background preloader

Circulaire "lutter contre le décrochage scolaire" 9/2/2011

Circulaire "lutter contre le décrochage scolaire" 9/2/2011
L'instruction interministérielle du 22 avril 2009 a défini les principes de l'action de l'État en matière de prévention du décrochage scolaire et d'accompagnement des jeunes sortant prématurément du système de formation initiale. Notamment, elle vous a engagé, en vous appuyant au besoin sur les expérimentations soutenues par le fonds d'expérimentations pour la jeunesse, à renforcer les actions de repérage des jeunes décrocheurs de la formation initiale et à mettre en place des coordinations locales permettant d'organiser leur prise en charge plus rapide et mieux coordonnée. Parallèlement, les réformes engagées, au sein du système éducatif, en vue de répondre aux besoins individuels de chaque élève à tous les niveaux de la scolarité, se poursuivent et permettent de réduire les risques de décrochage ou d'abandon en cours de scolarité et de mobiliser la communauté éducative pour combattre l'absentéisme. - Les niveaux de qualification concernés - des centres de formation d'apprentis ; . etc.

Analyse du rapport "agir contre le décrochage" Dans un rapport présenté le 8 janvier, les inspections générales recommandent de passer d’une approche administrative du décrochage scolaire à une démarche pédagogique et éducative. Elles invitent notamment les enseignants à s’emparer du problème. Les inspections générales appellent à un revirement dans la lutte contre le décrochage. Trop longtemps ont prévalu des réponses administratives - traitement des absences, gestion des affectations -, face à la situation des 140 000 jeunes qui sortent chaque année du système scolaire sans diplôme. Dans leur rapport « Agir contre le décrochage scolaire : alliance éducative et approche pédagogique repensée », présenté le 8 janvier et daté de juin 2013, douze inspecteurs estiment qu’il est temps d’investir le champ pédagogique des solutions. Ce n’est pourtant pas ce qui paraît central dans la politique menée ces dernières années. Pour les inspecteurs, « la part du pédagogique dans la prise en compte du problème » fait défaut aujourd’hui.

Le Céreq / entete_de_page_menu_inferieur / menus La relation formation-emploi est au cœur de beaucoup d'enjeux de la société française. Le Céreq est un expert majeur dans ce domaine depuis quarante ans. Il assure trois missions : Mener des études et des recherches sur les qualifications - Les conditions de leur acquisition par la formation initiale et continue, par l'exercice d'une activité professionnelle. - L'évolution des qualifications liées aux transformations des technologies, de l'organisation du travail et de l'emploi, - Les conditions d'accès aux emplois, - Les conditions de la mobilité professionnelle et sociale, en fonction de la formation reçue et de la gestion de la main-œuvre par les entreprises. Évaluer les formations, les dispositifs et politiques publiques mis en œuvre - Exemples des aides à l’emploi, la réforme de la formation continue, de politiques de recrutement, ceci dans le cadre de la relation formation-emploi. Formuler des avis et des propositions Le centre est dirigé par Alberto Lopez.

La lutte contre le décrochage scolaire En vidéo : La lutte contre le décrochage scolaireLutte contre le décrochage scolaire : témoignages Toutes les vidéos sur le décrochage scolaire Vaincre le décrochage : un enjeu de cohésion sociale La lutte contre le décrochage constitue un enjeu majeur humain, social et économique. Le préjudice psychologique du décrochage est important en termes d’estime de soi, de qualité de vie. La non-valorisation des talents est un gâchis pour la société et menace la cohésion sociale. Les jeunes sans diplôme se trouvent plus souvent au chômage, notamment de longue durée, occupent plus souvent des emplois précaires et présentent un état de santé dégradé. Du point de vue économique, le décrochage génère des coûts importants pour la société. Les pays qui ont réussi à réduire significativement le décrochage en ont fait une cause nationale, un enjeu du vivre-ensemble.Le décrochage scolaire n’est pas un phénomène uniforme et homogène. Le décrochage n’est pas une fatalité. Les chiffres du décrochage Prévenir

La lutte contre le décrochage scolaire En vidéo : La lutte contre le décrochage scolaireLutte contre le décrochage scolaire : témoignages Toutes les vidéos sur le décrochage scolaire Vaincre le décrochage : un enjeu de cohésion sociale La lutte contre le décrochage constitue un enjeu majeur humain, social et économique. Le préjudice psychologique du décrochage est important en termes d’estime de soi, de qualité de vie. Les jeunes sans diplôme se trouvent plus souvent au chômage, notamment de longue durée, occupent plus souvent des emplois précaires et présentent un état de santé dégradé. Du point de vue économique, le décrochage génère des coûts importants pour la société. Les pays qui ont réussi à réduire significativement le décrochage en ont fait une cause nationale, un enjeu du vivre-ensemble.Le décrochage scolaire n’est pas un phénomène uniforme et homogène. Le décrochage n’est pas une fatalité. [Infographie] Année scolaire 2017-2018 : des solutions concrètes pour vaincre le décrochage Les chiffres du décrochage Prévenir

Le décrochage scolaire : diversité des approches, diversité des dispositifs | Édupass Thibert Rémi (2013). « Le décrochage scolaire : diversité des approches, diversité des dispositifs ». Dossier d’actualité Veille & Analyses IFÉ, n°84, mai. Lyon : ENS de Lyon. Disponible au format pdf : DA n°84 Dans la suite du Dossier sur la prévention précoce du décrochage cognitif (n° 80, Feyfant, 2012), nous abordons dans celui-ci les différentes actions de lutte contre le décrochage lorsque celui-ci apparaît, en général aux moments de rupture dans l’enseignement secondaire. Après un état des lieux à l’international, nous nous attarderons sur les causes directement liées à l’École : absentéisme, ennui, climat scolaire, orientation, etc. La loi de 1989 stipulait déjà qu’aucun enfant ne devait sortir du système scolaire sans diplôme et la question du décrochage est devenue un thème récurrent dans les années 1990. Pour autant, le phénomène n’est pas nouveau dans la société française et a pu même concerner, un nombre d’élèves bien plus important qu’aujourd’hui. [sommaire] L’Absentéisme

MENE1707568C Préambule En 2012, la France a fait le choix de s'engager en faveur de la jeunesse et la refondation de l'École est devenue alors l'une des priorités de l'action publique. Cinq ans après, l'engagement, la volonté de tous les acteurs du système éducatif ont permis d'atteindre cet objectif. Pour construire une école qui offre les mêmes chances à tous, les actions nécessaires ont été engagées avec détermination. Priorité à l'école primaire, réforme du collège, rénovation des enseignements et de l'évaluation des acquis des élèves, renforcement de la formation des enseignants et personnels d'éducation, refondation de l'éducation prioritaire, renforcement de l'attractivité de l'enseignement professionnel, mise en place des parcours éducatifs ou encore développement du numérique éducatif : l'ensemble de ces mesures sont nécessaires pour permettre à chaque élève de construire progressivement un parcours cohérent, souple et sécurisé répondant à ses besoins et à ses aspirations. 1. 1.1. 1.2. 1.3.

« Agir contre le décrochage scolaire " rapport 2013 ! Portail des politiques publiques de l’emploi et de la formation professionnelle Les politiques publiques en faveur de l’emploi œuvrent au développement de l’emploi et des compétences afin de favoriser l’accès et le retour à l’emploi des travailleurs (en priorité les plus éloignés du marché du travail), à la sécurisation des parcours professionnels et à la compétitivité des entreprises. Avec les démarches et dispositifs ciblés sur des publics les plus éloignés de l’emploi parmi les jeunes, les seniors ou les personnes en situation de handicap, etc. ; d’accompagnement des mutations économiques et d’anticipation des métiers et des compétences ; de développement de l’emploi, de création et reprise d’activité ; pour accompagner les TPE-PME dans la gestion de leurs ressources humaines d’indemnisation ; etc. Fiches pratiques : récemment ajoutées ou mises à jour Fiches pratiques : les plus lues

"Etude auprès des jeunes raccrocheurs et de leurs parents", par le (...) A l’initiative du secrétariat général pour la modernisation de l’action publique (SGMAP) Dans le cadre de l’évaluation de la politique de lutte contre le décrochage scolaire, le SGMAP [1] et l’institut BVA ont donné la parole aux bénéficiaires de la politique en réalisant, de février à mai 2014, 31 entretiens avec de jeunes « raccrocheurs » dans trois académies. Cette étude apporte un éclairage nouveau sur la décision de retourner en formation ou en emploi, le parcours de raccrochage, la recherche d’information, les solutions de raccrochage, les acteurs accompagnant le jeune et la place des parents dans ce processus. Sommaire Contexte et présentation du terrain d’enquête 3 Préalable : Le décrochage, un phénomène multifactoriel 9 I. Entretiens réalisés dans 3 académies (Orléans-Tours, Créteil, Aix-Marseille) auprès de jeunes étant passé ou actuellement en cours par / dans différentes structures de raccrochage Lire l’étude (96 p.)

Groupements d’employeurs pour l’insertion et la qualification (GEIQ) Qui ? Quels employeurs ? Les employeurs qui entrent dans le champ d’une convention collective peuvent adhérer à un groupement d’employeurs. Dans certaines conditions, des collectivités territoriales et établissements publics peuvent adhérer à un GEIQ. Quoi ? Un groupement d’employeurs est une structure généralement associative qui réunit plusieurs entreprises dans l’objectif de recruter un ou plusieurs salariés et de le(s) mettre à disposition de ses membres. Les coordonnées des GEIQ en région Groupements d'Employeurs pour l'Insertion et la Qualification dans votre région ou secteur d'activité L. 1253-19 à L. 253-23 du code du travail Instruction DGEFP n° 2008-14 du 20 août 2008 R. 1253-35 à R. 1253-52 du code du travail Les « groupements d’employeurs pour l’insertion et la qualification » (GEIQ)regroupent des entreprises qui, pour résoudre leurs problèmes de recrutement, parient sur le potentiel des personnes en difficulté d’accès à l’emploi. Le GEIQ vise à : En quoi cela consiste-t-il ?

Les "jeunes ni en emploi, ni en études, ni en formation", un nouvel indicateur cible des politiques de jeunesse , Dossier thématique, Injep Depuis 2010, la Commission européenne a introduit un nouvel indicateur, les « NEET » (Neither in Employment nor in Education or Training), pour identifier les jeunes (15-29 ans) qui ne sont ni en emploi, ni en études, ni en formation. Cette classification permet d’agréger aux jeunes en recherche d’emploi une part de la jeunesse jusqu’ici exclue des statistiques générales et d’ainsi les faire apparaître. Cette catégorie, plus large que les jeunes au chômage, recouvre des situations très diverses dont certaines cumulent les facteurs de vulnérabilité : jeunes découragés, jeunes au foyer familial, jeunes volontaires, jeunes en situation de handicap, jeunes en recherche d’orientation, jeunes profitant d’une année de césure, par exemple. Il y a encore peu d’études à leur sujet mais celles existantes posent la question des réponses publiques à apporter, tant au niveau local, national ou européen face aux risques accrus d’exclusion qui peuvent peser sur cette catégorie de la population. En Europe

Related: