background preloader

Réseau des Acteurs de la Pauvreté et de la Précarité Energétique dans les Logements (Réseau RAPPEL).

Réseau des Acteurs de la Pauvreté et de la Précarité Energétique dans les Logements (Réseau RAPPEL).
Related:  La précarité énergétique à la croisée de l'habitat et du social.logement social

SLIME, un programme éligible aux CEE pour repérer les ménages en précarité énergétique. CLER - Réseau pour la transition énergétique. Le CLER coordonne les SLIME, Services Locaux d’Intervention pour la Maîtrise de l’Énergie, un programme d’information éligible aux Certificats d’Économies d’Énergie. Il est destiné à accompagner les dispositifs locaux de lutte contre la précarité énergétique en se concentrant sur le repérage et le conseil personnalisé aux ménages modestes, via des visites à domicile. Les collectivités intéressées doivent nous faire parvenir leur dossier de candidature avant le 27 février 2015 ou avant le 30 septembre 2015. SLIME, un programme éligible aux CEE Les collectivités engagées dans un dispositif SLIME pourront valoriser une partie des sommes investies via le dispositif des Certificats d’Économies d’Énergie. SLIME, un programme pour lutter massivement contre la précarité énergétique dans les logementsL’objectif d’un SLIME est d’intervenir rapidement et massivement auprès des ménages en difficulté dans leur gestion de l’énergie par : l’organisation de la chaîne de détection

Ademe - février 2010 - Cahier collectivités Précarité énergétique Une nouvelle dynamique pour lutter contre l’exclusion sociale Le rapport sur la précarité énergétique remis en janvier dernier à Valérie Létard, secrétaire d’État à l’Écologie, témoigne d’une prise de conscience inédite de ce fléau. Réalisé dans le cadre du Plan bâtiment Grenelle et avec le concours de l’ADEME, ce document recense également de nombreuses propositions pour lutter contre ce phénomène. Plus de 13 % des ménages français sont aujourd’hui considérés en situation de précarité énergétique, et sont obligés de consacrer au moins 10 % de leurs revenus à l’achat d’énergie pour leur logement, afin de se chauffer correctement. Comme le rappelle le rapport du groupe de travail « Précarité énergétique » mis en place dans le cadre du Plan bâtiment Grenelle, ce phénomène résulte de la combinaison de trois facteurs principaux : la vulnérabilité des foyers à faibles revenus, la mauvaise qualité thermique des logements occupés et le coût croissant de l’énergie.

Quand logement social et développement durable se rencontrent Les chiffres sont effrayants : 68% des recruteurs et professionnels des ressources humaines passent en moyenne deux minutes à examiner chaque candidature selon CareerBuilder. 17% y consacrent seulement 30 secondes.... Un Perceval épique et drôle Le "Graal Théâtre", ça continue au TNP et au TNS... Christian Schiaretti vient de mettre en scène la Saison IV de la grande saga arthurienne : "Perceval le Gallois". Un épisode débridé, enchanté, et presque mystique... A Villeurbanne (TNP) jusqu'au 27 avril et à Strasbourg (TNS) du 6 au 23 mai. Quel statut pour les dirigeants ? Avant de se lancer, les entrepreneurs doivent évaluer l'impact fiscal et social des statuts de leur société et de leur mode de rémunération. Dim et sa lingerie, dans les nuages Grâce au « cloud computing », Dim suit, sur une seule plate-forme, ses flux financiers et documentaires, ainsi que ses produits fabriqués en Asie. Le droit du travail à portée de doigt La fin des « petits chefs » Le Cac 40 en proie à une guerre des nerfs

Le Pact Val-de-Marne "Une organisation au service de la ville et des ses habitants" Le PACT Val-de-Marne est une association (loi 1901) qui oeuvre depuis 1967. Une structure départementale, un réseau régional & national Le PACT Val-de-Marne est une entreprise locale spécialisée dans l'amélioration des conditions d’habitat et du cadre de vie. Sa réactivité et sa capacité d'innovation s'appuient sur une Union régionale, l'URPACT, et une Fédération nationale forte de 145 structures et de 2200 salariés. Le PACT Val-de-Marne intervient dans 6 domaines de l'habitat : l’intermédiation locative, l’adaptation/accessibilité, l’éco-habitat, les copropriétés, l’habitat indigne, la valorisation patrimoniale Une expertise agréée et certifiée Le PACT Val-de-Marne est certifié Qualicert depuis avril 2011 afin de garantir la qualité des prestations délivrées. Le PACT Val-de-Marne est agréé au titre des Services Sociaux d’Intérêt Général par le Préfet du Val-de-Marne.

ARENE Tableau de bord de l'énergie en Île-de-France : Consommations finales 2009 et production d'énergies renouvelables 2012 Cette édition 2014 du Tableau de bord de l'énergie en Île-de-France dresse un bilan ré-actualisé et synthétique des consommations finales 2009 et des production d'énergies renouvelables 2012 (Évolution des productions et objectifs du Schéma régional Climat Air Énergie 2020). À noter la mise en place d'un nouvel indicateur, qui a vocation à servir de référence : La "facture énergétique régionale". "Les potentiels d’énergies renouvelables et de récupération mobilisables à l’horizon 2020 permettent de multiplier par deux la production actuelle. Guide Bio-tech : L'éclairage naturel Les enjeux liés à la lumière naturelle sont nombreux. Les filières franciliennes des matériaux et produits bio-sourcés pour la construction De plus, ils n¹ont que très rarement une origine francilienne. Aménagement et construction durables Îles ou territoires

La précarité énergétique à l’heure de la transition énergétique. Réseau Action Climat France (RAC). Publication du RAC dans le cadre du projet CEnIS (Contraintes énergétiques et innnovations sociales) : La précarité énergétique à l’heure de la transition énergétique - Analyse de 3 territoires La précarité énergétique à l’heure de la transition énergétique L’exemple d’un territoire : le département Seine et Marne et deux éclairages territoriaux : Allemagne (Rhénanie-du-Nord-Westphalie) &Royaume Uni (Irlande du Nord) Précarite énergétique Seine et Marne-Allemagne-Royaume Uni_RAC 2015 A l’heure où le parlement vote la loi de transition énergétique, de plus en plus de voix s’élèvent pour ne pas voir les ménages les plus fragiles être exclus des bénéfices de la transition engagée. Ainsi apparaît depuis quelques années en France une montée des préoccupations sur la précarité énergétique. Téléchargement du chapitre sur l’Allemagne :La précarité énergétique en Allemagne dans un contexte de transition énergétique - Le cas de Rhénanie-du-Nord-Westphalie Précarité énergétique en Allemagne_RAC 2015

Précaires énergétiques : quand se chauffer devient un luxe Un chauffage devant une fenêtre (AddyLaddy/Flickr). « Pendant les fêtes, on est surtout restés dans la cuisine : on ne chauffait ainsi qu’une seule pièce. » Un Noël à la campagne, sous la neige. Depuis quelques années, la maman de Laurence – une coiffeuse à la retraite – se chauffe beaucoup moins, à cause des prix sans cesse plus élevés du gaz. « On restait près de la cheminée, avec nos gros pulls. Dans sa campagne en plein hiver, ce froid ambiant n’a fait que rendre l’atmosphère encore plus austère. » Décembre 2010. Comme Ségolène qui, malgré une commande groupée de fioul à un prix négocié dans son hameau en pleine campagne, « râle quand on aère alors que les radiateurs fonctionnent » : « J’ai toujours au moins une à deux polaires sur moi, malgré le fait que j’arrive à payer la livraison. Et de fait, comme l’a étudié l’Insee, un ménage se chauffant au fioul – très courant à la campagne – dépense 28% de plus qu’un ménage identique se chauffant à l’électricité.

Initiatives d’entreprises du Nord - Pas de Calais en Développement Durable - Pour un logement social… responsable A travers sa politique de responsabilité sociale et environnementale (RSE), Habitat 62/59 Picardie veut concilier efficacité, diversité de l’offre, pour locataires ou accédants à la propriété, et implication "citoyenne". "En nous engageant dans la responsabilité sociale et environnementale, nous avons voulu redonner du sens à l’entreprise", explique Dominique Aerts, président de Habitat 62/59 Picardie. Et cette résolution se décline en une formule : "Nous sommes une société privée d’intérêt général". le siège de l’ESH à Coquelles près de la Cité Europe et du tunnel sous la Manche Répondant désormais à l’appellation d’entreprise sociale de l’habitat (ESH), elle gère 17 400 logements ou équivalents, dont 95 % de statuts moyen et intermédiaire (PLUS, PLS) et la moitié de maisons individuelles. L’environnement et le territoire Le processus de RSE a commencé en mai 2006. Tous concernés Autre cible : les locataires. Habitat 62/59 Picardie ne partait pas de zéro. L’enjeu de la "réhab"

Généraliste DD Remise du rapport sur les tarifs sociaux de l’énergie. Ministère de l'ecologie, du développement durable et de l'énergie. Bruno LECHEVIN, président de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME), pilote opérationnel de l’ONPE (Observatoire National de la Précarité Énergétique) a remis à Philippe MARTIN, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, son audit sur les tarifs sociaux de l’énergie. A cette occasion, Philippe MARTIN a déclaré : « Je félicite Bruno LECHEVIN et ses équipes pour la qualité du travail remis. La lutte contre la précarité énergétique est une priorité du gouvernement. L’objectif est que 8 millions de personnes bénéficient effectivement et au plus vite des aides. Le Ministre demandera aux services du ministère de tout faire pour mettre en œuvre dès cet hiver les premières mesures de simplification. Pour sa part, Marie-Arlette CARLOTTI indique : « je mène ce combat de la lutte contre la précarité énergétique aux côtés de Philippe MARTIN. Télécharger le communiqué de presse (PDF - 72 Ko)

«Il faut interdire les logements les plus énergivores» Un «énorme gâchis d’argent». A l’heure où le gouvernement va installer son observatoire national de la précarité énergétique, Nicolas Garnier, secrétaire général de l’association Amorce (association nationale des collectivités, des associations et des entreprises pour la gestion des déchets, de l’énergie et des réseaux de chaleur), ne mâche pas ses mots concernant le Fonds solidarité logement (FSL), qui vient se substituer aux ménages ne pouvant plus régler leur facture d’énergie. Financé à 80% par les collectivités et 20% par EDF, «ce fonds n’a qu’une vocation, dénonce Nicolas Garnier: qu’EDF ou GDF soient bien payés…» La Mairie de Paris souligne qu’entre 2007 et 2011 elle a dû augmenter «de 52% sa participation au FSL, qui va passer à 3,83 millions d’euros cette année». Nicolas Garnier affirme que, selon lui, la solution passe par «l’interdiction de la mise sur le marché des logements les plus énergivores, de classe F ou G et un vaste programme de rénovation. Mickaël Bosredon

Le guide Habitat et développement durable Dès le milieu des années 1990, la fédération des coopératives d’Hlm a commencé à s’intéresser aux problématiques du développement durable appliqué à l’urbanisme et à l’habitat. Loin de constituer un effet de mode, les enjeux sont considérables. A l’heure où les citoyens prennent de plus en plus conscience de leur environnement et de sa nécessaire préservation, il est impératif que l’offre en matière de logement, qu’il s’agisse d’accession ou de locatif, prenne en compte ces dimensions tant en ce qui concerne les choix urbanistiques que les modes de constructions ou la gestion des charges afférentes à l’utilisation du logement. Le développement durable est un concept en construction, en formation, une orientation prospective en somme. C’est aussi le processus social et politique qui conduit progressivement à lui donner des contenus et des formes. Aujourd’hui, la réflexion sur le logement en terme de développement durable ne fait que commencer. A. B. A. 1. 2. 1. 2. 3.

Related:  Précarité énergétique