background preloader

"Le décrochage scolaire : diversité des approches, diversité des dispositifs." - 84-mai-2013.pdf

http://ife.ens-lyon.fr/vst/DA-Veille/84-mai-2013.pdf

Related:  prof_m_roig

Le transfert des apprentissages : Étape 4 de l’approche par compétences Le transfert des apprentissages constitue l’aboutissement du développement de la compétence professionnelle. Souvent, les enseignants me questionnent sur le pourquoi du manque de transfert, chez les élèves, de la théorie dans la pratique. D’autres m’indiquent le manque de transfert des apprentissages, chez les élèves, entre le centre de formation et le milieu de stage.

Un élève sur quatre décroche en France "Un quart des jeunes entrés en 6e en 1995 n'ont pas terminé avec succès leur formation dans l'enseignement secondaire. Ils sont « décrocheurs ». Changer le conseil de classe Vous proposant tout d'abord une analyse nécessaire de la nature et du fonctionnement des conseils de classe, c'est surtout dans sa deuxième partie que ce livret justifie pleinement son appartenance à la collection « Ressources » des éditions EduSarthe.Outre une bibliographie bien fournie, ce dossier présente en effet dix outils (et leurs exercices d'accompagnement !) pour redonner du dynamisme aux conseils de classe. Bref, un livret, une fois de plus indispensable. Type de document :

4 étapes pour favoriser l’engagement des élèves dans les projets scolaires - Infobourg.com Dans son mémoire de maîtrise, l’enseignant Stéphane Côté a identifié 4 points qui semblent être des facteurs clés pour favoriser l’engagement de haut niveau des élèves dans les projets scolaires. Derrière chaque élément se trouve un concept central de l’approche : la motivation personnelle des jeunes. Ces 4 recommandations sont une sorte de conclusion à son projet de mémoire de maîtrise. Elle datent de… 2008, mais sont encore tout à fait d’actualité! On peut consulter le texte complet sur son site. La bienveillance à l’école, un concept dont il faut se saisir Qu’est-ce que la bienveillance dans le champ éducatif et scolaire ? Ce concept émerge depuis la loi d‘orientation et figure explicitement dans la circulaire de rentrée 2014. Elle recouvre pourtant des initiatives et des pratiques diverses. Cette question de la bienveillance dans le système éducatif est appréciée différemment, qu’elle apparaisse primordiale, fondamentale, consubstantielle de l’acte d’enseigner ou cache-misère, concept mou des réformes éducatives. On peut aussi penser que cette notion reste largement à incarner. Dans cet article, nous nous pencherons sur les critiques adressées au concept de la bienveillance.

Complimentez, il en restera toujours quelque chose (1) Alors que l’on entrevoit toute l’importance que l’évaluation va continuer de prendre à la rentrée, Alain Lieury, chercheur en psychologie cognitive, nous rappelle quelques grands épisodes de la recherche autour de la place de la note, notamment dans la motivation. Il nous livre également les résultats d’une de ses expériences, menée dans un collège. En cette période estivale, voici donc la saga des notes, feuilleton en quatre épisodes, à suivre à la rentrée. Un « marronnier » pour un journaliste est un thème qui revient périodiquement, comme le thème de la mémoire pour les révisions à l’approche des examens.

Les gestes professionnels des enseignants ont-ils un effet sur les apprentissages des élèves ? C'est la dernière intervention de la journée. Dominique Bucheton réussit à emporter l'adhésion du public. Ses propos bousculent un peu les enseignants en général mais confortent les militants qui l'écoutent dans quelques « résistances ». Dominique Bucheton est une didacticienne du français, professeure à l'université de Montpellier, directrice du LIRDEF (laboratoire interdisciplinaire de recherche en didactique, éducation et formation). Elle se demande comment faire pour que l'engagement des enseignants produise des effets et celui des élèves aussi, parce que les deux sont investis dans l'affaire.

Motivés, motivés (3/4) Nous avons vu dans les précédents épisodes que l’évaluation contrôlante n’est efficace que si elle passe par le compliment et que l’évaluation donnant un but et des informations permet d’arriver à de bien meilleurs résultats. Alain Lieury nous invite maintenant à observer ce qui renforce la motivation. Faut-il noter les élèves ? Episode 1 : Complimentez, il en restera toujours quelque chose Episode 2 : Feedback et gommettes

30 COMPETENCES Jean-Pierre Astolfi s’inscrit dans le courant de la professionnalisation du métier d’enseignant. Pour montrer les évolutions en cours, il analyse les mots employés dans la profession. Or, on n’arrive pas à stabiliser un vocabulaire spécialisé autour des enseignants. Certes, en créant un vocabulaire spécialisé, on risque de créer un jargon et, en conséquence, de faire de la rétention d'informations, mais il est nécessaire d'employer des mots dont le sens est stabilisé car le vocabulaire courant n'est pas assez précis et oblige à recourir constamment aux périphrases. JP Astolfi a proposé deux séries de 10 mots, d’un côté les mots courants pour définir les apprentissages, de l’autre, les mots du jargon des sciences de l'éducation.

Boucle phonologique | Vocabulaire de la psychologie cognitive de la mémoire humaine | Memovocab Phonological loop Sous-système de la mémoire de travail dans le modèle de Baddeley ayant pour fonction le stockage temporaire des informations verbales. Il est composé du registre phonologique et de la boucle articulatoire. En savoir plus : La mise à l’épreuve de la fonction de stockage phonologique de la mémoire de travail repose notamment sur l’effet du discours non écouté et l’effet de similitude phonologique (voir ces notions.) Plusieurs travaux ont montré que le stockage phonologique semble être de nature automatique quand le matériel est présenté oralement. La boucle articulatoire est supposée permettre le rafraîchissement des informations en mémoire de travail (répétition mentale) ainsi que le recodage phonologique des informations verbales présentées visuellement.

70 recettes pour bien respirer 1/2 La respiration a une caractéristique particulière : « On n’arrête jamais de respirer, mais on peut décider de retenir son souffle un temps donné ». En effet, elle est régulée de façon automatique par l’action du système nerveux autonome et en même temps sous l’influence du psychisme conscient. Elle peut être ainsi un reflet intime du lien entre notre moi profond et notre corps. C’est aussi un organe d’échange entre soi et l’extérieur qui témoigne de la façon dont nous entrons en relation avec le monde qui nous entoure. 70 recettes pour bien respirer suite 2/2 Plus vous expirez lentement en dirigeant virtuellement votre souffle dans une zone de votre corps, davantage cet endroit se chargera en énergie. Le corps garde la mémoire les sensations qu’on a vécues, souvent associées à des évènements. On va se servir de cela pour choisir, par exemple, une sensation de bien être et en renforcer la présence dans le corps. On pourra de la même façon choisir une pensée positive envers soi pour renforcer l’estime de soi. Il peut sembler logique que la peau puisse représenter, par sa fonction de contact tactile, la façon dont nous vivons notre relation à ce qui nous entoure.

Related: