background preloader

Freinet ○ L'école moderne de Célestin Freinet ○ La fabrique de l'Histoire

Freinet ○ L'école moderne de Célestin Freinet ○ La fabrique de l'Histoire

http://www.youtube.com/watch?v=eqKy5N_NCsk

Related:  houlearthurApprendre, Enseigner: RechercheFreinetCourants pédagogiques et psychologiquesFormer et apprendre à l'ère numérique

combien coûte un MOOC ? Les coûts d’éducation ayant fortement augmenté ces dernières années dans les universités américaines, Sandrine et Maxime Crener ont cherché à savoir savoir dans quelle mesure l’innovation par les MOOC est une contrainte dans les budgets. Ce qui pose la question du coût de fabrication des MOOCS. Elément de réponse : de 29.000 à 244.000 dollars par MOOC en fonction du nombre de personnes et de la qualité de la vidéo. Sandrine et Maxime Crener, dans leur chronique hebdomadaire "Regard franco-américain sur l'éducation" reviennent sur les MOOCS, ces cours massifs en ligne qui sont en train de révolutionner l'enseignement aux Etats-Unis. Ils se sont intéressés plus particulièrement à leur coût de fabrication.

La Méthode naturelle Un des fondements de la pédagogie Freinet est qu’un certain nombre de connaissances « scolaires » peuvent être acquises suivant le même processus « naturel » que celui qui permet à l’enfant d’apprendre à se tenir debout, à marcher, à parler, etc. Ce processus « naturel » s’appuie sur le «torrent de vie » cet élan vital qui rend l’enfant curieux, chercheur et expérimentateur ; ses réussites l’enthousiasment et cette jubilation le pousse encore plus loin. « Aucune, absolument aucune des grandes acquisitions vitales ne se fait par les procédés apparemment scientifiques. C’est en marchant que l’enfant apprend à marcher ; c’est en parlant qu’il apprend à parler ; c’est en dessinant qu’il apprend à dessiner. Nous ne croyons pas qu’il soit exagéré de penser qu’un processus si général et si universel doive être exactement valable pour tous les enseignements, les scolaires y compris.

Quand Freinet parle… Instituteurs, partageons nos échecs et nos réussites « Nous sommes des instituteurs et à l’origine nous n’avons pas fait d’études spéciales pour vous dire comment orienter les enfants, seulement nous avons fait notre travail d’instituteur. Les instituteurs sont un corps de choix car ils travaillent une matière de choix et que vraiment il ne faudrait n’avoir aucun cœur pour se désintéresser du travail qu’on fait. Mais les instituteurs travaillaient seuls, lorsqu’ils avaient une réussite, ils n’osaient le confier à leur voisin, et encore moins lorsqu’ils avaient un échec. Le résultat est qu’on ne progressait pas parce qu’on ne mettait pas en commun les échecs et les réussites.

Stratégies de formation et culture numérique: Se convertir et se former avec le numérique Selon l’indicateur NRI (Network Readiness Indicator) mesurant la propension des pays à exploiter les opportunités des technologies de l’information et de la communication, la transformation numérique des entreprises est un enjeu économique et sociétal majeur pour la France, placée en 2014 à la 25ème position mondiale (cf. Etude intitulée "Du rattrapage à la transformation, l’aventure numérique, une chance pour la France" réalisée de mi mai à septembre 2014 par Cabinet Roland Berger). Selon cette même étude, les entreprises du secteur de l'Hébergement et de la Restauration seraient en 2ème position derrière le secteur de l'Information et des Technologies dans le classement de la maturité numérique. Et pourtant les avantages sont quantifiables ...En termes de profit, chaque euro dépensé en marketing en ligne rapporte 2,5 euros de bénéfice...La numérisation des documents permettraient de diviser le temps par 3 dans 70 % des cas... Autres chiffres clefs (Cf Etude Roland BERGER)

Styles d’apprentissage : la typologie de Kolb Beaucoup d’encre a coulé au sujet des styles d’apprentissage. Vous aurez sûrement l’occasion de constater que votre apprenant a de la difficulté à saisir des concepts qui paraissent fort simples. Il est fort probable qu’il ait un style d’apprentissage différent du vôtre et que vos stratégies d’apprentissage s’avèrent inefficaces pour lui. Nouveau programme de grammaire : le prédicat – Charivari à l'école Pour répondre à quelques questions reçues par mail ou sur Twitter, je remonte cet article de février 2016. Ceux d’entre vous qui ont commencé à feuilleter les nouveaux programmes de grammaire, applicables à la rentrée, sont peut-être tombés en arrêt, comme moi, devant un nouveau « gros mot » introduit dans le jargon des notions à enseigner à nos élèves : le prédicat. BO nov 2015, Etude de la langue, attendus de fin de cycle 3 : Le prédiquoi ? La réponse n’est pas difficile à trouver chez nos amis canadiens qui enseignent cette notion depuis plus longtemps que nous : Le prédicat, c’est (tout simplement) la fonction du groupe verbal.

Atelier Voix Haute: Qu'est-ce que la pédagogie Freinet? Nos vies font des histoires. Le roman depuis toujours s'évertue à les mettre en forme, tant bien que mal. Mais nous savons tous que, dans la réalité, ces histoires achoppent sur des moments non significatifs dans lesquels elles s'engluent, où l'enchaînement des causes et des conséquences se brise et nous libère enfin du statut d'acteur et, avec lui, du sentiment de responsabilité civile qui nous habite et nous obsède comme un chancre. Le narrateur, dans les romans de Jean-Philippe Toussaint, et tout particulièrement ceux du cycle de Marie, est tout sauf un héros. Le chiffre nous manque.

Co-éducation : une culture, des discours et des actes. L'école napoléonienne comme celle de la Troisième République triomphante était celle du maitre et de l'Etat a qui les parents confiaient leurs enfants pour qu'ils y apprennent, soient instruits et deviennent des citoyens éclairés d'une nation forte. Cette première révolution scolaire s'est construite autour de l'idée de l'UNITE à laquelle s'est progressivement ajoutée celle d'EGALITE. Sa mission c'était d'INSTRUIRE et de créer une élite susceptible de reproduire un modèle de société. Les parents d'élèves n'ont pas véritablement de place dans cette Ecole qui substitue au transmis de la famille et de l'Eglise le corpus de connaissances et de contenus d'un enseignement conçu comme une " instruction publique ". Pour Emile DURKHEIM, « l'école est une chose sérieuse confiée aux instituteurs qui sont éclairés par la raison tandis que les parents et plus particulièrement les mères sont manipulés par les forces obscures de la religion. »

Être enseignant à l’ère du numérique, défis et opportunités - Centre d'Enseignement Multimédia Universitaire (C.E.M.U.) Université de Caen Basse-Normandie Être enseignant à l’ère du numérique, défis et opportunités Eric Sanchez, Institut Français de l’Enseignement (IFE) L’éducation est aujourd’hui soumise à un changement de référentiel. Ce changement porte plus particulièrement sur les rapports qu’un apprenant entretient avec le savoir, sur les temps et les espaces éducatifs et sur l’importance du collectif dans l’apprentissage. Ainsi, les mutations en cours viennent interroger le rôle et la formation des enseignants qui d’une part bénéficient de nouvelles opportunités en terme de développement de pédagogies centré sur l’élève mais, d’autre part, doivent aussi affronter de nouveaux défis. En effet, les enseignants sont concurrencés, en tant que détenteurs du savoir, par un fantastique vivier de ressources largement ouvert et libre qui permet d’accéder à des connaissances sur un nombre incroyable de sujets.

Notes de lecture : l’autoformation, par P. Carré, A. Moisan et D. Poisson Voila quelques années que ce livre prend la poussière dans ma bibliothèque sans que je dépasse la lecture d’une vingtaine de pages. Sans doute une réticence vis-à-vis de ces livres qui parlent si bien d’ingénierie pédagogique ou de différenciation, sans jamais sortir d’une écriture universitaire. Bertrand Schwartz écrit en 1989 ce que Philippe Carré présente comme un théorème : Un adulte n’est prêt à se former que s’il y trouve une réponse à ses problèmes, dans sa situation.

La Finlande va devenir le premier pays à supprimer toutes les matières scolaires Le système éducatif finlandais est considéré comme l’un des meilleurs au monde. Dans les classements internationaux concernant l’éducation, la Finlande est toujours dans les 10 premiers. Toutefois, le gouvernement a décidé de ne pas s’en contenter, et d’entreprendre une véritable révolution de son système scolaire. Les responsables souhaitent supprimer toutes les matières scolaires : il n’y aura désormais plus de cours de physique, mathématiques, littérature ou histoire-géographie. La ministre de l’Education à Helsinki, Marjo Kyllonen, explique ces changements de la façon suivante : “Il y a encore des écoles où l’on enseigne selon des méthodes anciennes, qui fonctionnaient au début du XXème siècle. Mais aujourd’hui les besoins ont évolué et nous devons créer quelque chose qui soit adapté au XXIème siècle“.

Vidéo, un peu longue, qui explique pourquoi C. Freinet pense que la pédagogie qu'il veut mettre en place va fonctionner. Elle explique également le contexte historique. by liselepicier Mar 9

Related: