background preloader

Après les combats de Bois-le-Prêtre

Après les combats de Bois-le-Prêtre
Related:  civils et militaires durant la Grande Guerre

Les monuments aux morts, mémoire de la guerre - 1918, la Grande Guerre s'achève... - Dossiers Le monument aux morts d’Annot (Alpes-de-Haute-Provence). Photo : Xavier Lambours © La Documentation française. Agrandir l'image C’est juste au sortir du conflit que sont érigés partout en France des monuments aux morts de la Grande Guerre ; dans chaque ville, chaque village, là où ces hommes vivaient et travaillaient. Sur les champs de batailles, là où ils sont tombés, leurs restes reposent dans de grands cimetières et ossuaires. Ces marques de mémoire et de deuil sont analysés par Annette Becker dans "La Grande Guerre, entre mémoire et oubli" (Cahiers français n° 303, juillet-août 2001). « La France, comme tous les peuples en guerre, a vécu une véritable "Imitation de la Patrie" que les monuments révèlent. Nommer Pour le cénotaphe communal, on a choisi dans la plupart des cas une stèle, souvent obélisque, du type de celles qui ornaient jusque-là les tombes des cimetières. Croire, combattre, travailler "L'armée protège l'arrière : l’arrière travaille pour l’armée". Des lieux de regrets

European Film Gateway Depuis février 2013, le site European Film Gateway donne accès à un nombre croissant de films liés à la Première guerre mondiale. Les archives de film européennes contribuant à EFG, ont numérisé une large part de leurs collections sur la 1ère guerre mondiale dans le cadre du projet EFG1914 qui est financé par l’Union Européènne. Tous les films sont accessibles via le site European Film Gateway, dès 2014 pour les commémorations du centenaire de Première Guerre mondiale. Les films couvrent des genres différents comme des films d'actualités, des documentaires, des fictions et des films de propagande. EFG1914 Trailer: Promotion video by EYE Film Institute:

Chapitre I - Le scandale Délégués par les Etats grecs pour administrer le sanctuaire et organiser les Jeux Pythiques, les douze amphictyons forment un demi-cercle devant lequel vous vous trouvez. Ils ont la mine défaite. L'inquiétude est visible sur leur visage. Le plus âgé, Démocrite, s'adresse à vous : - Timoléon, nous t'avons fait appeler pour tes talents de détective. Un scandale menace le sanctuaire et la réputation des Jeux Pythiques. Les femmes dans la Grande Guerre+docs Cette carte postale produite par l'éditeur toulousain Laclau et cette photographie extraite de l'album de la poudrerie condensent l'essentiel des discours et des représentations sur les femmes pendant la Première Guerre mondiale : la première évoque des figures féminines rassurantes - l'infirmière, la fiancée, la mère ; la seconde montre le travail des femmes à la Poudrerie de Toulouse, activité traditionnellement dévolue aux hommes avant l'entrée en guerre. Mais derrière ces icônes, se profile une réalité nettement plus complexe... Le point sur... les femmes dans la Grande Guerre La guerre est d'abord une épreuve pour les femmes. Nombreuses sont les mères, les épouses, les filles ou les sœurs de soldats mobilisés à attendre des nouvelles de leur proche au front, à s'inquiéter de son silence, qui peut être synonyme de blessure ou de mort. Les femmes de soldats mobilisés assument désormais les fonctions de chef de famille. Documents commentés Témoignages de femmes à l'arrière • C.

Les conditions de vie des civils pendant la guerre 14-18 Contexte historique Pendant la Première Guerre mondiale, le tribut payé par les poilus est, certes, impressionnant – 1 390 000 morts, près de trois millions de blessés dont 60 000 amputés –, mais ce conflit des plus meurtriers n’a pas épargné les populations civiles. En Belgique, qu’ils ont envahie malgré sa neutralité, les Allemands ne s’attendaient à aucune résistance, mais les Belges ralentissent la progression de l’ennemi, qui exerce des représailles sur la population : 200 civils sont tués dans l’incendie de Louvain, 400 otages sont exécutés à Tamines, 200 à Andenne, 670 à Dinant, hommes, femmes et enfants confondus. En août et septembre 1914, lors de leur avancée en Belgique et dans le nord de la France, les Allemands incendient des villages, bombardent des villes sans défense, et font rien moins que 6 000 victimes civiles. Analyse des images Les deux photographies sont extraites de ce fonds Anne Morgan et ont été prises dans des villages proches de Soissons. Interprétation

La Grande Guerre 1914-1918 : Annuaire de sites Internet et ressources multimédias Où faire ses courses ? - Les Césars Envie de cuisiner vous-même un des nombreux plats dont raffolent les Romains tel que les tétines de truie, ou de rapporter une amphore de garum de la meilleure qualité à votre famille ? Vous pourrez trouver tous ces produits dans un des nombreux marchés (macellum) de Rome. Ces marchés contiennent tout ce dont a besoin un Romain, qu’il soit riche ou pauvre. Les marchés regorgent de viandes séchées ou crues (traditionnellement réservées aux fêtes), de porc, d’agneau, de canard, de sanglier et de biche ainsi que de poissons, de céréales, de olives, de fruits frais et secs etde tous les aliments produits dans les provinces conquises. Vous pourrez aussi cuisiner, si l’envie vous en prend, la bouillie (pulmentum), plat quotidien des gens modestes conçu avec de l’orge, du blé et du froment. Pour les amateurs de bons vins, vous pourrez évidemment vous procurer des amphores de vin en provenance de la Gaule pour des prix peu élevés. A ne pas manquer : Bon séjour dans l’Urbs.

Versailles 1919/1920 : la paix manquée (2ème partie) - Jean-Pierre Rissoan I. LES TRAITES ET L'ILLUSION DE LA PAIX (1ère partie)Versailles 1919/1920 : la paix manquée (1ère partie) a. Une nouvelle géographie de l'Europe : La carte de 1914 / la carte de 1924 b. II. a. 1. 2. b. 1. 2. 3. Les garanties données à la France ne sont pas respectées et dans de nombreux pays, des hommes politiques n’ont pour programme que la révision des traités de 1919-1920. 1. On sait qu’un traité est soumis à deux gestes politiques pour être valable : la signature par ceux qui avaient légitimité pour le négocier et la ratification par le souverain qui est soit une chambre élue soit le peuple lui-même. Or Wilson, et Lloyd l’avait accompagné en ce sens, avait dit à Clemenceau qu’il apportait ses « garanties » à la France contre « toute agression allemande non provoquée ». Bien entendu, ce refus du Sénat américain implique un refus d’entrer dans la SDN, idée wilsonienne pourtant. 2. L’idée est simple : l’Allemagne a commis en France et en Belgique des dégâts incommensurables. 1. 2. 3.

Lexique14-18 Première Guerre mondiale (Scoop-it) Can teachers ever have a work-life balance? | Teacher Network | Guardian Professional Teachers are, at times, a much-maligned and misunderstood community. Your friends will rib you about knocking off at 3 o'clock. "Oh, and you get all those holidays don't you?" they will quip. To cut to the chase, teaching is a stressful profession. I will only pick upon one of the litany of examples that no doubt are popping into your minds to exemplify the point. So I start this blog in defence of teachers, and particularly new or young teachers. While some might argue that it is worth staying up all night preparing lessons, I would argue against this. There has been fascinating research produced lately showing that the most important thing that produces effective therapy in a counsellor-patient relationship is not actually what the counsellor does, but rather the strength of the relationship between the two individuals in helping the patient deal with their problems. Teaching is therefore not the profession for a perfectionist. So how do you achieve this balance?

Related: