background preloader

2014 année Jaurès - #Jaures2014

2014 année Jaurès - #Jaures2014

Chronologie de l’affaire Dreyfus : faits et débats parlementaires – Assemblée nationale Coll. part. 1859 : naissance d'Alfred Dreyfus à Mulhouse 1870 : occupation de l'Alsace-Lorraine 1894 : arrestation et condamnation d'Alfred Dreyfus 1895 : dégradation du capitaine Dreyfus à l'École militaire à Paris et déportation à l'île du Diable 1898 : publication dans l'Aurore de « J’accuse !... 1899 : procès de Rennes 1903 : relance de la révision par Jean Jaurès 1906 : réhabilitation d'Alfred Dreyfus 1914-1918 : première guerre mondiale ; mobilisation d'Alfred Dreyfus 1935 : mort d'Alfred Dreyfus à Paris 6 octobre 1894 : La Section de statistique (service de renseignements de l'armée soupçonne le capitaine Alfred Dreyfus d'être l'auteur d'un bordereau manuscrit non signé adressé à l'attaché militaire de l'ambassade d'Allemagne en France Maximilian von Schwartzkoppen et relatif à l'envoi de documents secrets. Maximilian von Schwartzkoppen 15 octobre 1894 : Le capitaine Dreyfus est arrêté sur ordre du général Mercier . Auguste Mercier Photographie Marius Neyroud © Ordre des avocats de Paris

14-18 il y a cent ans : Emilienne Moreau, l'héroïne de la fosse 15 Histoires 14-18 il y a cent ans Héroïne de l’ombre, Jeanne d’Arc des mineurs… Emilienne Moreau c’est la vaillance d’une fille des corons, résistante de ce bassin minier occupé par les Allemands… Par Marianne Courtois Publié le 19/10/2014 | 20:36, mis à jour le 19/10/2014 | 20:36 © Emilienne Moreau Emilienne Moreau a 16 ans lorsque la guerre éclate, cette fille de mineur rêve d’être institutrice… Dès septembre 14, elle subit l’occupation allemande, son père meurt de privations, son frère aîné est tué au front. © France 3 Emilienne Moreau, l'héroïne de la fosse 15

Raymond Poincaré Homme d'État français (Bar-le-Duc 1860-Paris 1934), cousin de Henri Poincaré. 1. Du barreau à la présidence de la République 1.1. À la Chambre des députés et au Sénat Licencié ès lettres et docteur en droit, Raymond Poincaré s'inscrit au barreau en 1880 : bientôt son intelligence lui vaut de devenir premier secrétaire de la Conférence des avocats. Quoique issu d'un milieu conservateur, il se pose en républicain libéral et antirévisionniste. Pour en savoir plus, voir l'article Chambre des députés. 1.2. Le discrédit jeté par le boulangisme et le scandale de Panamá sur l'équipe en place hâte l'accession au pouvoir de Raymond Poincaré. De nouveau ministre de l'Instruction publique (3e cabinet Ribot, 1895), Poincaré prépare, avec Louis Liard, le projet de loi qui rend aux groupes de facultés le nom d'universités (loi Poincaré, votée le 10 juillet 1896). Poincaré est vice-président de la Chambre de 1895 à 1897. 1.3. 1.4. 1.5. Pour en savoir plus, voir l'article Première Guerre mondiale. 2. 2.1.

Woodrow Wilson Sa présidence marque un tournant majeur dans la diplomatie américaine en mettant fin à presque un siècle d'isolationnisme pour s'ouvrir à une politique interventionniste toujours en cours un siècle plus tard. Il lance l’idée d’une instance de coopération internationale, la Société des Nations, que les États-Unis n'intégreront jamais. Le prix Nobel de la paix lui est décerné en 1919. Biographie[modifier | modifier le code] Enfance[modifier | modifier le code] Universitaire[modifier | modifier le code] Engagement politique[modifier | modifier le code] Présidence[modifier | modifier le code] Démocrate en politique, le style présidentiel de Woodrow Wilson est beaucoup plus exclusif. 1913[modifier | modifier le code] 4 mars : Investiture de Woodrow Wilson en tant que vingt-huitième président des États-Unis. Le 8 avril, il fait un discours au Congrès pour obtenir la réforme des droits de douane. Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code] Vers l'intervention[modifier | modifier le code] W.

Quatorze points de Wilson Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les « quatorze points de Wilson » est le nom donné au programme du traité de paix par le président des États-Unis Woodrow Wilson pour mettre fin à la Première Guerre mondiale et reconstruire l'Europe dans un discours retentissant, le 8 janvier 1918 devant le Congrès des États-Unis. Bien que beaucoup de points soient spécifiques, les cinq premiers étaient plus généraux, incluant le libre-échange (abolition des droits de douane, ouverture des marchés de capitaux et de marchandises), le libre accès à la mer, la démocratie, l'abolition de la diplomatie secrète, le désarmement, la restitution des souverainetés sur les terres occupées à la suite de victoires militaires, comme l'Alsace-Lorraine pour la France, le droit à l'auto-détermination des peuples, etc. Le discours, qui avait été écrit sans coordination ou consultation préalable des homologues européens, était empreint d'idéaux élevés et annonçait la Société des Nations. Idéalisme wilsonien

Jaurès, pensée et postérité Il y a un siècle, le 31 juillet 1914, Jean Jaurès, l'un des hommes politiques les plus marquants de sa génération, fer de lance du socialisme, champion du pacifisme, est assassiné à Paris. La Grande guerre commence alors après sa disparition, mais son nom et sa pensée continuent de marquer bien des mémoires. Aujourd'hui encore, de nombreux politiciens s'en réclament, affirment s'en inspirer. En sons, en textes, en images, en lien avec l'exposition qui a ouvert ce 5 mars aux Archives nationales de Paris, et avant une série de La Fabrique de l'Histoire consacrée à Jean Jaurès - du 24 au 27 mars, plongez dans la pensée politique jaurésienne et sa postérité : Suivez également l'actualité de "l'année Jaurès" sur le site spécial de la Fondation Jean Jaurès

Wars Made - Balfour Declaration The Balfour Declaration November 2, 1917 During the First World War, British policy became gradually committed to the idea of establishing a Jewish home in Palestine (Eretz Yisrael). You can read a short chapter from Doug Reed's book, Controversy of Zion, which gives a background on how this came about. Anyone who believes that they will escape the same treatment has grossly deluded themselves, including elected officials and appointed bureaucrats who trade their souls for a scrap of bread from their masters. Jackie -- April 11th, 2003 Foreign Office November 2nd, 1917 Dear Lord Rothschild, I have much pleasure in conveying to you, on behalf of His Majesty's Government, the following declaration of sympathy with Jewish Zionist aspirations which has been submitted to, and approved by, the Cabinet. I should be grateful if you would bring this declaration to the knowledge of the Zionist Federation. Yours sincerely, Arthur James Balfour

Lionel Walter Rothschild 1868-1937 Lionel Walter Rothschild, 2nd Baron Rothschild, Baron de Rothschild FRS[1] (8 February 1868 – 27 August 1937), a scion of the Rothschild family, was a British banker, politician, and zoologist. Biography[edit] Walter Rothschild was born in London, the eldest son and heir of Lord [Nathan] Rothschild, an immensely wealthy financier, of the international Rothschild financial dynasty, and the first Jewish peer in England.[2] The eldest of three children, Walter was deemed to have delicate health and was educated at home. At the age of seven, he declared that he would run a zoological museum. At 21, he reluctantly went to work at the family bank, N M Rothschild & Sons in London. Rothschild was 6' 3" tall, suffered from a speech impediment and was very shy, but he had his photograph taken riding on a giant tortoise, and drove a carriage harnessed to six zebras to Buckingham Palace to prove that zebras could be tamed.[2] Zoological career[edit] Rothschild opened his private museum in 1892.

Related: