background preloader

MachoLand

MachoLand

http://macholand.fr/

Related:  Discriminations H/F : le sexisme dans la pubLe jeu et les stéréotypes du genreVoyage Islande 2015THEORIE DU GENREFéministes

Le sexisme dans la publicité en 45 affiches surprenantes Thème encore bien présent dans la société, le sexisme est une forme de discrimination de plus en plus critiquée mais toujours aussi présente. Inutile dès lors d'imaginer que la publicité n'ait pas eu un rôle dans la diffusion de clichés sexistes. La ménagère, la soumise, l'objet sexuel, autant de représentation de la femme qui ont connu un âge d'or dans la publicité d'antan. Mais le sexisme publicitaire fait-il vraiment parti que du passé ? La femme soumise

Les jouets pour enfants entretiennent-ils le sexisme ? Analyse 2012-25 Le bleu pour les garçons, le rose pour les filles : au travers de ses magasins de jouets et de ses catalogues, la société véhicule encore de nombreux clichés sexistes. Le jouet est pourtant censé refléter la société dans laquelle nous vivons. Les jeux sont-ils dépassés ? Découvrir l’Islande, entre art et nature - Sortir Dans des coins retirés de l’est de l’Islande, les projets culturels se logent dans d'anciennes pêcheries et s’inspirent de la nature, sauvage. L'art, remède à la crise ? En Islande, pays durement frappé par l'effondrement financier en 2008, l'est de l'île a fait ce pari. Dans cette région peu peuplée, mais qui ne manque pas d'atouts avec son chapelet de fjords et ses paysages d'une majesté brute, la culture est un moyen d'aider les jeunes générations à rester vivre dans les villages.

« La théorie du genre  n’existe pas J’évoquais dans mon dernier article la proposition de résolution présentée en décembre à l’Assemblée Nationale par deux député·e·s UMP, visant à « établir précisément les vecteurs de promotion de la théorie du gender dans notre pays » afin d’« en évaluer les conséquences pour la collectivité nationale ». J’ai déjà expliqué en quoi cette proposition était infondée et traduisait une grave méconnaissance des études de genre (ou plutôt un contresens complet). Je voudrais maintenant faire quelques remarques au sujet des expressions « la théorie du gender », ou « la théorie du genre », désignant un objet qui n’existe pas. Cette affirmation peut surprendre, puisque ces deux expressions ont été très souvent employées depuis 2011, notamment dans des articles relayant la polémique autour des manuels de SVT. Cette expression est censée traduire gender theory, qui existe bel et bien en anglais. Un champ unifié?

Qui sommes nous? Des gens qui ont participé ou qui participent à différents mouvements (sans-papiers, féministes, chômeurs, Restos du Cœur, écologistes, antinucléaires, éducation, étudiants, lycéens, retraites, CPE, démocratie directe…). Nous avons décidé de devenir raisonnables et donc de lutter pour les objectifs suivants (liste non limitative) : • L’égalité des revenus. • L’abolition de la fessée sur les enfants. • Le droit de vote des enfants ? VIDÉO DU SOIR. "Mon décolleté peut tout vendre" : l'ignoble sexisme des publicités dénoncé Non, les femmes ne sont pas des objets. Certains publicitaires ne reculent devant rien pour vendre leurs produits. Ils n’hésitent pas à se servir du corps des femmes pour inciter à la consommation, et à les objectifier de façon honteuse.

Jouets pour filles, jouets pour garçons, pourquoi ? Une ségrégation sexiste qui s’aggrave ? Cette ségrégation est analysée et dénoncée depuis les années 70, par des chercheuses, des parents, des éducateurs-trices. Elle perdure, malgré les engagements internationaux, européens ou nationaux de lutte contre les stéréotypes de genre qui assignent filles et garçons à des rôles culturellement construits par la société. Le phénomène a même tendance à s’amplifier depuis les années 90, ce qui montre qu’il est loin d’être « naturel » puisqu’il fluctue selon les époques. Non seulement les vêtements et les jouets sont concernés mais aussi de plus en plus d’objets comme les vélos, les brosses à dents, les gels douche, les couvertures pour bébé, les livres, etc. Un article du New York Times du 30 octobre 2015 mentionne les recherches d’une sociologue de l’Université de Californie montrant qu’en 1975, seuls 2 % des jouets du catalogue Sear étaient genrés, tandis qu’en 2002 tous les jouets du site commercial Disney l’étaient.

5 bonnes raisons de s’envoler pour Reykjavik Pour shopper branché Au programme : shopping design au cœur du 101, le quartier en vogue, notamment chez Kraum, le Colette local (www.kraum.is) où l’on craque pour un tabouret mouton Fuzzy, leçon d’art contemporain au musée Hafnarhus (www.artmuseum.is) avec le maître national du pop art Erró et grimpette au sommet de l’église Hallgrimskirkja pour un coup d’œil à 360° sur la ville. Le soir, direction les bars branchés comme le KEX (www.kexhostel.is), une ancienne biscuiterie reconvertie en café-concert, le Laundromat Cafe (www.thelaundromatcafe.com) ou le Boston (Laugavegur 8), souvent fréquenté, paraît-il, par Björk...

Najat Vallaud-Belkacem s'attaque à la « culture du viol décomplexée » Pondu par Marie.Charlotte le 21 janvier 2014 La ministre des Droits des femmes l’a affirmé devant l’Assemblée Nationale hier : elle entend lutter contre la diffusion de contenus sexistes qui participent à la culture du viol, y compris sur Internet. Lors de son intervention ouvrant la discussion sur le projet de loi pour l’égalité à l’Assemblée Nationale, Najat Vallaud-Belkacem a réaffirmé sa volonté de lutter contre la diffusion de stéréotypes sexistes. C’est dans ce cadre que le Conseil de Surveillance de l’Audiovisuel (le CSA) verra ses pouvoirs renforcés, et pourra notamment sanctionner la diffusion de stéréotypes sexistes dans les médias. C’est dans ce cadre également que l’ABCD de l’égalité, le programme de lutte contre les stéréotypes filles-garçons, a déjà été déployé dans plusieurs centaines de classe en expérimentation.

Revue S!lence100 dates qui construisent nos luttes féministes aujourd'hui De Sapho et son école pour les femmes sur l'île de Lesbos dans l'Antiquité, à la campagne actuelle pour libérer les femmes emprisonnées pour avoir avorté à El Salvador, du mouvement révolutionnaires des Mujeres Libres dans l'Espagne de 1936 à l'écoféminisme de Vandana Shiva, du féminisme noir d'Angela Davis et Bell Hooks aux réseaux d'autoconstruction écologiques au féminin, cette affiche vous emmène à la découverte d'horizons parfois méconnus. Un joyeux panorama qui cherche à donner voix à la variété des approches du féminisme, avec un regard résolument subjectif. Loin d'un inventaire historique, ces dates ont été retenues parce qu'elles nous touchent ou nous inspirent. Chacun-e pourra compléter à sa guise en fonction de ses aspirations et sensibilités propres. Cette affiche a été réalisée en collaboration avec plusieurs groupes et organisations féministes. Acheter cette affiche, c'est aussi soutenir Silence, mensuel écolo, indépendant et alternatif !

Les clichés filles-garçons expliqués aux CP et CE1 La Ligue de l'enseignement de Paris a envoyé un kit pédagogique « Filles et Garçons : Cassons les clichés » comprenant 3 livrets à toutes les classes de CP et CE1 parisiennes. L'esprit de cette opération : « éveiller à l'éducation au genre. Alerter que nous véhiculons tout des clichés, moi le premier » explique Philippe Guez, Vice-Président de la Fédération de Paris de la Ligue. En 2012, on peut se demander si une telle opération est bien nécessaire. Noella Germain, enseignante détachée à la Ligue durant 3 ans, raconte les premiers résultats de cette campagne de sensibilisation : « Le livret élèves est construit à partir d'images d'ours, absolument identiques et non sexuées. Les animaux réalisent différentes activités : repassage, lecture, vélo.

Moutons, vengeance et black metal : Metalhead devrait, en toute logique, devenir votre film préféré de 2015 Dans son dernier film, Metalhead, le réalisateur islandais Ragnar Bragason raconte les aventures d'une jeune fille se tournant vers le heavy metal après la mort de son grand frère - fermier et metalleux dévoué - dans un accident. L'histoire se déroule en 1983 et suit l'heroïne, Hera, alors âgée de 11 ou 12 ans, ainsi que ses parents - et ce jusqu'en 1992. Hera passe son temps à apprendre à jouer de la guitare sur « Am I Evil » de Diamond Head, à écouter Slayer, Lizzy Borden et Judas Priest à fond, et de manière générale, à faire chier ses pauvres parents. Après être tombée sur un reportage télé parlant de l'apparition du black metal et de la recrudescence d'églises brûlées en Norvège au début des années 90, elle décide de se barbouiller de corpsepaint et de redoubler d'effort dans sa rébellion. Noisey : Quelle a été l'inspiration de départ de Metalhead ? Ragnar Bragason : Par où commencer ?

Related: