background preloader

"Le décrochage scolaire : diversité des approches, diversité des dispositifs." - 84-mai-2013.pdf

accompagnement personnalisé - Prise de notes espace pédagogique > > ap > mutualisation Objectif général Travailler la prise de notes sur deux heures d'accompagnement personnalisé mais en évitant le "hors-sol". Utiliser les compétences des élèves induites par les méthodes de communication actuelles (style sms...) tout en insistant sur les exigences en termes de prise de notes suivant les disciplines, les travaux attendus etc. Exemple de séquence Prise de notes à partir d'un document écrit Distribuer aux élèves un texte ou une série de phrases (extraits d'un cours à venir par exemple) qu'ils doivent prendre en notes. Montrer aux élèves un document vidéo et leur demander de prendre des notes. Point de méthode et conseils : savoir prendre des notes Le cours dispensé par le professeur est la base du travail. La difficulté : Décalage entre écoute et écriture 3 activités simultanées : 2. comprendre et assimiler3. écrire en résumant Comment y arriver ? 1. Deux défauts à éviter : vouloir tout noter ou ne noter que le plan Conseils : 1. 3. Evaluation

Lancement du dispositif "Objectif formation-emploi" pour les jeunes décrocheurs Discours d'ouverture de Vincent Peillon Discours de Vincent Peillon par Education_nationale Discours de George Pau-Langevin Discours de George Pau-Langevin par Education_nationale Les mesures clés du dispositif "Objectif formation-emploi" Le dispositif "Objectif formation-emploi" pour les jeunes décrocheurs doit permettre à 20 000 jeunes sortis sans diplôme du système éducatif de raccrocher de manière effective d’ici fin 2013. Les mesures clés de ce nouveau dispositif Avec ce nouveau dispositif "Objectif formation-emploi", le ministère de l’éducation nationale engage une démarche innovante pour faire reculer le décrochage scolaire, agir en faveur de l’emploi des jeunes, accroître le nombre de jeunes qualifiés dans des secteurs où les entreprises se développent et redonner des perspectives d’insertion à ces jeunes. La mobilisation de l’éducation nationale pour offrir des solutions concrètes aux jeunes sans diplôme Environ 140 000 élèves sortent tous les ans sans diplôme du système éducatif.

Créer de bonnes habitudes de mémorisation | Mémoire & Concentration ©stockxpert_orla Vous savez quoi ? Le principal problème avec les techniques de mémorisation, c’est de s’en rappeler ! Sérieusement, il existe quantité de méthodes et d’exercices pour stimuler la mémoire, mais si vous ne prenez pas l’habitude de les utiliser, vous allez les oublier… Quelle que soit la mnémotechnique, vous devez faire un effort conscient pour l’appliquer jusqu’à ce qu’elle devienne automatique. Nous sommes tous conscients du fait qu’il est possible de développer nos mémoires avec des exercices quotidiens prévus pour une augmentation graduelle de la difficulté; Comme la pratique régulière d’un sport augmente nos capacités physiques. Nous pouvons donc stimuler notre mémoire grâce à de simples activités quotidiennes du cerveau. Donnez-vous l’ordre d’enregistrer. 2 Exercices simples pour stimuler la mémoire à long terme 1° Vous souvenez-vous de 15 détails de votre vie au moment de la mort de la princesse Diana ? Le stress et les techniques d’amélioration de la mémoire

Aide à l’accompagnement des jeunes décrocheurs scolaires Activité de la structure La Ligue de l'enseignement a été créée en 1866 par Jean Macé et des Républicains soucieux de permettre à tous les citoyens d'accéder à l'éducation et à la culture. Les temps et les moyens ont changé, l'idéal demeure. Aujourd'hui, La Ligue de l'enseignement de l'Isère est un mouvement d'éducation populaire qui contribue à former des citoyens par le développement d'activités éducatives, sociales, sportives, culturelles et de loisirs au sein d'associations fédérées. Mouvement d'éducation populaire, la Ligue de l'Enseignement invite les citoyens de tous âges à s'associer dans la lutte contre les inégalités, à débattre et à être acteurs dans la cité afin de construire une société plus juste, plus libre et plus solidaire, visant à l'émancipation de tous. Type de mission Le volontaire devra : >> Assister l’équipe d’encadrement des jeunes >> Proposer des activités sportives ou culturelles à l’équipe Le volontaire ne sera jamais en responsabilité des élèves.

Méthodes en pédagogie active Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Présentation générale[modifier | modifier le code] Définition générale [réf. nécessaire] C'est un ensemble de méthodes qui relèvent de ce qu’on[Qui ?] Les moyens utilisés sont nombreux et doivent toujours être adaptés au processus de formation. Ces moyens doivent être adaptés aux différents types de publics : classes maternelles et enfants, adolescents, formations pour adultes. Bien que la Pédagogie active repose sur des méthodes et une approche relationnelle de la transmission de connaissances, elle est de plus en plus liée aux évolutions techniques. Observations et règles de base Caractères pour journal de classe (méthode Freinet) La pédagogie Freinet est une des plus connues et des plus utilisées. Les actions en classe de maternelle : apprentissage par la reproduction et le passage au concret De l'enseignement à l'éducation D'une façon générale, on peut constater que : Les fondements de la pédagogie[modifier | modifier le code] David A.

Lycéens décrocheurs : comment les aider ? Chaque année, environ 140 000 jeunes sortent sans qualification du système scolaire. Ces élèves "décrocheurs" sont les premières victimes des difficultés d'insertion professionnelle et du chômage. Des établissements de formation proposent des solutions innovantes et adaptées. © Phovoir De nombreux disposititfs sont mis en oeuvre pour aider les jeunes qui se trouvent dans des situations difficiles À lire aussi Collèges lycées élitaires pour tous (CLEPT)/ Ecoles de la 2e chance (E2C)/ Etablissements publics d'insertion de la Défense (EPIDe)/ Lycées de la nouvelle chance/ Micro-lycées/ Lycées expérimentaux/ Lycées municipaux d'adultes (LMA)/ Maisons familiales et rurales (MFR) Des établissements de formation pour les élèves "décrocheurs" On appelle "décrocheur" un élève qui quitte, ou risque de quitter, prématurément le système scolaire sans avoir obtenu de diplôme (CAP certificat d'aptitude professionnelle, bac pro ou bac). Les collèges lycées élitaires pour tous (CLEPT)

La pyramide des besoins de Maslow d’un point de vue pédagogique | madamemarieeve Le psychologue Abraham Maslow a établi une hiérarchie des besoins en faisant des recherches sur la motivation. Il a ainsi réalisé, dans les années 1940, la pyramide des besoins. Le fonctionnement doit être perçu tel un escalier. L’individu doit satisfaire les besoins qui sont à la base afin de pouvoir réaliser ceux qui sont au niveau supérieur. Le plus haut niveau étant le besoin de s’épanouir. Voici l’explication de chacun des niveaux. Besoins physiologiques: Ils sont liés à la survie. Besoin de sécurité : Ce besoin se réfère au fait que tout individu doit se protéger des dangers. Besoin d’appartenance et affectif : Ce besoin a une dimension sociale. Besoin d’estime : Il est le prolongement du besoin précédent. Besoin de s’épanouir : Ce besoin se retrouve au sommet des aspirations humaines. Nous devons tenir compte, en tant qu’enseignant, de ces besoins. Voilà donc la pyramide vue sous un regard ayant une vision pédagogique: N’est ce pas l’objectif premier d’un enseignant? WordPress:

Décrochage scolaire et souffrance psychique : le dispositif "fil harmonie" Derrière le désinvestissement ou l’échec scolaire se cachent parfois des troubles souvent liés à des problèmes individuels (affectifs, cognitifs, familiaux…). Afin d’aider les enseignants et les éducateurs à identifier les situations de décrochage scolaire et à trouver des solutions adaptées, la FSEF (Fondation santé des étudiants de France) a mis en place un dispositif d’écoute téléphonique "Fil Harmonie" dédié aux professionnels de l’académie de Paris. ©VousNousIls.fr - Charles Centofanti À lire aussi Gérer les cas complexes La résolution du problème fait appel en priorité aux ressources internes à l’établissement et à la famille. L’anonymat est garanti tant pour les appelants que pour les jeunes, pour leur permettre d’exprimer leurs difficultés. Une psychologue clinicienne de la FSEF répond au professionnel qui devient alors, pour Fil Harmonie, le référent de la situation. Repérer les troubles L’absentéisme présent dans un tiers des cas est le principal indicateur.

COMPETICE Dans son modèle de compréhension pédagogique, Jean Houssaye définit tout acte pédagogique comme l’espace entre trois sommets d’un triangle : l’enseignant, l’étudiant, le savoir. Derrière le savoir se cache le contenu de la formation : la matière, le programme à enseigner. L’enseignant est celui qui a quelques enjambées d’avance sur celui qui apprend et qui transmet ou fait apprendre le savoir. Quant à l’étudiant, il acquiert le savoir grâce à une situation pédagogique, mais ce savoir peut être aussi du savoir-faire, du savoir-être, du savoir agir, du faire savoir… Les côtés du triangle sont les relations nécessaires à cet acte pédagogique : la relation didactique est le rapport qu’entretient l’enseignant avec le savoir et qui lui permet d’ENSEIGNER, la relation pédagogique est le rapport qu’entretient l’enseignant avec l’étudiant et qui permet le processus FORMER, enfin la relation d’apprentissage est le rapport que l’élève va construire avec le savoir dans sa démarche pour APPRENDRE.

Programmes personnalisés de réussite éducative - PPRE Différentes étapes essentielles sont nécessaires pour répondre aux besoins de l'élève concerné. Quelques pistes sont proposées ici afin d'aider les équipes à organiser efficacement sa mise en place. Objectifs du PPRE Répondre à la diversité des élèves La diversité des élèves accueillis dans les écoles et collèges est une réalité qui doit être prise en compte dans l'élaboration des séances d'apprentissage. Des propositions de différenciations doivent permettre à chaque élève de maitrîser les compétences attendues dans le socle commun de connaissances, de compétences et de culture. La mise en œuvre d'actions pour aider un élève à développer ses connaissances peut prendre la forme d'un PPRE. Dans le cadre de la réforme du collège et des nouvelles modalités mises en oeuvre à la rentrée 2016, l'accompagnement personnalisé ne se substitue pas à un PPRE. En savoir plus Pour l'élève Pour les équipes pédagogiques et éducatives Pour la famille Modalités d'organisation Repérer les élèves Évaluer le PPRE

Chroniques en innovation et en formation » Blog Archive » Echanger des savoirs, coopérer, c’est se former; l’extraordinaire “évaluation externe” des réseaux d’échange de savoirs A l’occasion de la publication du dernier ouvrage collectif, dirigé par Claire héber-Suffrin, « Plaisir d’aller à l’école », qui narre finalement l’aventure collective de trois classes d’il y a 40 ans, qui font le bilan des savoirs ensemble, 40 ans plus tard. Quelle évaluation externe ! (video) Claire m’avait alors sollicité pour en faire la préface que je propose ici: Qu’est-ce qui fait que « l’école a du goût » ? L’innovation naît dans les marges : « à Orly les CET, à Draveil les lycées ». L’innovation est une aventure : la démarche s’est construite pas à pas, sans grande programmation ni objectifs (il en fallait un peu pour l’inspecteur), forte de convictions sincères et d’attachement aux valeurs de l’Ecole. L’innovation devient organisation apprenante. L’innovation est d’autant plus efficace qu’elle s’appuie et se nourrit de son environnement. L’innovation requiert ingénierie et transposition pour essaimer.

J'enseigne moins, ils apprennent mieux ... I teach less, they learn better Des lecteurs de ce Blog m’ont demandé de présenter un dispositif concret où je mets en action les cinq facettes de mon modèle d’apprentissage ou encore l’intégration des compétences dans l’enseignement … Voici une présentation de l’un de mes cours, un dispositif hybride dans lequel je mets en pratique ces idées (une version antérieure de cette présentation a été publiée dans notre journal « Résonances » de janvier 2011). Je l’ai écrite sous la forme d’une interview … que je me fais à moi-même … une opération de réflexivité ! La rédaction : Marcel Lebrun, on vous connaît comme conseiller « technopédagogique » à l’IPM, moins comme enseignant. Marcel Lebrun : Et bien oui, outre mon travail à l’IPM, je donne des cours de technologies pour la formation, l’enseignement et l’apprentissage, des cours finalement assez éloignés de la préoccupation instrumentaliste. R : Et vos publics ? Objectifs et méthodes ML : Non et oui ! R : Vous dites que vous n’enseignez que peu, inquiétant non ? Informations

Related: