background preloader

Intégrer les TIC dans mes cours

Intégrer les TIC dans mes cours
Related:  TICE

Les sept caractéristiques des technopédagogues hautement efficaces Nous venons de lire un court article sur un blogue américain intitulé AlwaysPrepped, ou toujours préparé (dans le sens de préparation ou planification pédagogique). Court, mais plein de bons sens car on y fait référence à 7 caractéristiques incontournables chez l’enseignant technopédagogue. Également, nous vous rappelons que, selon le référentiel des 12 compétences professionnelles chez les enseignants québécois, la compétence #8 est sans équivoque : intégrer les technologies de l’information et des communications aux fins de préparation et de pilotage d’activités d’enseignement-apprentissage, de gestion de l’enseignement et de développement professionnel. Voici ces sept caractéristiques, traduites en français et augmentées au goût du jour : 1. En aucun temps, ils n’utilisent la technologie simplement pour l’utiliser. 2. Évidemment, ils sont flexibles et sont en mesure de s’adapter aux nouveautés technologiques. 3. 4. 5. 6. Ils planifient d’avance et son rarement à la dernière minute.

Scénarisation pédagogique dans le contexte d’une plate-forme de formation. | La qualité d'un document pédagogique réside aussi bien dans le contenu que dans le contenant. Ce qu'on apprécie beaucoup c'est la capacité de produire avec ce logiciel des documents réutilisables, adaptables, modifiables à volonté respectant les standards. Éditez, déclinez et publiez vos contenus dans un éditeur XML à la portée de tous ! Expérimentez la publication multisupport : site web, PDF et papier, diaporama sonorisé… Éditez des webradios et podcasts Recomposez et déclinez vos présentations, rapports, CV Publiez avec un rendu professionnel en HTML, OpenDocument, PDF et Flash Gérez des documentations métier spécialisées (supports pédagogiques, procédures qualité…) Structurez vos contenus et facilitez leur mise à jour grâce à un éditeur XML wysiwym intuitif Réalisez votre propre modèle de chaîne grâce à ScenariBuilder Dix exemples de scénarisation pédagogique dans différents domaines : Un scénari sur Le droit d'auteur et le droit à l'image. Un exemple de création en langues.

L'utilisation du numérique et des Tice à l'École Vers une généralisation du numérique à l'École Espaces numériques de travail : vers un déploiement généralisé Un espace numérique de travail (ENT) est un ensemble intégré de services numériques, choisi, organisé et mis à disposition de la communauté éducative d'une ou plusieurs écoles ou d'un ou plusieurs établissements scolaires dans un cadre de confiance. L'ENT offre des services : pédagogiques : cahier de texte numérique, espaces de travail et de stockage communs aux élèves et aux enseignants, outils collaboratifs, blogs, forum, classe virtuelle, etc.d’accompagnement de la vie scolaire : notes, absences, emplois du temps, agendas, etc.de communication : messagerie, informations des personnels et des familles, visioconférence etc. Élèves, parents, professeurs, personnels administratifs peuvent accéder à ces espaces numériques de travail depuis n'importe quel matériel connecté à internet. Depuis la rentrée 2016 : Ressources et usages du numérique à l’École Des programmes adaptés

I love startups | Veille, tendances, infos... sur les startups, la création d'entreprise et l'innovation.I love startups | Veille, tendances, infos… sur les startups, la création d'entreprise et l'innovation. CRDP de l'académie de Besançon : Travail collaboratif Dans un rapport récent de l'OCDE, François Taddei revient sur certaines de ses idées et propose un nouveau modèle d'éducation dont les notions de créativité, d’adaptabilité et de collaboration. Le rapport complet n’est disponible que dans sa version anglaise, mais le billet de Bruno Devauchelle comprend une traduction libre de quelques-unes de ses recommandations. Recommandations pour enseignantsEtre disponible pour les enseignants quand ils ont besoin de retour sur leurs idées. Créer des cours dans lesquels ils peuvent développer leur propre projet.

Utiliser ou intégrer les TIC Un courriel de Stéphane Lavoie me fait connaître ce tableau qui peut être utile lors de formation en lien avec l'«intégration» des TIC dans l'apprentissage des élèves. Quelle est la différence entre l’utilisation de la technologie et l’intégration de la technologie par un enseignant dans le cadre de ses activités d’enseignement? La réponse à cette question peut se trouver au travers ce tableau comparatif d’Aditi Rao pris sur Teachbytes (que j’ai librement traduit) : Tableau mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons By-NC-SA 3.0 Il s’agit d’une reprise de cet article. J’aime particulièrement la septième. Merci Stéphane pour la traduction! PS: Le modèle SAMR illustre, selon moi. les effets/impacts possibles de l'«intégration» des TIC dans l'apprentissage des élèves: Mise à jour 6 mai 2013: Source: Oui les TIC, mais pas tout le temps et pour tout.

Alternatives Economiques Education Mathématiques : activités en ligne pour s'exercer Les activités proposées ne nécessitent aucun téléchargement : il s’agit de petites activités auxquelles vous pouvez accéder avec une simple connexion Internet. Il s’agit de proposer aux élèves des exercices ou activités en ligne dans le cadre de remédiation ou d’exercices en phase d’entraînement. L’utilisation du support informatique permet une différentiation pédagogique : selon les besoins des élèves, leurs difficultés, il est possible de proposer différents parcours. L’enseignant prépare plusieurs feuilles de route avec des exercices différents ; les exercices sont accessibles par des liens hypertextes. L’utilisation des ressources offertes par les TICE constitue une entrée différente et permet une motivation et une mobilisation accrues. GROUPE 1 : les techniques opératoires GROUPE 2 : les nombres Autres exemples : "les nombres décimaux en CM2" Décimaux_tice_CM2 "Résolution de problèmes" problèmes tice c3 Divers : un peu de tout...

L'école inversée, un concept parti «d'en bas» bientôt au top Internet a donné une nouvelle jeunesse et un nouvel élan à l'inversion du temps des devoirs (en classe) et des leçons (à apprendre à la maison). L’innovation est une «vieille» tradition scolaire. Certaines pédagogies sont éternellement «nouvelles», Mais certaines nouveautés vraiment plus nouvelles mérite qu'on s'y arrête. C’est le cas de la classe inversée, flipped classroom dans son idiome d’origine. Ce ne sont pas les élèves qui font cours au prof et ça ne consiste pas non plus à faire classe dans le couloir ou assis sur les tables. La classe inversée, c’est le temps des devoirs et celui de leçon qui sont intervertis. Au cœur de la méthode, le caractère actif qu’elle donne à l’heure de cours et l’efficacité attendue d’un suivi de la compréhension et des difficultés des élèves pas à pas. Dans un cours magistral traditionnel, un élève qui n’a pas compris aura peut-être peur, ou la flemme de poser une question… On a tous vécu ça. Alors que donne la classe inversée? Louise Tourret

Related: