background preloader

A lire Guyane

Facebook Twitter

Gestion concertée de l'environnement : Itinéraire vers des engagements volontaires forcés. 1 « Elles se présentent sous la forme d'énoncés très généraux dont le sens reste à produire par la (...) 2 La concertation doit être entendue ici comme un « terme flottant » qui nous permettra de mettre l (...) 1Cet article s'intéresse à la capacité des acteurs à se coordonner en vue de la résolution d'une problématique environnementale.

Gestion concertée de l'environnement : Itinéraire vers des engagements volontaires forcés

Partant d'un ensemble de cas d'étude (décrits ci-dessous, p.4), nous avons porté plus particulièrement le regard sur des politiques procédurales1 (Lascoume, Le Bourhis, 1998) agencées autour d'un processus de concertation2 locale multipartite. Celles-ci sont initiées dans l'optique d'une contractualisation (Gaudin, 2007) « volontaire » - dans le sens suggérée ou proposée plutôt qu'imposée - d'accords sur la biodiversité et la gestion des eaux. 3 Voir à ce propos, la distinction opérée par Laurent Mermet entre la gestion intentionnelle (ensem (...)

Action publique et environnement. Croissance démographique, pression foncière et insertion territoriale par les abattis en Guyane française. 1De 23 000 personnes au moment de la départementalisation en 1946, le nombre d’habitants en Guyane française a atteint 191 000 en 2005 (INSEE-ACSE, 2006) et probablement 200 000 en 2007.

Croissance démographique, pression foncière et insertion territoriale par les abattis en Guyane française

Plan stratégique 2014-2020 EPAG. Décrets de création d’espaces protégés - DEAL GUYANE. Savanes de Guyane française : la biodiversité bousculée par la diversité culturelle. Marianne Palisse Résumé.

Savanes de Guyane française : la biodiversité bousculée par la diversité culturelle

Le domaine géré. La forêt guyanaise couvre plus de 8 millions d’hectares.

Le domaine géré

La conservation et la gestion de 5,3 millions d’hectares de forêts du domaine privé de l’Etat sont confiées à l’ONF. Le cadre juridique de cette gestion relève de la loi forestière de 2005 et du décret de 2008, adaptant le droit forestier au territoire de la Guyane. © Nicolas Degarne / ONF On distingue, schématiquement, 5 grandes zones dans l'ensemble de la Guyane, soumises à des régimes particuliers et présentées sur la carte ci-dessous : Les forêts du littoral Atlantique © Nicolas Lecœur / ONF. Problématiques du développement de la Guyane : Une introduction. Tribune – Nestor Radjou - Le développement de la Guyane est problématique.

Problématiques du développement de la Guyane : Une introduction

Pour certains la Guyane se développe car ses indicateurs de développement (PIBR/hab., IDH[1]…) progressent, certes en valeur, lentement et sous l’impulsion des transferts publics nationaux. Pour d’autres, elle ne se développe pas puisque qu’il n’y a pas de rattrapage, ses indicateurs ne convergent pas vers ceux des pays développés ; les écarts de développement avec la France hexagonale ne se réduisent pas.

Cette approche du développement n’est donc pas satisfaisante, elle conduit à des conclusions erronées et occulte l’essentiel, la notion même de développement, sans lequel on ne saurait comprendre ce qu’est le sous-développement et conclure que la Guyane progresse sans se développer. Droits, ressources et impacts environnementaux : un lien complexe mais crucial. Terres clôturées dans une région boisée du Mato Grosso au Brésil.

Droits, ressources et impacts environnementaux : un lien complexe mais crucial

Une étude récente a constaté que les régimes de droits fonciers ont des conséquences environnementales réelles. Photo : Icaro Cooke Vieira/CIFOR Il est bien connu que partout dans le monde les droits de propriété, régissant la façon dont les individus peuvent contrôler et transférer des biens en bénéficiant d’eux, influencent l’état des ressources naturelles et de l’environnement. Pourtant, il reste beaucoup à apprendre sur la nature de cette relation. Une récente revue systématique de la littérature sur le sujet – présentée à la conférence de la Banque mondiale sur les terres et la pauvreté – montre que, bien que le sujet soit complexe, il est évident que différents régimes de droits de propriété peuvent façonner et façonnent les impacts environnementaux.

L’étude qui a pris en compte 30 000 documents s’est focalisée sur 108 articles pertinents. Plusieurs résultats intéressants ont émergé et méritent d’être soulignés. Économies de la grandeur. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Économies de la grandeur

Le courant des économies de la grandeur analyse les organisations en termes de conventions et d'accords. Il est issu des travaux communs d'un économiste des conventions, Laurent Thévenot et d'un sociologue au départ collaborateur de Pierre Bourdieu, Luc Boltanski. C'est une approche interdisciplinaire. Les niveaux de vie dans les outre-mer : un rattrapage en panne ? Serena - Services environnementaux et usages de l'espace rural - Fiches "Repères pour l'action" Au-delà des publications scientifiques, les chercheurs du programme ont souhaité participer à la diffusion plus large des connaissances sur cette notion de plus en plus utilisée.

Serena - Services environnementaux et usages de l'espace rural - Fiches "Repères pour l'action"

La Fiche 1 introduit une série de dix fiches (Fiches 2 à 11) consacrées à l’origine de cette notion, aux enjeux qu’elle véhicule et à ses usages diversifiés dans les politiques concernant le monde rural, au Nord et au Sud. Une Fiche 12 recense les références bibliographiques utilisées. L’objectif de ces fiches est d’apporter à un public averti (administrateurs publics, opérateurs de projets, décideurs, techniciens, représentants d’organisations professionnelles, étudiants, etc.) des éléments de connaissance utiles pour la réflexion et l’action. Ces fiches synthétisent les connaissances actuelles et facilitent leur approfondissement pour ceux qui veulent aller plus loin.

Fiche 1. Produire des inégalités environnementales justes ? La biodiversité dans l’aménagement du territoire en Guyane française. 1 « Les zones sauvages de haute biodiversité sont à l’extrême opposé de l’ensemble des hotspots de la (...) 2 1Par son appartenance à l’Amazonie, la Guyane fait partie de l’une des cinq zones sauvages de haute biodiversité1 (high-biodiversity wilderness areas) à l’échelle mondiale, selon la classification établie par R.A.

La biodiversité dans l’aménagement du territoire en Guyane française

Mittermeier, T. Brooks, G. Fonseca, D. Brito (2007).