background preloader

Comment l'Islande est sortie de l'enfer

Comment l'Islande est sortie de l'enfer
À la mi-février, l'agence de notation Fitch a relevé d'un cran la note de l'Islande. À l'heure où un second plan d'aide à la Grèce a été adopté par les ministres de l'Union européenne, l'Islande, premier pays frappé par la crise financière, se relève. Sa croissance devrait afficher cette année plus de 3 %, le taux de chômage est retombé à 7 %, l'endettement des ménages s'est contracté et la balance commerciale est positive. Michel Sallé, titulaire d'un doctorat en sciences politiques et spécialiste de l'Islande, revient pour Le Point.fr sur ces cinq années de gestion de crise par ce petit État insulaire. Le Point : En octobre 2008, moins d'un mois après la faillite de Lehmans Brothers, la crise financière frappe de plein fouet l'Islande. Quelle a été alors la réaction dominante des habitants ? Michel Sallé : Ça a été un grand coup de massue pour l'ensemble des Islandais. Pourtant, en l'espace d'une semaine, la situation s'est dégradée violemment... Que stipulait le plan du FMI ?

http://www.lepoint.fr/debats/l-islande-une-nouvelle-utopia-26-02-2012-1435208_34.php

Un complot mondial contre la santé ? Mercredi 16 mai 2012 3 16 /05 /Mai /2012 14:07 Un complot mondial contre la santé ? Deux remarquables femmes, Claire Séverac et Sylvie Simon, nous témoignent de leur constat amer sur notre société ! L'Islande, laboratoire subversif pour l'Europe en crise Qui sait ce qui se passe vraiment en Islande ? Sinon que la population y a vaguement envoyé bouler ses créanciers par référendum. Et qu’un de ses volcans est venu faire tousser nos aéroplanes. À part ça, rien ou pas grand-chose. Les banquiers détestent l’Islande A force d'enquêtes judiciaires, l'île aux volcans a fait drastiquement diminuer ses dettes. Etonnant non? La crise financière mondiale, attisée localement par la cupidité aussi surprenante que hors norme des banquiers islandais, a bien failli rayer l’île de la carte en 2008. Aujourd’hui c’est du côté de Reykjavik - que l’agence de notation Fitch a d’ailleurs relevé d’un cran à la mi-février - et qui a renoué avec la croissance en 2011 jusqu’à tabler sur un taux de 2,7% pour 2013 avec une balance commerciale redevenue excédentaire, que se déroule une véritable révolution dans l’indifférence quasi générale des médias européens.

Marinaleda, village autogestionnaire, une utopie anticapitaliste Les journalistes et les politiciens nous répètent sans cesse qu’il n’existe pas d’autre modèle que le capitalisme, pas d’autres perspectives que le libéralisme et la loi du marché, qu’il n’y a aucune alternative. Et pourtant, en Espagne, il y a une petite ville anticapitaliste qui résiste à l’idéologie dominante, cette ville c’est Marinaleda ! Dans la campagne Andalouse des environs de Séville, ses 2700 habitants appliquent le droit au logement, au travail, à la santé et à l’éducation. Cette aventure particulière commence en 1979 par une victoire aux élections du Collectif Unitaire Des Travailleurs. Après de nombreuses luttes, les habitants parviennent à exproprier une partie des terres agricoles en friche, afin de disposer de leurs outils de travail.

Le FMI félicite l’Islande pour son bras d’honneur aux banquiers Toute honte bue, l’économiste en charge de l’Islande au FMI admet que les insulaires ont fait le bon choix en refusant d’appliquer les cures d’austérité habituellement prescrites par les équipes de Christine Lagarde… Décodé, le style télégraphique du titre de l’article du 13 août de businessweek.com est éloquent : « Le FMI déclare que le plan de sauvetage à la manière Islandaise fournit des leçons pour les temps de crise ». L’article fait référence à l’interview récemment accordée à Bloomberg par la charmante Daria Zakharova, chef de la mission économique en charge de l’Islande au sein du FMI, qui tire les enseignements du « surprenant et puissant rétablissement » de sa « protégée ». Maniant une langue de bois bien compréhensible compte tenu du contexte déjà évoqué par Bakchich à 2 reprises, Zakharova a bien sûr omis de rappeler à son interlocuteur, le sort un brin expéditif réservé par les autorités locales, aux banksters locaux à l’origine du naufrage du pays. L'Europe attendra

Les charges sociales en France comparées aux autres pays Choc de compétitivité oblige je vous présente un comparatif international des cotisations sociales reposant sur le salaire en séparant les coût pour le salarié et celui de l'entreprise.Pour mémoire, il y a quelque temps j'ai publié un billet comparant l'imposition des revenus entre la France et les autres pays (il est ici). Avant toute chose, je tiens à préciser qu'évidemment cette étude ne compare que les taux d’assujettissement. Malheureusement il n'est pas précisé à quoi les sommes engagées sont utilisées ni quels régimes sociaux existent dans les pays concernés.

Islande : la “sagesse des foules” au secours de la Constitution Gudrun Petursdottir, présidente du Comité constitutionnel d’Islande, est venue sur la scène de Lift France nous présenter le projet assez étonnant de révision de la Constitution en cours en Islande. Comme tout le monde le sait, l’Islande a subi de plein fouet la crise économique de 2008. L’une des conséquences de ce séisme économique a été une profonde remise en cause du système politique traditionnel et le lancement d’un vaste processus de réécriture participative de la Constitution, qui attend aujourd’hui sa ratification par le Parlement. Image : Gudrun Petursdottir sur la scène de Lift, photographiée par Loup Cellard pour la Fing. L’Islande, nous a rappelé Gudrun Petursdottir dans sa présentation, est une république assez jeune.

Eco-village Coopérative d'habitat convivial - village éco-spirituel - Ecologie des relations, écologie de l'argent, écologie de l'environnement L'émergence de la conscience écologique remet en cause l'individualisme forcené de ces dernières décennies. Nous prenons la mesure de notre communauté de destins et de notre responsabilité envers le vivant sous toutes ses formes. Six mois à l’Elysée : François Hollande a-t-il tenu ses promesses ? Les six premiers mois de la présidence Hollande se terminent sur une promesse tenue et une promesse brisée : en organisant sa première conférence de presse semestrielle pour rendre compte de son action, le président de la République se conforme à un de ses engagements de campagne. Mais en choisissant pour cadre le palais de l'Elysée, il rompt avec une autre promesse. Une contradiction symbolique, à l'heure de tirer un premier bilan de l'application de ses promesses. Promesses tenues : entre détricotage du sarkozysme et volonté de réforme Dès leur entrée en fonction, François Hollande et son gouvernement ont mis l’accent sur les promesses symboliques. La nomination du gouvernement Ayrault a vu la concrétisation de deux promesses de campagne :

Islande, chez les sans-culottes en laine polaire Stylo-feutre à la main, Ragnar Arnason trace à grands traits énergiques sur une feuille de papier la courbe de croissance du PIB islandais. Et, avec un plaisir non dissimulé, ce professeur d'économie à l'université de Reykjavik s'applique à souligner le contraste saisissant entre cette pente ascendante et l'effondrement des grands voisins européens, en particulier ceux du Sud, comme la Grèce et l'Italie. Impensable mais vrai : l'Islande, première victime du krach, est sortie de la récession en un temps record. Et à sa manière : "Par le non. Par le refus de se soumettre au diktat de ses créanciers", poursuit le Pr Ragnar Arnason, avec son air de défi et ses yeux verts malicieux.

Ecovillages - La Rencontre du Réseau Ecovillage Européen - à Zegg, près de Berlin Voici finies les rencontres du réseau écovillage européen. Elles se sont tenues cette année à Zegg, écovillage allemand sis près de Berlin, dont nous avons présenté les choix sociaux, amoureux et politiques dans le n°15 de la revue Passerelle Eco. Ces rencontres furent riches en échanges et découvertes, et particulièrement colorées par le Forum et par l’Europe de l’Est. Le Cercle Forum est une méthode de relation humaine issue et développée à Zegg, l’écovillage qui nous accueillait. [1] Cette méthode d’expression orale et corporelle, à l’intérieur d’un cercle formé par les autres membres du groupes, est très forte à vivre, et elle permet bien des régulations de conflits. Un atelier de 2 jours a eu lieu en introduction à ces rencontres.

Quand la science découvre les 1% qui dirigent l’économie Trois chercheurs suisses ont récemment décortiqué le réseau mondial des multinationales en se servant d’une base de données de l’OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Economiques) regroupant plus de 30 millions d’acteurs du marché économique. Les scientifiques sont parvenus à une synthèse en les regroupant sous forme d’un réseau de 43060 multinationales. Leurs rapports de force mutuels furent également reconstitués par l’angle de la propriété : une entreprise possédant plus de 50% des parts d’une autre est considérée comme en détenant le contrôle. Le réseau qui apparait détient une structure générale assez commune dans les systèmes naturels : certains acteurs sont des points de convergence de pouvoir, alors que d’autres ne sont qu’en périphérie et n’exerce que peu de contrôle sur les autres. Ce phénomène connu comme « le riche devient plus riche » n’a pas étonné les chercheurs.

Related: