background preloader

Objectifs du Millénaire pour le développement

Objectifs du Millénaire pour le développement
Haut de page Les huit objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) forment un plan approuvé par tous les pays du monde et par toutes les grandes institutions mondiales de développement. Ils ont galvanisé des efforts sans précédent pour répondre aux besoins des plus pauvres dans le monde et arrivent à expiration à la fin 2015. Pour leur succéder, l'ONU a travaillé avec les gouvernements, la sociéte civile et les différents partenaires pour exploiter la dynamique dégagée par les OMD et élaborer un programme ambitieux pour l'après-2015 : Transformer notre monde : le Programme de développement durable à l’horizon 2030. Il s'articule autour de 17 objectifs mondiaux pour le développement durable. Lancement des objectifs de développement durable de l'ONU La réalisation des OMD tire à sa fin et l'année 2016 inaugure le lancement officiel du Programme de développement durable à l'horizon 2030. Où en sommes-nous de la réalisation des OMD? Résumé du rapport - Rapport complet - Presse Archives »

http://www.un.org/fr/millenniumgoals/

Related:  inégalitésT1 Du développement au développement durableDu développement au développement durablePauvreté, précaritéSolidarités

Réchauffement climatique : les experts du GIEC durcissent leur diagnostic LE MONDE | • Mis à jour le | Par Stéphane Foucart (Stockholm, envoyé spécial) Les experts du climat aggravent leur diagnostic. Au terme d'une négociation-marathon qui s'est achevée à Stockholm (Suède), vendredi 27 septembre au petit matin, le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) a adopté le premier volet de son cinquième rapport. Sur plusieurs points cette édition apparaît bien plus alarmante que la précédente, publiée en 2007. Le texte le plus attendu n'est cependant pas le rapport lui-même, qui sera publié en janvier, mais son Résumé à l'intention des décideurs, bref document d'une vingtaine de pages qui servira de base aux éventuelles actions politiques menées sur le front climatique.

Un sans-abri sur dix est diplômé de l’enseignement supérieur Une étude de l’Insee et de l’INED publiée mercredi montre que « le phénomène de déclassement s’étend et [que] le diplôme ne protège plus de la précarité ». LE MONDE | • Mis à jour le | Par Isabelle Rey-Lefebvre Pas moins de 14 % des sans-abri ont suivi des études supérieures et 10 % sont diplômés, selon une étude de l’Insee et de l’Institut national d’études démographiques (INED) publiée mercredi 28 septembre. Leurs travaux se fondent sur un recensement mené en janvier et février 2012 dans les centres d’hébergement, les hôtels, les centres maternels, les lieux de distribution de repas ou encore les banques alimentaires. Le nombre de personnes privées d’un domicile personnel était, à l’époque, estimé à 143 000, dont 30 100 enfants. Il avait déjà bondi de 50 % par rapport à la précédente enquête, datant de 2001, avec une poussée très forte des familles, notamment étrangères.

7 milliards d'Autres - Le développement en questions « 7 milliards d’Autres » est un projet vivant. Nous cherchons en permanence à ajouter toujours plus de témoignages aux milliers déjà recueillis et ainsi, à enrichir notre base de données de films avec de nouvelles thématiques. Parallèlement, pour sensibiliser les Européens aux problématiques de développement et pour faire connaître les tenants et les aboutissants des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), l’Union européenne soutient et finance un certain nombre de projets média et associatifs œuvrant dans ce sens. En associant leurs savoir-faire, RFI (Radio France Internationale), FRANCE 24 (chaîne française d’information) et « 7 milliards d’Autres » (de la Fondation GoodPlanet ) ont ainsi été élues à l’un de ces financements. C’est ainsi que « 7 milliards d’Autres » est reparti à la rencontre d’hommes et de femmes dont la vie est directement touchée par ces problématiques. Ce projet de la Fondation GoodPlanet est à but non lucratif.

Les bidonvilles dans l'espace urbain Qu'est-ce qu'un "bidonville" ? Musique : Claude Nougaro - Bidonville Click Here To Listen La première définition écrite du terme anglais « slum » apparaît, dit-on, en 1812 sous la plume de l'écrivain et hors-la-loi James Hardy Vaux, dans son Vocabulary of the Flash Language, où il est présenté comme synonyme de « racket » ou « commerce criminel ». L’envers du retrait du Canada du protocole de Kyoto C'est une première dans l'histoire des négociations climatiques. Lundi 12 décembre, le Canada est devenu le premier Etat à décider de se retirer du protocole de Kyoto, seul traité juridique contraignant limitant les émissions de gaz à effet de serre, à l'origine du réchauffement de la planète. Cette annonce, faite au lendemain d'une conférence sur le climat de Durban qui a accouché d'un accord minimaliste, soulève des interrogations sur la forme, d'abord, dans le choix du calendrier et la manière de procéder, mais sur le fond, surtout : faut-il poursuivre les grands-messes climatiques annuelles sous l'égide de l'ONU, alors même que les 195 délégations paraissent incapables d'avancer dans une même direction, et comment garantir le respect par les Etats des rares engagements qu'ils ont pris ? Pour quelles raisons officielles le Canada choisit-il de se retirer du protocole de Kyoto ? Le Canada est-il dans son droit d'un point de vue juridique ?

Les chiffres clés de la pauvreté et de l’exclusion sociale - édition 2016 Cette brochure à visée pédagogique est le fruit d’un patient travail de récolte des données statistiques disponibles. Elle regroupe une large sélection des indicateurs dressant l’état des situations de pauvreté et d’exclusion sociale en France. Elle rappelle que la pauvreté, loin d’être une fatalité, est une réalité qu’il faut regarder avec objectivité si l’on souhaite agir efficacement sur ses différentes composantes : logement, santé, emploi, accès aux droits… Elle montre également que de nombreuses politiques sont menées, tant au plan national que territorial, et permettent de conduire des actions ciblées sur des publics prioritaires.

Le boom de l'e-santé profite-t-il aux territoires ? Les nouvelles technologies mises au service de la médecine ont permis d’ouvrir un nouvel horizon : l’e-Santé, une façon différente d’exercer la médecine. Une évolution qui n’est pas sans répercussion sur nos habitudes de soin et sur l’organisation de nos territoires. En effet, grâce à ces technologies, nous pourrons vivre plus longtemps à domicile y compris dans des zones considérées aujourd’hui comme des déserts médicaux. A quoi ressemblent ces nouvelles technologies ? Dharavi (Bombay) : Économie d’un méga-bidonville Le bidonville de Dharavi jouit d’une grande notoriété. Située au cœur de Mumbai, cette étendue de 3 km², sur laquelle vivent quelques 800 000 habitants, est récemment devenue le centre de toutes les attentions. Au cours des dernières années, les ouvrages dédiés au bidonville se sont multipliés : parmi eux Rediscovering Dharavi : Stories From Asia’s Largest Slum (2000), Poor Little Rich Slum (2012) and Dharavi, The City Within(2013), pour n’en citer que quelques-uns. Cette série de publications constitue presque une discipline à part entière, la Dharavi-ologie. Le livre de Marie-Caroline Saglio-Yatzimirsky, Dharavi : From Mega-Slum to Urban Paradigm (2013), appartient à cet ensemble de travaux.

Rapports mondiaux Le Rapport sur le Développement humain 2011 avance que les défis pressants en matière de durabilité et d’équité doivent être traités conjointement et identifie les mesures à prendre aux niveaux national et mondial qui pourraient encourager les progrès en direction de ces deux objectifs étroitement liés. Une action courageuse est nécessaire sur ces deux fronts, comme le suggère le Rapport, si les progrès récents en matière de développement humain connus par la majorité des pauvres de la planète doivent se pérenniser, pour le bienfait des générations futures ainsi que pour celui des individus vivant aujourd’hui. Les Rapports antérieurs ont montré que les niveaux de vie dans la plupart des pays sont en augmentation – et convergent – depuis maintenant plusieurs décennies.

Le protocole de Kyoto - Le changement climatique - Dossiers Le protocole de Kyoto, qui fixe des objectifs de réduction de gaz à effet de serre à une quarantaine de pays industrialisés, fait suite à la Convention sur le climat de 1992. Ouvert aux Etats parties à la Convention, il a été ratifié par 190 pays [octobre 2010]. Il ne comporte toutefois d'engagement que pour 38 pays industrialisés, avec un objectif de réduction moyenne de 5,2 % par rapport aux émissions de 1992 des émissions de six gaz à effet de serre entre 2008 et 2012. Cet objectif global se traduit par des engagements quantifiés modulés selon les pays : moins 6 % pour le Canada et le Japon, moins 8 % pour l'Union européenne.Le protocole de Kyoto expirant fin 2012, une nouvelle négociation s’est ouverte à Bali en 2007 dans le but de conclure un accord international sur l’après-Kyoto. Une étape a été marquée, en décembre 2011, lors de la conférence de Durban, en Afrique du Sud, vers la conclusion en 2015 d'un nouveau pacte mondial sur le climat. Le mécanisme des permis négociables

Les vulnérabilités résidentielles en questions La plupart des pays du monde connaissent aujourd’hui des déséquilibres des marchés immobiliers, amenant à une surproduction chronique de logements à destination des catégories aisées et à une faiblesse structurelle de la production de logements à faibles prix, en particulier dans le secteur locatif (Marcuse et Van Kempen 2000). Dans de nombreux pays des Suds, le logement non réglementaire s’est intensément développé sans que la part de l’habitat dégradé en centre-ville ou en proche périphérie ne régresse (Dureau et al. 2001). Les difficultés sur les marchés du logement sont également très fortes dans la plupart des pays européens, qu’elles soient liées à la financiarisation du logement, comme en Espagne, ou à la faiblesse structurelle de l’offre de logements sociaux, comme en Italie (Balchin 1996 ; Cordón et Leal 2006 ; Lévy-Vroelant et Tutin 2010 ; Massot 2007). ▼ Voir le sommaire du dossier ▼ L’intensification du mal-logement : caractéristique saillante de la crise actuelle Balchin, P.

Université Européenne de Bretagne En tant qu'École partenaire de PLAYTIME biennale d'art contemporain, l'EESAB a reçu le Mardi 4 novembre 2014 à Rennes, François Curlet et Jean-Marc Huitorel pour un dialogue entre l’artiste qui a conçu GOGOLF et le critique d’art et commissaire rennais, dont le travail a souvent tourné autour des questions de sport et art. JM.H : Une part importante de ton travail repose sur le jeu : jeu de mots, jeu de formes. Est-ce que, comme dit Duchamp, « Jouer, il n’y a rien de mieux » ? FC : Je ne suis même pas sûr que ce soit du travail d’ailleurs, c’est un état, le travail apparait dans la préparation de mise en visibilité des envies. (Extrait de l’entretien publié dans le Hors Série de Beaux-Arts Magazine dédié à PLAY TIME.) Le travail de François Curlet (né en 1967 à Paris) est ludique et empreint d’humour.

L'indice qui calcule autrement la prospérité d'un pays Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Mathilde Damgé Pour évaluer la richesse d'un pays, il existe depuis les années 1930 le produit intérieur brut, ou PIB – il avait été créé pour mesurer l'effet de la Grande Dépression sur l'économie américaine. Cet indice, souvent critiqué en raison de ses critères strictement économiques, n'avait pas jusqu'à présent d'alternative ; désormais, il existe le SPI, pour « Social Progress Index », qui mesure le progrès social de chaque pays. Ses concepteurs, des économistes et des statisticiens, ont pu présenter cette année les premiers résultats de leur travail entamé en 2009. Après une version bêta en 2013, l'édition de l'an dernier ne portait que sur 50 pays. Cette année, 133 pays représentant 99 % de la population mondiale sont passés au crible.

L'Agence nationale des Usages des TICE - Géographie et développement durable en classe de seconde Christine Colaruotolo est professeure d'histoire-géographie au lycée marseilleveyre (13). Dans le cadre du programme de géographie de seconde et d'une éducation au développement durable, elle présente une séquence d'étude de cas à l'aide d'un logiciel de visualisation de la Terre. Rencontres de l'ORME 2009. Objectifs pédagogiques Il s‘agit de s’interroger avec les élèves sur un nouveau modèle urbain, la ville durable.

Related:  geo 2nde