - Négocier sur des thèmes liés à la RSE - Co-élaborer un plan de vigilance Pouvoirs publics

Les parties prenantes de l'entreprise Décathlon: pourquoi Matthieu Leclercq, président du conseil de surveillance claque la porte - Challenges Dans les grandes familles du Nord, les crises sont rarement exposées au grand jour. Pourtant Matthieu Leclercq, président du Conseil de surveillance de Décathlon et par ailleurs, fils du fondateur de Décathlon Michel Leclercq, a claqué la porte la semaine dernière. D'habitude, ce genre de crise, se règle dans la discrétion la plus totale. Mais cette fois-ci, Matthieu Leclerq a décidé de partager avec le top management de cette enseigne de 11 milliards d'euros de chiffre d'affaires, les raisons de son départ. Nike et Adidas ont disparu des rayons Les familles Leclercq et Mulliez se partagent le capital de Décathlon même si les Leclercq, fondateur de l'enseigne, conservent le contrôle. Est-ce l'absence criante de grandes marques qui explique " les contre-performances " qu'évoque Matthieu Leclercq dans sa lettre ? Pour l'heure, c'est le directeur général du groupe, Michel Aballéa à qui revient le rôle de " définir une gouvernance en cohérence avec la culture Décathlon ".

Jeu serieux sur l'entreprise La Stratégie De Decathlon Pour Rebondir En 2019 Trop vite, trop haut, trop fort ! Depuis plusieurs années, Decathlon a multiplié les choix stratégiques disruptifs. Au risque d’essouffler son modèle unique de fabricant distributeur. Après une année 2018 en demi-teinte, le leader mondial du sport veut rebondir ! Frédéric Tain, le fondateur du site Sport-guide.com, est un des meilleurs experts du secteur. Il nous décrypte la stratégie de Decathlon pour reprendre l’avantage en 2019. Forbes : 2018, annus horribilis pour Decathlon ? Frédéric Tain : N’exagérons rien. Forbes : Le coup des pouces des gilets jaunes qui se sont massivement équipés de chasubles, de lunettes de plongée et de boules de pétanques n’a pas suffi à sauver l’année ? Forbes : L’an dernier, l’enseigne du Nord à « ouvert » un pays par mois. Frédéric Tain : Tout à fait, Decathlon a implanté son modèle de magasin dans 12 nouveaux pays (Canada, Chili, Autriche, Lituanie, Grèce, République démocratique du Congo, Kenya, Sri Lanka, Cambodge et Corée du Sud).

Le Commerce Extérieur Breton : fin Octobre 2012 - Bretagne e site des Douanes fournit quelques chiffres intéressant sur la balance du commerce extérieur de la Bretagne. Si la comptabilité des origines (départ) reste toujours un sujet sensible, ces éléments permettent toutefois de dégager quelques lignes de forces (sources : kiosque des Douanes) Une balance en amélioration, mais toujours déficitaire : si le bilan reste légèrement négatif, il s'est surtout fortement amélioré par rapport aux années précédentes (-87 M€ sur Q42011-Q3-2012 contre -443 M€ en 2010). Ci-dessous quelques tableaux (cliquer pour zoomer) Répartition par pays Répartition par secteur économique Evolution sur 3 ans

Les interlocuteurs de Renault Salariés, fournisseurs, clients, réseaux de distribution, associations…sont autant d’interlocuteurs avec lesquels nous sommes en contacts dans tous les pays du monde. Parce que les attentes de ces parties-prenante sont diverses, nous organisons un dialogue ouvert et constructif le plus large possible. Pour améliorer la satisfaction de nos clients nous avons mis en place des instances de dialogue avec eux. De la phase amont ou nous consultons nos clients avec des études prospectives, à la phase aval avec le traitement des réclamations ou les campagnes de rappel par exemple. 700 personnes sont quotidiennement à l’écoute de nos clients dans le monde. Nous avons la volonté de créer à tous les niveaux un dialogue riche et transparent avec les salariés et leurs représentants. > Téléchargez l'accord cadre mondial La contribution des fournisseurs représente 57 % du prix de revient des véhicules. Nous tissons des liens étroits avec des institutions de forme, de taille et d’objets très divers.

Related: